Le vote NPD peut-il encore croître ? Mets-en !

Le sondage Ekos mis en ligne en fin d’après midi ce lundi ne fait pas que confirmer la montée du NPD et indiquer que le parti de Jack Layton dépasse désormais les libéraux au fédéral, est désormais premier dans les Maritimes et au Québec et s’approche des Rouges en Ontario.

Il indique trois choses essentielles pour les sept jours à venir :

1) Le NPD n’a pas fait le plein d’électeurs potentiels. Il est, de loin, le principal deuxième choix des quelque 3000 électeurs canadiens interrogés par Ekos, comme on le voit ici:

Comme quoi, être l'éternel second choix peut, un jour, devenir payant!
Comme quoi, être l'éternel second choix peut, un jour, devenir payant!

2) Si l’élection avait lieu aujourd’hui, avec les conservateurs à seulement six points d’avance avec 34% contre 28% au NPD et 24% au PLC, elle se traduirait par un gouvernement conservateur minoritaire, avec moins de sièges qu’à la dissolution, soit 130 contre 143 (il en faut 155 pour être majoritaire).

3) Si la tendance s’arrête — c’est-à-dire si le NPD arrête de progresser — il est désormais possible d’envisager:

– Un gouvernement conservateur réélu mais affaibli, donc à la légitimité amoindrie par l’électorat;

– Un NPD devenant l’opposition officielle, avec, selon le sondeur Frank Graves, une centaine de sièges, devenant donc officiellement le second parti à la Chambre;

“Il est difficile d’imaginer comment un gouvernement Harper diminué à 130 sièges pourrait garder le pouvoir face à une majorité claire de l’opposition et un avantage majeur en soutien populaire au NPD » affirme Graves. « L’idée qu’on puisse avoir une coalition dirigée par Jack Layton peut sembler tirée par les cheveux, mais c’est ce que les chiffres nous disent. »

Cette projection est cependant largement fondée sur l’hypothèse que, le lundi 2 mai prochain, le NPD aura au Québec 53 sièges !! le Bloc 14 !! les Conservateurs 4 !!! et les Libéraux 3 !!!

– Même sans cette explosion orange au Québec, on pourrait se retrouver avec un NPD devenant l’opposition officielle, donc légitimé de faire tomber le gouvernement conservateur lors de la présentation du budget et de tenter de former un nouveau gouvernement, avec l’appui ponctuel des libéraux et du Bloc.

Au Québec, Ékos enregistre un bond spectaculaire du NPD, une avance de 13 points sur le Bloc (38,7 vs 25,2)

Le site ThreeHundredEight, dans sa compilation du jour, est moins dur pour le Bloc (mais c’est sans le sondage Ekos) et montre un tir-au-poignet entre le bleu et l’orange:

En attendant l'effet Parizeau...
En attendant l'effet Parizeau...

Les commentaires sont fermés.

allez y ! il est temps de montrer cet article et ce tableau à tous vos oncles/tantes qui n’ont pas accès a internet, a tous vos amis qui sont désabusés par le système politique et ne votent plus depuis des années par manque de choix alternatif, a ceux et celles qui voterons pour un parti en particulier sans se poser la question en se disant que de toute façon ca ne change rien car il sera réélu en majorité … annexé au tout le site de projet democratie et a l’application boussole électorale ! .. votons pour du changement !

En fait, les stratèges du Bloc ont fait le pari que l’élection au Québec se gagnerait sur la mobilisation de l’électorat indépendantiste, souvent assez tranquille lors des campagnes fédérales.

Un électeur qui se prétend indépendantiste, qu’il soit de gauche, de centre ou de droite, doit militer et voter pour le candidat du Bloc québécois. C’est ce que M. Parizeau a dit ce matin à Saint-Lambert, et c’est l’évidence même. Voter pour un parti fédéraliste ne nous rapprochera pas de l’objectif.

Je suis indépendandiste mais je suis fatigué du discours du Bloc Québécois. Peu importe ce que M. Parizeau a dit, j’ai beaucoup de respect pour lui, je vais voter pour le NPD !

C’est au Québec que se fera l’indépendance. Pas à Ottawa. En attendant, ça nous prend un parti qui peut renverser les conservateurs et mettre en place des mesures progressistes et environnementales. Ça nous prend un bon Jack comme premier ministre!

Jean Chrétien avait dit, au début ou tout juste avant le début de son règne, que le gouvernement Libéral serait un gouvernement pour le changement et qu’il sera intègre et honnête.

On a eu les commandites. ?????????

Est-ce que les électeurs ont si tant la mémoire courte de sorte qu’ils voient un sauveur en Layton et au NPD ou bien assez dupes pour penser que Layton sera le « changement »?

*SOUPIR* je ne comprendrai jamais l’être humain et encore moins l’électeur québécois.

