Le RRQ et les donateurs libéraux: trop fort?

A Ottawa comme à Québec, des députés fédéralistes d’arrière banc ont été chargés de dénoncer les partis souverainistes en les sommant de se dissocier du RRQ (non, pas la Régie des rentes, le Réseau de Résistance du Québec) pour une lettre envoyée aux grands donateurs du PLQ.

Françoise David, de Québec solidaire, a exprimé son « malaise ». Pauline Marois, du PQ, a indiqué que ce sont « des choses qui ne devraient pas se faire ». Amir Khadir, de Québec solidaire, a appuyé la démarche, même s’il ne semblait pas avoir vu la lettre.

Commençons par Amir, dont la réponse est agrémentée d’une intéressante animation:

https://www.youtube.com/watch?v=GarAT1J3iWs

La lettre n’a en effet rien d’illégal et est couverte par la liberté d’expression. Cependant elle provoque un réel malaise. Non de droit, mais d’opportunité politique, voire de respect envers les personnes.

Pourquoi ? D’abord, il faut en lire les extraits pertinents. Patrick Bourgeois, le très énergique leader du RRQ, place le contexte, puis en appelle au sens démocratique des donateurs:

Parce que vous financez très généreusement le Parti libéral du Québec (vous lui avez fait don de 3000$ l’an dernier), nous nous tournons vers vous pour que vous fassiez enfin entendre raison à votre chef, lui qui dirige un gouvernement qui sent la corruption à plein nez.

Parce que nous considérons – jusqu’à preuve du contraire – que vous êtes un démocrate et que nous croyons – jusqu’à preuve du contraire – que vous souhaitez que votre parti se comporte en respectant les grands principes de la démocratie, nous réclamons de vous que vous fassiez pression sur votre chef pour qu’il annonce très prochainement la tenue d’une commission d’enquête ou qu’il déclenche des élections.

C’est la portion, disons, fleurs, de la lettre. Elle aurait pu s’arrêter là. Malheureusement elle continue, avec le pot:

En route vers le débat démocratique ?
En route vers le débat démocratique ?

J’espère que notre missive vous aura permis de comprendre qu’en devenant un généreux donateur du PLQ vous êtes devenu une cible pour tous les citoyens désireux que le gouvernement Charest respecte enfin la démocratie en instituant une commission d’enquête ou en déclenchant une campagne électorale.

J’espère que vous avez compris qu’il est prévisible que de nombreux autres citoyens nous imiteront et prendront eux aussi la plume pour vous faire savoir leur profond mécontentement par rapport au gouvernement libéral de Jean Charest dont vous êtes un généreux financier.

La journée où les grands donateurs du PLQ seront parvenus à convaincre Jean Charest d’obéir au peuple, nous fermerons le site. Et vous retrouverez alors la paix.

Bref, le RRQ les avise qu’étant un cible, ils n’auront pas la paix tant que… vous savez quoi. (L’intégrale est ici) Une bonne façon de se faire une tête sur ces questions est de procédér à une inversion.

Les donateurs péquistes étant moins généreux que les libéraux, supposons que vous avez donné plus de 500$ et que vous recevez cette lettre du, disons, Réseau contre le Référendum Québécois.

Un des bienfaits du Canada, dirait la lettre: ses soldats !
Un des bienfaits du Canada, dirait la lettre: ses soldats !

Parce que vous financez généreusement le Parti Québécois (vous lui avez fait don de plus de 500$ l’an dernier), nous nous tournons vers vous pour que vous fassiez enfin entendre raison à votre chef, elle qui dirige un parti qui entend, s’il est bientôt élu comme c’est probable, replonger le Québec dans un exercice référendaire couteux, angoissant et débilitant pour le Québec.

Or vous n’êtes pas sans savoir qu’une forte majorité de citoyens — y compris de très nombreux souverainistes  —  ne veulent pas revivre cet inutile traumatisme.

Nous réclamons de vous que vous fassiez pression sur votre chef pour qu’elle annonce qu’elle renonce totalement à la tenue d’un référendum.

Sachez qu’il est prévisible que de nombreux autres citoyens nous imiteront et prendront eux aussi la plume pour vous faire savoir leur profond mécontentement par rapport au programme de votre parti.

La journée où les donateurs du PQ seront parvenus à convaincre Pauline Marois d’obéir au peuple, vous retrouverez alors la paix.

La lettre envoyée par le RRQ aux donateurs libéraux présente, sur sa trame, l’image maintenant célèbre du patriote avec son mousquet. Celle envoyée par le Réseau contre le Référendum Québécois présenterait à la place celui d’un soldat canadien avec sa mitraillette.

Sentiriez-vous, recevant cette lettre, un réel malaise? Quelqu’un, « un réseau », dissémine votre adresse personnelle, invite ses correspondant à vous écrire. Votre adresse et cette invitation tomberont-ils entre les mains d’un militant fédéraliste un peu fêlé, qui voudra pousser la conviction un peu plus loin ? En personne ?

Voici ce que j’en pense: que le RRQ ait envoyé la lettre aux donateurs du PLQ est une chose. Il aurait du choisir un ton moins menaçant dans son dernier paragraphe, ne pas utiliser le Patriote en trame (il a une arme dans les mains). Et il devrait, tout de suite, retirer de son site la liste des adresses des donateurs.

Un dernier point, pour Patrick Bourgeois dont je salue la contribution une fois sur deux (son travail sur les accointances souverainistes de Michaël Jean, par exemple, et sur le train de vie de Jean Charest lui valent nos encouragements). Il écrit, au sujet de la volonté populaire, que Jean Charest  « s’en fiche comme de l’an 1940 ».

Partrick: ce n’est pas 1940, mais 1040. Les gens craignaient la fin du monde pour l’an 1000 (ils ne savaient pas que c’était pour le 21/12/2012). Mais en 1040, comme rien ne s’était produit, ils s’en fichaient. Bon à savoir pour la prochaine fois.

Laisser un commentaire

Je ne suis pas d’accord avec vous sur le symbole du patriote. Le patriote fait parti intégral de notre histoire. Il est un symbole de résistance et de démocratie. Rappelez-vous que les patriotes ont pris les armes pour l’obtention du gouvernement responsable…

Les patriotes doivent être considérés comme des héros nationaux, et ce, tant au Québec qu’au Canada anglais. Ce n’est pas parce que le FLQ à utilisé ce symbole dans les années 1960 que nous devons le bannir… Un tel geste serait tourné le dos à notre histoire et à nos ancêtres qui se sont battus pour la liberté et la démocratie…

Voici un texte très intéressant sur le sujet: http://www.lequebecois.org/. Ceux qui jouent aux vierges offensées devraient peut-être ne pas oublier que la violence politique est absente au Québec (du moins par des indépendantistes) depuis 35 ans. En ce qui me concerne, recevoir une lettre semblable de militants fédéralistes ne me dérangerait pas, à moins bien sûr qu’elle ne contiennent une menace directe contre ma sécurité, ce qui n’est pas le cas dans la lettre du RRQ.

Si des donateurs veulent prendre le contrôle du Québec via ses institutions démocratiques, pour ensuite pouvoir bénéficier d’un régime corrompu et d’empocher nos impôts, alors ils ont ce qu’ils méritent.

Le projet souverainiste et référendaire est limpide et démocratique à la limite de l’angélisme…Alors qu’inversement les libéraux corrompus magouillent sous le couvert de la loi.

Je ne voterais jamais pour QS, mais Khadir est un des rares politiciens à défendre des vrais arguments. C’est fou comme dans le vidéo il met dans sa petite poche les journaliste qui lui cherchent des poux. La résistance est légitime en démocratie. Merci Khadir!

Je comprends votre point de vue, voici le mien : http://www.lequebecois.org/chroniques/militantisme/les-enflures-verbales-

(Je suis membre du Bureau politique du RRQ)

À l’heure où les coffres de notre État national sont vidés de centaines de millions de dollars par des gens peu scrupuleux, il est temps d’adopter un ton plus ferme, je pense. Le RRQ n’a jamais fait de menaces de violences, ni de gestes violents malgré ce que certains aimeraient bien laisser croire. Nous publions des livres, des journaux, des blogues et une radio internet. Nous faisons des conférences, des projections de films, des cercles de discussions citoyens. On demande aux jeunes de s’impliquer, de critiquer, des changés les choses. Quand il s’implique dans le débat public de manière franche, généralement on les ignore, et le reste du temps on se scandalise sur des détails. Michel Chartrand, Pierre Falardeau, Pierre Bourgault du RIN agissaient de manière similitaire, et recevaient des critiques similaires. À l’époque où ils militaient, on les critiquait comme vous le faites, avec des « oui, mais », comme l’aurait dit monsieur Bourgault. C’est aujourd’hui, alors qu’ils sont devenus inoffensifs parce que décédés, qu’on leur érige des monuments et que les chroniqueurs de la Presse font des zélés d’hier d’inoubliables activistes. Il ni a pratiquement pas eu de violance politique au Québec depuis 40 ans, arrêtons d’entretenir cette psycose.

Si le PQ fait un jour face à des accusations aussi graves, accusations qui sont avérées dans plusieurs cas à propos du PLQ, et refuse de faire la lumière sur celles-ci, j’espère que des gens auront le courage de dénoncer vigoureusement ces actions et d’interpeller ces donateurs.

Ceci étant dit, j’ai lu la plupart de vos livres et j’apprécie votre contribution au débat publique. J’aimerais bien vous rencontrer un jour pour discuter des idées des radicaux de l’indépendance et entendre vos objections à ce sujet. J’offre la pinte si vous avez une heure ou deux de disponibles éventuellement :).

Au plaisir,

Julien

PS. Bonne remarque pour 1040.

Une petite correction: on nous prévoit la fin du monde pour le 21 décembre, et non le 12 (quoi qu’il y a certainement un illuminé quelque part qui revendiquera cette date!).

Patrick Bourgeois n’aura pas à remettre sa liste à jour trop souvent, alors!

