Le Père Noël est-il mauvais pour les enfants ?

L’émission spéciale des fêtes de Planète Terre répond à cette question et à plusieurs autres.

Le psychoéducateur Serge Larrivée sur l'impact du Père Noël
Le psychoéducateur Serge Larrivée sur l'impact du Père Noël

Saviez-vous que les Musulmans ont aussi leur version du retour du sauveur, avec grande lutte du bien et du mal et leur anté-christ (ils pensaient que c’était George W Bush). Finalement, le désintéressement est-il vraiment désintéressé ?

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

8 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Merci pour ces entre-vues!

Si Mahdi revient avec Jésus et son armée pour protéger des papparezzis ce sera parfait, un beau party en perspective. On les attends! Quoi de mieux que les deux ensemble…. On écrira un nouveau livre. CROYEZ-VOUS?

J’aime bien prendre le temps pour visionner vos entrevues. Je trouve qu’il nous manque un Cercle de Minuit, formule si intéressante animée par Mme Adler. Ce ne sont pas justes les veudettes qui ont des choses à dire…. il y a un paquet de gens très intéressants et qui ne courrent pas nécessairement les caméras!!

J’ai beaucoup apprécié cette émission « spéciale ». Merci des nous faire voir autre chose que la course aux cadeaux !

Vous imaginez le nombre de tonnes de méthane et de CO2 émises par les rennes etc. depuis le temps que notre Père Noël parcourt toute la Terre avec des cadeaux fabriqués par des enfants-esclaves au loin dans le grand Nord?

Y a là de l’ouvrage pour nos ayatollahs Verts!

Le père Noël est-il bon pour les enfants?

Pour répondre, un élément important: une recherche sur des enfants qui dès leur jeune âge alors que les autres croyaient au bonhomme Noël, eux étaient instruits que le Père était un personnage mythique qui a pris sa place comme décoration pour une fête commerciale.

Serge Larivée pourrait revenir nous expliquer les résultats des enfants qui n’ont jamais cru au personnage…et si les comportements sont ou furent différents, ou même marginal dans leur comtemporain ou dans leur futur.

Je ne conte pas faire croire à mes enfants que le Père Noël existe. Je crois que cela les conditionne trop à l’utopie et les prédispose aux religions et aux pensées magiques. Ces patterns sont manifestement néfastes pour tout être humain.

Cependant, je conte bien leur enseigner le conte pour ce qu’il est: un joli conte symbolique paganique.
Je n’ai pas besoin de croire aux fées dans le fond du jardin pour le trouver magnifique. Alors pourquoi mes enfants le devraient-ils?

J’aimerais ajouter que j’en ai affreusement voulu à mes parents de m’avoir menti à-propos du Père Noël.

Mes parents que je divinisaient étaient maintenant des MENTEURS qui m’avaient dupé volontairement et qui avaient maintenu avec efforts leurs mensonges pendant des années… De plus, ils m’avaient MANIPULÉ pendant des années pour induire sur moi le comportement qui leur plaisaient.

Ayant été échaudée par un débat entre parents à Radio-Canada sur le même sujet où s’entremêlaient culpabilité du « mensonge », peur du traumatisme des enfants à la découverte de la vérité, analyse hautement existentielle, etc. etc…, je me suis dit AH! non! pas encore une réflexion sur cette question!! À vrai dire , j’ai trouvé qu’on se prenait bien au sérieux comme parents et bien peu confiants en nos enfants pour se poser toutes ces questions sur le fait de leur faire croire au Père Noël. Quoi? Il n’est plus permis de raconter légendes et histoires aux enfants et de leur laisser la possibilité d’y croire à une certaine période de leur vie, de douter, puis de déconstruire, avec humour, à une autre période. Aussi, les propos de Serge Larivée m’ont réconforté en repositionnant le Père Noël pour ce qu’il est avec toutes les interrelations plutôt coquaces entre parents et enfants que cela peut provoquer au fil des âges. C’est du moins ce que j’ai interprété de ces propos et c’et aussi mon expérience avec mes deux grands garçons.

La question à poser est = le mensonge est -il mauvais à l’être humain ? Réponse = oui
Par contre la fiction est utile à l’être humain car dans la fiction il y a des véritables intuitions futuristes . Le Père Noël est une fiction passéiste ultra capitaliste axé sur le commerce et le gaspillage ou les cadeaux souvent inutiles remplacent l’amour vrai.