Le Plan Nord, un Plan Rouge ?

Voici un détail de la carte émise par la NASA montrant, en rouge, les endroits qui seront les plus affectés par les changements climatiques d’ici 2100.

On a l’impression que le Plan Nord est spécifiquement visé !

Ça va être chaud !

On peut voir la carte complète et les commentaires sur le site de la NASA ici.

Laisser un commentaire

Difficile de savoir quel sera le climat en 2100! De toute façon, on nous prévoit trois ou quatre fins du monde d’ici là!… 🙂

À supposer, évidemment, que c’est catastrophique et qu’on peut y changer qqch.

Au fait, est-ce que quelqu’un a entendu parler de morts massives? Il y a 10-15 ans, on prédisait la mort de 4G de personnes en 2012 suite aux supposés changement climatiques catastrophiques

c’est l’fun les albertains vont pouvoir se faire doré la couènne sur le bord du gros lac noir les deux pieds dans les sables bitumineux en buvant un grosse molson canadian tablette, maudits chanceux ,c’est toujours les mêmes qui ont toute.lol

Hihi! Ha ha!
Quoi?! Ce n’était pas le gag de 15h?

Non, mais il faut faire un petit effort de plus plour clarifier ses blogues, ie faire mieux que du séparasissien/indépendentissien/souverainissien habituel.

Un crochet de plus dans la colonne de « N’importe quoi!!! » de ce blogue.

Après nous le déluge?…à moins que ce soit: « ce qui restera de nous, après le déluge. »

Rien ne sert d’avoir peur, ce qui doit arriver arrivera. Toutefois, je ne peux m’empêcher de songer à la multitude qui peine, souffre et meurt présentement.

Vraiment rien de drôle ni d’anodin dans ce drame planétaire cauchemardesque.

Notre monde souffre atrocement. Notre terre connaît les douleurs de l’enfantement.

Dans l’allégorie du déluge, tout le monde se moque de celui qui prévoit la fin d’un monde.

Bonjour,

Bien sûr que le Parti Libéral du Québec joue à fond la carte nationaliste en essayant d’être encore plus un porteur d’eau que nos amis les péquistes. Porteur d’eau un jour, porteur d’eau toujours. Au plaisir, John Bull.

On pourra finalement développer chez nous une autonomie alimentaire de tous les produits. Et peut-être garder nos retraités qui vont s’acheter des habitations avec Florida-room et pamplemoussier ici sur le bord du lac, en montérégie et en gaspésie.
Faudra juste changer les normes de bâtiments pour faire face aux innondations, être autosuffisant en énergie(faudra climatiser) et en récupération des eaux de pluies. Contruire en hauteur avec des terrasses sur le toit et des étages inférieurs submersible. Un TGV-MONORAIL avec ça? Pour aller se baigner sur le bord de la baie d’hudson et faire les vendanges à Fermont.
Un plus grand potentiel pour nous si on est prévoyant et que notre territoire est aménagé en conséquences.

Nos p’tits enfants vont vraiment vivre dans le plus-meilleur pays du monde.
Vous réalisez? Montréal qui va avoir un climat comparable à ce que connaissent les NewYorkais aujourd’hui.
La chaleur, M. Lysée, dès le mois d’avril. Du monde plein les terrasses à Paques. Pas de neige en novembre. Emmenez-en de la chaleur