🙂

Je ne vois pas trop où serait le manque de respect dans cette initiative. Les donateurs de 3000$ doivent se découvrir, il s’agit d’une information publique accessible à tout le monde ce qui est normal.

Que le RRQ ait décidé d’intervenir auprès de ces gens pour leur rappeler que plus de 80% des Québécois veulent que Jean charest sacre le camp parce qu’on l’a assez vu c’est de bonne guerre.

Mettons que le patriote en filigrane je trouve que c’est inutile mais bon.

Si les destinataires de ces lettres en sont gênés c’est leur problème. Dans la vie tout le monde doit assumer c’est bon pour eux aussi.

La mafia qui contrôle le PLQ et la FTQ construction ont beaucoup de ‘respect’ pour les contribuables du Québec. Ces gens n’ont qu’à assumer leur choix personnel. L’information est d’ordre publique. Allez-vous censurer Monsieur Lisée encore une fois ? Le RRQ a tout à fait raison de publier la liste des gros donateurs étant donné que la plupart de ces gens bénéficient de gros contrats SANS SOUMISSION du gouvernement du Québec. Le Québec de Charest est rendu un répéblique de banane de bandits et de mafieux. C’est la triste vérité. Les Québécois n’ont rien retenu du scandale des Commandites.

Nous EXIGEONS une enquête publique sur la corruption dans l’industrie de construction. Charest et ses donateurs méritent de se faire exposer. Vous financez des gens reliés à la pègre, eh bien tant pis pour vous. La liste des gros donateurs au fait, est disponible pour tous les partis politiques et c’est une excellente chose de savoir qui nourrit grassement nos partis politiques.

Il existe toute une nuance entre demander la fin du financement de la corruption fédéraliste anti démocratique et demander que cesse le combat démocratique essentielle pour l’indépendance du Québec
Aucune comparaison possible.

Je crois, peut-être naïvement, que les donateurs de plus de 500$ au PQ se chargeraient sérieusement d’afficher leur mécontentement si Mme Marois refusait de faire la commission d’enquête publique.

Langage en partie excessif effectivement. Surtout choquant pour certains, mais quel langage tenir lorsqu’on se sent impuissant à faire valoir le bon sens et la justice envers toute une culture? Nous ne serions que des ventres affamés sans coeur ni âme. Lorsque le premier ministre d’une nation a démantelé le coeur de cette nation lorsque l’on sait qu’aucune nation ne saurait grandir sans que son coeur ne soit aussi grand. Essayez de remplacer le terme Angleterre par Londres, France par Paris, Chine par Pékin, Japon par Kyoto, U.S.A. par Washington (le Québec par Ottawa ou le Carnaval de Québec (?) ) et la carte politique garde tout son sens.

Encore une fois chapeau M.Lisée pour titiller l’avocat du diable en nous. Excellent exercice. Cependant, dans votre comparaison, je considère quelque peu inexacte la 2e partie.

Pour que ce soit le même genre de situation, il faudrait ajouter la corruption du côté du PQ. Par exemple, des millions de dollars de fonds publics dilapidés ici et là dans les poches des amis souverainistes, des contrats de publicité pro-Québec extravagants à même les fonds publics, bref, j’y pense, un genre de «reverse» scandale des commandites.

En tant que souverainiste, je serais alors plus à l’aise de jouer à votre jeu-miroir. Dans votre exemple, on pourrait conclure à tort que vous aller jusqu’à comparer corruption et référendum…

Si la droite avait fait quelque chose de similaire, elle serait en ce moment crucifiée sur la place publique par les médias.

ça servirait de prétexte pour faire fermer une station de radio…

Le parallèle est, pour une fois, tout à fait impertinent. L’image du « Vieux », peinture célèbre de Henri Julien, circule depuis des décennies pour illustrer la détermination des Patriotes. Ces paysans ne portaient pas mousquet mais simple fusil de chasse au lièvre, accroché au-dessus du poêle de toutes les chaumières. Et c’est souvent armés de la fourche à foin qu’ils durent faire face, justement à l’armée canadienne, armée jusqu’aux dents… Cet humble symbole figurant sur le drapeau très familier au Québec des Patriotes, ne devrait terroriser personne puisqu’il représente les pendus de l’armée assimilatrice que vénèrent justement les donateurs du PLQ. Enfin, RRQ étant un élément de revendication légitime, mais très déterminé des droits du français en Amérique, il ne requiert plus, depuis le reniement par Mme Marois après l’arrêt de la célébration de la conquête, l’appui officiel des partis élus. Ceux-ci doivent jouer de plus de subtilité même s’ils seraient justifiés de défendre plus énergiquement notre sort puisque nous sommes détruits comme peuple par le gouvernement de M. Charest, émissaire d’Ottawa pour le nation building canadian.

Bonsoir,
Ah ! La liberté d’expression ! ne serait-ce possible que pour des individus qui ont cette intelligence que ta PROPRE LIBERTÉ COMMENCE LÀ OÙ CELLE DE L’AUTRE S’ARRÊTE ? Et si des militants libéraux bien intentionnés se prévalaient de ce droit à la liberté d’expression de publier tous les noms et adresses des fiers donateurs au Parti Québécois et à Québec Solidaire qui ont donné un vieux $ 5.00 pour le membership de ces deux partis tout en étant sur le BISCUIT SODA, soit sur le Bien-être Social ou, si on veut l’Aide Sociale ? Deux poids, deux mesures diront certains, mais comme disait cet autre, l’anarchie n’est possible que dans un monde où l’intelligence se situerait à un niveau extrêmement supérieur à ce que nous nommons l’INTELLIGENCE POPULAIRE au Québec, point à la ligne.
En effet, il n’y a rien de mal et condamnable de publier les noms de tous les donateurs au Parti Libéral du Québec mais que le tout s’accompagne de menaces à peine voilées, il y a toute une marge.
Quelle est le quotient intellectuel d’une foule en colère ou bien en liesse ? Pas très fort en effet car toujours réduite au dénominateur commun. Il est en de même de cette belle intelligence populaire dont se targuent certains thuriféraires ou meneurs de claques nationalistes à l’os pour exciter la plèbe dans toutes ses fibres nationales. Et ce n’est pas d’hier que cet épouvantail du Patriote associé dans l’inconscient collectif depuis les années 1960 au FLQ et à une pseudo-libération nationale sert d’exutoire à des fanatiques faibles en matière grise pour se gonfler les biceps en se voulant menaçants ! Ce symbole des Patriotes a été usurpé dès le début des années 1960 par des ultra-nationalistes réactionnaires à l’os qui se pensaient de gauche en ayant ce discours pour la forme. Faire mentir l’Histoire de cette façon en récupérant ce symbole utilisé par ceux dont la fin justifie toujours les moyens est tout simplement ODIEUX. Car les vrais descendants des Patriotes avec l’union du HAUT CANADA ET DU BAS CANADA sont devenus les GRITS, soit nos LIBÉRAUX ACTUELS À OTTAWA qui ont finalement coupé les liens avec la fière Albion en 1982 en rapatriant la Constitution Canadienne de Londres en parachevant l’oeuvre des Patriotes, soit de libérer le Canada du colonisateur Britannique avec le très futé Monsieur Pierre Elliot Trudeau qui, dans un choix pratico pratique en commun accord avec la volonté des Canadiens de bonne foi avons décidé de continuer LIBREMENT de faire partie du Commonwealth.
De plus, dans ce vent de folie, de fureur qui souffle sur certains au Québec, ce n’est pas nouveau sous le Soleil que ces attitudes revanchardes de nos petites boules d’émotions nationalistes ! Quand nous voyons dans plein de parades pour exciter la fibre nationale un drapeau des Patriotes à la couleur Rouge de l’Angleterre et au Vert de l’Irlande, nous devrions nous poser de sérieuses questions sur l’Histoire qui fût enseignée pour qu’un tel symbole soit traîné dans la boue et usurpé de cette malhonnête façon.
Finalement, dans la triste confusion politique qui sévit au Québec où des vessies sont prises pour des lanternes, que faire d’autre ? En espérant que la MILICE du Québec avec ses 50 activistes portant des vieux vêtements usés de l’Armée Canadienne et des USA dont on a enlevé les drapeaux distinctifs pour y placer une Fleur de Lys ne se mette pas de la partie. Tout simplement pathétique que certains immatures, que de tels gamins s’amusent à de tels enfantillages mais en se prenant au sérieux….. Société distincte, parait-il ! Au plaisir, John Bull.

Patrick Bourgeois et ses pareils font un tord énorme au PQ, aux nombreux souverainistes en général de même qu’aux nombreux nationalistes d’origine canadienne française ou d’autres souches ethniques.

Avec des imbus de mission comme ça, le PQ, les souverainistes, les nationalistes et les québécois en général n’ont absolument pas besoins d’ennemis.

Si Patrick Bourgeois avait un minimum de conscience :

1) il se rendrait compte de l’énormité de ses bourdes et présenterait des excuses sincères à toute la population du Québec,

2) il mettrait fin à toute intervention pernicieuse (extrêmement nuisible) et fermerait ses sites de provocation et ce qu’il a l’inconscience d’appeler le Réseau de Résistance du Québec – qui n’est ni plus ni moins qu’un mouvement d’incitation à la violence et à la détestation interculturelle,

3) il disparaîtrait de la circulation et

4) il se ferait oublier féfinitivement des québécois.

Patrick Bourgeois ne mérite pas de s’identifier ni d’être assimilé aux québécois francophones ni de quelque autre souche, pas plus qu’aux néo-québécois de toute origine.

J’exècre au plus haut point ces parasites dangereux et ces fauteurs de troubles à la recherche de causes à enflammer et à exacerber.

