Le peuple québécois peut marcher la tête haute

«Si je devais formuler un souhait politique pour la nouvelle année, ce serait de nous voir marcher la tête haute, fiers de ce que nous sommes», dit le blogueur Stéphane Gobeil.

Si je devais formuler un souhait politique pour la nouvelle année, ce serait de nous voir marcher la tête haute, fiers de ce que nous sommes.

On peut être pour ou contre la charte, mais comment ne pas applaudir un peuple qui se lance dans de tels débats, si fondamentaux, alors qu’il serait si facile de se réfugier dans la rectitude protectrice, la tête bien au chaud dans le sable multiculturel ?

Nous avons si souvent subi les assauts et les procès de xénophobie en 2013. Certains pourraient en être ébranlés, mais ce serait dommage. Après tout, ce Québec si souvent pointé du doigt, n’est-ce pas cet endroit où il se commet deux et demie fois moins de crimes haineux qu’en Ontario ?

Ce Québec prétendument fermé demeure un des endroits dans le monde qui reçoit le plus d’immigrants en proportion de sa population.

Ce Québec, dont la minorité anglophone jouit d’un régime de droits et de privilèges qui fait l’envie de toutes les minorités, n’est-il pas un exemple d’ouverture ?

Ce Québec sans haine, qui ouvre ses bras pour accueillir des gens de toute la planète et qui traite parfois sa minorité mieux qu’il ne se traite lui-même, moi, j’appelle ça un maudit beau peuple.

On a entendu et on entendra encore que les Québécois ne sont pas à la hauteur économiquement, que nous sommes les plus endettés, que nous sommes des incapables. Diatribes absurdes.

Sans pétrole, sans gaz, sans faveur fédérale, envers et contre tous les obstacles posés sur notre chemin, nous avons réussi à construire une des économies les plus prospères, les plus diversifiées et les plus résilientes de la planète.

Nous fabriquons des trains, des métros, des avions, des bus, des systèmes informatiques et quantité de produits de haute technologie.

Notre économie, ouverte sur le monde, carbure de plus en plus à la créativité : par exemple, celle du Cirque du soleil ou de Moment Factory. S’il y a un traité de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique, c’est grâce au Québec, et notamment aux leaders souverainistes de l’époque. S’il y en aura un autre entre l’Europe et le Canada, ce sera également à l’initiative du Québec.

Bien sûr, nous avons fait le choix de nous donner des programmes sociaux généreux, de la garderie à l’université, en passant par l’équité salariale et les congés parentaux, l’assurance-auto et l’aide juridique.

Mais n’oublions pas que si nous payons plus d’impôts, il nous en coûte moins cher pour envoyer nos enfants dans des garderies de qualité, pour étudier, pour assurer notre voiture ou avoir accès au système de justice, même quand on gagne le salaire minimum.

Sachons que parmi toutes les provinces, c’est le Québec qui contrôle le mieux la croissance de ses dépenses publiques.

Sachons que si notre dette est élevée, elle l’est moins que la moyenne des pays riches.

Et sachons qu’au cours des 20 dernières années, les Québécois se sont enrichis plus rapidement que les Ontariens.

Et surtout, cessons de nous auto-qualifier de province «pauvre». C’est insultant pour 90 % du reste de la planète et pour nos ancêtres, qui eux, ont connu la vraie misère.

À l’échelle du monde et de l’histoire de l’humanité, nous formons un peuple très prospère. Soyons-en fiers.

D’autant que cette prospérité ne repose pas sur l’exploitation d’autres peuples. Notre prospérité ne repose pas non plus sur l’exploitation effrénée du charbon ou du pétrole. En Amérique du Nord, nous sommes parmi ceux qui émettent le moins de gaz à effet de serre. Avec la Californie, nous avons créé un marché du carbone. Nous nous lançons maintenant dans l’électrification de nos transports, un chantier gigantesque et exaltant, qui nous rendra plus prospères et plus verts. Soyons-en fiers.

Et nous sommes solidaires. En 18 ans, nous avons réussi à réduire de plus 300 000 le nombre de ménages québécois vivant de l’aide sociale. Nous avons réduit la pauvreté de moitié. Nos jeunes peuvent aspirer à des études universitaires de haut niveau sans s’endetter jusqu’au cou.

Nous pouvons bien sûr passer toute l’année à déplorer que la pauvreté ne soit pas complètement éradiquée, mais appuyons-nous sur nos réussites passées pour  convaincre que c’est possible de lutter contre la misère et d’y arriver. L’endroit où la richesse est la mieux partagée, dans toutes les Amériques, c’est ici, chez nous. C’est tout un championnat, ça !

Nous formons un peuple solidaire, et il y a de quoi en être fiers. Très fiers.

Il y a la corruption, c’est vrai, ce fléau universel et intemporel. Avec ce qu’on a entendu à la commission Charbonneau, on a eu nos accès de honte. Mais en même temps, nous avons affronté ce cancer de front, avec cette commission qui ne nous épargne rien. Nous avons rénové notre système de financement des partis politiques, nos lois anti-corruption. Les maires de Montréal, de Laval et de Mascouche ont été chassés. Avec l’UPAC, on voit bien que plus personne n’est au-dessus des lois.

Comme société, nous montrons du courage en levant toutes les pierres et en agissant. Nos médias d’information font leur travail. Et nous sommes en train de redevenir cette société propre que René Lévesque avait voulu. Nous pouvons bien sûr passer l’année à nous attrister des actes des crapules, mais nous pouvons aussi nous féliciter de notre volonté de nettoyer de fond en comble les écuries. Nous redevenons exemplaires et de ça aussi, nous pouvons être fiers.

Bien sûr qu’il faut faire mieux dans tous les domaines, mais ne boudons pas nos réussites.

Nous avons réussi à créer des pôles mondiaux en aéronautique, en informatique, dans les jeux vidéo.