Les fédéralistes du Québec doivent être heureux de pouvoir miser sur un nouveau cheval, le NPD, alors que leurs deux vieux partis, Conservateur et Libéral, sont devenus de vieux canassons qui n’avancent plus. Or, ce soi-disant «Nouveau Parti» est à Ottawa depuis 1961, soit depuis plus de 50 ans. En réalité, le NPD est lui aussi un vieux canasson fédéraliste, qui se contente du statu quo canadien. Espérons que les Québécois ne monteront pas sur cette vieille picouille car ils risquent de ne pas aller loin et, pis encore, de tourner en rond comme dans un vieux manège de chevaux de bois!

Je souhaiterait que le NPD ne soit pas un autre scandale des commandites à retardement; au même titre qu’on souhaitait que Chrétien soit différent.

Juste la clarté référendaire. Juste le fait que le NPD ait approuvé qu’on exige plus que 50%+1.

Il est sensé être près du Québec après ça?! Pour ses politiques environnementales, pour la langue française; ok, mais si c’est ok justement, le Bloc va voter en faveur; mais la loi sur la clarté serait passée sans qu’on n’en sache rien avec un NPD fort et un Bloc faible.

Monsieur Lisée, vraiment, je ne sais plus quoi faire.

@bouchecl Je suis indépendantiste et je vais voter pour le NPD car cela va envoyer un message clair qu’on ne veut pas des politiques de droite et d’extrême droite de Harper. J’ai voté bloc aux élections fédérales précédentes mais cette fois il semble que beaucoup d’électeurs ont décidé que voter NPD c’est envoyer le message qu’on veut un changement et je vais suivre ce mouvement. Le Bloc disait de voter pour lui pour battre Harper. Voter NPD est devenu LA façon d’exprimer une volonté de changement par rapport au dernier parlement et LA façon de possiblement contrer Harper à l’échelle du Canada. Et en ce qui concerne l’indépendance, c’est au Québec que va se décider l’avenir du Québec, pas à Ottawa.

Au Québec Ekos mets le NPD à 38% et le Bloc à 25%.

Ce qui est à mon avis tout simplement impossible.

Comme le montre cet article, les seuls à pouvoir vaincre les conservateurs sont les néo-démocrates, qui constituent le second choix d’une bonne partie de l’électorat. Débarrassons-nous des conservateurs et de leur idéologie rétrograde une fois pour toute en nous laissant emporter par cette vague NPD!

Il est temps qu’une bonne partie de nos amis du Bloc et du PQ dédouvrent qu’il y a une gauche au Canada-Anglais. Une gauche qui a créé l’assurance-maladie, qui a administré des gouvernements provinciaux sans déficit en Colombie-Britanique, en Saskatchewan, en Nouvelle-Ecosse et au Manitoba.

Tommy Douglas qui s’est opposé aux mesures de guerre de Pierre-Elliot Trudeau a créé les premiers système d’assurance hospitalisation et d’assurance maladie n’a jamais fait de déficit en Saskatchewan et a mis sur pied le premier conseil des arts au Canada. TC toujours affirmé que quand les gouvernements doivent de l’argent au banques, ils deviennent l’esclave des banques.

Si on veut la souveraineté association on devra le faire avec la gauche du Canada-Anglais. Il faudra que l’on découvre cette société canadienne anglaise qui est beaucoup plus progressiste qu’on le pense au Québec et enfin comprendre qu’elle n’est pas uniquement représentée par les red neck.

Il faut que les progressistes du Québec et du reste du Canada travaillent ensemble afin de protéger les ainés. gardent intact et améliorent les système d’assurance maladie du Québec et du reste du Canada discutent ensemble d’une meilleure répartition des points d’impots entre le gouvernement fédéral et celui du Québec.

Sur le plan des affaires internationales pourquoi ne pas avoir des représentants du Québec dans les différentes instances internationales. La FTQ et le CTC l’on fait. Ce modèle pourrait servir de modèle.

J’en ai marre de me faire piéger par une clique de souverainistes de luxe au nom de la cause! Je suis de gauche depuis toujours et je ne ne fais pas de compromis. Larose qui a vendu ma centrale au P.Q. au mépris de ses membres, Pauline Marcos aux centaines de souliers et Parizeau le chais ambulant ainsi que Duceppe n’ont qu’à mener le vrai combat sur le vrai champs de bataille: le Québec à commencer par Montréal l’anglaise.Après on verra pour les compromis.

La défaite du Bloc au Québec est inéluctable!

Imaginez, comme les Libéraux, les bloquistes en sont réduits à sortir leurs vieux dinausaures des musées (Jacques « la gaffe » Parizeau à la rescousse de Duceppe!).

Le DÉBLOCAGE du Québec est en route!!!

