Le PM de Terre-Neuve apprend à insulter les Québécois… en français

Le gag est moyennement drôle. (À mon avis, la règle est la suivante: plus le sujet est de mauvais goût, plus la blague doit être drôle.)

Habituellement hilarant
Habituellement hilarant

Un comédien de l’habituellement hilarante émission de CBC, This Hour Has 22 Minutes, dit au premier ministre de Terre-Neuve, Danny Williams, que s’il veut vraiment fâcher (‘piss off’) les Québécois il devrait continuer de les traiter de voleur et d’hypocrites, certes, mais en français.

Or voici le clou de l’affaire: Williams se prête au jeu, se rend dans une classe et apprend à traduire ses insultes en français — même si la prof ne sait pas comment traduire certains mots. Voyez vous-mêmes et revenez ensuite:

Un bon élève...
Un bon élève...

Dans son blogue du Globe and Mail, Jane Taber a écrit que ce sketch l’avait rendu mal à l’aise (‘cringe’). Mais la plupart de la centaine d’internautes qui ont commenté son billet ont cependant trouvé le sketch très drôle. Mes commentaires préférés:

At last somebody found a reason to learn french other than prequalification for a federal job promotion..

The old croc says if you really want to p*ss off quebec, just turn off the faucet on equalization payments….if the quebecers had to work for things in life they wouldn’t have time to cause anyone (including danny boy) any trouble.

Just ask Macleans if you really want to know how to p**s off quebec!

Williams is our very own Sarah Palin.

Merci à l’alertinternaute Adam
pour ce signalement
.

Laisser un commentaire

Danny Williams c’est un peu le Régis Chartrand du ROC. Pas subtil mais beaucoup d’insistance. 😉

Jean Émard

Dans le ROC, on bâtit des carrières politiques sur le Quebec bashing. Je m’en suis rendu compte quand j’ai travaillé dans l’Ouest du temps du PM Filmon (Manitoba). Encore aujourd’hui, on y parle du « vol » du contrat des F18 (ce qui remonte à l’époque de Mulroney!).

Le tout récent ancien PM du Nouveau-Brunswick (Shawn Graham) l’a appris à ses dépens avec la tentative avortée de vente d’Hydro New-Brunswick.

Quant à Danny Williams, il maîtrise très bien le concept et s’assure ainsi une longue carrière de politicien.

Étonnant que la province de Terre-Neuve considère le Québec comme un voleur de grand chemin: à l’origine, le Labrador nous appartenait et l’ancien PM Smallwood a failli nous le vendre pour 1 million de dollars. L’imbécile de Duplessis aurait alors dit: « Je n’achète pas ce qui m’appartient! » Bravo.

Nous étions à un million de dollards de développer en toute tranquillité toutes les ressources du Labrador. Mais quand on est colons, on le reste bien longtemps.

Merci de votre attention.

Quand tu n’est pas à la hauteur de ton « ennemi » tu essaies de le rabaisser à ton niveau. Les Terre Neuviens ont une tradition: tu embrasses une tête de morue et tu cales un verre de screech (alcool primitif)en saluant la reine. A un congrès en santé mentale de l’association canadian, les organisateurs ont boycotté tous les participants du Québec en ne les invitant pas à jouir de ce rite de passage. Beurk merci. Ils voulaient nous punir parce que leur ancien premier ministre Smallwood avait signé une entente hydroélectrique qu’ils sont convaicus être désavantageuse pour eux. Visitez plutôt St-Pierre et Miquelon. Bonne journée.

Ça prend bien des Anglais pour trouver ça drole!
De toute façon je ne vois pas ce que Danny Williams a à passer son temps à se plaindre.Les ententes avec le Québec ont été signées par les représentants des deux gouvernements. Au lieu de déchirer sa chemise sur la place publique ,il devrait en négoçier le renouvellement.Il va finir par péter une crise cardiaque avec ses colères improductives…

De plus c’est au peuple Innu qui l’habite depuis des siècles que le Labrador devrait appartenir, pas aux terreneuviens qui en ont hérité comme cadeu pour se joindre à la confédération.
Ce découpage de frontières est un vestige du pouvoir colonial britannique qui devrait être revisée par la cour internationale de La Haye.

Hummm…, j’avais oublié de mentionner que cet humour bas-de-gamme frôlant le racisme est passé sur les ondes de la télé d’État, la CBC, à moins que je me trompe.