Notre culture, qui repose sur une population réduite en nombre, rayonne sur l’ensemble de la planète.

Nos athlètes, nos scientifiques, nos professionnels sont en mesure de compétitionner avec ceux du monde entier.

On apprend que même si on a des efforts à faire du côté de la lecture, nos enfants sont sur le podium des champions du monde en maths !

Je regarde ça et ce que je vois, c’est un peuple qui a toutes les raisons d’être fier.

Quatre cents ans et même plus que nous durons, dans le «frette» et la terre à roches. Nous sommes passés à travers toutes les crises mondiales, à travers les tentatives d’assimilation, sans jamais être complètement maîtres chez nous.

Nous n’avons pas réussi tout ça en faisant la guerre, en écrasant les autres. Non, les Québécois ont fait leur place en montrant de la  résistance, en étant créatifs, persévérants, audacieux, ouverts, patients. Et généreux.

Ouverts, prospères et solidaires, nous avons de quoi être fiers.

On dira ce qu’on voudra, le peuple québécois peut marcher la tête haute.

Laisser un commentaire

Rassurez-moi. Quant je clique sur le blogue de Stéphane Gobeil, je ne suis pas transféré automatiquement vers le site du Parti Québécois? Le départ de Josée Legault est une grande perte pour les fidèles de l’Actualité. C’était une vraie journaliste.

Si vous aviez lu le premier article de Stéphane Gobeil, vous conviendriez que votre remarque était superflue. Ces quelques passages que vous pourrez retrouver ici (*) indiquent comment votre remarque était inutile.

« … j’aurai ainsi l’occasion de défendre un point de vue peu présent dans les médias, celui d’un partisan affiché et sans complexe du Parti québécois. (…)

Tout cela pour dire que l’industrie de la critique contre le Parti québécois étant très florissante, du côté fédéraliste aussi bien que du côté souverainiste, elle n’a pas besoin d’un blogueur de plus. J’éviterai donc ce marché encombré.

Vous saurez à quoi vous attendre : je suis un partisan assumé de la souveraineté et du Parti québécois, le seul véhicule démocratique permettant de la réaliser.

* http://www.lactualite.com/opinions/le-blogue-de-stephane-gobeil/alerte-rouge-au-parti-liberal/

J’aimerais vous rappeler que Mme Legault fut souverainiste et candidate du PQ et qu’elle a tenté sa chance, mais n’a pas eu beaucoup de succès. Je l’ai toujours considérée comme une colomniste qu’une journaliste. Désolée de dégonfler votre balloune.

Comme vous avez raison. Josée Legault n’a pas encore été remplacée. Pour dire le moins!

Vous n’avez qu’à lire le CV de Stéphane Gobeil et vous aurez tout compris. Pour résumer, son blogue est une info pub du parti québécois.

Il lui manque l’esprit de synthèse, l’acuité de l’analyse et l’intelligence d’une Josée Legault pour prétendre être un politicologue le moindrement d’envergure. Pour l’instant, il n’est que l’un des porte-voix des péquisto-séparatistes et le lire ne fait que révéler au monde à quel point certains pseudo-analystes peuvent être aveuglés par leur entourage et leurs pensées partiales et sectaires.

Grand merci monsieur Gobeil pour ce texte-bilan. Ça fait vraiment du bien à lire, ça remonte le moral après tout ce « Québec-bashing » dont nous avons été victimes. Je vous souhaite une très bonne Année 2014.

«Nous sommes quelque chose comme un Grand Peuple»! Et, nous avons de quoi en être fiers!…. Merci monsieur Gobeil de nous le démontrer avec autant de justesse et de sensibilité! Comme c’est réconfortant! Et, comme René Lévesque serait FIER de vous! OUI! Nous avons «Un Gouvernement de trop»!!! Nous devons en être convaincus parce que nous avons démontré plusieurs fois, au cours de notre histoire, que nous sommes capables de nous gouverner nous-mêmes!!! Merci pour ce texte, c’est un beau cadeau de fin d’année et une inspiration pour la nouvelle année!

Petite suggestion pour vos résolutions de l’an 2014: Enlevez vos lunettes roses.

Ce sera déjà ça de pris…

Les remplacer par un minimum de réalisme Monsier Bousquet.

Après tout, les lucides y sont parvenus, EUX!

Les remplacer par quoi, des rouges rongées par l’envie, l’irrespect de la parole donnée, et de la bêtise non-assumée.
À vous lire, heureusement que le Québec n’a pas attendu après vous pour se développer.

Les remplacer par du pur réalisme. C’est tout.

Les lucides y sont parvenus.

S’enfouir la tête dans la vase est stupide et ne sert les intérêts de personne à long terme. Ça ne fait que de repousser les problèmes vers le futur (vers nos enfants et nos petits-enfants dans le cas du Québec!!!).

Nous ployons sous de lourds problèmes autant démographiques qu’économiques et au lieu d’y faire face comme des hommes et de tenter d’y trouver des solutions, on nous dirige vers une discussion oiseuse sur une charte inutile qui n’a aucune chance d’être légalisée et on tente de nous faire croire que nous vivons dans un Eden fabuleux.

Notre modèle, que personne au monde n’imite, est à bout de souffle. Nous sommes une province accro aux subventions du fédéral et à la péréquation (toxicomane serait le mot approprié) et savez-vous ce que cela signifie? Que nous sommes une province pauvre (relativement) par rapport aux autres provinces qui vivent pourtant dans le même Canada que nous. Et je n’aborde pas nos taxes et impôts suffocants, nos innombrables fonctionnaires aussi improductifs que stagnants, notre tendance à nier l’évidence et à toujours faire porter aux autres les malheurs qui nous affligent et dont nous sommes les seuls responsables, etc…

Y a t’il VRAIMENT de quoi être fiers d’être Québécois?