Me semble que ça me fait penser aux votes massifs pour l’ADQ il y a à peine quelques années…Que de temps perdu juste : Pour faire changement!!! Les Québécois aimeraient-ils tourner en rond? Ou avancer et reculer ensuite? Ils ne reconnaissent pas la patience et le temps que ça prend pour se rendre vers un objectif précis même si celui-çi dépassent nos simples vies ? Est-ce leur propre peur de voir l’avance de Pauline au Québec qui les fait reculer au Canada? J’ai voté BLOC hier! Bonne journée

Le NPD est certainement le choix logique pour les québécois. Cependant, c’est probablement un choix stratégique car pour l’instant , il semble que les québécois veulent se faire représenter au fédéral par un parti fédéraliste et non un parti indépendantiste comme le souhaite monsieur Parizeau. Au Québec, nous sommes présentement dans une ère entre deux, soit entre l’indépendance et le statu quo au niveau de la constitution. Les québécois veulent entendre parler actuellement de sujets qui touchent leur quotidien, soit d’économie. Alors, dans un temps comme cela, la stabilité leur semble être de mise et c’est pourquoi, je pense que le 2 mai prochain, les québécois vont favoriser le NPD car Jack Layton répond à leurs aspirations à tendance socialistes et ne représente pas de dangers.

Ce votre NPD n’est pas normal au Québec si on considère le programme avec des promesses farfelues. Il est encore temps que les supporteurs du BLOC se réveillent et dirigent leurs votes vers Duceppe.

Que vient faire le NPD au Québec?

Moi je vote pour le BLOC.

Bonjour,
L’Histoire du pauvre Québec peut se résumer ainsi: En attendant GODOT ! Et bien oui, beaucoup de nos nationalistes viennent enfin de comprendre le sens du Refus Global. Au diable la Tuque et le Goupillon tonnait le Refus Global dans une de ses premières strophes ! Nos nationalistes à nous délaissèrent tranquillement et surtout pas vite le Goupillon de l’Église pour aller se blottir bien serré sous la Tuque, emblème de leur nationalisme exacerbé ayant quelque peu délaissé Godot. Bien évidemment que pour eux, Godot n’était pas tout à fait mort car il se réincarnait toujours dans un Sauveur Suprême quelconque qui allait prendre son petit peuple si bafoué et maltraité par la main pour les accompagner jusqu’au Grand Soir.
En effet, il était quant même pathétique de voir hier Monsieur Jacques Parizeau ramener la mémoire de Feu Maurice Duplessis et de faire allusion au fameux butin du Québec. Peu ne s’en est fallu pour que Monsieur tonne : Le Ciel est Bleu et l’Enfer tourne à l’orange. Cette arrivée de Monsieur Jacques Parizeau dans le paysage électoral Fédéral ne peut que nuire à Godot, le Sauveur Suprême que fut faute de mieux Monsieur Gilles Duceppe pendant les 15 dernières années.
Par ailleurs, cette montée fulgurante du Nouveau Parti Démocratique n’est pas un hasard au Québec. Afin de se purger de l’échec référendaire de 1995, les nationalistes québécois en étant revanchards ont choisi le Bloc Québécois comme un prix de consolation, un prix COCO faute de n’avoir pu gagner le Gros Lot de la Terre Promise. Monsieur Gilles Duceppe et le Bloc Québécois furent tout simplement les catalyseurs pour faire sortir la STEAM des nationalistes et rien de plus. Un désert d’idées pour éviter des débordements émotifs dans l’Agora après le constat de l’échec.
Finalement, plus rien ne sera pareil désormais dans le Canada. Le Bloc Québécois a frappé un mur et sera maintenant conscient qu’il surfe sur le Principe de Peter d’une certaine façon. Ayant plusieurs fois voté NPD dans ma vie en étant Nouveau Parti Démocratique de coeur mais profondément Libéral de raison, je ne peux que me réjouir de de cette percée d’un vrai parti de gauche dans le contexte actuel. Ce scénario ressemble drôlement au scénario de 1988 où le NPD obtint 20 % du suffrage et les libéraux 37 %. Ce qui permit aux Conservateurs du p’tit gars de Baie Comeau de ratifier le Libre Échange avec les Yankees avec seulement 43 % des suffrages Canadiens mais en étant férocement supporté par le Parti Québécois et tous les nationalistes québécois en bons Conservateurs. C’est pour tout ça que le Bloc Québécois n’a jamais été un parti de gauche. Tout simplement un épouvantail à moineaux contre les méchants Fédéralistes, ce qui faisait bien l’affaire de nos alouettes en colère. Bien à vous, John Bull.

