Le festival des annonces reprend

On ne dirait pas que les élections sont derrière nous ou que le gouvernement veut réduire ses dépenses au plus vite. Aujourd’hui, au moins 10 ministres du gouvernement Harper feront des annonces de financement pour des projets allant de l’expansion d’une fabrique de beignes à des travaux dans un aéroport. Et ça se poursuivra au cours des prochains jours et des prochaines semaines.

Les conservateurs ont quand même quelques bêtes noires,  la Société Radio-Canada en étant une. Ainsi, pendant que ses collègues distribuaient les fonds publics, le ministre du Patrimoine, James Moore, précisait en entrevue à la CBC que la société d’État devra faire sa part et, comme le reste de l’appareil gouvernemental, réduire elle aussi son budget de 5 %.

Laisser un commentaire

C’est pas compliqué, on finance des projets structurants pour les industries et les amis du partis et on place la muselière à ceux qui sont capables de mettre en doute la justesse de leurs politiques.

5% de moins à Radio-Canada?? C’est monstrueux! Aussi bien mettre la clef dans la porte. C’est clair que Harper veut fermer Radio-Canada.

5% de moins! Où verra-t-on la différence? Moins d’invitations aux émissions de variété (elles-même assez peu variables et très prévisibles), de quinze à vingt artistes, toujours les mêmes, qui nous parlent de leur théâtre, se confessent, expliquent leur apparition au grand écran, font leur propre cinéma, cuisinent devant nous, nous offrent quelques leçons de vie et nous rappellent leurs dernières aventures comiques? La frugalité serait de mise. Nous aurions peut-être une R-C moins « people ».

Les conservateurs sont en train de façonner le pays à leur image, comme les libéraux l’ont fait avant eux.
Tant que les québécois n’auront pas le courage et la détermination de faire un pays qui leur ressemble, nous subirons les choix des autres.
En attendant, nous avons les gouvernements que nous méritons.

Les plus populaires