Ce qu’un vrai nationaliste militant québécois n’oublie jamais, c’est que la minorité menacée d’extinction, ici, c’est l’élément français et non pas l’option délibérément assimilatrice canadienne, anglaise par définition. Il nous apparaît toujours un peu « téteux » de voir un chroniqueur d’expression française jouer le rôle de l’adversaire, soit se mettre dans la peau du conquérant pour savoir quelles émotions il peut bien éprouver quand nous utilisons les moyens les plus géniaux pour lui faire mettre un genou à terre de temps en temps. Laissons donc à tous ces journalistes racistes des périodiques anglos cette fonction de diminuer l’argumentaire qu’on tente de propager aux hésitants qui penchent vers la résignation à l’assimilation galopante vécue actuellement à Montréal.

Bonsoir,
Mais pourtant, vous les nationalistes québécois, avant de faire tout ce charivari, comme Monsieur Lucien Bouchard vous avait si bien dit : Il vous faut soulever chaque pierre au cas OÙ ! Est-ce que vous l’avez fait ? Et que dire du patriarche Monsieur Jacques Parizeau qui aimait bien vous avoir à une certaine distance de lui à la BRITISH en ne voulant surtout pas de vous tous vous PRENDRE DANS SES BRAS POUR SE DONNER L’ACCOLADE DU COMBATTANT ! Il vous aimait à une distance raisonnable, émotifs que vous êtes et c’est pour cela que vous l’avez appelé MONSIEUR, n’est ce pas ? Et c’est ce même patriarche que vous vénérez qui vous disait si bien : Il faut se cracher dans les mains et on recommence ! Alors, pourquoi ne pas refaire ses devoirs et reprendre le combat dès le début en ressuscitant le MSA au lieu d’essayer de ressusciter la couardise du FLQ ? Au plaisir, John Bull.

En fait, je suis d’avis que tous les donateurs à quelque parti politique devrait voir leurs noms apparaître sur une liste rendue obligatoirement publique. Mais pas leurs adresses personnelles.

Ceux qui n’ont rien à se reprocher ne devraient pas craindre qu’on publie leurs noms. Les citoyens ont le droit de savoir si un tel ou un tel, surtout ceux susceptibles de faire affaires avec le gouvernement, a également participé à la caisse électorale du parti au pouvoir. Je n’y vois rien de mal.

Que les donateurs deviennent une cible de la critique d’opposants, j’en suis. Les donateurs doivent assumer leurs décisions et leurs choix. Le silence et le secret ne doivent pas avoir leur place en politique. Autrement, on fait le jeu des corrupteurs et de ceux qui réclament des retours d’ascenseurs.

J’espère que le RRQ continuera à nous tenir informés.

Jean-François,
Je crois que c’est la première fois que je suis en désaccord avec toi.

Les comparaisons sont toujours boiteuses!!!!!

1.) Les fédéralistes et la mafia n’ont jamais été agressés par les patriotes. Leurs 92 résolutions sont un exemple parfait de quête démocratique et de liberté. L’armée canadienne sous les ordres du très démocrate PET ont été l’instrument parfait d’oppression et ceci à mémoire d’homme (1970)!!!!

2.) Ton analogie tire du domaine de la science fiction parce que ce n’est pas dans les habitudes d’Ottawa d’envoyer des lettres signées. Ils volent des listes de membres, brulent des immeubles, déposent des bombes, distribuent des faux communiqués, emprisonnent des victimes innocents et démocrates et oui…… envoient l’armée!!!!

La mafia italienne et Jean Charest.. La mafia italiennen et la FTQ Construction. La mafia italienne et le maire Tremblay. Pas d’enquête sur qui tire les ficelles parce que PLQ et mafia sont synonymes. Le FLQ avait seulement sur une chose. Le PLQ et la mafia c’est la même chose. Trop fort ? Ah bon. Jean Charest ne veut pas d’enquête publique. Démocratie ? Non mafia et PLQ. Same thing.

De quelle menace s’agit-il ? Si j’apprends que mon voisin soutient au max un gouvernement que j’estime corrompu, je dis qu’il est de mon droit et même de mon devoir de citoyen de faire savoir à ce voisin que je le désapprouve. Est-ce là un acte criminel ? Est-ce un acte méprisable ? Pourquoi devrais-je faire comme si je n’en savais rien.

C’est bien de cette menace dont il est question dans le texte de Patrick Bourgeois. Et je n’ai rien contre cela, surtout si ça peut obliger les partis politiques à marcher droit et surtout celui qui détient le pouvoir à marcher deux fois plus droit.

Si nous pensons que cette tactique de Bourgeois est répréhensible, qu’on la rende illégale. Mais sachons que dans ce cas on renforcera en la légalisant la culture du secret. Est-ce bien cela que nous voulons ?

«La vérité est comme le soleil. Elle fait tout voir et ne se laisse pas regarder.» [Victor Hugo]

Bravo au RRQ et vous savez? On va toujours trop loin pour ceux qui vont nul part …

Pour ceux que le symbole des patriotes dérange aller visiter le musée national des beaux arts du Québec, salle no 10, c’est vrai que l’histoire n’est plus enseigné donc …

AVIS AUX DONATEURS LIBÉREAUX:
La vie c’est comme un super marché, tu peux mettre ce que tu veux dans le panier mais top ou tard tu passes à la caisse !!!

S’il y a des personnes qui ne veulent pas être associées à un parti politique, elles n’ont qu’à ne pas s’y associer. Si elles se font donatrices, il me semble normal que les citoyens le sachent. Il me semble tout aussi normal qu’on fasse savoir à ces donateurs notre accord ou notre désaccord avec leur choix. Ils n’ont qu’à assumer. Je pense que nous avons le droit de savoir qui soutient un parti politique ou un politicien corrompu. La démocratie ne s’en portera que mieux.

1) De grâce, faites des paragraphes…

2) L’initiative du RRQ est géniale et tout ce qu’il y a de démocratique. « Follow the money ».

Ceux qui se sentent inconfortables…dommage. Aux vierges offensées et aux « téteux », cessez de jouer aux victimes. Cela ne « pogne » plus.

Tu veux financer une cause, alors fais un homme (femme) de toi et défend ta cause. Lorsque tu donnes à un parti politique, tu deviens publique. C’est la loi.

Le RRQ ne menace personne de violence physique mais, avec raison, il affirme qu’en tant que contributeur au Parti Libéral, il fait parti du problème. De le rappeler et de le souligner est tout à fait légitime.

Par ailleurs faire ressembler la lettre à un message du FLQ est une grave erreur de communication. Les sous-entendus sont profondément inacceptables pour la majorité des Québécois. La lettre est une provocation suffisante. Le Patriote est de trop.

Ensuite, la demande d’assistance de la part de la population pour mettre au jour les liens entres les donateurs et les institutions gouvernementales est toute aussi géniale.

« Nous encourageons nos militants à chercher des liens entre ces personnes et les différentes institutions du gouvernement du Québec. »

http://donsliberaux.resistancequebecoise.org/

Beaucoup de « chialage » au Québec mais très peu d’action. Le RRQ passe à l’action et « fesse dans le dash ». La pétition était « cute » mais la lettre et la mise a contribution de la population, là tu parles…

L’effigie du vieux patriote représente la résistance du peuple contre la tyrannie. En 1837, les patriotes, qui revendiquaient pacifiquement la démocratie, n’ont pas pris spontanément les armes. Ils ont été attaqués par l’armée d’un empire qui pratiquait l’exploitation féroce de ses colonies. Les patriotes ont essayé de se défendre avec honneur. Certains sont morts assassinés par des criminels de guerre ou par une justice factice. D’autres ont été exilés. Leurs femmes ont été violées et leurs fermes, incendiées.

Il est normal que le vieux patriote dérange les héritiers de Lord Durham et les Québécois ayant intégré la dialectique du conquérant.

Le FLQ a livré autrefois une lutte de libération légitime, mais les moyens qu’il a choisis étaient mal adaptés à la situation, bien qu’ils ne différassent pas des moyens employés dans d’autres luttes de libération nationale, à la même époque. Ailleurs, ceux qui ont pris les armes et ont réussi à chasser l’occupant sont devenus des héros nationaux. Il en est ainsi des Irlandais qui ont tué beaucoup d’Anglais, des résistants français qui ont tué beaucoup d’Allemands et de collabos ainsi que des Algériens qui ont tué beaucoup de Français. Le principal tort du FLQ est d’avoir perdu son combat, ce qui fait que bon nombre de Québécois sont encore incapables de se comporter en peuple fier et libre.

Il est normal, parmi les héritiers de Lord Durham et parmi les Québécois ayant intégré la dialectique du conquérant, que les motifs légitimes du FLQ soient occultés, qu’on résume son combat à du terrorisme, qu’on ignore les crimes du pouvoir colonial d’Ottawa et qu’on exige l’autoflagellation permanente des indépendantistes et la castration des élites québécoises.

Le RRQ n’a jamais posé de bombes, n’a jamais menacé personne, n’a jamais incité personne à la violence. Cependant, comme le RRQ ne tient pas le langage poli, gentil, ravi, soumis et aplati des velléitaires de la souveraineté, il constitue un véritable danger pour le régime. Le RRQ tient plutôt un langage de combat intelligent. S’il fallait que le peuple commence à entendre ce langage au lieu de celui des eunuques, il pourrait éprouver le désir irrépressible de mettre fin à la bouffonnerie. Les représentants d’Ottawa au Québec ont très bien saisi le danger et procèdent, dans leurs médias, à des opérations psychologiques qui serviront peut-être un jour à délivrer un certificat de sécurité contre Patrick Bourgeois.

http://resistancequebecoise.org/articles/communique/celebrons-le-royaume-sordide-et-antidemocratique-dottawa

Il est normal que, parmi les héritiers de Lord Durham et parmi les Québécois ayant intégré la dialectique du conquérant, le langage des résistants soit inacceptable et taxé d’extrémiste.

Le pouvoir d’Ottawa et ses collaborateurs au Québec peuvent compter sur la GRC, le SCRS, l’armée, les procureurs, les juges, la Cour suprême, le Parlement, l’argent, les médias, la mafia et la corruption. En revanche, les militants du RRQ ne sont pas armés, n’ont pas d’argent et n’ont en fait rien d’autre que leur courage, leurs deux bras et leur voix.