En renversant Harper, Duceppe aura commis la gaffe de l’année. Alors que le mouvement s’était remis sur les rails avec Pauline, Gilles vient de tout faire dérailler.
——-
Je peux tout de suite vous annoncer que le NPD ne fera pas élire un seul député dans la région de Québec.

Nos maux de blocs vont finalement s’en aller. Après 20 ans de perte de vitesse économique au sein d’un Canada qui s’est hissé au premier rang mondial. Assez s’est assez, pour avancer il faut participer au pouvoir.
Et si les québécois peuvent se tenir les coudent encore plus serrer pour notre intérêt commun. On sera la province qui aura le plus de sièges au POUVOIR.
C’est au pouvoir qu’on pourra faire avancer notre économie et notre développement et remodeler la constitution pour qu’elle satisfasse nos besoins.
Vous savez que mes idées sont plus conservatrice (pas totalement notament en environnement et en programmes sociaux, je suis plus a gauche, parcontre je suis très conservatrice en ce qui concerne la défense, les lois et l’économie).
Mais s’il y a une chose que je comprends c’est qu’en politique pour faire avancer nos projets il faut être au POUVOIR.
Et mon souhait le plus cher c’est que pour les 4 prochaines années au Québec on ait la majorité des députés élus au pouvoir, donc plein de ministres.
Je dois reconnaitre que le parti qui a le plus de potentiel de récolter le maximum de votes pour être au pouvoir au fédéral c’est le NPD et ce partout au Canada, il a le vote des jeunes, des vieux et des familles de classe moyenne.
Layton est celui qui est le plus suceptible de faire avancer des dosiers comme du logement sociaux, les transports en commun, la nationalisation des ressources naturelles et de mettre des normes environnementales plus sévères, de protéger le français partout au Canada et de réouvrir la constitution pour la moderniser au besoin des provinces qui veulent plus d’autonomie, tout en préservant une couverture minimum d’une côte a l’autre en matière de programmes sociaux. Plus succeptible aussi de faire avancer les idées d’entreprenariat et de développement coopératif et régional.
Je me montrerai solidaire pour faire avancer les intérêts du Québec.
Je veux que les Québécois ait au dessus de tout, la volonté de faire parti du pouvoir et soit prêt à voter pour le parti qui se montrera en avance au dernier jour de la campagne.
Il faut désormais comprendre que le bloc nous nuit plus que nous sert cette stratégie n’a pas porté fruti et nous a maintenu dans l’immobilisme voir fait reculé au sein d’un canada fort. Alors il est temps de participer au développement du Québec et de faire avancer nos grand projets de développement d’énergies vertes, de transports en commun, de nationalisation des ressources naturelles, de renforcement des lois en matières d’environnement, de développement de coopératives, il faut créeér de la richesse en exploitant et transformant nos ressources naturelles mais pas en exportant les profits en gardant ici les profits pour diversifier notre économie et améliorer nos programme de santé, d’éducation et de pension. En augmentant les salaires pour que ceux qui travaillent aient les moyens de faire vivrent leurs famille, de payer des impôts pour assumer nos programmes sociaux.
Alors y serrons-nous les coudes et votons pour participer au pouvoir.
Si on a tout le Québec tissé serrer pour le pouvoir NPD, avec les Maritimes, la Colombie Britanique, l’Alberta, et qeulques uns en Ontario ça sera suffisant pour avoir une majorité fédérale et surtout tout nos députés au pouvoir. Si M. Pariseau, Pauline Marois et Gilles Duceppe voulaient vraiment l’intérêt du Québec ils vous demanderaient d’appuyer le NPD.
ET VOUS M. LISÉE SEREZ-VOUS SOLIDAIRE POUR UN QUÉBEC AU POUVOIR?
Pour avoir une majorité il faut se montrer conciliant et accepter ce qui répond minimalement aux intérêts de tout les Québécois.

Oui je le crois, mais comme le fait remarquer l’auteur de l’article: «Pourquoi je n’appuie pas Layton » paru dans Cyberpresse ce matin (26 avril), ce n’est pas Jack Layton qui va se lever en Chambre pour défendre le Québec, n’est-ce-pas? Alors voter pour le BLOC est encore plus nécessaire.

Il faut dire que Gilles Duceppe l’a bien cherché. Encore aux lendemains des débats il appelait les progressistes à voter utile pour le Bloc contre Harper.

Après des années de diabolisation des convervateurs,voire du conservatisme, au nom des valeurs progressistes, il a légitimé la gauche canadienne-anglaise même si celle-ci est hostile à la différence québécoise. Aujourd’hui cette gauche s’offre comme une alternative légitime grâce à M Duceppe lui-même.