Par ailleurs, j’essaie juste d’imaginer si ce genre d’insulte à l’endroit des Canadiens-anglais avait été faite sur la SRC franco. L’indignation dans la grande presse anglo aurait probablement fait le tour du monde…

En l’occurence, l’humour politique n’est plus pratiquée au Québec. Censure? Mode? Politiques de diffusion à coefficient variable?

Deux poids, deux mesures.

Je trouve cela très regrettable ces dernières semaines que le reste du Canada se fout complétement de la gueule du Québec. De voir le Premier Ministre de terre-neuve se prêter a un jeu comme celui là n’est pas trop professionnelle. Avec tout le respect que j’ai pour cette belle province, je crois que le PM Williams est dû pour prendre une retraite bien mérité. Selon moi, je crois également qu’il est temps de se réconcilier avec le reste du Canada et que le reste du canada devrait également faire de même avec nous.

Allez on part une campagne pour dire qu’on veut récupérer le Labrador. Juste pour le faire *****.

Jean Émard

Remarquez, on n’a pas donné notre place avec les histoires de Newfies. Il y en avait qui étaient assez méchantes.

Au fait, savez-vous pourquoi dans une piscine, les Newfies ne nagent-ils pas au bord ? Parce qu’ils sont un peu con sur les bords !

@ Denis Drouin

Je connais un couple de NewFies du Labrador immigré au Québec qui m’ont déjà affirmé que la plupart de ces histoires venaient de Terre Neuve et qu’elles y étaient très populaires.

Aussitôt indépendant nous devrons envahir le Labrador en y installant des francophones provenant du monde entier pour développer l’immense concentration de richesses naturelles et pouvoir accéder notre Atlantique .

Oui , c’ est vrai que c’ est un peu limite , comme gag . Mais je dirais que c’ est un peu à l’ image du Québec , qui tout en continuant à réclamer son indépendance et à se braquer contre le fédéral , reçoit pourtant chaque année un beau de chèque de péréquation de quelques milliards . On rit peut-être de nous dans le Roc , mais tant qu’ à moi , nous rions nous aussi … dans notre barbe … mouhahaha !!!

J’espère que les enfants ont été mis au courant que ces préjugés raciaux étaient une tentative d’humour.Pour le reste, il y a rien là, je suis bien d’Accord avec lui pour dire que le Québec est dirigé par des voleurs. L’ennuie, c’est qu’ils sont bien Canadians, de fiers Canadians, bien avant d’être Québécois.

Et lorsque c’est un référendum qu’ils volent, quand ce sont les lois démocratiques du Québec qu’ils violent, ils sont bien contents….

@MichelG (#13)

Installer au Labrador des francophones provenant du monde entier pour y développer les ressources?

Il y a des francophones en Israël; si on leur donnait le choix entre des attaques à la mouche noire et des attaques de roquettes, quel serait leur choix?

On se fait traiter de voleurs à la CBC dans une classe d’immersion en francais. De plus celui qui nous insulte est un premier ministre même si il en a pas l’air…En tout cas pour ce qui est de la créativité artistique,je considère le Canada et sa culture comme étant le peuple le plus pauvre de l’occident. Je crois que cet essaie »artistique »confirme ce que je pense de l’art canadian .

De toute évidence les Newfies forment une société distincte à l’humour très particulier qui n’est pas très efficace pour un non-newfie…

@MichelG,

Pour paraphraser notre honorable ami, on serait alors en territoire disputé et non pas terre-neuvien. Et le reste du monde pourrait bien aller se faire foutre, n’est-il pas ?

Je ne trouve pas que ce sketch soit si déplacé que ça. Évidemment, Danny Williams est imbuvable et je n’aime pas trop le voir nous traiter de voleur mais n’oublions pas que le sketch sert aussi à rire de lui. Je le trouve d’ailleurs très coopératif à ce sujet, il accepte de se mettre dans le rôle du petit « chialeux », qui ne peut s’empêcher de protester contre toutes les injustices imaginaires et ça c’est loin d’être banal. Qui sait, Williams aurait peut-être même un sens de l’autodérision assez développé?

On traite les anglos de choses bien pires que ça à tous les jours et personne ne s’en émeut…

J’ai très hâte de voir la réaction nos écolos-gauchistes québécois lorsque nos voisins terre-neuviens (qui demeureront toujours nos voisins même après une éventuelle séparation…) lorsqu’ils commençeront à pomper le pétrole de Old Harry…

Les gens de Terre-Neuve créeront de la richesse, EUX, alors que nous continuerons au Québec à distribuer notre pauvreté EN FRANÇAIS.

