Le péril des théo-conservateurs – en français

Peuple, à genoux !

Je vous en avais parlé lorsque l’ouvrage a été publié en anglais. Voici sa version française: Le facteur Armageddon — La montée de la droite chrétienne au Canada (Stanké).

Si vous voulez comprendre certains (pas tous) des réflexes du gouvernement conservateur qui dirige nos destinées pour au moins les quatre prochaines années, il faut lire cet ouvrage qui soulève la couverture conservatrice pour révéler le travail des taupes évangélistes qui préparent les prochaines cohortes de décideurs conservateurs: plus radicaux, oui, mais plus habiles que jamais.

Dans l’édition française, l’auteure, Marci McDonald, ajoute une brève post-face où elle évoque les balbutiements du mouvement évangéliste chrétien au Québec, notamment la méga-église évangélique Nouvelle Vie, à Longueuil, qui comte 3 500 membres. Le candidat conservateur (battu) dans Longueuil en était membre.

La description que Marci fait du sermon/spectacle/soft-rock du pasteur Claude Houde nous donne vraiment le goût d’aller y passer un dimanche matin, seulement pour le divertissement.

Vous pouvez lire aussi la recension que j’en ai fait lors de sa sortie en anglais, sous le titre: Le CanaDa Vinci Code.

 

 

Les commentaires sont fermés.

C’est le même genre d’église qui est installé à La Prairie l’église du Semeur et s’ajoute un organisme sans but lucratif Mission Nouvelle Génération que l’église héberge. Les liens entre l’église et l’organisme sont très étroit lorsque l’on fait une rechercher internet. Cet organisme recrute via son service de dépannage alimentaire des familles vulnérables afin d’offrir entre autres, un camp de vacances à leurs enfants. Sur le site de la Ligue de la bible du Québec (un organisme apparenté) Mission Nouvelle génération parle de recruter des enfants non chrétiens afin de les convertir… Le directeur de l’organisme est aussi un prédicateur de l’Église. Cette montée de la droite religieuse est inquiétante et troublante et il ne faut surtout pas sous-estimer leur capacité de persuasion surtout quand on vise les plus vulnérables.

À la blague, je désigne souvent le parti Conservateur comme le parti Évangéliste Conservateur par analogie à l’ancien parti progressiste Conservateur. Beaucoup plus par préjugé. Ben non. c’est pas un préjugé, y’a tout un livre sur le sujet. Que je vais aller lire.

Le seul danger qui nous guette, c’est la grosseur du gouvernement. Qu’il veuille « nous » donner plus de programmes sociaux inefficaces ou qu’il veuille dépenser trop dans l’armée et s’introduire dans notre chambre à coucher, le résultat est le même : moins de liberté

À Jean-François Lisée,

Je suis parfaitement d’accord avec ce que vous avez dis, en juin dernier (je crois), soit :
qu’à tout prendre vous préfériez que les juges québécois soient choisis par des entrepreneurs en construction libéraux plutôt que par des évangélistes radicaux conservateurs.
___________________

Suite à ce qui précède, je souhaite que Bob Ray réussisse au plus tôt à redonner des bases pancanadiennes solides au Parti Libéral du Canada tout en l’aidant à se trouver un chef qu’une solide majorité de membres libéraux fédéraux québécois, ontariens et des autres provinces n’hésiteront pas à élire pour qu’il puisse se faire élire à la tête du pays aux prochaines élections fédérales, avec une importante et solide équipe de députés, pour reconstruire un Canada social-démocrate.

Je souhaite évidemment, pour cela, que les électeurs québécois accordent à nouveau leur vote à une forte majorité de nouveaux députés libéraux fédéraux, aptes et pleinement habilités à participer à prochainement reconstruire ce Canada social-démocrate;

plutôt qu’à empêcher l’éventuel nouveau Parti Libéral du Canada de former le prochain gouvernement fédéral en élisant bêtement et tout à fait inutilement des candidats du Boc Québécois ou du Nouveau Parti Démocratique,

qui ne pourraient faire quoi que ce soit de véritablement constructif pour le Québec et les autres provinces parce que ne pouvant qu’espérer participer à un gouvernement de coalition plus conflictuel qu’efficace devant, faute de mieux, être formé par le NPD, le PLC et le BQ.

Il y a toujours des gens qui croient que leur réalité vaut mieux que la réalité des autres. Ça justifie pour eux de l’imposer aux autres ou de ne pas agir en plein jour.