Mon entourage, famille et relations sociales, à forte majorité souverainiste, a toujours fait globalement montre d’un penchant jamais électoralement exprimé pour les néo-démocrates. Plusieurs traversent la soixantaine et ont passé leur vie à appuyer un projet qui n’aboutit pas. Certains fédéralistes,traditionnellement libéraux, ont compris que le Parti Libéral sera pour encore longtemps en convalescence de commandite aigüe.
Les planètes s’alignent pour une percée probablement jamais vue du NPD. La voie sera pavée pour Thomas Mulcair dans sa marche vers le poste de Premier Ministre du Canada. Personnellement, cette fois-ci, je persiste et bloque…

En attendant l’effet Parizeau peut-être.

Mais surtout en attendant un sondage démontrant avec sérieux la tendance au Québec. Je trouve incroyable l’importance accordée à certains sondages pour le moins farfelus qu’on a vu « publiciser » au cours de cette campagne.

Vivement un Léger et Léger avec un échantillonage significatif au Québec seulement.

nanana na nanana na heyhey bye bloc
nanana na nanana na heyhey bye bloc
let’s go Mon Jack let’s go
let’s go mon Jack let’s go
http://www.youtube.com/watch?v=ZtsvOkKFDf4
Layton est passé devant les libéraux,
il l’enlève a Duceppe…
il monte et monte déjoue Harper
Layton lance et compte
Quel but pour les Québécois, go Layton go

Quel but des Canadiens avec le joueur québécois Layton en tête.
Nanana na nanana na heyhey bye bloc
nanana na nanana na heyhey bye bloc
let’s go Layton let’s go
go Québec go go Layton go

Les souverainistes doivent se rappeler que le NPD est un parti fédéraliste qui se fout du Québec comme tous les autres partis fédéralistes. Prenez le temps de réfléchir!

C’est cela qui est le plus triste et incompréhensible, on va élire des députés qui ne sont pas compétents comme ça avait été le cas avec l’ADQ en 2007. Il y a une semaine, un sondage Léger Marketing et Angus Reid donnaient le Bloc Québécois en avance de 10% sur le NPD. Et voilà, une semaine jour pour jour, il est rendu à 25% comparativement à 34% et 36%. Crop et Ekos ont dévoilés leur sondage 2 jours plus tard et même Ékos prévoyait un 23% d’appui au Bloc Québécois. Comment des sondages peuvent-ils se contredirent avec un si grand écart quand ils ont été effectués dans la même semaine?

De tout façon, j’ai déjà voté par anticipation vendredi passé et mon choix a été le Bloc Québécois. Je suis sûr que les sondages influencent grandement la population. Les gens sont peut-être sur une vague et dans ce cas, ils sont prêts à voter pour n’importe député.

On a juste à regarder Nanos qui font des sondages à tous les jours, c’est la première fois(sondage lundi matin) que le NPD prenait les devants le Bloc par 3%. Les autres sondages donnaient un avantage au Bloc Québécois de 4% et plus.

Les souverainistes qui pensent revenir avec un vote du PQ et prendre le pouvoir. Faites très attention, le Bloc détenait 40% au premier jour du sondage. Et le parti de M. Legault, s’il devient un parti peut causer des surprises. Donc, prenez pas de chance et appuyez donc le Bloc Québécois. Encore des promesses de Fédéralistes qui ne pourront pas tenir, arrêtr d’être naïfs.

Si ça va mal pour le Bloc, ça va encore plus mal pour Harper.

Si Harper sort affaibli de cette élection ce sera en grande partie sinon entièrement à cause du Québec!

La bonne nouvelle pour les Québécois est que les deux tiers du Québec est à gauche.

La mauvaise est de faire confiance à un parti fédéraliste même si Jack est souriant et sympa ,un jour il devra se soumettre à une majorité où à l’establishment de Bay street.

De toute façon le bloc est toujours vivant…

Et si la tendance continue?
À date elle ne semble pas vouloir ralentir.
Le NPD au pouvoir minoritaire??
Ce n’est plus farfelue.

Serons-nous en mesure de constater que Jacques Parizeau n’a plus d’influence sur l’électorat québécois? Je l’espère sérieusement. Même chose pour les autres belle-mères du PQ.

Le Québec, le Canada et les USA ont beaucoup changé depuis quelques années. Il faut suivre le média alternatif américain pour le comprendre. Le système américain est en faillite et les conséquences sur nos petites vies se font déjà sentir. C’est loin d’être fini.

Il est temps que les électeurs québécois comprennent qu’il faut faire parti de la bataille qui s’en vient et envoie un message clair.

L’importance de l’indépendance du Québec est révolue, en tout cas pour les 20 prochaines années. Nous avons tous intérêt à reprendre notre place au Fédéral. Le Bloc ne peut plus rien pour nous dans le contexte qui se développe.

Pour moi, si le Québec se met derrière le NPD, il a tout à gagner, c’est l’évidence même. En tout cas, il perdra beaucoup moins qu’avec le PCC et les Libéraux.