Il est normal que les héritiers de Lord Durham et les Québécois ayant intégré la dialectique du conquérant songent à comparer un symbole de la résistance contre la tyrannie à la police et l’armée despotiques ayant incarcéré près de 500 Québécois innocents il y a 40 ans.

Tout comme les clients de la prostitution, les gros contributeurs sont à la source de la demande; ce sont eux qui fournissent l’argent de la corruption.

« Condamnation et mise à l’index du RRQ » ?… Paroles de voleur qui crie « au voleur! » pour garder les citoyens muselés et manchots.

Une enquête publique serait bien plus inquiétante pour les magouilleurs que la brillante démarche de Patrick Bourgeois.

Monsieur Lisée, je trouve votre analogie déficiente. Un donateur du PQ qui se verrait demander de faire pression sur son parti pour laisser tomber l’idée d’un référendum pourrait facilement défendre sa position en affirmant qu’il donne justement cet argent pour cette cause. Cette position est politiquement défendable et démocratique. Ce n’est pas le cas d’un donateur du PLQ face aux allégations de corruption. Je vois mal un membre du PLQ avouer (publiquement au moins) qu’il a donné 3000$ à son parti afin de le corrompre. Ca passerait un peu mal.

C’est le premier article que je lis dans ce blogue ou JFL fait carrément le jeu menteur des colonisateur corrompus en comparant l’incomparable
Mais c’est vrai que Patrick Bourgeois à l’art de se tirer dans les pieds et de ceux de tous les indépendantistes
Le RRQ n’a pas compris que pour mener notre combat de Libération nous ne devons pas choisir les armes menteuses des occupants fédéralistes corrompus et que le PQ et le BLOC utilisent à date les bonnes manières garantissant le succès de notre Option d’indépendance politique.
Vive le Québec libre

Face à la surdité crasse de la très grande majorité des libéraux et à l’exaspération croissante de la population qui se sent humiliée et impuissante, le RRQ a décidé de « brasser un peu la cage ».

Quelle est la menace ? Si les donateurs ne font rien, le RRQ invite les citoyens à prendre la «plume pour vous (les donateurs) faire savoir leur profond mécontentement par rapport au gouvernement libéral de Jean Charest dont vous êtes un généreux financier ».

Autrement dit, la balle est dans le camp des donateurs : agissez, faites pression sur votre parti si vous voulez la paix.

À vrai dire, la menace est bien douce. Elle urge les libéraux à faire le ménage, parce que l’odeur est devenue insupportable dans leurs écuries d’Augias.

M. Lisée
Vous écrivez tout haut ce que le quidam pense tout bas de cette missive du RRQ, mais juxtaposer corruption et référendum, népotisme et démocratie, pour défendre votre opinion, n’est toutefois pas votre meilleure trouvaille. Par ailleurs il ne faut pas s’étonner en démocratie que des citoyens se rebellent contre un gouvernement corrompu refusant impunément d’entendre raison en défiant la volonté d’une très grande majorité de citoyens de faire le ménage dans la gouvernance de l’État. Cette dernière action du RRQ quoique imparfaite demeure dans le contexte actuel une action courageuse que le Kwibek Liberoule Party a lui-même provoqué.

M. Lisée,

En tout respect, votre réflexion ne tient pas la route.

Vous comparez des pommes et des oranges.

L’enjeu référendaire au PQ n’a rien à voir avec la corruption libérale, pas plus que le symbole historique du patriote de 1837 n’a de lien avec la photo d’un militaire canadien de 2010 prêt à embarquer pour Kandahar.

Désolé, mais vous vous emmêlez les pinceaux. Et surtout, sans peut-être en avoir conscience, vous participez à la campagne de victimisation des libéraux.

La campagne du RRQ est certes audacieuse, mais elle est légale, légitime et démocratique. Amir Kadhir l’a très bien expliqué, d’ailleurs.

Vos lecteurs peuvent également se référer aux textes publiés sur le site du RRQ pour le constater : http://resistancequebecoise.org

Cordialement,

PLB

L’extremiste est toujours de mauvais goût. Je désaprouve cette attitude. C’est pas avec ce genre de personne que je voudrais faire l’indépendence. C’est plutôt inquiétant! Je sais qu’au Canada anglais on y trouve de la propagante mais c’est pas une raison pour s’abaisser à leur niveau.

@David
c’est pas parceque quelqu’un vote pour l’indépendance du Québec qu’il est nécéssairement à gauche. Faudrait que les « liberté de Fillion .inc » se tape un jour un livre sur la « politique 101 ». Car ça devient vraiment épuisant de lire des gens qui pensent que parce que tu vote PQ tu est à gauche et pour les libéraux tu es à droite. Une chose est certaine c’est que l’ignorance du Tea Party se retrouve ce « liberté de Fillion ».

Bien le bonjour! Bloguistes JFL. Wikileaks de Julien Assange, Goutes chinoises? Elles ont brisé les celés et sceaux des Diplômates du MONDE. Toutes initiées par par les E.-U. Répercutées sur leurs Alliés diplômates ou non. Ces dits coulages mutuels sont-t-ils permissibles dans notre Bulle terrestre informatisée? Probablement. Dans ce cas, les ultimes secrets d’État transitent par le Code ou la Valise enchainée au diplômate.

Pour notre Australien,Julien Assange, en cache préventive au Royaume-Uni – mon oeil. Qui est en transit vers la Suède pour un présumé délit sexuel? C’est un peu gros. Puisque se sont les « larmes » de Wiki que plusieurs États embarrassés veulent faire cesser; en mmusulant l’auteur Assange – jusqu’à preuve du contraire.

Pour Patrik Bourgeois/ sa Lettre, via le RRQ – Réseau de Résistance du Québec – vise les dons légaux et publics aux Partis politiques québécois, de moins de 3 000$. Sachant que la nouvelle LOI votée le 10 déc. 2010 change la donne. Toutefois, tant que celle-ci n’a pas été publiée dans la Gazette parlementaire,
notre PM Jean Charest jouit encore des « sous-de-tapis » (celle sur l’Éthique des Élus publics, votée, elle aussi le même jour de déc. 2010, subit le même sort – de la Gazette officielle).

La teneur de cette « Lettre de Saint-Parick » demande quoi? Une CLIC+FPQ/ une Commission Libre sur l’Industrie de la Construction et du Financement indu et public des Partis politiques au Québec.

Quant aux couleurs de style; et d’une Icône historique/celle de l834-1838, y compris son dépôt des 92 Résolutions libératrices des Patriotes, au Parlement du Dominion du temps, à Montréal; elles – ces 92 Résolutions – restées lettres mortes, aux oreilles des Autorités de l’Empire, situent bien le politique climat malsain
de cette Icône mytique et son conflit de » ’37-‘ 38 « . Oui, oui; il s’agit de l’image, en trame, de ce Paysan, pipe hollandaise et mousquet en mains.
Faut-il analyser, scruter les groupes de mots de Saint-Patrick, comme des mousquets, envers la démocratie bafouée ? Quand toutes les couches sociales/ politiques/ publiques, sauf le PLC, réclament cette CLIC-FPQ, depuis les derniers dix-huit mois. Heureusement, notre Saint-Bourgeois n’a pas été arrêté jusqu’ici; faute de preuves probantes. Il y a longtemps que… la chose aurait été faite.
Je dois prendre congé bientôt… Joyeux Noël et Bonne Année 20ll; Claude B.-

Wiki

J’abonde avec Monsieur Yves Michaud que les donateurs de 500$ et même ceux de 5.00$ retiendraient leur chèque si Mme Marois refusait de faire une commission d’enquête si un tel climat existait sous un gouvernement péquiste. Mais, M. Lisée, vous avez charié avec la grosse gratte si je peux me permettre. L’article premier du PQ est de réaliser la souveraineté de façon démocratique, on ne trouve nulle trace de pratiquer la corruption dans le programme du parti libéral. Elle est là la différence.

Par contre, rappelez vous les épisodes des esquades militaires secrètes qui se sont exercées dans l’est de Montréal en plein référendum de 1995. C’était bien pire que la lettre du RRQ. C’était même une démonstration on ne peut plus éloquente de la hargne des fédéralistes. Pourtant, ça n’a fait qu’un entrefilet dans les manchettes du lendemain.

J’admets que dans sa lettre aux donateurs libéraux, le RRQ a beuré un peu épais. Mais que voulez-vous, avec l’écoeurement vient la disproportion.

Oh! On a touché un nerf ? Les John Bull de ce monde s’insurgent ? Eh bien ils n’ont qu’à aller brailler à Option Canada. On voit quand les Québécois se tiennent debout il y a des fédéralistes qui n’aiment pas ça !

Je ne comprends pas que les adresses personnelles des donateurs aux partis puissent légalement être publiées sur un site web. Selon l’article 488 de la Loi électorale, le DGE doit :

« rendre accessibles au public les renseignements, rapports ou documents relatifs à la présente loi en omettant, s’ils sont rendus accessibles sur un site Internet, l’adresse des électeurs qui ont versé une contribution; »

Ou bien cette loi est mal écrite ou votre DGE est un parfait imbécile. Il me semble que l’esprit et la lettre de la loi dictent au DGE de prendre des mesures pour que les adresses personnelles des donateurs ne se retrouvent pas sur un site web.
On aura beau expliquer que le swastika est un symbole bouddhiste ou chinois, les gens sensés comprennent que pour un juif c’est un symbole du régime nazi : au Québec, le Patriote est le symbole des terroristes criminels et meurtriers du FLQ.