Il y a plusieurs mouvements qui devraient questionner leur légitimité de savoir mieux que les autres ce qui est bon pour les autres. Car il y a toujours le risque de périr sous le rire des dieux.

Les conservateurs doivent toujours être sous surveillances. J’aimerais un Richard Dawkins canadien pour faire contrepoids à ces fondamentalistes. Il avait fait une campagne au royaume uni : « Et si dieu n’existait pas? »

M. Lisée, pendant que vous alertez les gogauchistes sur les dangers de la chrétienté évangélique, les bons islamistes radicaux installent leurs mosquées bien tranquillement et attendent patiemment de « coraniser » la population qui dort au gaz…je trouve ça personnellement beaucoup plus troublant et inquiétant que vos petits théo-conservateurs de la méchante droite!

J’ai un peu de difficulté à bien saisir comment ils ont fait pour publier le livre et en le traduisant le présenter sous le signe de l’«Armageddon».

Bizarre de traduction. En français ça s’écrit plutôt Armaguédon (http://www.bible-ouverte.ch/questions-reponses/qr-avenir/2066-reponse-9.html)

D’autre part je ne pense pas que j’irais perdre mon temps auprès de ces gens qui font peur. Je ne trouve vraiment rien d’amusant là-dedans.

Rappelons-nous tous ces exemples passés de dérives menant à l’extrême, toutes induites par des «fous de dieu» dont un certain nombre sinon la plupart sont des malades mentaux.

je ne trouve pas rassurant non plus de savoir , que certains de ces personnages sont proches et très influents auprès du gouvernement Harper…

Les conservateurs veulent notre bien en faisant disparaître au gouvernement fédéral la langue des catholiques au Canada le français et en imprimant dans notre âme le dicton: -qui aime châtie, réprime bien-. Le Québec est un frein au régime évangéliste répressif des conservateurs on le marginalisera donc au fil des jours avec la contribution toute aussi canadienne des néodémocrates moins socialistes que l’on ne croit.

De droit divin pour le conservatisme-réformiste, l’environnement n’existe que comme papier peint, seule existe réellement l’âme des Canadiens bonne ou mauvaise a déterminer d’urgence de là l’espérance des prisons nouvelles, la prospérité mérité des seuls travailleurs et non des fainéants sur le chômage!

Le premier ministre est le représentant de la reine et de Dieu sur la terre nous lui devons respect et obéissance c’est pourquoi les baillons s’accumulent au parlement contre l’opposition.

Dieu est premier, la reine ou le futur roi second et le premier ministre canadien est le troisième dans la hiérarchie céleste procurant ses rayons lumineux sur les terres canadiennes, une sorte de sainte trinité d’un océan à l’autre gênée seulement par quelques tribus autochtones et surtout par des francophones québécois et acadiens qui n’ont pas compris les leçons encore de morale assimilatrice de -l’évêque- Lord Durham.

Dieu selon son interprète Stephen premier, P.M canadien fervent croyant a déjà châtié les bloquistes séparatistes querelleurs de G.Duceppe et envoyé dans les limbes du purgatoire protestant anglican les laxistes et agnostiques libéraux. Maintenant par la bonne économie et la prison, il espère que le dessein du Canada anglophone conservateur se réalisera.

Et l’armée est le bras viril et fortifié de Dieu sur ce pays développé par nos ancêtres britanniques. Stephen premier l’a compris à coups de milliards pour notre armée royaliste canadienne retrouvée.

Conclusion: d’un océan à l’autre: God save the queen!!

Bonjour,

Venez Divin Messie,
Sauvez nos jours infortunés,
Venez source de Vie,
Venez, Venez, Venez……
Hâtez vos pas,
Sauvez nos âmes du trépas,
Et délivrez nous du Canada…..

En étant la chanson de folklore empruntée au patrimoine religieux la plus populaire cette année en ayant damé le pion au Minuit Chrétien et de son peuple à genoux, les oreilles des québécois bourdonnent ^présentement de tous ces chants religieux devenus folkloriques. ce qui fait se trémousser beaucoup de nationalistes québécois, surtout les péquistes qui attendent le Sauveur Suprême incarné par Monsieur Gilles Duceppe…., tout en faisant planer celui ci.