Un tsunami NPD dirait à tous ceux qui écoutent et aux autres que le Québec en a marre. Si le reste du Canada va dans la même direction, nous pourrons parler d’un vrai changement et en profondeur.

En passant Jack et son monde ne sont pas fou. Ils savent très bien qu’ils ne pourront pas éviter le contexte économique qui se développe et que le NPD est élu, non pas pour sa plateforme électorale mais pour respirer de l’air frais au Canada.

À quoi cela sert d’avoir le droit de vote si on vote toujours pour le même monde.

Vous me faites rire en présentant le NPD comme le Parti du changement. Ce n’est pas parce qu’il n’a jamais été aussi populaire qu’il propose du changement. Il utilise des politiques centralisatrices, ignore le caractère spécifique du Québec, encourage le parasitisme en augmentant les impôts, va recourir au déficit pour se payer des programmes sociaux que l’on a plus les moyens de se payer et représente le mouvement syndicaliste canadien. WOW ! Quel beau changement ! Bienvenue dans les années 60 grâce au NPD !!

Ça fait combien d’années que la participation aux élections par en votant aux élections est excessivement bas? Que les gens sont désabusés, qu’ils croient que ça ne sert à rien? Il faut stimuler la participation de la population aux élections. Quand on a des enfants et qu’on leur apprend a jouer a un jeu de société on doit le laisser gagner quelques fois pour stimuler sont intérêt pour qu’il participe.
Les jeunes qui ont aujourd’Hui 18ans au Québec sont les premiers a avoir vécu la réforme. Ils ont été éducqué avec des valeurs de protection pour l’environnement, la coopération, le respect des différences (religions, orientations sexuels, choix idéologiques etc). ce sont eux qui devront assumer la facture des déficit et faire la réingénérie du développement économique en mettant faisant du développement durable, en favorisant le développement d’entreprises éco et socio-responsables. Ils veulent développer un marché du travail qui leur donnent tiens compte des contraintes travail-famille. La nutrition, l’exercise, la santé autant la leur, celle de la société et de la planète compte pour eux.
Alors donnons leur envie de s’impliquer de relever les défis de demain et appuyons leur choix du NPD aidons les à les mettre au pouvoir pour leur montrer que leur vote compte et suivont les dans la réforme que notre société a besoin pour continuer a se développer d’une manière plus respectueuse de la nature, des humains en arrêtant la surconsommation, en développant des énergies vertes, en participant coopérant au développement de notre richesse collective. Appuyons les jeunes et votns NPD.
Parce qu’il n’y a que les fous qui ne changent pas d’idée et que la politique ça n’est pas une religion supportons le choix de nos jeunes et votons NDP.

Le gouvernement Harper a été défait sur un vote de confiance : à moins d’obtenir un mandat majoritaire, Harper ne peut prouver au GG qu’il a la confiance de la chambre. Minoritaire, il devra convoquer le parlement dans les plus brefs délais. Je pense que l’on verrait alors un député d’opposition se lever sur une question de privilège et exiger le dépôt de certains documents, dont le rapport du vérificateur général sur le G8-G20. Si le gouvernement minoritaire est pour tomber, il tombera bien avant le dépôt d’un budget. Je doute qu’il passerait le vote sur le discours du Trône.

On verra si les électeurs se déplaceront pour aller voter. N’oublions pas qu’en 2008 Harper a remporté 19 sièges de plus (143) qu’en 2006 (124) malgré le fait qu’il avait reçu 165,002 votes de moins en 2008 (5,209,069) qu’en 2006 (5,384,071). Si autant d’électeurs vont voter cette fois-ci qu’en 2006, ce n’est pas une bonne nouvelle pour les conservateurs.

Alors, allez voter !

Je vais voter pour le Bloc. Pour la dernière fois. En espérant que le parti se saborde pendant qu’il est encore temps.

Et pour la derniere fois, je vais voter à une élection fédérale. Les souverainistes qui se respectent devraient tous en faire autant. Pourquoi voter au fédéral quand on sait que de toute manière, aucun des partis politique, incluant le *NDP* centralisateur, ne fera jamais rien pour le Québec?

Laissons le Government of Canada aux mains des partis fédéralistes et observons le résultat. Vous verrez que la question nationale s’imposera d’elle-même d’ici 15 ans. Vous verrez qu’avec ou sans Bloc, le Québec n’y gagnera rien puisque son rapport de force est nul et que les anglais s’en moquent éperduement.

L’élection d’un parti fédéraliste, préférablement conservateur, dirigé par des anglais est la première condition gagnante d’un prochain référendum.

Le Canada aux *Canadians!

Le Québec aux Québécois!

Et tout le monde sera content.