Vous dites « On a entendu et on entendra encore que les Québécois ne sont pas à la hauteur économiquement, que nous sommes les plus endettés, que nous sommes des incapables. Diatribes absurdes. »

Je crois que nous ne lisons pas les mêmes données macro-économiques des instituts statistiques.

C’est cette myopie crasse qui tuera le Québec… Toujours croire que nous sommes les meilleurs, ou sinon excellent, et que nous n’avons pas besoin de nous améliorer.

Les Québécois, alternativement, se sentent les meilleurs ou les plus pourris mais ils continuent à être un peuple qui gèle en hiver sans en crever parce qu’ils ont de quoi se chauffer…à l’intérieur. Il n’y a rien de parfait en ce bas-monde, il n’y a pas de mal à se sentir bien, à la ronde.

Ce n’est pas cela qu’il a voulu dire. Il faut toujours aller de l’avant pour ne pas se laisser damner le pion.
Mais il est bon de temps en autre de se livrer à une petite séance d’appréciation.
Mais bon, pour vous, il est plutôt préférable de nous faire du rentre-dedans, tant pis pour les prudents. Pour le reste, on repassera. Ça va.

Un baume à l’âme de ma patrie et de mes compatriotes. Il est désolant que nous n’ayons pas appris comme les états-uniens à nous congratuler ne serait-ce qu’une fois de temps en temps. Merci pour cet intermède en ces temps d’auto flagellation.

Je suis entièrement d’accord avec ce billet.

Mais la question que je me pose est la suivante : à quoi tient cette perpétuelle incapacité de certains à reconnaître ce qu’on peut faire de bien ? Ils accusent ceux qui ne sont pas d’accord avec le sens général de ce billet de porter des lunettes roses. Quelle bêtise ! Ils ne sont pas capables de constater qu’ils tournent en rond, marchant sans arrêt dans leurs propres ornières fangeuses qu’ils ont ont tracées eux-mêmes après tant d’années passées à noircir le plus possible le Québec et les Québécois.

C’est évident que sur certains aspects il y aurait des améliorations à apporter à notre vie politique, sociale et économique. Mais il existe des personnes dont les opinions sont objectives et qui sont capables de pointer les aspects où des améliorations seraient souhaitables sans pour autant renier tout les bons aspects de la société québécoise. Ces personnes méritent d’être écoutées. Leurs points de vue et leurs propositions peuvent possiblement être des améliorations à rechercher. Nous ne devons pas les rejeter à priori.

Par contre, il aussi ceux qui enveloppent d’abord leurs propos de miel puis, nous lancent le pot en pleine figure. Ceux-là font également parti du groupe des spécialistes en sophismes qui nous présentent des arguments ayant les apparences de la vérité mais qui aboutissent à des conclusions préalablement convenues pour amener le lecteur dans l’erreur. Quant on souligne leur vicieux processus fallacieux et qu’ils se rendent compte qu’on voit clair dans leur jeu, ils jouent alors les vierges offensées. Mais leur mauvaise foi ayant être mise à jour, ils s’appuient sur leur autorité auto-proclamée pour accuser leurs détracteurs des maux qu’ils engendrent eux-même.

Toutefois, il est intéressant et encourageant de constater qu’à part quelques cas déplorables, la plupart des opinions émises démontrent que leurs auteurs sont des personnes sensées, informées, pondérées et même optimistes concernant notre société et son évolution à tous les niveaux.

Alors je souhaite à tous et toutes de finir l’année dans la joie et la paix afin que la nouvelle année puisse débuter, elle aussi dans la joie et la paix.

«Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l’entraide et la solidarité visant un but commun : l’épanouissement de chacun dans le respect de la différence.»
[Françoise Dolto]

«Nous avons une raison de vivre : apprendre, découvrir, être libres !»
[ Richard Bach ]

Nous sommes tous victimes de haines d’une part et d’autres et moi et trois autres personnes qui ont subie des attaques de bashing personnelles, on créé une page sur Facebook qui s’appelle: Contre le Québec Bashing. Les « j’aime » augmentent à un rythme incroyable car nous n’évoquons aucune haine car désirons simplement dénoncer ce fléau qui est malheureusement plus grand qu’on le pense! Nous rappelons aussi notre histoire! Venez aimer notre page! Contre le Québec Bashing! Montrons leur qu’un peuple d’amour se lèvera contre la haine et les fausses nouvelles données par les médias anglophones! Les anglos qui croient à ça sont aussi des victimes et je tente personnellement de leur démontrer! Vive les québécois francophones!

Quand je vois les commentaires de ses gens qui ne savent voir que le verre a moitié vide
(Florian Lusignan
Lucky champion
François 1)

Je me dit qu’il faut les ignorers, ils font parties d’un panier de crabe et quand un crabe nous attrape il nous traine vers le fond. Ses gens qui ne regarde que les points négatifs dans la vie sans apprécier tout le positif qui nous entoure ils focus sur les mauvaises choses pendant que le train passe.

Les gens positifs eux prennent le taureau par les cornes pour les choses négative et le tourne en chose positive. C’est la mentalité des gagnants .

Le Québec doit prendre le pouvoir qu’il est possible d’acquérir par la démocratie . Et je serais fier de ce peuple lorsqu’il se dira oui sans crainte et prendra le taureau par les cornes. En ce moment il manque se gros PLUS afin que je sois fier de ce peuple.

Wow! Des lunettes roses pour vrai. Le peuple québecois se fait passer pour une gang de racistes à cause du gouvernement péquiste. L’image que l’on donne est celle d’un peuple fermé qui traite ces minorités comme des ennemis. Le projet de loi 14 et maintennt la Charte totalement pas nécessaire car il ne fait que diviser. J’ai honte de ce gouvernement. Si le peuple était en charge tout les étudiants québecois seraient bilingues et le racisme serait plutôt rare. Boo Mme Marois vous avez bousiller la santé et l’éducation lorsque que le PQ était au pouvoir et maintenant de retour vous avez bousiller l’économie et diviser le peuple. Quel dommage vous faites lorsque vous y passer. Irréparable.

