Le plan Legault: Abolir 7 000 emplois

Cette vidéo circule sur la toile:

Pas inintéressant de lire ce qu’écrit à ce sujet Claudette Carbonneau, ex-présidente de la CSN:

La fosse aux trésors de la CAQ, c’est la lutte au gaspillage et à la débureaucratisation. Quand on questionne le comment, on se retrouve au royaume du déjà-vu et d’une réingénierie abordée une fois de plus par le biais des structures.

Hier, c’était la disparition des régies régionales et la fusion des établissements qui allaient sauver le système de santé. Aujourd’hui, ce sont les agences qu’il faut abolir. Hier, c’était la fusion des commissions scolaires, voire leur disparition. Aujourd’hui, ce sont les centres de services avec à la clé des économies incommensurables! Deux fois dans les neuf dernières années, nous avons révisé les organismes publics dans le but d’en éliminer. Parlant débureaucratisation, peut-on s’affairer à des travaux plus utiles?

La CAQ prétend pouvoir couper des fonctionnaires sans que ça fasse mal. Impossible de tirer les leçons de nos erreurs passées: perte d’expertise au ministère des Transports et vulnérabilité par rapport à la corruption, perte d’expertise aussi en informatique, cafouillage de l’informatisation du dossier médical et coûts astronomiques, compressions à l’entretien ménager et épidémies de C. difficile qui ont fauché des vies, pénurie de médecins, d’infirmières, de secrétaires médicales, suppressions en éducation, qui nous handicapent encore et alimentent toutes sortes de faux débats sur les vertus du privé.

 

Laisser un commentaire

Avec votre logique M. Lisée, l’état devrait peut-être embaucher tous les chômeurs et BS Québécois. Comme ça tout le monde aurait un emploi.

Le problème des réingénieries passées c’est qu’on coupe dans le personnel qui accomplit le travail plutôt que dans les structures et l’administration. Les gestionnaires ne se coupent jamais eux-mêmes. Et leur emploi est justifié par le nombre de subordonnés. Donc c’est un système qui ne peut qu’engraisser avec le temps.
Quant aux syndicats ils sont gagnants dans l’exercice. Alors ils ne sont pas des intervenants valables dans ce débat. Le gouvernement est trop gros et gourmant. Il faut réduire le nombre de fonctionnaires n’apportant rien aux citoyens. C’est comme une entreprise. L’efficacité doit être de mise. Et balancer les livres une obligation.

Mon cher Lisée, c’est bien beau de chialer parce qu’on veut couper dans la bureaucratie improductive, qui affecte la bonne gestion et les finances de l’état, mais où sont tes solutions pour améliorer cet état chose qui risque de détruire encore plus notre compétitivité.

100 p. 100 d’accord mais … tous les partis au pouvoir, même ceux dont la base est plus social-démocrate, ont fait la même chose, puisqu’ils ont tous évolué vers ce qu’on appelle en Europe, le blairisme (qui n’a fait que poursuivre ce qu’ils appellent aimablement « dégraissage ».

Le dégraissage ne concerne jamais, vous noterez, les rémunérations grotesquement élevées des dirigeants, et la volonté des actionnaires de prélever d’extraire de plus en plus de profit sur le travail, n’est jamais mentionnée par le PQ. Pourquoi?

Par contre, les dégraissés (merci pour eux) ont perdu leur gagne-pain par centaines de milliers leur gagne-pain. Les futurs dégraissés doivent comprendre les impératifs de la lutte contre le déficit et ne pas faire d’histoires.

Et le langage : les participants à toute protestation dans un cadre autorisé (manifestations) se font appeler « la rue », comme au bon vieux temps où les États appelaient l’armée pour mater les récalcitrants.

Ces gens qui utilisent le mot « rue » sont des nostalgiques du bagne.

Ce serait le temps qu’il y ait un vrai dégraissage de l’état. Coupons des postes de fonctionnaires, et bien plus que 7000. Évidemment, les individus qui occupent ces emplois font de leur mieux, ce n’est pas ça le problème. Le problème, c’est la taille de l’état et son envahissement de plus en plus grand dans les libertés individuelles. C’est sûr que pour M. Lisée, et ses amis syndicalistes, il n’y aura jamais assez de cotisations syndicales et il faut plus d’employés de l’état et plus de contrôle sur les individus. Mais parmi ceux qui paient, qui travaillent et à qui on vient prendre toujours plus, certains se disent qu’on devrait avoir moins de sangsues pour laisser un ti-peu de sang dans les victimes de l’état.

