Le NPD déjà coupable d’augmenter le décrochage!

On affirme à tort que l’opposition ne peut rien faire.

Pierre-Luc Dusseault, de l'Université de Sherbrooke, une des victimes des politiques pro-décrochage du NPD!
Pierre-Luc Dusseault, de l'Université de Sherbrooke, une des victimes des politiques pro-décrochage du NPD!

Or la nouvelle opposition officielle néo-démocrate à Ottawa a déjà une réalisation controversée à son actif: avoir fait progresser le décrochage scolaire !

En effet, six étudiants universitaires se voient contraints de quitter leurs études — ou du moins de renoncer de s’y consacrer à temps plein — pour aller siéger comme députés à Ottawa.

Bravo le NPD !

(Je rappelle que ceci est la rubrique: gag de 15h15)

Laisser un commentaire

décrochage scolaire à l’université je n`y crois paset un bon moyen d’intéresser les jeunes à la politique car ils auront une chance dese faire entendre

Question étude, un tiens vaut mieux que deux tu l’auras. Je dis cela même si vous parlez avec humour.

élus en grande partie pour leur façon différente de voir la politique, voyons s’ils sont capables de vraiment faire différent et avoir une capacité d’autodérision!

C’est non seulement du décrochage scolaire dont le NPD est coupable, c’est aussi de décrochage parlementaire.

À ce qui paraît, au moins une députée (Berthier Maskinongé) se cache et ferait déjà du Parlementarismebuissonnier…

Et moi et moi et moi qui milite en faveur du droit de vote dès la naissance en marque de reconnaissance aux parents qui donnent généreusement à la régénération de notre force d’engendrement et de notre force de travail, comme Jacques Dutron je chante, j’y pense et puis j’oublie, c’est la vie, c’est la vie.

http://membre.oricom.ca/robertlachance/gens190307.html

Un ex-politicien professionnel très connu dirait-il : « Que voulez-vous ! »

Avec ces six-là, quand les joints vont commencer à sortir, là le bon Jack va l’avoir le sourire.

Hey ! Hey !

C’est presque du détournement de mineurs…

Certains d’entre eux seront aussi des André Arthur miniatures. Je ne serais pas surpris que certains d’entre eux poursuivent leurs études à temps partiel pendant qu’ils sont députés

tion

4 mai 2011
16h44
Je serais curieux de savoir combien de députés québécois du NPD voient leur salaire décuplé, centuplé, ou même multiplié par l’infini suite à leur élection.

Il devrait y avoir une loi exigeant un âge minimum de 24 ans avant de devenir député. Il y a de lois de ce type aux Etats-Unis. Je crois qu’il faut avoir 30 ans pour devenir sénateur, par exemple.

Ruth Ellen Brosseau, de Gatineau est députée d’un comté situé sur les rives du Lac St-Pierre, à 250 km de son lieu de résidence!

Les conservateurs vont avoir entièrement raison de ridiculiser l’opposition NDP à la période de question.

Si vous travailliez pour une radio-poubelle, ce serait là un argument de taille contre le NPD et vous pourriez faire une bonne quinzaine de minutes d’antenne pour dénoncer, le plus sérieusement du monde, cette absurdité, ajoutant qu’on ne peut être progressiste et être favorable au décrochage scolaire.

Très dommage que les can didats aient pu soumettre leur candidature sans que Jack Layton se soucie de leur aĝe et expérience.La machine n »était pas organisée et n’importe qui pouvait y mettre son nom.
Avoir 19 ans c’est le temps d’e^tre sur les bancs d’école car des études en sciences politiques ne sont pas adages qu’on deviendra politicien.Je dirais même que les emplois sont rares.Des Céline Galipeau , des Anne-Marie Dussault et autres ont travaillé et continuent de le faire pour parler politique.
Très dangereux aussi pour Pierre -luc de garder les pieds sur terre avec ce revenu éphémère qui durera peut-être 4 ans.
Je ne crois pas au miracle et encore moins en ce député .

Bonsoir,
Mais qui donc ne décrocherait pas avec $ 157,000.00 par année en plus des dépenses totalement payées et même dans le luxe ? Comme dit si bien l’expression : Un fou dans une poche…..Bien à vous, John Bull.