Bonsoir,
Mais il faut essayer de les comprendre un peu, ces gamins frustrés du Réseau de Résistance du Québec ! La JALOUSIE est tellement mauvaise conseillère surtout dans ces périodes troubles pour la Cause qui ne reprend plus aucun poil de la Bête mais pognés qu’ils sont avec LA BÊTE QUI VIEILLIT MAL et qui perd tous ses POILS, ils voient vite arriver le jour où la BÊTE ne sera plus vendable en n’étant plus qu’une vieille PEAU DE CHAGRIN ! Avec les libéraux qui ont pleins de CASH ! Pognés qu’ils sont avec le Parti Québécois toujours cassé comme un clou à l’image de beaucoup de ses membres, avec la Cause Nationale, cette Bête épuisée qui piétine DANS LA CHOUCROUTE dans une pente abrupte, que faire d’autre que de ruer dans les brancards pour essayer de hurler : On existe en essayant cette pantalonnade hystérique comme un cri : Au secours ! Et dire que certains ont choisi la vie de péquistes avec un parti qui gouverne toujours plus à droite que les libéraux tout en ayant un membership de la même engeance que Québec Solidaire, le parti des pauvres et des manifestants de profession avec les pleureuses du Plateau Mont Royal et de HO-Ma…… Au plaisir, John Bull.

Que voici une lettre publique « coup de poing » au petit despote qu’est Patrick Bourgeois dont voici un exemple:

« L’accession à l’indépendance du Québec n’est qu’une étape. Que va-t-on en faire après, de cette indépendance? On n’en parle pas assez. Lorsque vous instaurez une police Internet aussi stupide, qui ne prend même pas la peine de vérifier sur qui elle tire, que vous publiez les adresses personnelles de gens connus en y accolant de vagues menaces, le jour même de l’anniversaire de la mort de John Lennon, vous n’agissez pas de manière à me rassurer sur la société que vous voulez instituer. Je ne serai pas avec vous l’artisan d’un nouveau pogrom. Je ne participerai pas à vos tactiques staliniennes. »

Et VLAN!!!

Source: http://www.ledevoir.com/politique/quebec/312871/libre-opinion-lettre-a-patrick-bourgeois

Avez-vous écouté l’entrevue de Céline Galipeau avec l’écrivain juif Marek Halter (www.youtube.com/watch?v=FzybYDYXQvw)

Parlant des palestiniens, de leur quête d’un pays et de la violence il dit:
« Les Juifs étaient aussi des terroristes à un moment donné. C’est comme ça qu’ils ont obtenu l’indépendance d’Israël. Vous savez, aucun pays n’a jamais obtenu son indépendance sur un plateau d’argent. C’est comme ça ! C’est la vie. La générosité humaine de ne va si loin.[…]» Puis, parlant des États binationaux comme n’étant pas des solutions viables il continu :«[…] regardez ce qui se passe en Belgique, ce qui se passe à Belfast, ce qui se passe partout. Malheureusement les gens n’arrivent pas à vivre ensemble. […]»

Alors que penser de la présence du patriote sur la la lettre de Bourgeois ? Y a-t-il là de quoi fouetter un chat ?

Mais les paroles de Marek Halter me laissent songeur … Par contre, au Québec, contrairement à plusieurs autres endroits dans le monde, la religion ne viendra pas envenimer les choses. C’est toujours ça de pris.

«le Patriote est le symbole des terroristes criminels et meurtriers du FLQ». C’est assez réducteur merci.

Si vous voulez Loraine on pourrait parler des symboles canadians de l’opression. Il en existe et on peut en dresser la liste si vous avez besoin de vous faire rafraîchir les idées..

le Patriote est le symbole des terroristes criminels et meurtriers du FLQ. Écrit Loraine.

Mais le vol des listes de membres du PQ, les immeubles brulés, le dépôt des bombes, la distribution des faux communiqués, l’emprisonnement des victimes innocentes et oui…… l’envoient de l’armée ! Vous appelez ça comment chère Loraine?

@Monsieur Gilles – C’est qui les Canadians qui ont placé des bombes dans des boites à lettres, tué une ‘petite secrétaire’ et des simples employés sans le moindre remord, assassiné un ministre et kidnappé un diplomate étranger ? Rafraîchissez-moi la mémoire, car je ne les connais pas.

Les felquistes étaient des manipulateurs, des ravisseurs et des tueurs, fiers d’imposer le terreur dans une population qu’ils méprisent. C’est un fait. Acceptez-le.

L’oppression, mon oeil. Nous vivons dans un pays libre. Si vous n’êtes pas content de vivre au Canada, partez.

«le Patriote est le symbole des terroristes criminels et meurtriers du FLQ».

Ben oui Lorraine. Et ceux qui écoutent Beethoven sont des nazis, puisqu’ils en avaient fait leur hymne.

N’importe quoi

@ françois1

C’est un 8 décembre que John Lennon est mort, la lettre du RRQ a été envoyée une semaine avant.

Et puis, calmez-vous.

Bonjour,
Ayant voyagé partout dans le Canada d’Un Océan à l’Autre, je peux affirmer avoir été accueilli les bras ouverts partout par des HI BRO ! Et sans crainte, je répondais en français : Salut mon frère! Mais diantre qu’ils font des farces salées sur certains québécois et ils n’ont pas tort. L’image stéréotypée du pure laine est que celui ci est resté accroché aux années 1960. Mais peu importe, même si vous tous, les nationalistes québécois pensez faire frémir le reste du Canada, depuis 1995, vous n’êtes même plus pris au sérieux car les Canadiens s’en balancent éperdument ! Et regardez vous aller maintenant toujours en se poignardant dans le dos entre vous autres ! Vous n’êtes plus pris au sérieux même à l’intérieur de la Belle Province !
Finalement, quand même vous seriez tous unis ensemble sans vous chicaner, même avec votre FOI DU CHARBONNIER, dites vous bien que vous serez toujours incapables de déplacer les ROCKY’S, ces magnifiques Rocheuses dans tous les coeurs des Canadiens habitant la PROVINCE DE QUÉBEC ! Oh Yes, my friend ! Au plaisir, John Bull.

1) J’appuie entièrement le commentaire # 46 de Loraine King et des autres dans le même sens.

2) La lettre à Patrick Bourgeois, publiée dans Le Devoir, est à lire par tous :
http://www.ledevoir.com/politique/quebec/312871/libre-opinion-lettre-a-patrick-bourgeois

3) Et pour les fauteurs de troubles qui ne sont pas contents de vivre au Canada français, déménagez ou gardez exclusivement pour vous vos incitations à la violence et à l’animosité interculturelle.

C’est là que mène le non-enseignement de l’histoire, conséquence du multiculturaslisme canadian: l’ignorance! Toutes ethnies confondues, les fondateurs français égaux aux exilés ukrainiens en Saskatchewan. On ignore le massacre de la colonie française au XVIII ième siècle et la résistance des survivants isolés en forêt qui réclamèrent justice au XIXième. Nouveau massacre de ces Patriotes, pendus ou exilés, et dont la pugnacité fut représentée par l’artiste Henri Julien: paysan en mocassins, portant simple fusil de chasse pour se défendre d’éventuels intrus… Que des ignorants crasse tentent de propager l’idée que cette image naquit avec le FLQ, passe encore, mais que radiocadenas répète aux demi-heures que la lettre du RRQ est ornée du symbole terroriste du FLQ… c’est se faire le bras du Canada royaliste déterminé à dénigrer par diffamation tout Québécois debout devant le rouleau compresseur.

Toute vie a une part de « privé ». L’adresse est fondamentalement la part « public » de cette vie. Pourquoi en serait-il autrement? Surtout pas à cause de l’$$$, je l’espère.

Roger Audet
750 chemin des Bains
Saint-Irénée
G0T 1V0

@John Bull
Mon cher petit John. Tu es en train de retomber dans tes vieux démons. C’est comme s’ils étaient tes seules motivations. Pauvre petit John ! Tu es tellement obnubilé par le nationalisme québécois que tu en perds complètement toute capacité de réfléchir.

Tes propos sont tellement pitoyables que j’espère que tu ne te promènes plus à travers le Canada et ailleurs en te disant Québécois. Que tu te dises Canadian, je n’ai rien à en foutre. Mais de grâce ne dis pas que tu es Québécois tu nous ferais tellement honte.

Mais à bien y penser c’est évidemment que ce que tu recherches avant tout c’est de ridiculiser ceux et celles qui ne partagent pas ta haine des Québécois.

Ta malhonnêteté intellectuelle, mon petit John est patente et grossière. Tu manques de subtilité mon petit John. Ceci nous permet de se faire une idée assez juste de ton intelligence mon ami. En plus, tes arguments passéistes révèlent ton âge avancée et ce qui est le plus terrible, ton incapacité à mettre à jour tes informations sur le Québec. Tu commets de grossières erreurs mon petit John. T’en rends-tu au moins compte. Maudite vieillesse me diras-tu. Je suis bien d’accord avec toi. Ce qui est le plus pathétique, mon petit John, c’est que tu ne remarques même pas ta décrépitude. Méfie-toi mon petit John, ceci donne un dur coup à ta crédibilité qui, faut-il le dire, est déjà pas mal compromise. Tu as gaspillé beaucoup de tes cartouches mon ami.

Comme tu fais une bataille d’arrière-garde, je te supplie de continuer à nous abreuver de tes réflexions. Tu deviens, bien malgré toi mon petit John, une pièce muséale Ainsi nous aurons sous les yeux un excellent exemple vivant de ce l’on appelait à une autre époque, où tu vis encore de toute évidence, «un mange-canayen». Je n’ai pas besoin de t’expliquer cette expression, mon petit John. Étant donné que tu vis dans le passé, c’est certain que tu la connais.

Continue comme ça mon vieille ami. Tes commentaires sont très pédagogiques pour les plus jeunes qui n’ont pas connu ta triste époque.

«Lorsque [tu te] cognes la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.»
[Confucius]

Je conseille aux RRQuistes, à ceux qui les aiguillonnent et à leurs sympathisants de ne jamais publier leurs coordonnées, ni même de continuer à s’afficher et de s’abstenir dorénavant de toute incitation à la provocation et à la violence inter-clans-francophones.

