Le voile et le maire là, là !

L’illustrateur invité de L’actualité pour la campagne, Éric Godin, a toujours l’oeil:

Pour voir ses autres créations de la campagne.

Laisser un commentaire

Il est faux de prétendre que l’ensemble des Québécois appui(es) les propos du petit maire Tremblay là,là. Je suis contre de tels insinuations xénophobes.Je sais que les gens du Sagueney sont plus intelligents que leurs maire.À eux de rabrouer celui-ci en allant au conseil municipal et le rappeler à l’ordre. Si cela n’est pas fait, alors nos conclusions sur les gens du Sagueney changeras peut-être, qui sait ?

Les gens du Saguenay sont assurément plus brillants que ce petit maire qui s,encaranne dans des positions d’un autre âge. Ces commentaires, la la m’ont coupé le souffle; je me réjouis que sa stupidité fasse en sorte que les québécois ( canadiens français ) pour la la ,ne s,identifient point a ce petit être. il ne se cachera pas, il continuera a pavoiser sur un sujet dont il ne maîtrise ni le fond ni la sémantique. Honni sois-tu sépulcre blanchi !!!

Ce que les gens les gens aiment du maire Tremblay de Saguenay, ce n’est pas nécessairement son intégrisme religieux, ni son esprit discriminatoire, mais le fait qu’il se tienne debout. On aime son courage, sa détermination. C’est un homme de principe et de foi qui se bat pour ses idées envers et contre tous.

Même chose pour Amir Khadir. Ce ne sont pas des serviles et des peureux qui adoptent nécessairement l’avis du dernier qui vient de leur parler ou de la dernière mode.

Je pense que le maire Tremblay (celui du Saguenay) est allé trop loin en s’opposant aux propos anti-symboles chrétiens de Madame Benhabib. Cette dame a souffert de l’oppression étouffante et sexiste de l’Islam et reste fortement marquée par son anti-esclavagisme musulman. C’est pourquoi elle est aussi catégorique à défendre la laïcité. Trop peut-être !

Il faut absolument s’opposer à l’introduction de nouveaux symboles de prosélytisme religieux dans le domaine laïque de notre société. Le cléricalisme mur-à-mur qui contrôle tout, tous et toutes, c’est bien terminé chez nous. On ne veut pas se faire réintroduire ce poison asphyxiant par la porte arrière. Dehors les femmes voilées et battues, la sharia, les enfants victimes, la négation de la liberté et de la dignité humaine, etc.

La France a laïcisé ses institutions depuis fort longtemps. Elle n’a pas pour autant détruit tout son héritage religieux. Les églises et les cathédrales continuent d’exister, les noms de rue et les symboles religieux perdurent. Et pourquoi pas ? Nous sommes en occident le fruit d’une civilisation chrétienne avec tous ses avantages et ses imperfections. Et au total, cela nous a bien servi dans l’avancement de notre liberté et la promotions de la dignité humaine, même si à certains moments de son histoire et sous certains aspects, la chrétienté s’est montrée rétrograde et anti-progrès humain.

Le maire Tremblay est un « moron »

Mais Mme Benhabib ne peut choisir ce terrain exclusif en politique.

En outre, elle plaque sur la situation québécois le lexique utilisé dans le débat franco-français … On croirait qu’elle vient de terminer ses études à Sciences po Paris.

Il faut savoir, tout de même, que le modèle de la laîcité « à la française » n’a jamais parfaitement marché.

Est-il possible d’appliquer au Québec ce modèle de laïcité qui pose énormément de problème en France (il continue de créer des tensions inimaginables) alors que ce modèle, déjà problématique en France, n’existe dans aucune autre démocratie?

(Voir sur le site AKADEM la comparaison entre les formes que prend la laïcité en France, en Israël et dans les pays anglo-saxons et les débats houleux à ce sujet).

Le maire Tremblay dit tout haut ce que la majorité des francophones croit c’est-à-dire que nous Québécois courbons l’échine devant les accommodements raisonnables, nous ne défendons pas notre culture ainsi que la religion et ses symboles qui ont marqué mon enfance et celle des baby-boomers. Si on parle de l’importance de la souveraineté, il faut également se tenir debout face à d’autres cultures comme souhaite monsieur Lisée face au gouvernement fédéral et je comprends la perspective internationale du présent siècle et je ne suis pas pépère. Pierre Patenaude.

On a sorti la religion des écoles (qu’ils avaient eu meme mis sur pied) inutile d’enlever les artéfactes qui témoingnesnt de l’histoire.
Je ne supporte plus l’attitude du on va faire des règles pour détruire la liberté des québécois de souche et accomoder dans les moindres détails tout les arrivants. Dans ma maison sont bienvenues ceux qui respectent qui je suis, je les respecterai en retour sils ne veuelent pas mimposer de m’imposer leurs coutumes au point de me demander de renier mon histoire. On a sorti la religion du public ç nt pas pour en laisser entrer dautres pr le biais daccomodements, mais de la a sobliger a détruire les symboles qui témoingnent de notre histoire accepter çca çca sera accepter dans peut de temps quon utilise langlais pour accomoder la majorité parce que le monde sanglicise.

Les personnes qui appuient Tremblay disent qu’il se tient debout… erreur sur la personne! C’est faux!

Jean Tremblay est en faveur des accommodements raisonnables. Lors d’une visite d’une délégation étrangère originaire d’un pays musulman, il affirma avec fierté qu’il leur offrit une salle à l’intérieur de l’Hôtel de Ville afin que la délégation puisse prier agenouillée vers La Mecque.

Jean Tremblay a attaqué malicieusement une Québécoise dont les valeurs sont irréprochables. Contrairement au maire de Saguenay, Djemila Benhabib n’aurait jamais permis des accommodements raisonnables à l’intérieur de l’Hôtel de Ville à une délégation musulmane si elle avait été maire…

C’est le monde à l’envers ou est-ce plutôt de l’ignorance…

Allez-vous finir avec vos là-là partout dès qu’il s’agit de caricaturer quelqu’un du lac? Franchement, dans le dénigrement vous ne faites pas mieux que le maire Tramblay.