Comme vous avez raison.

Souvenez-vous il n’y a pas si longtemps, quelques enverdeurs disaient de notre pays, le beau et grand Canada, qu’il était parmi les plus pollueurs du monde à cause du pétrole bitumineux albertain, pétrole qui permet pourtant au Québec de continuer à rêver en technicolor, et que notre réputation internationale en souffrait…

Ben voilà que ces gauchistes péquistes ont finalement réussi l’exploit de faire un tort irréparable a la réputation du Québec à cause de leur charte tout en faisant passer le Canada pour le grand protecteur des minorités.

Comme cons…

Comment a travers vos lunettes roses vont vos chiens sur la photo.

Est-ce qu’ils sont malheureux de ce Québec socialiste séparatisss qui bousille son économie?

Je me demande pourquoi certains Québécois ne déménagent pas en Ontario.

Et vous avez-vous une réponse?

Ou est-ce que vous êtes de ces gens qui parlent et parlent et parlent?

Définitivement, cet appel à la fierté de ce que nous sommes et de ce que nous faisons, m’encourage à poursuivre et à viser plus haut dans mon giron d’activités et d’influence. Monsieur Gobeil, vous auriez pu également souligner que ce que nous sommes, s’est édifié en dépit de notre tendance à jouer les éteignoirs comme en témoignent certains commentaires.

Grand Merci pour cette invitation à lever la tête et regarder au loin…

Je ne sais pas si je fais parti des pessimistes ou des optimistes, mais je sais une chose, je suis fier d’être Québecois, de ce que je suis et du potentiel que nous détenons. Du même souffle, si nous sommes un grand peuple, nous devrions avoir la capacité d’écouter les critiques qui nous sont formulées et la capacité d’y répondre sans utiliser le racourci de « Quebec Bashing ». Il faudrait aussi arrêter de confondre les critiques adressées à certains aspects de choix collectifs comme des attaques contre les Québecois. Juste pour cette frilosité, je crois qu’il nous manque quelques croûtes à manger pour être véritablement un grand peuple…

25 raisons d’être « fier » d’être Québécois:

http://www.antagoniste.net/2013/05/09/le-declin-tranquille-xxv-la-dette-quebecoise/

La voilà, LA réalité!!!

Ce commentaire aurait pu aussi s’écrire de cette façon : 25 raisons d’être un cancre. David, cet amateur – dans tous les sens du mot – de graphiques ne cesse jamais de nous étonner. Dans son dernier graphique, qu’on nous soumet en lien, il n’y a aucune corrélation entre le rapport de la dette nette du Québec comparer à l’ensemble des provinces et son poids relatif en population dans le Canada. De plus, notre amateur nous offre un graphique montrant le ratio de la dette nette du Québec sur l’ensemble des provinces de 1990 à 2011, sans savoir bien entendu, que de 1990 à 2011 le Québec a effectué trois réformes comptables, rendant toute comparaison impossible sur cette période !

…et voici une 26e raison et elle ne vient pas de David:

http://ici.radio-canada.ca/regions/Montreal/2013/12/30/003-adm-pierre-elliott-trudeau-14-millions-passagers.shtml

Vous avez peut-être raison sur certains petits détails (j’écris « peut-être »!!!) mais fondamentalement, le Québec est clairement en DÉCLIN depuis le milieu des années ’70 et je remontrais même jusqu’à la révolution tranquille, et sa chute s’accélère irrémédiablement alors que, contrairement à la province de Québec, le reste du Canada , LUI, prospère au max.

Le premier geste que vous pourriez poser en 2014 pour régler l’écrasant problème du Québec serait de reconnaître les terribles difficultés dans lesquelles nous pataugeons (taxes et impôts intolérables, fonction publique accablante et inefficace, politiciens et fonctionnaires corrompus, omniprésence du despotisme syndical, etc…). Ensuite, il serait plus facile d’en identifier les causes (les lucides pourraient vous y aider…) et subséquemment trouver les solutions (ici encore, les lucides et les Libertariens pourraient vous venir en aide!).

La lucidité, c’est ce que je vous souhaite en 2014 et les autres années à venir. La lecture d’un bon livre en histoire socio-économique vous serait aussi très formateur, malgré tout le mal que vous pensez des « sciences molles ».

Ah…tiens…Finch les a également mis sous haute surveillance avec perspective négative eux aussi?

Des références Denis?

Pas surprenant : les libéraux ontariens. et les péquistes du Québec, c’est pareil sauf en anglais.

Ce matin dans La Presse on apprend que le salaire minimum aux States est de….7,15! On est-y loin de cette misère la?

http://blogues.lapresse.ca/hetu/2013/12/30/pleins-feux-sur-le-salaire-minimum/

Les Québécois vivent 3 ans de plus que les Américains. Et ne paient rien pour se faire soigner

Les Québécois paient seulement 7 piasses par jour pour faire garder leurs enfants

Les Québécois gays peuvent se marier sans problème

Les Québécoises peuvent se faire avorter sans problème

Les Québécois sortent peu endettés à la fin de leurs études

Le Québec a un taux d’homicide 4 fois inférieur à celui des States. Et deux fois inférieur à celui de l’Alberta

Vive le Québec. Le plus véritable meilleur pays du monde

Sur les points économiques (soins, garderies, dettes d’étude, etc…), vous avez partiellement raison MAIS tout ça se fait À CRÉDIT!!! Il n’y a RIEN DE GRATUIT!!! Quelqu’un d’autre DOIT PAYER!!!

Comme le pauvre qui emprunte sans compter pour se payer la berline de ses rêves et qui repousse à plus tard les paiements qu’il n’a aucunement les moyens de faire, espérant pouvoir transférer ses dettes à ses enfants et à ses petits-enfants.