Jamais trop tard pour bien faire M. Lisée et il a toujours de l’espace pour une croissance du vote à un endroit et une décroissance ailleurs.

Pas certain qu’il y aura un effet Parizeau, pas plus qu’il pourrait y avoir un effet « Dodo » (Dominique Michel).

*****Désenchantement et «ré-enchantement» de l’univers politique*****

Depuis quelques mois ou années le mot «cynisme» est devenu un concept analytique et médiatique omniprésent et constamment répété. Jamais dans ma vie de sexagénaire avancé je n’avais vu ce concept d’origine philosophique occuper un tel espace, prendre une telle importante.

Comme beaucoup de personnes, je pense que le concept de cynisme n’est pas le concept dont nous avons besoin pour prendre acte d’un désabusement apparemment assez profond vis-à-vis, notamment, de l’univers politique et électoraliste. Étant sociologue depuis le milieu des années 60 j’ai été appelé à «fréquenter» un concept qui a été installé dans le champ intellectuel et analytique par le sociologue allemand Max Weber: le désenchantement du monde. Si je simplifie le tout, je dirai qu’un univers désenchanté, c’en est un dans lequel on voit décliner, entre autres, l’espoir et les perspectives religieuses et «magiques».

Dans le monde actuel le désenchantement vis-à-vis de la politique est plutôt lié au fait que de nombreux citoyens, pas nécessairement dépolitisés (certains sont même «surpolitisés») ou «aliénés» sont blasés, déçus, désabusés, sceptiques et parfois «revenus de tout».

Je dirai, suivant cette logique «weberienne», que ce qui m’a le plus «frappé»pendant l’actuelle période électorale, c’est qu’il est apparu un personnage «positif» appelé Jack (Layton), appuyé par un «sympathique» député québécois appelé Thomas Mulcair. Et de manière plutôt inattendue le message des néo-démocrates semble avoir donné l’impression qu’un certain «ré-enchantement» du monde se profile à l’horizon. Harper fait peur. Les libéraux ont été profondément égratignés par un long règne et par de nombreux scandales et le Bloc semble avoir atteint sa date de péremption aux yeux de nombreux citoyens. On voit donc se réallumer une petite lueur, un peu timide, d’intérêt et d’espérance.

Comme un monde totalement désenchanté devient suicidaire et «tragique», suivons de près ce possible «ré-enchantement»!

Qui vivra verra!

Jean-Serge Baribeau, sociologue des médias

Je crois qu’on doit voter Le Bloc.

Au lieu de compter dans ses propres buts, on devrait plutôt miser sur nos défenseurs pour éviter le blanchiment.

Ça fait 300 ans que le Canada grignote nos droits et s’empare de nos actifs.
Comme on ne réussis jamais à les récupérer, jouons alors de stratégie.

Aux élections fédérales du 2 mai, voici pourquoi il faut voter Le Bloc.

Les raisons ne manquent pas:

1. Les magouilles du traité dit de l’approche commune sont la suite des commandites de 1995, elles-mêmes étant une conséquence du rejet du Lac Meech et de bien d’autres agressions contre nos droits. Le Canada nous rejette et nous retire nos territoires, voir, http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/10/08-conflits-dinterets.qc

2. Dans l’entente de principe, signée et officialisée entre fédéraux, le Canada transmet à tous les Québécois la tutelle qu’il détient sur les Amérindiens. Nous devenons des citoyens soumis à la fédération, on ne le sais pas encore, mais ce préambule est officiel par lui-même. Québec perd le titre de Province du Canada au profit d’un territoire fédéral peuplé d’immigrants, voir l’explication graphique: http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/12/14-vivre-libre-ou-disparaitre.qc

3. Le Canada favorise toujours les autres provinces parlant l’anglais.
Les milliards annoncés par Harper pour développer le Labrador contre nos intérêts est une gifle monumentale pour tous les efforts des Québécois qui ont développés l’Hydro-Québec sans aucune aide ni sympathie fédérale.
La négociation de la frontière TN-QC sera soumise à la cours suprême pour nous grignoter le St-Laurent et nous piller de nos ressources gazière et pétrolière, l’Ile d’Anticostie fut acheté et payé par Québec sans l’aide d’Ottawa. Sous le gouvernement Charest, l’ile est passé sous le contrôle d’Ottawa, ses richesses sont distribuées aux amis du pouvoir fédéral à nos dépends.
4. Le refus de nous accorder les mêmes droits que les autres provinces sur l’harmonisation de la TPS, un autre 2 milliards qui nous est dû.
5. On nous a volé le Labrador, puis le référendum de 1995 et on continue de nous réduire en nous retirant le droit futur de représentation à la table constitutionnelle. Québec n’étant plus une province mais un territoire fédéral par l’approche commune, Québec n’aura plus le droit de siéger à la table Constitutionnelle.
6. Charest à changé les objectifs de la Caisse de dépôt, il démembre nos centres de recherche parlant français comme celui de Varenne, on exporte nos richesses dans de mauvais placements, on vend nos industries du savoir, voir, http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/11/08/exportation-de-nos-bureaux-chefs-et-centres-de-decisions-5351.qc
7. Les fédéraux s’attaquent à notre démocratie et culture par l’immigration anglophone planifiée.
8. Au départ de Charest, l’Hydro-Québec aura été passablement démembrée.
11. Vous trouverez des tas d’autres raisons sur mes sites, http://saglacweb.blogspot.com.