Ou, si vous voulez finir de dégoûter, vous attirer la haine et causer l’abandon de l’option souverainiste d’un nombre de plus en plus important de sympathisants, vous n’avez qu’à poursuivre et intensifier, si cela vous fait jouir, votre action de »sapage » et de subversion déjà bien amorcée.

Loraine, ce sont les canadians qui ont placé une bombe chez Steinberg, et d’autres ailleurs sans compter tout ce qui a été révélé lors du retour sur la crise d’Octobre récemment.

Ce sont les canadians qui ont tiré sur les gens à Québec lors de la crise de la conscription. L’enquête du coroner démontrera plus tard que ces hommes étaient de simples piétons qui ne participaient pas à la manifestation.

Ce sont les canadians qui ont tué les métis à Batoche, qui ont pendu Riel etc.

Faites nous pas brailler avec les méchants felquistes, ça pogne plus.

Pelletier

Déménager où mon homme? Mon pays est ici, c’est le Québec. Le seul endroit au monde où je me sens chez moi.

Si toi t’aimes pas le Québec, vas-y vivre dans ton Canada « français ». Ce qu’il en reste est en chute libre.

@ Loraine King :
décembre 13, 2010 à 11:05
@Monsieur Gilles – C’est qui les Canadians qui ont placé des bombes »

Le FLQ oui, mais c’est la GRC, tout ce qu’il y a de plus canadian qui a placé les plus grosses bombes ils ont fait sauter un Steinberg et ils ont provoqués des incendies le tout au nom du FLQ.

L’agent Robert Samson était-il canadian?

Donc notre plus beau canadian gouvernement et sa police ont été des TERRORISTES. Ils ont terrorisé le Québec.

Sont-ils guéris?

@Albert,

C’est n’importe quoi votre affaire. Ce n’est pas un Steinberg qui a sauté mais une bombe que le Caporal Samson s’apprêtait à installer à la résidence de M. Steinberg à Westmount. M. Samson travaillait pour la GRC mais ne posait pas de bombes pour la GRC, il le faisait pour le monde interlope.

M. Levesque avait demandé une commission d’enquête sur les activités de la police dans le contexte de cette crise. Vous auriez intérêt à en prendre connaissance. Il s’agit ici de la commission Keable dont voici les principales conclusions concernant les activitées illégales de la police :

1.Le faux communiqué attribué à une cellule fictlve prénommée La Minerve;
2.Le cambriolage dans les locaux de l’APLQ;
3.Le vol de la dynamite à la compagnie Richelieu Explosives Inc.;
4.L’incendie de la grange nommée Petit Québec libre;
5.La séquestration illégale de deux personnes (André Laforest et André Chamard) par la GRC qui tentait de procéder à leur recrutement comme indicateurs;
6.Le vol par la GRC de la liste des membres du PQ.

Si vous désirez poursuivre un peu plus loin, il y a également l’enquête de Me Duchaine (1977) : Rapport sur les évènements d’octobre 1970

@ Phason, votre commentaire # 60,

Le Québec a toujours été mon pays, la terre et l’environnement physique et social que j’aime depuis ma naissance, qui a précédée de façon évidente – d’après votre inconsciente, frondeuse, arrogante et méprisante façon de »garocher » votre message – de beaucoup la vôtre.

C’est aussi la terre et l’environnement physique et social ou je me suis toujours senti chez moi, comme ça été le pays et le milieu de vie de mes ancêtres débarqués ici, depuis la Normandie, il y a près de 400 ans.

Et j’aime mon pays, indépendamment de sa désignation de Province qui ne m’a jamais empêchée, tout comme pour mes aïeux à ce qu’on m’en a rapporté, d’y vivre en toute liberté (à tout point de vue), d’y travailler, d’y élever leur famille et d’y être heureux.

CEPENDANT MON PAYS – qui a graduellement bâtit sa place à l’intérieur de l’ensemble canadien et qui a, à mon fier avis et contrairement au discours préfabriqué (non ancré dans le réel) des indépendantistes, tous les intruments et tous les moyens dont il peut rêver pour se développer et se réaliser pleinement – N’EST PAS L’ENTITÉ JURIDIQUE ARTIFICIELLE, FRUIT DE LEUR IMAGINATION, QUE LES INDÉPENDANTISTES, dont je ne suis pas et ne veux absolument pas être, VEULENT FORT MALHEUREUSEMENT CRÉER À LEUR IMAGE, oui vous avez bien lu, À LEUR IMAGE.

En conclusion, si vous ne voulez pas déménager, Phason, parce que le seul endroit au monde où vous vous sentez chez vous c’est au Québec,

alors acceptez que les canadiens français, d’ascendance ou d’adoption, qui se sentent canadiens français tout naturellement, par affinité ou par choix, considèrent aussi tout naturellement le Canada, comme leur pays, et le Québec, comme leur province.

Claude Pelletier
Un péquiste actif de la première heure,
qui a quitté le PQ après le putch contre
René Lévesque, qui a quand même voté
pour le PQ jusqu’à ce jour et qui souhaite
que tout futur référendum sot battu à platte
couture parce qu’il ne veut pas vivre dans
un Québec indépendant fortement infiltré
et dirigé par de jeunes indépendantistes
purs et durs plus préoccupés par la politique
partisane que par le sort de la population.

@ Claude Pelletier #63

Votre pays du Québec n’existe pas c’est un rêve, un mirage, le fruit de votre imagination.

VOTRE PAYS C’EST le Canada.
Vous êtes fédéraliste et vous aimez votre Canada et vos Montagnes Rocheuses.

Votre pays, le Canada, a tout fait pour éliminer le français et assimiler les francophones aux anglophones et ce même par des lois INTERDISANT de PARLER le français. Il a tout fait pour éliminer vos ancêtres. Ces efforts sont devenus inutiles dans le ROC, mais se continuent subtilement envers le Québec.

Pour ce qui est des Canadiens français M. Pelletier vous rêvez encore une fois. Dans le ROC, il ne reste que moins de 4% de francophones qui parlent français seulement chez eux et encore quand il n’y a pas de visite anglophone à la maison. Ils étaient 50% en Alberta!!!

Monsieur Pelletier plus de 49% des Québécois désirent que le Québec devienne un pays souverain. Il ne leur reste et bien d’autres qu’à surmonter leur peur causée par les fédéralistes malhonnêtes et leurs mensonges.

Le français dans le Canada hors Québec c’est terminé. D’ici peu ce sera comme la Louisiane.

« … que tout futur référendum sot battu à platte
couture parce qu’il ne veut pas vivre dans
un Québec indépendant fortement infiltré
et dirigé par de jeunes indépendantistes
purs et durs plus préoccupés par la politique
partisane que par le sort de la population.” (Claude Pelletier)

Une fois le Québec séparé, il n’y en aura plus des jeunes indépendantistes ni de vieux d’ailleurs.

Êtes-vous bien sûr que vous vous êtes adaptés à l’an 2010?

Sur cela, M. Pelletier, bonne chance avec vos Montagnes Rocheuses.

Monsieur Lisée,
M. Patrick Bourgeois vous a expliqué dix fois pourquoi le profil du vieux Patriote apparaît sur sa lettre: il apparaît dans toutes les publications du RRQ. Les Patriotes ont résisté, et les Québécois d’aujourd’hui ont encore plus de raisons de résister, car depuis 1837, les raisons de résister ont fait boule de… Résister à qui? À ceux qui sont en guerre contre eux. Vous souvenez-vous que Jean Pelletier, le canadian bras droit de Jean Chrétien, pour excuser la saloperie des canadian commandites, disait que le Canada était en guerre, et qu’à la guerre, tout est permis? En guerre contre qui? Contre 50% des Québécois et 60% des francophones. Si eux, ils utilisent tous les moyens pour nous soumettre à leur mauvaise volonté, pourquoi vous scandaliser que le vieux Patriote leur oppose au moins son vieux fusil? Pourquoi être si sensible au respect dû à Goliath et si prompt à surveiller tout ce que le petit David vous semble faire d’irrespectueux envers le géant brutal et fendant?
Le respect des personnes, dites-vous? Est-ce que ceux qui nous ont volé deux référendums, par tous leurs moyens les plus fourbes et illégaux, ont eu le respect des personnes, la mienne, la vôtre et celle de millions de Québécois?
Et ceux qui aujourd’hui financent ces procédés crapuleux, ont-ils beaucoup de respect pour nous? Je dis NOUS, car ce n’est pas contre n’importe quel Québécois qu’ils sont en guerre: c’est contre NOUS. Et si ON ne sait pas encore qui est ce NOUS, eux le savent; demandez-leur. Ce NOUS qu’ils voudraient bien transformer en un ON multiculturel, c’est-à-dire en un canadian ON.
Alors, Monsieur Lisée, ne feriez-vous pas mieux de changer votre fusil d’épaule pour tirer sur ceux qui vous tirent et me tirent dessus depuis plus de deux siècles et demi? Le RRQ, presque tout seul, s’est opposé à la célébration, infamante mais juste pour rire, disaient-ils, de notre défaite sur les Plaines d’Abraham. Presque tout seul. Même le PQ et le BQ trouvaient que cette opposition pacifique avait des relents de terrorisme. Ces souverainistes en avaient un peu, pas mal, honte. C’est dire à quel point nous sommes colonisés et presque fiers de l’affirmer quand l’occasion s’en présente. Et Dieu sait si elle se présente souvent!