Il s’agit probablement d’un stage de fin d’étude, l’Université de Sherbrooke ayant un régime coop….
Pourquoi pas!

Les gens ont votés, la démocratie est souveraine. Entre un vendeur de voiture de 49 ans, un propriétaire de restaurant de 53 sans diplôme, personnellement, je préfère un député universitaire.
Je suis content de tout ces nouveaux députés. Le discours va changer et eux au moins ne seront pas corrompu.
La balgue de monsieur Lisée est excellent, les commentaires qui suivent moyen. J’imagine qu’ils proviennent d’électeur frustré. Jean Charest est député depuis ses 26 ans, il a un bac en droit. Il n’a jamais plaidé une cause et en 3 résolue hors cours selon la biographie de André Pratte. Est-il meilleur parce qu’il a dépassé la quarantaine.
Quand on est stupide ou con, peut importe l’âge le reste. Ce jeune étudiant a donné un entrevue à la radio et il m’a semblé structuré. En tout cas, autant que n’importe qu’elle député d’arrière banc du BQ ou du PLC. Le NPD n’est qu’une opposition.
Il n’y a pas d’âge pour les idées.

Le problème de décrochage est mondial. La personne qui porte une couronne britanique fait monter la facture des frais de scolarité quand les frais de chauffage sont trop élevés ? Il coûte cher de chauffer des chateaux. il est à conseillé de se fabriquer une génératrice à l’énergie libre. Cela pourrait avoir un effet bénéfique sur le décrochage !

Bonjour,
Après tout, les votes pour le Bloc Québécois n’ont baissé que de plus ou moins 500,000 voix ! Ce qui n’explique pas le fulgurant balayage du NPD. Dans l’élection de 2008, les nationalistes québécois trouvaient tout à fait normal que le Bloc Québécois avec seulement 16 % des voix exprimées contrôlait 67 % des circonscriptions du Québec. Et maintenant que c’est devenu une vague orange, ceux ci grimpent dans les rideaux et s’indignent. Soyez cohérents et conséquents, morbleu ! Bien à vous, John Bull.

On va nécessairement assister à des bourdes historiques de la part des néophytes. On se souvient du conseiller en éducation de l’opposition québécoise du parti ADQ qui avait dit que les Commissions scolaires devraient être abolites…

Mais en matière de bourdes, les conservateurs n’ont pas de leçons à donner à personne avec notre ami Maxime Bernier qui perdait ses dossiers dans les…

Place aux jeunes pendant quatre ans !
Et dans quatre ans et un jour, on reviendra avec le Bloc qui a bien droit à des vacances méritées !

Quel âge et quelle expérience avait Claude Charron déjà lorsqu’il est entré à l’Assemblée nationale et quel âga avait-il lorsqu’il fut nommé ministre?

Le vote québécois envers le NPD d’aujourd’hui me fait penser à celui envers celui du Parti québécois d’antant qui était tout aussi jeune, inexpérimenté, etc. et pourtant…

Monsieur Lisée, je comprends votre amertume mais sachez mettre votre orgueil et votre fatuité de côté.

Vous avez ENCORE perdu (ça commence à être une habitude chez vous!) mais soyez au moins beau joueur et félicitez les gagnants et reconnaissez humblement que vous avez encore subi une cuisante raclée.

C’est le moins que vous puissiez faire.

Quant au NP, étant moi-même de droite, je n’aime pas du tout ce qui vient de se passer au Québec mais je suis prêt à laisser des chances aux gagnants. Faites de même SVP.

M. Lisée, un peu de bonne foi tout de même!

Je ne peux que constater que les frasques du NPD au Québec depuis le début de la campagne électorale proviennent que d’une seule candidate (vacances à Las Vegas durant la campagne, personne ayant un nom de famille à consonance francophone mais qui semble avoir beaucoup de difficultés à maîtriser la langue de Molière et maintenant mise en candidature qui semble entachée d’irrégularité). Quoi que hier, le lieutenant du Québec et mentor désigné du parti au Québec a affirmé en entrevue télévisée douter de l’existence des photos de l’assassinat de Ben Laden. C’est pas fort pour quelqu’un qui possède toute cette expérience politique. En tout cas, ça promet!

