Le quiz de Mathieu : un chapeau de poil contre les activistes radicaux

Prêt(e) pour le nouveau quiz décapant de Mathieu Charlebois ? C’est parti !

ZACCARDELLI.  KEN GIGLIOTTI / La Presse Canadienne

ZACCARDELLI. KEN GIGLIOTTI / La Presse Canadienne
Politique

Gaétan Barrette m’a traité de démagogue, Yves Bolduc a menacé d’envoyer un vérificateur chez moi et Hélène David s’est dissociée complètement de mon travail. Qu’à cela ne tienne, austérité ou pas, rien ne va m’empêcher de vous offrir un troisième quiz de la semaine.

Répondez correctement à toutes les questions et vous pourriez remporter 5000 $ rien pantoute. Le Québec n’a plus les moyens de ce genre de choses.

 


Vous avez eu un mauvais résultat ? Vous n’avez probablement pas lu le journal autant que moi, cette semaine… ou vous étiez sans doute de bien meilleure humeur que moi.

* * *

À propos de Mathieu Charlebois

Ex-journaliste Web et ex-chroniqueur musique à L’actualité, Mathieu Charlebois blogue sur la politique avec un regard humoristique depuis 2014. Il a aussi participé à de nombreux projets radio, dont Bande à part (à Radio-Canada) et Dans le champ lexical (à CIBL). On peut l’entendre régulièrement à La soirée est encore jeune, et le suivre sur Twitter : @OursMathieu

Laisser un commentaire

4 sur 5 mon résultat est pas mal, non?
Sans lire le journal en plus.
Encore mieux!
Non?

J’ai manqué celle sur le nouveau réseau social. Les réseaux sociaux, très peu, en réalité pas du tout pour moi.
1- Je quitte très lentement mais graduellement tout les médiums qui me demandent de m’identifier plus qu’avec une adresse de courriel et qui exigent de leurs accorder tous les droits possibles et inimaginables, même des droits qui n’en sont pas ou qui sont illégaux, tout en niant les miens et pire lorsqu’il n’y a pas de version en français.
2- Je refuse de donner des détails me concernant et surtout un numéro de carte de crédit pour … »un mois gratuit »… d’utilisation de quoi que ce soit.
3- Plus récemment, j’ai rajouté: refuser, reculer, annuler, etc… pour quoi que ce soit, logiciels inclus, lorsque je constate qu’on me donne des choix d’accepter ou de refuser ceci ou cela, mais que déjà, avant de faire ses choix, toutes les cases ont été cochées partout où ça favorise le proposant.
Si la populasse informatisée jusque dans leur sommeil accepte n’importe quoi sur le net et dans l’utilisation de leurs appareils et en même temps réclament à haut cris toutes sortes de droits, de liberté de paroles et d’actions, de manifester quand et là où bon leur semble sans avoir à demander un permis, de justice et de quoi d’autres, ce n’est pas mon cas, ce n’est plus mon cas. La limite acceptable est dépassée depuis longtemps. J’ai passé à l’action.

Plus que jamais un peu de sérieux, de cohésion et de suite dans les idées pourraient bonifier l’humain.

Je viens de passer chez les ti-vieux il y a quelques jours. Quand j’étais jeune on se permettait ou encore aujourd’hui on se permet de « comprendre » et « d’expliquer » avec de savantes et coûteuses études à l’appui le comportement de certaines populations ou parties de celles-ci, en suggérant et concluant à la naïveté à cause du manque d’instruction, de connaissances, d’information.

Alors que nos populations sont de plus en plus instruites, éduquées comme le disent plusieurs, informées pour revendiquer et regarder de haut ceux qui le sont moins, mais acceptent en même temps et d’autant plus qu’ils sont ceux qui peuvent le plus posséder les nouvelles technologies, sans se poser de questions ou en tous cas sans faire d’obstructions et de revendications sérieuses, les chèques en blanc et les contrats ouverts unilatéralement profitables aux fabricants, éditeurs, marchands et aux Google, Microsoft, Apple, Facebook, et le reste de ce monde informatique.

Cherchez l’erreur.

Mais il n’y a pas d’erreur.

L’instruction, l’éducation, même de haut niveau n’est pas comme un vaccin, comme je l’ai moi-même bien … »naïvement cru » …, à la naïveté, à la stupidité, au manque de jugement!

L’instruction, l’éducation, même de haut niveau n’est pas comme un vaccin, comme je l’ai moi-même bien … »naïvement cru » …, à la naïveté, à la stupidité, au manque de jugement!
Si c’était le cas, on aurait des élus bien différents et surtout plus cohérents…et le meilleur des derniers exemples en santé et environnement à ce chapitre est la réaction de notre premier ministre et docteur Couillard à la suite du jugement sur le port « pétrolier » à Cacouna…