Bizarre un peu que les exemples de Mme. Charbonneau soit tous des coupures du PQ…
En plus, Mme Charbonneau, quel économiste et adminstatrice incroyable (ironie). C’est pas celle qui prend l’argent de ses cotisateurs pour dire ce qu’ELLE pense? (pubs, sommets, appuis au PQ)
Le nombre de postes perdus à cause que la CSN demandaient trop! Je viens de Shawinigan et là-bas, depuis des décennies, beaucoup de poste perdus à cause des centrales syndicales qui demandent trop aux petits employeurs! Mon grand-père était pres. du syndicat d’une usine, la CSN est rentré, ils l’ont tassé (parce qu’il ne « fittait » pas avec la CSN…) et l’usine a fermé… 60 jobs perdus.
De plus on parle d’abolition de postes sur 5 ans (CAQ) Que très peu de mise à pied.
Le Québec doit couper dans les postes bureaucratiques, pousseux de crayons et qui contraignent nos vrais intervenants! (medecins, profs, directeurs d’école, ambulanciers, infirmières, ingénieurs…) est-ce normal que dans le ministère de la santé, il y ait deux employés non-soignants pour un seul soignant? Non!
J’aime votre blogue M.Lisée mais depuis que vous êtes en politique…

Il y a effectivement un problème de structurite au niveau du gouvernement provincial. Le problème, c’est de savoir comment s’y prendre. Harper, par exemple, mène ce genre de combat, sauf qu’il fait des compressions ridicules comme celles mettant à pied des vérificateurs de dépenses!

Pour en revenir à la CAQ, au lieu de faire disparaître les commissions scolaires, il faudrait faire comprendre que les mêmes services pourraient être dispensés à partir des municipalités, comme c’est le cas en Europe. Dans ce cas-là, il s’agit d’un problème de gestion immobilière. En abordant le problème sous cet angle, ce genre de compression passerait bcp mieux dans la population.

Mais au-delà du discours « responable » de la CAQ, ce qu’il faut comprendre, c’est que ce parti n’est que la version provinciale d’un « vieux » parti conservateur comme le Québec l’a connu du temps de l’Union national.

« Avancez en arrière ». Voilà ce qu’on lit dans les bus municipaux. Il ne faudrait pas qu’on l’entende du prochain gouvernement…

Le mot « fonctionnaire » à le dos large. Ca dépend juste de quels postes précisément il s’agit. Voir aussi les ratios chef / indiens dans certains départements… Oui un ménage est possible. Et oui je crois que (parfois) moins de gens égalerait plus de productivité ! Et ailleurs, ca peut être le contraire.

Par contre 7000 c’est peut-être exagéré. Faut, comme dans toute chose, y aller pas à pas, et ne pas partir en peur. Mais au moins, ca donne l’idée de l’orientation qu’ils ont. Et c’est ca qu’on veut savoir.

Oups un oubli.

« La CAQ prétend pouvoir couper des fonctionnaires sans que ça fasse mal. »

Ce Que préconise Legault est une application très efficace du privé.

Le meilleur exemple est GÉNÉRAL MOTORS.

Pendant au moins trois décennies, parce que Toyota leur entrait dans le coffre, les administrateurs à la Legault ont souvent foutu les ingénieurs à la porte et fermé les centres de recherche et de développement pour sortir des profits pour les actionnaires. Tous connaissent le résultat, LA FAILLITE.

Le gouvernement, c’est-à-dire les citoyens ont dû investir une fortune pour sauver pas seulement GM et bien d’autres pareils, mais pour sauver les USA.

C’est ce que Legault veut nous vendre, négliger pour sauver de l’argent, s’en remettre à l’entreprise pour que le gouvernement sauve, (une belle image), et payer plus cher pour les mêmes services au privé dont la santé, comme aux états.
++++
Comme pour GM, le premier terme à Legault ce sera probablement moins d’impôts ou une façon de cesser le déficit il sera réélu. Pour le deuxième terme ce sera très serré et probablement décourageant pour le citoyen. Legault aura alors vaincu et le gouvernement qui le remplacera héritera du paquet de merde et se fera mettre à la porte. Et alors un autre Legault recommencera.
++++
Les dretteux me diront que l’état aurait dû laisser GM et Chrysler faire faillite et ainsi perdre une quantité d’emplois primaires secondaires et de telle sorte que les USA ne s’en auraient jamais relevés les Asiatiques prenant la place.