Finalement, pour tous les québécois, ne vous énervez pas le poil des jambes car ce n’est pas qu’au Canada que des groupuscules de droite sont présents. Le Québec n’a jamais cédé sa place à ce niveau. Le passé et le présent sont là pour en témoigner. Et surtout, soyez donc franc car pour plusieurs, ils ne font que semblant de s’indigner, ça fait une belle jambe ! N’oubliez pas, quoi qu’on dise et quoi qu’on fasse, ici au Québec, le Ciel est Bleu et l’Enfer est Rouge à tout jamais. Au plaisir, John Bull.

Brûlez un prédicateur et sauver la planète 🙂
Dites non aux illuminés quelque soit sa religion.
La religion crée le mal et les guerres. L’ignorance est l’enfer.
Il faudrait arrêter premièrement tous les grands prêtres, pape, ayatollah, grand rabbin et rendre illégal toutes religions organisé.
Il faudrait également faire connaître aux jeunes « Le refu global » pour ne plur répéter l’erreur.

Hystérie Collective

Sincèrement, il semble que plusieurs analystes politiques soient tombés dans un état d’hystérie collective depuis l’élection du 2 mai.

Cela m’attriste car le degré d’analyse en souffre pour beaucoup, il y a une surcharge d’émotion dans le traitement de l’information. Depuis le 2 mai, il est difficile de faire la différence entre le discours des journalistes (et analystes) et le discours typique d’un partisan politique.

Une hystérie collective qui fait en sorte que nos nouvelles, nos informations sont délivrés de la même manière et avec le même contenu que si cela nous était livré par l’agent officiel du PQ, PLQ, NPD,PLC…ETC.

Avez vous remarqué que, peu importe s’il s’agit de Kyoto ou du Registre, nous avons désormais accès qu’à un degré minimal d’information? Essayer de trouver une analyse des avantages et inconvénients des actions posées récemment? Vous n’en trouverez pas.

Nous vivons désormais sous l’égide du journalisme activiste. Greenpeace (ou insérer le nom d’une autre ONG activiste que vous voulez) est votre lecteur de nouvelles.

Tout est déjà pré-maché, tout est transmis afin de ne pas amener les citoyens à penser.

Avons nous tant peur de faire appel à la capacité de raisonnement des citoyens afin qu’il fasse, lui-même, sa propre idée sur un sujet donné?

Et maintenant, la haine des Chrétiens de l’Ouest.

Complètement hystérique.

Théo-conservateurs et ultra-nationalistes québécois sont des jumeaux identiques. À chacun sa religion.

Un exemple concret : le secrétaire parlementaire du premier ministre aux communes, Dean del Mastro, a écrit il y a quelques semaines que Justin Trudeau est un mauvais catholique après le passage de Monsieur Trudeau dans une école catholique où il avait été convié à s’adresser à des étudiants. Etre libéral serait être un mauvais catholique parce que le PLC ne s’oppose pas ouvertement à l’avortement ou au mariage entre conjoints de même sexe.

Depuis quand laisse-t-on l’état dicter aux individus comment ils devraient pratiquer leur religion ? Depuis quand passe-t-on sous silence telle attaque ? Si M. Trudeau avait été un bloquiste, aurait-on réagit autrement dans la presse nationaliste québécoise ?

Les nationalistes québécois encouragent les théo-conservateurs. Je lis souvent que ce genre d’attaque de la part des partisans de Harper aide ‘la cause’. Je ne le crois pas du tout. Les électeurs seront toujours méfiants des gens dont la motivation est de diviser le peuple canadien-français afin de les convaincre d’une cause, si noble soit-elle.

@claude pelletier
bonjour monsieur pelletier,
Cette occasion de mettre Stephen Harper sur la touche a été offerte sur un plateau d’argent à Michael Ignatieff lors du renversement du Gouvernement en Chambre. Le NPD et le Bloc Québécois étaient consentants à tenir la coalition qui aurait pu, avec les Libéraux, arracher le Canada de la voie d’évitement politique qui fait que le Canada est maintenant considéré par la communauté internationale comme le voyou de l’Environnement.

Michael Ignatieff a eu soudainement peur de former un gouvernement de coalition composé de bloquistes québécois. Le vrai canadian a tout de suite refait surface, oubliant que jusqu’à nouvel ordre un bloquiste est aussi « un canadien ». Il s’est trouvé là le conflictuel; elle s’est trouvée là la stratégie inefficace. L’Intellectuel est tombé dans le premier piège de raison, celui des mots, celui des étiquettes.