Gilbert Lavoie dans le quotidien Le Soleil propose ce matin 18 judicieux conseils à l’égard de nos nouveaux élus. Ils auraient tout intérêt à les prendre au sérieux:

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/201105/04/01-4396243-recette-en-18-points-pour-les-nouveaux-elus.php

Ceci dit, en réponse à votre gag de 15h15 , je vous rappellerai que « la valeur n’attend pas nécessairement le nombre des années ».

J’ai osé jeter un coup d’oeil au curriculum vitae de certaines candidates NPD qui ont fait mordre la poussière à des vedettes de la région de Québec, voici ce qui en ressort: Annick Papillon qui a battu Christiane Gagnon du Bloc dans Québec a fait des études universitaires en journalisme, en communication publique, en droit et en histoire. Pas une deux de pique donc. Et pour Mme Gagnon, sans me réjouir de sa défaite, elle n’est pas à plaindre, elle recevra tout de même une pension d’environ 99 000$ par année pour ses bons et loyaux services au cours des 20 dernières années à Ottawa.

Quant à celle qui a dégommé Mme Verner, Alexandrine Latendresse, elle vient tout juste de terminer son bac en linguistique et en études russes. Disons que ses nouvelles fonctions devraient lui être profitable afin de rembourser son prêt étudiant dans un temps record.

Alors, il semble y avoir des gens, et surtout de jeunes candidates, qui ont beaucoup de potentiel dans l’équipe de Jack au Québec. La répartie d’Alexandre Bourice m’a également grandement impressionné à chacune des entrevues qu’il m’a été permis d’entendre depuis son élection.

Laissons donc la chance au coureur.

Et à tous ceux qui s’offusquent (ou peut être sont jaloux) de voir des jeunes étudiants frais émoulus du collège ramasser le pactole à Ottawa, je vous répondrez: tentez vous même votre chance lors des prochaines élections pour le parti qui vous semblera pouvoir profiter d’une vague sans précédent dans l’histoire politique du Québec. Plus facile à dire qu’à faire n’est-ce pas? Mais ça c’est produit en 1984 (Mulroney), en 1993 (Bloc) et lundi dernier (NPD).

Donc, meilleure chance la prochaine fois…

Bonne cible ?

Ellen Brosseau, a exercé son droit à la candidature. Si tout a été fait dans les règles, ce qu’on lui reproche, être inopinément occupée ailleurs et ne pas parler le français aussi bien que Jean Chrétien ou Stephen Harper, relève de la loi électorale et de sa réglementation, soit du travail fait par nos représentants parlementaires au fédéral en 1982 ou d’un travail de vigie de leurs successeurs. La loi et sa réglementation est-elle trop large ? Demandons à notre premier ministre majoritaire de voir à la chose. Le NPD a joué d’audace et gagné légalement.

À moins d’être expressément déclaré inéligible en vertu de l’article 65 de la Loi électorale du Canada, toute personne qui a qualité d’électeur peut se porter candidate. Un candidat éventuel doit être un citoyen canadien âgé d’au moins 18 ans le jour d’élection. Un candidat ne peut se présenter que dans une seule circonscription à une élection donnée; toutefois, il n’est pas tenu d’être un électeur inscrit, ni même de résider dans cette circonscription.

L’acte de candidature doit être signé devant témoin par au moins 100 personnes ayant qualité d’électeur dans la circonscription où le candidat veut se présenter. (Dans le cas des circonscriptions très étendues ou éloignées énumérées à l’annexe 3 de la Loi, le minimum requis est de 50 signatures.) renseignements aux candidats

Dans sa digestion d’une défaite le 2 mai, c’est aux successeurs des représentants parlementaires de 1982 à qui s’adresser et non accuser d’insouciance l’électorat. Ces élus ont bien dû aborder les questions de l’âge et de la langue en Chambre. En dernier débat, ils ont décidé que se présenter candidat était un droit au même titre que celui de voter.

On ne peut pas s’en prendre non plus aux « 100 personnes ayant qualité d’électeur dans la circonscription où le candidat veut se présenter » qui ont accepté civiquement d’être témoin de la volonté d’une canadienne de se prévaloir de son droit d’être candidat.