Monsieur Lisée,

Où vous faites preuve de mauvaise foi ou d’une grande méconnaissance de symboles rattachés au mouvement indépendantiste québécois.
S’il s’agit de la seconde option, sachez que lors des manifestations indépendantistes dans les rues du Québec, le drapeau du MLNQ (oui, oui, celui de l’organisation du « méchant terroriste » Raymond Villeneuve ) représentant le drapeau des Patriotes avec le Patriote d’Henri Julien au centre, est aussi arboré par les manifestants que le Fleur de lys :
Constatez par vous-même :
http://www.youtube.com/watch?v=4ybM63xTam8

@ Patrick Bourgeois, aux militants indépendantistes purs et durs et aux ex-politiciens et autres éminences grises qui les aiguillonnent et les incitent à accroître l’activisme pro-indépendance du Québec,

Je trouve que certaines de vos méthodes de promotion de l’indépendance du Québec, lesquelles, à mon avis, font beaucoup de tord à votre cause, sont provocantes, chocantes et carrément répulsives, et je trouve que la ligne de direction et les modèles sournoisement intégristes et subversifs de publicité sociétale, de manipulation du cœur des gens et de pression sur leur bonne conscience morale, desquels se servent vos journalistes, blogueurs et commentateurs sympathisants pour influencer l’opinion politique des francophones du Québec, s’apparentent assez bien, à quelques variantes près, aux modèles totalitaires utilisés par les avant-gardes islamistes extrémistes.

Finalement je trouve que la procédure de Patrick Bourgeois ressemble étroitement à celle des fédéralistes canadians Québécois francophones, ces Canadiens Français résidant dans la province de Québec canadienne française qui admirent les anglophônes du Canada.

Il est à noter que plusieurs sévissent ici même.

Faire un tel amalgame entre une démarche démocratique, qui consiste à publier des informations qui sont déjà publiques et visant uniquement les plus gros donateurs du parti (la somme de 3000$ n’était pas arbitraire, contrairement à votre 500) et dont le but est de faire pression sur le gouvernement pour faire cesser la corruption; avec une lettre au caractère franchement moins démocratique dans son intention (à savoir, réprimer l’expression démocratique d’une partie considérable de la population et saborder un exercice démocratique comme un référendum) relève de la plus haute fraude intellectuelle.

Je me serais attendu à mieux de vous M. Lisée.

Et pour tous ces énervés qui brandissent l’épouvantail du FLQ, je vous invite à regarder les reportages suivants sur la Crise d’Octobre, diffusés récemment sur les ondes (et pas les moindres) de Radio-Canada. Cela pourrait les aider à relativiser les choses…

http://www.tou.tv/crise-d-octobre-40-ans

http://www.tou.tv/tout-le-monde-en-parlait/S05E15

http://www.tou.tv/tout-le-monde-en-parlait/S05E16

http://www.tou.tv/enquete/S04E03

Tant qu’à ceux qui brandissent le spectre les islamistes radicaux, ils ne semblent pas être au courant du fait que la CIA est derrière la plupart (sinon tous) de ces gens. Ceci n’est pas surprenant considérant les attentats terroristes de la GRC au Québec. Le terrorisme est l’apanage presqu’exclusif des États-Nations. Ce petit détail enlève beaucoup de crédibilité à cet autre épouvantail, malgré ce que les médias nous rapportent.

Assez de raccourcis et de procédés douteux, SVP.

J’ai bien lu le texte de M. Patrick Bourgeois et il n’est nullement question de violence. Le mot « cible » pour quelqu’un qui ne veut pas tordre son sens, dans le texte, est choisi par un pamphletaire qui identifie son adversaire, qui demande de plus à ceux qui ont la même opinion de faire la même chose en écrivant un appel à cesser la donation au Parti Libéral parce qu’elle est maintenant et officiellement liée à un système de collusion et même de corruption. Vous savez, M. Lisée, en condamnant quelque peu cette action du RRQ, on se demande si vous pourriez regretter la commémoration de la Bataille des Plaines, car c’est bien par ce type d’action qu’elles ont été annulées et qu’a eu lieu plutôt « Le Moulin à Paroles ».
Vous qui avez été un conseiller au plus haut niveau du pouvoir d’un Parti Souverainiste, dites -moi donc pourquoi nous sommes toujours dans cette position de peuple manipulé. Vos conseils ou votre analyse n’auraient pas porté fruit?

Tant que des évaporé comme Patrick « chose » défendront le séparatisme québécois comme ils le font, nous, les fédéralistes, pourrons dormir en paix!

@ Patrick Bourgeois, aux indéoendantistes purs et durs et aux éminences grises qui les aiguillonnent et les encouragent.

En continuant sur votre lancée, vous allez dégoûter et éloigner du PQ un grand nombre de ses sympathisants,

lesquels, sans être des souverainistes, ont beaucoup apprécié, malgré certaines importantes erreurs de ministres, l’excellent travail qu’ont accomplis dans leur ensemble les différents gouvernements péquistes,

qui prévoint voter pour le PQ aux prochaines élection et qui approuvent et sont prêts à soutenir le programme de Pauline Marois et tout programme semblable ou amélioré de tout éventuel futur chef, qui n’inclue pas de référendum sur la souveraineté.

Voulez-vous me dire pourquoi vous ne disparaissez pas de la scène et n’appuyez pas plutôt le programme et la stratégie de votre chef Pauline Marois.

Et ne prétendez pas que vous faites ce que vous faites pour le bien de la population du Québec, c’est entièrement faux, vous agissez uniquement pour occuper le plus d’espace médiatique possible avec votre option d’indépendance à tout prix, promouvoir votre agenda politique personnel et vous mettre en évidence au passage.

Et puis la GRC de 1970 à 1975 a utilisé abondamment le vieux patriote. Mais que voulez-vous c’est la tactique du gendarme de détruire les méchants terroriss-séparatiss pendant cinq ans, alors que le vrai FLQ a durée à peu près trois mois. Faire peur au monde pendant cinq ans, avec un vieux bonhomme qui tiens un vieux fusil ça coûte rien pis ça rapporte énormément, P.E. Trudeau est resté au pouvoir pendant SEIZE ANS. Ha!
P.S. M. Lisée, vous me paraissez tellement proche de John Bull , un frère sûrement, c’est confondant. Vous étant la face A et Bull la face B de la même cenne noire. Démasqué.

je m’excuse mais être membre du RRQ ne fais pas de moi un fier péquiste… Nous, indépendantiste ramenons a sa place Pauline quand c’est nécessaire.
A quand des libéraux qui vont aller parler contre Charest? Bravo a M. Bellemare pour sa…

@ Jos Guy, votre commentaire # 74,

Je trouve que vos affirmations sont, pour dire le moins, insidieusement ou, si vous préférez, trompeusement malhonnêtes.

Vous savez fort bien, en toute honnêteté avec vous-même, que vous ne pouvez soutenir ce que vous avancez si frondeusement.

Mais pouvez-vous bien me dire pourquoi Patrick Bourgeois n’a-t-il pas le courage de se présenter aux élections à la tête d’un parti politique?

On verrait alors l’ascendant, le VRAI, qu’il a sur la nation québécoise…

Monsieur Lisée,
M. Patrick Bourgeois vous a expliqué dix fois pourquoi le profil du vieux Patriote apparaît sur sa lettre: il apparaît dans toutes les publications du RRQ. Les Patriotes ont résisté, et les Québécois d’aujourd’hui ont encore plus de raisons de résister, car depuis 1837, les raisons de résister ont fait boule de…Résister à qui? À ceux qui sont en guerre contre eux. Vous souvenez-vous que Jean Pelletier, le canadian bras droit de Jean Chrétien, pour excuser la saloperie des canadian commandites, disait que le Canada était en guerre, et qu’à la guerre, tout est permis? En guerre contre qui? Contre 50% des Québécois et 60% des francophones. Si eux, ils utilisent tous les moyens pour nous soumettre à leur mauvaise volonté, pourquoi vous scandaliser que le vieux Patriote leur oppose au moins son vieux fusil? Pourquoi être si sensible au respect dû à Goliath et si prompt à surveiller tout ce que le petit David vous semble faire d’irrespectueux envers le géant brutal et fendant?
Le respect des personnes, dites-vous? Est-ce que ceux qui nous ont volé deux référendums, par tous leurs moyens les plus fourbes et illégaux, ont eu le respect des personnes, la mienne, la vôtre et celle de millions de Québécois?
Et ceux qui aujourd’hui financent ces procédés crapuleux, ont-ils beaucoup de respect pour nous? Je dis NOUS, car ce n’est pas contre n’importe quel Québécois qu’ils sont en guerre: c’est contre NOUS. Et si ON ne sait pas encore qui est ce NOUS, eux le savent; demandez-leur. Ce NOUS qu’ils voudraient bien transformer en un ON multiculturel, c’est-à-dire en un canadian ON.
Alors, Monsieur Lisée, ne feriez-vous pas mieux de changer votre fusil d’épaule pour tirer sur ceux qui vous tirent et me tirent dessus depuis plus de deux siècles et demi? Le RRQ, presque tout seul, s’est opposé à la célébration infamante mais juste pour rire, de notre défaite sur les Plaines d’Abraham. Presque tout seul. Même le PQ et le BQ trouvaient que cette opposition pacifique avait des relents de terrorisme. Ces souverainistes en avaient un peu, pas mal, honte. C’est dire à quel point nous sommes colonisés et presque fiers de l’affirmer quand l’occasion s’en présente. Et Dieu sait si elle se présente souvent!

@Claude Pelletier : En plus des liens vidéos que j’ai placés dans mon commentaire #70, j’ajouterai ces trois liens qui corroborent parfaitement les dires de Jos Guy dans son commentaire #74:

http://www.dailymotion.com/video/x1x9qz_guerre-independance-1_news

http://www.dailymotion.com/video/x1x9tn_guerre-independance-2_news

http://www.dailymotion.com/video/x1x9v0_guerre-independance-3_news

Mon avis étant que si plus de Québécois soit-disant fédéralistes prenaient la peine de se renseigner sur les faits plutôt que de se contenter de la propagande Fédéraliste, ils ne défendraient plus leur bel unifolié avec autant de ferveur.

Ou s’ils continuent de le faire, au moins ils sauront alors qu’ils appuient ouvertement un état non-démocratique.

À bon entendeur, salut!

@ Adam Richard:

Vous êtes vous-même victime de propagande séparatiste…

Le FLQ est un groupe de criminels et d’assassins et il a été à l’origine de plusieurs meurtres et de dizaines de mutilations de Québécois pure-laine!!!