Et dans une stratégie inefficace, il y a bien souvent un défaut conceptuel. Un de ceux là est l’incapacité chez les libéraux fédéraux de concevoir l’idée d’un Québec Souverain dans une Fédération canadienne indépendante.

La réalité gouvernementale actuelle, faute d’avoir été battue par nos élus qui en avaient l’occasion, est devenue celle d’un gouvernement qui divise et oppose les principales constituantes canadiennes. En contrepartie, il est patent de voir que la politique canadienne s’est de plus en plus alignée sur l’implication active dans les affrontements internationaux plutôt que sur la patiente résolution des conflits, sur l’armement stratégique et tactique, sur les symboles de grandeur, de royauté.

@sobleski

Personnellement je n’ai pas besoin d’analyse… Je ne lis que les titres la plupart du temps. Je ne me fie pas au analystes. Je suis assez grand pour me faire une idée. Mais je sais bien des gens n’ont pas idée. Ils l’empruntent aux autres. Il faut s’en tenir à notre instinct. À l’intérieur, on sait ce qui est bon et ce qui n’est pas bon. Et la confédération canadienne n’a jamais été une bonne chose pour nous, québécois. Car nous n’avons pas la même culture et les mêmes valeurs que nos voisins. On est pas obliger d’haire les gens parce que nous avons des valeurs différentes. Mais c’est certains qu’on ne peu vivre ensemble sans qu’un des deux en souffre. Alors, il apparaît claire qu’il ne peut y avoir de multiculturelalisme sans accrochage. Les immigrants doivent adopter notre culture et nos valeurs et les canadien doivent rester dans la leur. Au Québec nous nous sommes debarassé de la religion depuis longtemps. Peut-être que les canadiensne sont pas rendu là encore mais ça les regarde. Ça fait partie de leur culture. Forcer les gens à vivre ensemble n’est jamais bon. Il y a des séparations naturelles. C’est dans tout! Les plante, les animaux… Y a des choses qui ne font pas bon ménage. On ne faire pousser un cactus dans le même pot qu’une fougère. Pourtant ils sont appréciable tout les deux. C’est ça l’instinct. Alors, la religion au Canada s.v.p.

À onbo no. 16 :

J’aime bien votre commentaire, cependant je crois que Bob Rae, que je vois comme un anglophone particulièrement évolué sur le plan des valeurs humaines, a des valeurs socio-démocrates très proches de celles de la grande majorité des québécois francophones.

Vu son important bagage politique, les leçons qu’il montre en avoir tiré et son quasi-excellent français; sa vision concrète du Canada et du Québec, desquels il a, à l’évidence, continué à suivre le cheminement politique, est conséquemment fort différente de la vision plutôt intellectuelle qu’était celle de Michael Ignatieff, et ce, indépendament du fait qu’ils ont, à une certaine époque, déjà été des amis ou du moins de bonnes connaissances.

Je crois en conséquence que Bob Rae favorisera et aidera à l’émergence d’un(e) éventuel(le) chef de parti et de députés qui lui ressemblent ou qui partagent les mêmes valeurs.

C’est pourquoi je l’appui et l’implore de poursuivre et de compléter l’important travail de reconstruction du Parti Libéral du Canada, déjà amorcé en Ontario, au Québec et dans les autres provinces canadiennes.

@ sobieski:

Est-ce qu’il existe un point de vue de la gauche dans les médias au Québec. Absolument!

Mais si vous pensez que ce point de vue n’est pas balancé par des médias de droite(journal de Montréal et de Québec,LCN, canal V et j’en passe) alors vous êtes comme nos amis libertariens bien aveugle.

L’hystérie serait de laisser aller ces conservateurs born again sans réagir et les dénoncer.

L’intégrisme est maintenant de rigueur, sous le couvert fallacieux de la « morale ».
C’est la résurrection du « Crois ou meurt ».
C’est « Mon Dieu est meilleur que le tien… »
C’est aussi « Pas de Dieu (le mien), c’est le péché et la mort… »
Si ça continue, les futurs martyrs seront les athées…
Chrétiens, juifs, musulmans, c’est le même combat.
Et le même résultat : des innocents meurent.

À Loraine King no. 14 :

Je suis parfaitement d’accord avec vous lorsque vous dites que :

« Théo-conservateurs et ultra-nationalistes québécois sont des jumeaux identiques. À chacun sa religion. »