Les reste est une question de valeurs et si le Québec était la Terre Promise que vous tentez ici de nous vendre, on attend toujours la vague d’immigration venant des USA…

Per capita, le Québec accueille deux fois plus d’immigrants que les États-Unis. La sécurité, la santé gratos, les études bon marché, les garderies, ca fait rêver plus d’immigrants que le bordel actuel aux States

Vous avez des références?

À ce que je sache, le Québec n’a pas eu à bâtir un mur pour contrer l’immigration illégale. Les USA OUI!

Je me demande bien pourquoi…

« Comme le pauvre qui emprunte sans compter pour se payer la berline de ses rêves et qui repousse à plus tard les paiements qu’il n’a aucunement les moyens de faire, espérant pouvoir transférer ses dettes à ses enfants… »

Nommez moi un individu sur la planète qui est capable de réaliser votre fabulation.

RIDICULE!

À lire plusieurs des commentaires, on peut constater que l’industrie du dénigrement de soi demeure très vivace au Québec! Ça fait tellement du bien de s’autoflageller. D’ailleurs, des stations radio, Radio X pour les nommer, ne carburent qu’à ça.
Pas grave, on vous aime quand même … tout en espérant que vous appreniez à vous aimer vous- même un peu plus en 2014!

On peut constater que « ???????? 1 » continue son œuvre de destruction. Ce bizarre de personnage est absolument incapable de ne pas lancer des bombes incendiaires tous azimuts. Rien, absolument rien du Québec ni des Québécois ne trouve grâce à ses yeux. C’est comme s’il se prenait pour un espèce de messie vouant tout un chacun aux feux éternels de l’enfer.

Avons-nous déjà lu un commentaire positif de la part de ce destructeur patenté ? Depuis les quelques années où j’ai pris la peine de lire ses propos tous plus insultants les uns que les autres, je n’ai jamais pu y déceler ne serait-ce qu’un soupçon d’esprit positif. Il me fait penser à ces snippers qui tirent sur tout ce qui bouge. On leur dit de tirer sur tout ce qui bouge et en bon soldat, lui il tire sur tout ce qui bouge. Quelle tristesse de ne pas être capable de réfléchir !

Mais quelle cause au juste défend-il notre snipper officiel ? On le sait libertarien. Mais c’est facile d’être libertarien sur le net. Ce n’est pas très engageant. On peut très bien être libertarien sur les blogues tout en allant faire l’épicerie en BMW et en revenant, se plaindre à son conseiller municipal que les rues son mal déneigées et qu’avec toutes les taxes qu’il paie, les cols bleus de la ville pourraient bien faire un effort. Il sera le premier à se plaindre si l’électricité ou l’eau sont coupées. Si notre personnage ne voulait plus avoir de gouvernements dans ses affaires, comme je l’ai déjà écrit, pourquoi vit-il en société ? Pourquoi ne le retrouve-t-on pas au milieu du désert ou au fin fond de la jungle, là où sa seule loi règnerait ? Fumiste diront certains ? Sans doute.

Mais sa présence et ses commentaires font tout de même œuvre utile. Ils nous permettent de ne jamais oublier que le monde est constitué de toutes sortes de monde. Certains apportent du positif dans leur entourage. D’autres nous montrent, juste par leur présence, que sans la présence du négatif, nous apprécierions beaucoup moins les esprits positifs. Ces snippers virtuels nous indiquent également qu’il ne faut jamais baisser la garde car il y a toujours, tapi dans l’ombre, un snipper prêt à nous descendre.

N’oublions pas qu’ils sont une minorité et même si on peut lire leurs commentaires toujours destructifs sur ce blogue, c’est que la société a été capable de mettre en place des règles de fonctionnement ayant permis notamment la présence du WEB et conséquemment l’existence de ce blogue.

«Tolérance : c’est quand on connaît des cons et qu’on ne dit pas les noms.»
[Pierre Doris]

«Qu’il soit noir, juif ou arabe, un type bien est un type bien et un enfoiré sera toujours un enfoiré.»
[Guy Bedos]

Venant de vous, je considère le tout comme un grand compliment Denis.

Merci encore une fois de m’encourager et je vous souhaite une très belle et prospère année, si ça peut exister au Québec,

Très bien M. Gobeil. Votre discours n’est pas plus laudatif que ceux d’un autre courant est méprisant. Aux autres, arrêtez de vous amuser à François 1er, le hooligan blogeur du Québec. L’ignorance est la plus grande peur de ces clowns.

VOYONS, VOYONS…

Ne vous formalisez pas les écrits de FRANÇOIS 1ER.

Il n’est pas vrai ce type… il n’est sûrement pas réel!!! C’est un « robot informatique » créer par un nerd de la division marketing de Roger Communications.

Son algorithme sommaire n’est seulement conçu que pour mousser la polémique. Tout comme l’était sa version BÊta » JOHN BULL « …

Il puise sa matière première directement chez FOX NEWS. Décidément, on arrête pas ce genre de progrès…

Ce genre de comportement est tellement prévisible. Il ne pense pas par lui-même…il réagit à des étiquettes: rouge = glorification, bleu = vomir des inepties….

Bien sûr, comme toujours chez les péquisto-séparatistes-diplômés-en-sciences-molles-pas-de-maths, lorsqu’on ne peut attaquer le message, on s’en prend au messager…

Je n’ai jamais perçu dans vos commentaires toujours négatifs et toujours haineux absolument rien qui toucherait à des connaissances des mathématiques. Seriez-vous un libertarien haineux mou ? Ça semble bien le cas. Quand les arguments sont trop stupides pour être attaquées, ne croyez-vous pas compréhensible qu’on s’en prenne au messager qui présente de tels arguments ? Alors, quand remarquez qu’on tire sur le messager, au lieu de vous en plaindre comme un enfant, vous devriez plutôt vous demander pourquoi. Mais en dehors de vos ornières idéologiques alimentées par d’autres, êtes-vous seulement assez compétent pour comprendre que d’autres chemins existent ?