« Dans la nuit du 7 au 8 mars 1963, le FLQ frappa pour la première fois. Il attaqua trois casernes militaires, avec des bombes incendiaires. Dans son premier communiqué, le mouvement déclara : « L’indépendance du Québec n’est possible que par la révolution sociale»[6].

De 1963 à 1970, le FLQ commit plusieurs actions armées à motivation politique dont le nombre n’a jamais été prouvé. Il y a eu des plasticages, des braquages de banque, causant au moins trois morts par bombes, deux morts par balle, et plusieurs dizaines de blessés. En 1963, Gabriel Hudon et Raymond Villeneuve furent condamnés à 12 ans d’emprisonnement pour des crimes contre l’État après que leur bombe eut tué le sergent O’Neill, gardien d’un centre de recrutement des Forces armées canadiennes. Le 13 février 1969, une puissante bombe du FLQ explosa dans les locaux de la Bourse de Montréal, causant plusieurs dommages à l’édifice et 27 blessés. À partir de 1970, 33 membres du FLQ étaient en prison, incluant quatre meurtriers condamnés. Les cibles du FLQ comprenaient notamment des entreprises anglophones, des banques, l’Université McGill ainsi que plusieurs résidences privées dans le riche quartier de Westmount, enclave anglophone au sein de la ville de Montréal.

En tant que groupe socialiste, le FLQ était aussi grandement opposé à la classe dominante des États-Unis. Une cellule du mouvement espérait même faire exploser la Statue de la Liberté mais fut appréhendée avant que cela ne se produise. Le groupe a été infiltré à quelques reprises par des agents dits provocateurs de la Gendarmerie Royale Canadienne (GRC). Des crimes auraient été commis par des policiers de la GRC sous le couvert du FLQ. Carole Deveault, Jean-Jacques Lanciault et François Fritz Séguin en sont des exemples selon Louis Fournier[7].

En tournant un film sur la Résistance palestinienne, le journaliste Pierre Nadeau a rencontré deux jeunes Québécois à l’entraînement dans les montagnes du nord de la Jordanie, à 27 km d’Amman. Les deux militants du FLQ terminent un stage de formation dans un camp de l’Organisation de libération de la Palestine. Ils comptent revenir au Québec pour y déclencher la guérilla urbaine. Leurs noms de guerre, Selim et Salem, il s’agit de Normand Roy et Michel Lambert deux membres du réseau de Pierre-Paul Geoffroy. »

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Front_de_lib%C3%A9ration_du_Qu%C3%A9bec

Pas beau tout ça???

Et ça dit que le Canada n’est pas un pays démocratique!!

Pourquoi ne pas aller directement vous plaindre à l’ONU???

@François 1 :

J’ai lu avec très grande attention tout votre commentaire, et je ne vois toujours pas en quoi il démontre que je suis, comme vous le dites, « moi-même victime de propagande séparatiste ».

En effet, nulle part dans mes propos n’ai-je fait l’éloge du FLQ ni même tenter de nier les gestes répréhensibles qu’ils ont réellement commis entre 63 à 70. De même, si vous aviez pris la peine de regarder les séquences vidéos que je fournis dans mes commentaires #70 (diffusé sur les ondes de Radio-CANADA) et #79 (je suis pas sûr de l’origine, possiblement R-C aussi), vous constaterez que ces événement sont effectivement rapportés comme tel dans mes sources de « propagande ».

Comme vous le laissez sous-entendre, tout ce beau monde était soit en prison, soit fiché en bonne et due forme par la police au moment de la crise d’Octobre 70. De l’aveu même aujourd’hui des ministres de le sécurité publique et chefs de police de l’époque, toute la crise d’Octobre 1970 aurait pu être réglée à l’intérieur d’un délai de 3 jours. Cela ne fut pas le cas car il fut décidé en haut-lieu d’instrumentaliser cette « crise » à des fins politiques.

Vous corroborez d’ailleurs mes propos dans votre propre réponse, et qui n’étaient qu’en écho aux propres commentaires de Jos-Guy #74, à savoir que le FLQ était largement infiltré par la GRC entre 70 et 75, et que la GRC a commis des actes de terrorisme au nom du FLQ durant cette période. Nulle propagande « séparatisse » derrière ces affirmations, ils sont tirés de l’aveu même des acteurs concernés, et confirmés dans votre propre commentaire. Quand ceux-là même chargés de faire respecter la loi sont ceux qui l’enfreignent le plus et de la pire des façons, et à dessein, alors oui, j’affirme que la Démocratie avec un grand D en prend pour son rhume quand de telles choses surviennent.

Et si l’on considère l’infiltration d’un parti politique légitime à l’intérieur d’un cadre démocratique par une agence de renseignement opéré par un gouvernement extérieur (et hostile), et je fais référence ici à l’affaire Claude Morin, alors oui, j’estime qu’il y a là matière à porter plainte à l’ONU, si ce n’est que cela ne servirait pas à grand chose. Ne nous berçons pas d’illusions inutiles…

Je terminerai en disant qu’en parlant de « propagande séparatiste » tout en associant l’idée d’une certaine forme (non démontrée) de négationisme felquiste, vous tentez (consciemment ou inconsciemment) de diaboliser le « discours officiel » (la « propagande », lire, le programme du PQ, parti pour lequel je n’ai pas beaucoup d’affinités d’ailleurs) en le liant avec les actions terroristes du FLQ des années 60 (puisque l’on sait maintenant qu’après 1970, ce sont les actes terroristes de la GRC; je ne défends pas les actions du FLQ, mais je n’endosse pas non plus celles de la GRC non plus), ce qui, à mon avis, constitue un raccourci intellectuel un peu facile et même dangereux. Surtout quand on considère à quel point René Lévesque a condamnée les actions du FL… euh…. de la GRC durant l’ascension du PQ vers sa prise du pouvoir en 76.

Pour terminer, j’ai entendu parler de l’histoire des deux gars du FLQ en Palestine. Je sais plus en quelle année c’était. Mais à ce que je sache, ils ont encore rien fait, on n’en a plus jamais entendu parler, pis ça doit faire 30 ans de cela! Et je dirais même que je ne serais pas surpris si on devait apprendre un jour que c’est la GRC elle-même qui leur a payé le billet d’avion.

Alors, quand vous même corroborez les seuls faits que j’ai rapportés sur ce forum, je me demande bien de quelle propagande je peux bien être victime.

Cordialement vôtre!

Je me relis et constate que la « propagande » était peut-être associée au discours du RRQ plutôt qu’au programme du PQ. Qu’à cela ne tienne, je maintien le même argument.

Pour faire plus simple, voici un petit diagramme qui explique clairement ce que j’ai rapporté ici :

FLQ –> organisation terroriste défunte des années 60

PQ –> parti politique légitime à l’intérieur d’un système démocratique

GRC –> force policière opérée par le gouvernement canadien chargée de faire respecter la loi, coupable d’actes de terrorisme et d’opérations « false flag » et d’espionnage

Gouvernement Canadien –> gouvernement d’un pays soit-disant « démocratique » interférant ouvertement le processus démocratique de l’une de ses provinces par l’entremise de ses bras armés, dont la GRC

RRQ –> regroupement de citoyens en faveur de la souveraineté du Québec présentement impliqué dans une campagne de pression publiques visant à faire la lumière sur (et idéalement faire cesser) la corruption qui mine présentement nos institutions publiques et notre économie

Le vieux patriote de 1837 –> un symbole de résistance utilisé par le FLQ, RRQ et bien d’autres, et qui est un symbole approprié face à un système qui n’hésite pas à employer le terrorisme d’état afin de manipuler les populations. Là s’arrête toute comparaison entre le FLQ et le RRQ.

Je n’ai pour propagande que l’Histoire et mon sens critique.

Je vous souhaite de passer une belle journée.

@ Adam Richard:

J’ai bien lu vos 2 interventions et je persiste à croire que vous êtes vous même une grande victime de propagande séparatiste et ce à tel point que vous en êtes inconscient. Vous êtes tellement imprégné de votre adoration que vous en perdez le sens des proportions.

Vous croyez la GRC et notre pays, le Canada antidémocratique et coupables de terrorisme? Allez hop! Un petit voyage à New-York à l’édifice de l’ONU vous ferait le plus grand bien. Et profitez-en pour les amuser et les faire rire avec vos propos. Ils en ont grand besoin, les pauvres!!!

@ François 1 :

Votre propension à vouloir ridiculiser mes commentaires sans pour autant apporter d’arguments valables démontrant la justesse de votre point de vue ne fait que démontrer la faiblesse de votre discours. Surtout quand, dans votre commentaire précédent, vous confirmez à 100% les seules choses que j’ai rapportées ici dans ce forum.

De plus, vos brimades inutiles concernant l’ONU ne m’atteignent pas du tout car elles ne font que démontrer que votre discours idéologique est à court d’arguments, ne vous laissant que la seule carte de la moquerie pour essayer de discréditer mes arguments, qui je vous le rappelle, sont accompagnés de références vérifiables et confirmées.

Je vous invite donc, mon cher François 1, de bien vouloir identifier les éléments erronés dans mon discours et qui serait la conséquence, selon vous, de la propagande dont je serais victime. Bien entendu, il ne s’agit pas ici seulement de relever les passages avec lesquels vous êtes en désaccord, mais bien d’apporter des références prouvant que je suis bel et bien dans l’erreur.

Faute de quoi, désolé, mais votre discours ne fait tout simplement pas le poids à l’intérieur du débat actuel, qui est basé sur des FAITS, et non de vulgaires brimades et insultes à peine voilées.

Si vous voulez me convaincre (ainsi que d’autres) que nous sommes dans l’erreur, alors PROUVEZ-LE. Ne vous contentez-pas seulement de quelques piètres brimades qui ne prouvent absolument rien et qui ne visent qu’à discréditer un discours qui ne correspond pas à vos croyances.