Maintenant pour ce qui est des ingénieurs du gouvernement et bien d’autres postes, on peut voir avec le pont Champlain et le viaduc de la concorde ce que sa donne de MÉNAGER des postes au Gouvernement. « Un beau ménagage » comme disait un de mes amis concessionnaire auto qui avait passé au feu pour avoir sauvé quelques sous « improductifs » sur l’entretien de la fournaise.

Finalement tout cela est sans compter l’impact économique de la disparition de 7000 emplois. C’est aussi des pertes certaines pour les institutions financières, les commerces, les épiceries, le domaine de l’automobile, le domaine de la construction, les quincailleries et l’impôt pour le gouvernement.

Les pays qui l’ont fait sont les états de l’Occident qui sont le plus dans la merde.

Ce qui coûte cher à l’économie québécoise se sont
les entreprises propriétées d’étrangers ou de fédéralistes québécois qui déménagent à l’étranger
pour que les hauts dirigeants ait de plus gros bonis.On devrait leur rendre la pareille;par exemple acheter Boeing et déménager la moitié de la production à Montréal ou acheter le Cn ou le Cp et ransférer leur direction à Québec.

La méthode péquiste pour créer des jobs? Demander aux travailleurs de la construction de remplacer les pelles par des cuillères et embaucher plus de monde pour le même travail.

Brillant, fallait y penser.

On sait maintenant que même si le PQ savait qu’il y avait 7000 fonctionnaires non-productifs au Québec, ces derniers garderaient leurs jobs quand même…

C’est pourtant ce que la Finlande a fait. À la fin des années 90, la Finlande a coupé 90% des emplois en commissions scolaires (plus de 4000) pour les rapatrier – en partie – dans les écoles (comme enseignants). Le résultat? Moins de structures bureaucratiques improductives et abrutissantes, plus d’argent, et plus d’enseignants (ce qui a mené à une réduction de la taille des classes).

En bout de ligne, comparativement au Québec, la Finlande dépense moins par étudiant, paie mieux ses enseignants, a un ratio élève/enseignant plus faible, et se classe mieux dans le PISA. Et ce, depuis qu’elle a fait le ménage dans ses commissions scolaires.

Pour la FTQ, la CSN , QS ou la gauche du PQ… il n’y aùra jamais trop d’employés de l’État au Québec!

La gauche efficace de M. Lisée semble maintenant penser que tout va bien au Québec et que si parfois ça va mal..c’est parce que l’État ne dépense pas assez…

Bien entendu, Claudette Carbonneau, la CSN, la FTQ et le SPQ-Libre seront d’accord avec cette pensée dogmatique que propage Québec Solidaire et le positionnement de plus en plus à gauche du PQ.

Quelles sont vos solutions miracles pour résoudre les problèmes de l’endettement et de l’embonpoint étatique ( fonctionnaires) au Québec ? Il n’y a pas de problème au Québec…tout va très bien Madame la Marquise !

Une syndicaliste qui dénonce une perte de membres, bref.

Ne lui en déplaise, les bureaucrates vivent à même la richesse créée. Nul besoin de dire qu’ils en absorbent une quantité phénoménale

@ David

« La méthode péquiste pour créer des jobs? Demander aux travailleurs de la construction de remplacer les pelles par des cuillères et embaucher plus de monde pour le même travail.

Je suis séparatisse et le mois prochain je voterai péquisse. Malgré tout et même si je vote PQ je te dis que pour moi ta pelle tu peut la garder. Je ne suis pas du genre conservateur libéral quaquiste pour encourager la corruption à la pelle.

Moi j’ai un mot de plus que toi et c’est hydraulique. La pelle pour moi elle est hydraulique et comme tu peux voir tes conservateurs corrompus se font pelleter à plein « buket » .

Quand on dit des niaiseries comme les libéraux et la CAQ très à droite et privatiseux quitte à payer, le font on passe pour niaiseux.

« comme les libéraux et la CAQ très à droite et privatiseux quitte à payer »

caq et plq à droite? OU dans le programme est-il indiqué que la taille du gouvernement va diminuer?

Les plus populaires