«La pensée idéologique est toujours contre quelqu’un. Elle est toujours un instrument de violence. Elle en est imprégnée, empoisonnée.»
[Francesco Alberoni]

À court d’arguments Denis?

« Quand les arguments sont trop stupides pour être attaquées » (sic avec la faute d’orthographe!).

Mais diable, si mes arguments sont si « stupides », vous devriez pouvoir les contrer sans difficultés et prouver facilement la valeur des vôtres.

Je vous fournis des chiffres, des références, des faits, des graphiques et vous me revenez avec une parade faiblarde et médiocre et vous voudriez que les gens vous prennent au sérieux?

Pfffftttt!

Wow, méchant lendemain de veille. J’imagine que le Fédéral y est aussi pour quelque chose depuis plusieurs centaines d’années.

C’est toujours en se disant les »plus meilleurs » que l’on n’avance pas dans la vie.

Bien oui!

Pour vous c’est certainement en se disant qu’on est des petits pains qu’on avance.

Pourtant comme vous, c’est cela que bon nombre de Québécois pratiquent depuis des centaines d’années. Pourtant les gens comme vous disent depuis des centaines d’années que le Québec est pauvre.

Les Amaricains ils l’ont l’affaire. Leur éconmie vire à 92% de et celle du Québec à 98% de sa capacité et leur système de santé est en faillite thecnique. Celle du Québec coûte plus de deux fois moins cher et les Québécois sont et Canadiens sont en bien meilleure santé.

Félicitations M Gobeil, sans trop se « petter » les bretrlles et se prendre pour quelqu`un d`autres, ça fait du bien en ce début de 2014 d`avoir un peu d`air frais avec vos propos, on s`est fait assez souvent cracher dessus par les « françois » complexés, il est temps de MARCHER LA TÊTE HAUTE tout en regardant ou l`on met les pieds. Le portrait d`un « francois complexé » c`est un personnage Québécois qui généralement est fédéraliste, parle « angla » et se sent audessus de ses compatriotes qui eux ne parlent pas « angla » car lui a des amis « angla ».Ayant lui même le complexe du colonisé il chante toujours la même refrein avec ses amis complexés, car ils n`ont pas assez d`imagination pour pouvoir trouver une chanson complète pour accompagner le refrein. Avec des compatriotes comme ça, le reste du Canada n`a pas d`inquiétude pour la séparation du Québec….

Ah…bon…être bilingue et parler Anglais fait de ceux qui ont ce talent et cette capacité des complexés qui se croient supérieurs?

Z’êtes un diplômé en sciences molles pas de maths de l’UQUAM?

Il n`y a pas de honte à parler « angla » espagnol ou tout autre langue, c`est une richesse de communiquer avec tous les citoyens de la planète, ce que je voulais souligner c`est que parler « angla » pour certains Québécois ça les fait regarder leurs compatriotes unilingue comme des ignorants sans opinions, c`est tout. Siences molles ah ah, ça fait bien dans la conservation des « pseudos » intellectuels.

Vous ne me connaissez pas. Nous ne nous sommes jamais rencontrés mais vous affirmer que je suis l’un d’entre-eux???

Avez-vous un peu de viande autour de l’os?

La bouche parle de l`abondance du coeur..,et on sait où se situe le personnage, il n`y a pas d`université pour apprende à avoir du jugement, on l`a ou on l`a pas, il y a des personnages instruits qui n`ont pas de jugement, quand il leur pleut sur la tête, ils appellent météo-média pour savoir si il pleut.

J’aimerais que vous commentiez ce sujet sur l’étranglement fiscal du québec
http://www.vigile.net/L-etranglement-fiscal-du-Quebec

“Soutien fédéral au Québec
En 2014-2015, le gouvernement du Québec recevra 19,6 milliards de dollars au titre des principaux transferts, soit une augmentation de 7,6 milliards de dollars par rapport à 2005-2006. »

Vous parlez de cet « étranglement fiscal » là? Ça peut bien venir du site des caribous.

Le fédéral ne regarde pas la dépense alors que le Québec gratte les coins de tiroirs.

Ce qui force les les faux libertariens du Québec qui sont des conservateurs à la républicain, Tea party du Québec à réagir avec violence extrême.

Vous savez bien que les conservateurs, libertariens et les gens de la petite droite du Québec sont beaucoup moins instruits et ne savent pas lire ou sont des illettrés fonctionnels. C’est reconnu statistiquement et nous le démontre tous les jours.

Par exemple, ils ne sont pas capables de faire la différence entre violence la réaction, la violence verbale et la violence où les rues sont à feu et à sang.

Pour eux la violence c’est du cassage de yeulle et le dictionnaire vient de la planète mars.

Ils se battent contre l’histoire écrite racontée par Stéphane Gobeil comme il y 40, 60 ou 80 ans.

» C’est reconnu statistiquement et nous le démontre tous les jours. » (sic)

Et vos références crédibles sont…

Étranglement fiscal: la panier fiscal du Québec est plein de trous où s`abreuvent des rats insatiables, remplissant leurs poches au plus fort la poche, pour remplir ce panier plein de trou il faut en demander encore de plus en plus aux travailleurs pour essayer de remplir un panier sans fonds. Espérons que la commission Charbonneau qui en ce moment trouvent des trous dans le panier aura les moyens de de créer une industrie qui se fera un devoir de boucher les trous du panier, et que le gouvernement créera une charte des « VOLEURS » car dans une si grande contrée comme le Québec avec d`aussi grande richesses, il est complètement ridicule de travailler 6 mois par année seulement pour payer des taxes. On a qu`à regarder la quantité d`autos qui circulent sur nos routes pour s`apercevoir qi`il entre de l`argent dans le panier…

Je vous ferai humblement remarquer que plusieurs des personnes qui ont défilé devant la Commission Charbonneau étaient des fonctionnaires et des politiciens et non seulement des « privés ».