Mais nous serons verts-écolos…

« Les humoristes québécois ont dit des choses bien pire dans un certain Bye-Bye… » David

===

Pour toi les propos d’un humoriste et ceux d’un premier-ministre en poste c’est du pareil au même ? Eh ben!

Jean Émard

« J’ai très hâte de voir la réaction nos écolos-gauchistes québécois » François 1

===

Une tentative de dénigrement qui en dit beaucoup plus sur toi que sur ceux que tu aimerais atteindre. 😉

Jean Émard

22 Minutes a déjà été très drôle. Il y a déjà eu, au temps de Rick Mercer, une certaine analyse sociopolitique dans leur humour. Maintenant, ce n’est qu’un ramassis de clichés.

Toute blague sur les québécois tourne invariablement autour du fait que nous sommes racistes, que le PQ et la loi 101 sont nazis, que le Bloc est une perte de temps et que, mis à part la porno, tout ce que nous faisons en termes de films ou de télé est ridicule et incompréhensible.
Sérieusement : si vous ne regardez pas l’émission, voilà assez exactement le contenu de toute blague sur le Québec.

Mais bon, ça reflète bien la situation RoC-Québec « at large » : on se fait critiquer par du monde qui nous ont bien cernés, malgré qu’ils ne comprennent pas notre langue et apprennent tout ce qu’ils ont à savoir sur nous par le biais de The Gazette et du National Post.

Quand le RoC critique ou rit de nous, c’est comme si je me permettais de faire la morale à la Nouvelle Guinée et de leur proposer des réformes sociales, fort d’avoir lu quelques pages sur ce pays dans la section International de La Presse.

Pas fort.

Ah oui : nous sommes aussi de quêteux d’argent fédéral.
(J’avais oublié ce point essentiel du manuel de l’opinion RoC sur le Québec.)

Je suis assez d’accord que plusieurs des critiques québécoises de Toronto… Globe and National Post font cucu et sont superficielles. i.e. le lien entre la loi 101 et les fusillades.

Cela étant dit, je vis au Canada anglais depuis de nombreuses années mais lorsque j’écoute Radio-Canada ou TVA pour quelques heures ou si je passe 1 ou 2 semaines de vacances au Québec, j’arrive à la conclusion suivante après une analyse plus ou moins approfondie… Les québécois adore la flagellation collective et n’avance plus.

C’est syndrome semblable à celui qui prévaut en Europe ou les allemands vont maintenant sortir les grecques du trou. Ce derniers se retirent au début de la soixantaine et ne travaillent que 35 heures par semaines alors que les allemands se retirent à 69 ans et en travaillent 45 heures par semaine. Avouons que c’est frustrant. Au Canada, le Québec est une province pauvre qui a le mérite d’avoir établi un fillet social exceptionnel, filet social payé en grande partie par la péréquation que le reste du Canada n’a même pas les moyens de se payer. Rappelons que la péréquation transfer de la richesse d’une région à une autre du Canada. C’est le BS de la fédération canadienne.

Le Québécois ont des richesses extraordinaire, mais ils sont trop imbu pour les exploiter convenablement. Prenons l’énergie Eolienne propre par exemple que personne ne veut près de chez lui ou de l’hydroélectricité qui frustre les amateurs de Kayak. On ne parle même pas des forêts et des mines qui sont exploité de façon irresponsable. Par contre le Québec adore rappelé aux albertains le fameux dossier des sables.

Rappelons qu’une grande parties des paiements de péréquation est financé des impôts des sable et des méchants capitalistes du ROC.

Au lieu d’insulter M. Caillé, les québécois devrait l’écouter et écouter l’ensemble de scientifiques. Ensuite, ils pourraient mettre tout leur poid collectif afin que des règlementations exige l’exploitation responsable de ces ressources. Mais non, c’est beaucoup plus facile de lancer des pierres.

@ Jean Émard

Les propos de Dany William était bien moins choquant et méprisant que ceux du Bye-Bye.

Pourquoi les humoristes auraient un passe droit ?

« Les propos de Dany William était bien moins choquant et méprisant que ceux du Bye-Bye.

Pourquoi les humoristes auraient un passe droit ? » David

===

Les propos d’un humoriste ont moins d’impacts que ceux d’un premier ministre en poste. Si, un jour, le premier ministre du Québec fait des blagues de mauvais goût sur les Terreneuviens, tu pourras t’offusquer.

Jean Émard

Les plus populaires