Le Québec rayonne… à Ottawa

Ne percevez-vous pas une racine québécoise à ce jeu de mots utilisé par un recycleur de la région d’Ottawa ? Une « blague interne » entre francophones de souche ?

Voir aussi: Le Québec rayonne… en Espagne!

Les commentaires sont fermés.

Hihihihihihihihi C’est vraiment trop drôle! J’aime beaucoup vos gags, ils détendent l’atmosphère. Sourions de temps en temps, ça fait du bien!

Au Québec, à l’endroit d’Ottawa, c’est plutôt : call in the blues, call in the blues, call in the do blues, faut que j’te jouse…

Mais qui se joue de qui ? Câline de binne !

Entre francophones de souche? Peut-être que oui peut-être que non: « The company is owned and operated by William Hill a resident of Cornwall, ON. »

J’ai bien connu un francophone qui avait Hill comme nom de famille…

Christian

Astucieux et drôle. Malheureusement, ce « jeu de mots » échappe aux anglophones, d’où les joies du bilinguisme, quoique dans ce cas-ci, ce ne soit pas une question de bilinguisme mais de connaître une culture dans sa plus grande… intimité ;-).

Bonsoir,
Sûrement que ce n’est pas : Callin the Blues ! Suite à cette histoire de la cabane à sucre, beaucoup de nos nationalistes étant des Hérouxvillois dans l’âme en ayant fait la démonstration sans équivoque qu’icitte, les binnes, ça se mange avec du gros lard et pas d’accommodements raisonnables sur ce point.Call us to put your binnes in the bin ! Au plaisir, John Bull.

C’est à Gerry Boulet, Offenbach et à « Câline de blues » que j’ai pensé immédiatement.

Heille, M. John Bull.

Ce billet en est un humoristique.

Pourquoi venez-vous déblatérer sur les nationalistes. Ça n’a aucun rapport!

Est-ce qu’on pourrait avoir la paix une fois de temps en temps, au lieu de vous endurez dans vos textes sans queue ni tête et plus méprisant qu’autres choses. Avez-vous autres choses de mieux à faire que polluer tous les forums et blogues de vos commentaires insipides.

Pour la photo: très drôle. Je ne crois pas que ce soit voulu, mais bon. Ça m’a bien fait marrer.

traduction en québécois:
câline de beans (heureux d’un printemps qui me chauffe la couenne)
traduction fraçaise:
call in ze binne (le porc du québec ça gaz)

Vous noterez que le site est en anglais uniquement.Même si l’entreprise est située à Cornwall…à moins que je n’aie pas vu la partie française (« fr »)quelque part.

Comme disait Camille Laurin; » un Québec aussi français que l’Ontario est anglaise ».

Calline de bine de bonnes bines! Voilà!!
Très bon Jean François. Touché!!
C,est vrai qu’on est bien distinct et tant mieux!

@ Kevin Charron

Faut pas s’en faire.

Quand un bull n’a que des binnes pour de nourrir, sur les blogues, il arrive et repart sur son pouvoir dans une boucane de gaz de binnes.

Que voulez-vous, il y en a qui sont grandement marqués par le Grand PET.

@ John Bull

« La haine qu’on porte à soi-même
est probablement celle entre toutes
pour laquelle il n’est pas de pardon. »

– Georges BERNANOS, écrivain français (1888-1948)

« Je suis né pour partager l’amour et non la haine. » – Sophocle, tragédien grec.