D’ailleurs, le SEUL et UNIQUE moyen d’endiguer la corruption rampante au Québec est de réduite la taille de l’État et de privatiser ce qui peut l’être. Ainsi, les devis seront soumis à une concurrence féroce à l’abri de toute pression politique.

Il est intéressant de noter que la plupart de ceux qui manifestent leur désaccord le font en ne réfutant aucune des affirmations de M. Gobeil. C’est précisément ce qu’on appelle le « Québec bashing », un parti pris pour le pessimisme qui est en fait une stratégie des fédéralistes pour lutter contre la souveraineté. Il s’agit de convaincre les Québécois qu’ils sont minables et qu’ils ont donc besoin du reste du Canada.

La vérité est toute autre. Les provinces les plus riches, Alberta, Saskatchewan et Terre-Neuve, le doivent à l’exploitation du pétrole, généreusement encouragée par le gouvernement fédéral notamment par son inertie dans la lutte contre la pollution. L’Ontario s’en tire tant bien que mal grâce à l’aide du fédéral apportée à l’industrie automobile. Pendant ce temps, Ottawa restreint ses dépenses dans la culture et la recherche scientifique, deux forces importantes du Québec.

Le Québec est moins riche que la moyenne des provinces uniquement à cause du pétrole. Ça aussi, il faudrait avoir la lucidité et l’honnêteté de le dire.

« Les provinces les plus riches, Alberta, Saskatchewan et Terre-Neuve, le doivent à l’exploitation du pétrole, généreusement encouragée par le gouvernement fédéral… »

Et financé par le Québec et l’Ontario.

Ils ont le pétrole?

Nous on a l’électricité…

Et nous sommes dans la cave quand même.

Oh en passant, nous REFUSONS d’exploiter notre pétrole au Québec! Merci aux go-schistes!!!

J’ai toujours dis que les libertariens et les petits droiteux pas instruits n’étaient pas capables de faire la différence ente des pétaques et des ognons, le grenier et la cave et l’électricité du Québec au Pétrole de l’Alberta.

Pour le pétrole on ne sait même pas s’il est exploitable.

La preuve que les Québécois refusent d’exploiter le pétrole du Québec?

« La voilà, LA réalité!!! »

Antagonisss Ça me dit quelque chose. Il me semble que son propriétaire est un nommé Grognon, mais je n’en suis pas sûr de ma mémoire.

Peu importe son nom ce type a affirmé sur le blogue à Pierre Duhamel qu’il y avait une étable de huit mille vaches en Floride ce qui est le population de la ville de Carignan au complet qui entoure la ville de Chambly.

Il a affirmé que tous les québécois devaient faire partir leurs « Heummeur » pour réchauffer la planète affin d’être plus confortable.

Il a aussi affirmé en public être de l’extrême centre!!!! Alleauoooo!

Toute une référence!

Voila la réalité!

Libertariens, dretteux, la petite droite du Québec, ultra conservateurs sont tous des menteurs voués à la désinformation des Québécois.

Ce ne sont pas les exemples qui manquent sur ce blogue.

Ce qui est écrit dans ce billet de Stéphane Gobeil est depuis un bout de temps écrit dans l’histoire, une réalité.

Cependant les détracteurs professionnels qui ont comme avantage d’arrondir leurs fins de mois, continuent leur tâche de démolition du Québec pour un plat de lentilles.

Et on sait ce que ça vaut un plat de lentille au Québec de nos jours.

J’aimerais bien que vous nous fournissiez des références crédibles au lieu de vous attaquer sans preuves au messager…

Y’a de quoi être « fier » d’être Québécois:

La lecture de ce petit texte est particulièrement recommandé aux autruches péquistes:

L’otarie québécoise.

Comme chaque début d’année, la plupart des gens font un bilan de la dernière et adoptent quelques résolutions pour celle qui commence. Pour ce qui est de Pauline Marois et son gouvernement, le bilan positif qu’ils font de l’année qui vient de passer a de quoi surprendre. Nous attendons toujours autant dans les urgences, nos écoles sont mal en point et on continue d’écrire des budgets à l’encre rouge. Cela sans parler du taux d’imposition et des taxes, gargantuesques, qui continuent d’étouffer la classe moyenne. Pire, son gouvernement a pris des décisions absurdes comme l’achat d’énergie éolienne à fort prix que nous vendons à perte aux Américains et la promotion de la Charte qui achève de déchirer le tissu social québécois. De les voir aller nous convainc cependant d’une chose: l’animal emblématique d’un Québec souverain sera probablement l’otarie, un animal n’ayant de cesse de s’applaudir, tout en ayant de l’eau jusqu’au cou.

Jean Bellerive, Montréal

Source: http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201401/03/01-4725421-courrier-des-lecteurs.php

Avez-vous déjà été capable de proposer quelque chose de réaliste et de positif. Tout ce que je lis de vous se résume à ceci : le Québec est une merde !

À quoi tiens votre incapacité chronique à proposer des solutions positives applicables et qui feraient avancer un peu les choses ? On n’a qu’à lire votre signature pour savoir que le texte au-dessus ne sera encore une fois que du « Québec bashing ».

Vous me faites réellement penser aux supporters du club Canadien et aux supporters des Nordiques de l’époque. Ils étaient tellement « brainwashés » par des pseudos experts qu’ils étaient absolument incapables d’apprécier les qualités de l’ adversaire.

Tiens, je vous suggère quelque chose. Si vous voulez économiser votre temps, à l’avenir ne faites qu’indiquer votre pseudonyme.On saura alors que vous aurez encore une fois répandu votre fiel haineux contre le Québec et les Québécois. On pourra appeler ça la « francoisunnisation », un néologisme signifiant une propension irrépressible à la démolition aveugle de la société.

«Le crétin prétentieux est celui qui se croit plus intelligent que ceux qui sont aussi bêtes que lui.»
[Pierre Dac]

« À quoi tiens votre incapacité chronique à proposer des solutions positives applicables et qui feraient avancer un peu les choses ? » (sic)

Calvai.. Vous ne m’avez jamais lu ou quoi?

Ça fait des lustres que je propose à tous que pour sortir le Québec du marasme dans lequel l’ont plongé les go-schistes, c’est de faire ex-ac-te-ment le contraire de ce qu’ils nous imposent.

C’t’y assez clair et net Denis?

Vous n’êtes pas obligé de croire à toutes ces fabulations.

Il ne faut pas se fier aux libéraux qui ont tout fait pour encourager la corruption au Québec.

L’histoire est écrite et les libertariens fabulent encore comme avant que elle se réalise.

Il est trop tard pour la petite droite du Québec qui vivent 45 ans en arrière et certains au temps de Duplessis.

François, François… ta partisannerie t’aveugle. Tu te trompes d’ennemis…. La polarisation Fédéraliste-Souverainiste nous distrait d’un enjeu beaucoup plus menacant pour l’humanité tout entière…

Je ne parle pas, ici, d’écologie qui n’est qu’une conséquence du problème principale: UN RETOUR EN FORCE D’UNE TRÈS GRANDE INÉGALITÉ entre le niveau de vie et le bien-être des individus d’une une même société et entre les différents pays.

Attention, j’entends déjà certains affirmer que c’est inévitable et naturelle. OUI, il existera toujours une inégalité mais pour un MIEUX VIVRE ENSEMBLE, la sagesse et le progrès de la conscience humaine doit faire en sorte de minimiser cette inégalité le plus possible.

Et la prise de conscience de cet enjeu PRIMORDIALE dans toutes nos sociétés ne pourra se faire tant que nous nous chamaillerons comme des demeurés autour de ce qui sont que de simples conséquences des FORCES FINANCIÈRES qui accentuent nos inégalités…

De plus en plus de grands penseurs peuvent nous aider à connaitre ces forces dont on essait de nous faire croire qu’elles sont NATURELLES et INÉLUCTABLES…

POUR TOUS CEUX qui croient, comme moi, que la compréhension de ces enjeux financiers et que notre effort collectif peuvent orienter l’évolution de nos sociétés dans une direction qui favorise LE MIEUX VIVRE ENSEMBLE de chacun et du plus grand nombre.

S.V.P. Procurez-Vous: » Les milliardaires, comment les ultra-riches nuisent à l’économie. » ( par Linda McQuaid et Neils Brooks, deux journalistes économiques de Toronto) ( Anecdote sur Bill Gates, Bronfman, Reithman ect. )

C’est passionnant de voir comment évoluent les idées qui influencent et qui ont influencées nos conditions de vie à tous…

Ok François, J’ai lu… et j’ai compris qu’il ne sert à rien de lire ce qu’un prix Nobel d’économie ( loin d’une science molle sans math !!!!) réussit, lui, à comprendre sur la macroéconomie mondiale lorsque que l’on peut facilement tout ce que l’on a besoin pour se réconforter sur un site comme « antagoniste.net »

Malgré tout je persiste à croire qu’il est toujours bon de nourrir son intelligence à plusieurs sources… Le livre dont je te parle est écrit par des journalistes anglais de l’Ontario (probablement pas séparatiste) qui compare la tendance américaine et celle du Canada… Ils sont probablement un peu moins à droite que toi, mais il n’y a pas de danger de te faire laver le cerveau… Si la politique et l’économie t’intéresse vraiment, pourquoi ne pas prendre la chance d’élargir tes connaissance ???

Qu’est-ce que tu en dis ???

Comprends pas le sens de ta réponse. Mais, dis moi, est-ce que tu peux lire le livre dont je te parle… tu peux le trouver à la bibliothèque municipale… Même pas besoin de dépenser pour s’instruire !!! Allez un peu de bonne volonté…

À tous les Québec basheux de la petite droite, marchez la ête entre les deux jambes pour vous réconforter.

Ainsi vous ne verrez pas ce qui va bien au Québec et ça vous mettra du sang dans la tête.

Bonne mauvaise année aux quelques uns qui ont été éduqués pour un petits pains et qui souhaitent et travaillent pour un échec du Québec.

Pour la majorité des Québécois bonne année et continuez de travailler pour une économie qui progresse plus rapidement que l’Ontario.

The Gazette rapportait hier qu’un total de 28,439 personnes ont quitté le Québec pour une autre province durant les 9 premiers mois de 2013, le plus grand nombre de départs depuis 2000. Au net, en considérant les arrivées, c’est une perte nette de 11,887 résidents pour la période d’octobre 2012 à septembre 2013, comparativement à une perte nette de 7,700 et de 4,394 pour les deux années antérieures.

Je parierais également que ce ne sont pas les moins productifs qui partent. Ce ne sont généralement pas les citoyens les plus mobiles qui sont les plus dépourvus de talents.

Source: http://www.montrealgazette.com/technology/Number+Quebecers+leaving+province+rise/9360879/story.html

Nous sommes face au mur et vous voudriez que nous marchions la tête dans les nuages???

Vous êtes totalement gaga.

Quel bel hommage pour notre fierté d’être Québécois. M. Gobeil, malgré l’age de votre article, votre enthousiasme est contagieux. Vous êtes capable de montrer autant le positif que le négatif et c’est très bien fait. J’invite vos lecteurs, ceux qui sont fiers d’être Québécois à rejoindre mon site web : http://www.fierte-quebec.com Un site ou je souhaite mettre de l’avant, le meilleur du Québec. Soyons fiers de qui nous sommes!

Les plus populaires