Le Canada nous considère et nous traite comme son pire ennemi. Il nous fait la guerre sans nous le dire et il contrôle les médias pour nous tromper, ex. Bazzo.tv, Faut-il fermer les régions? VOir: http://www.ameriquebec.net/actualites/2008/09/24-montreal-le-traite-de-lapproche-commune-va-te-faire-mal-2.qc

Le Bloc n’est pas aussi parfait que je le souhaiterais, cependant, je crois qu’on devrait faire confiance aux seuls gens qui prennent nos intérêts et notre avenir à coeur, C’est la seule façon d’indiquer à ce pays qu’on a compris qu’il nous fait la guerre.

Merci d’être là.

Jean-Pierre Plourde.
http://saglacweb.blogspot.com.

Jouons donc le jeu avec le sondage Békos !

1- Comme le soulignait le Globe and Mail, une coalition NPD-PLC pourrait être formée sans avoir besoin du Bloc (de tels chiffres ne feraient-ils pas un trop l’affaire du ROC ?)

2- Une telle coalition, si elle était formée, devrait normalement comporter environ 19 ministres néo-démocrates et 11 ministres libéraux. Si les proportions étaient respectées, les 19 ministres néo-démocrates devraient provenir en majorité du Québec (donc, par exemple, 10 Québécois et 9 Canadiens). Or, parmi les 53 députés du NPD, il n’y aurait que 3 ministrables et 50 poteaux. Le bon Jack prétexterait donc l’inexpérience de la députation québécoise pour nommer 16 ministres du ROC et 3 ministres du Québec.

PREMIÈRE GIFLE AUX QUÉBÉCOIS !

3- Compte tenu que la majorité des députés néo-démocrates viendraient du Québec (53 sur 100), le caucus du NPD devrait se dérouler en français. Ce qui ne sera pas le cas, bien entendu ! Le bon Jack prétextera que des députés du ROC ne parlent pas le français et tout le monde devra s’exprimer dans la langue de Shakespeare.

DEUXIÈME GIFLE AUX QUÉBÉCOIS !

4- Les dirigeants de la coalition remettront les 57 députés québécois à leur place (53 NPD + 4 PLC) en leur disant qu’ils ne forment plus, au sein de la coalition, que 35 % de la représentation. Ces députés québécois devront appuyer sans mot dire les mesures qui seront prises soit au détriment des intérêts du Québec soit encore qui envahiront ses champs de compétence. Ils devront en fait se comporter, ni plus ni moins, que comme les douze zoufs conservateurs « censés donner du pouvoir au Québec » et qui n’ont rien fouté, ou comme les 74 libéraux québécois sur 75 qui, jadis, se sont écrasés et ont voté en faveur du rapratriement unilatéral de la Constitution.

TROISIÈME GIFLE AUX QUÉBÉCOIS !

Allez, Québécois masochistes ! Continuez à prendre des gifles et des coups de pied au c… Vous semblez aimer ça ! Ne venez pas vous plaindre ensuite que vous vous êtes fait four…

Le québécois s’apprête-t-il une fois de plus à virer le dos à son peuple pour la tonte de sa laine par le maître conservateur rocanadian le 2 mai prochain ?

Le seul vrai changement arrivera lorsqu’il n’y aura plus d’élections canadienne au Québec. D’ici à la souveraineté, nous laisserons une autre nation dépenser 50 milliards/an de nos impôts et nos taxes pendant que le Gouvernement du Québec coupe ou taxe les services essentiel

Les sondages politiques ne disent pas toute la vérité, rien que la vérité. Je le jure !

53 députés NPD au Québec? Considérant la concentration du vote dans certains comtés, comment peut-on faire la moindre projection sur la députation en se basant sur 3000 intentions de vote à l’échelle du Canada?

Ne vous méprenez pas, je ne supporte pas le Bloc. Je crois comme bien des gens que sa raison d’être n’existe plus depuis des lustres. Je questionne simplement la méthodologie.

@Pierre Kiroule,

Excellent commentaire!

Vous devriez ajoutez votre commentaire sur le site du Devoir. Je peux le faire également à votre place si vous me le permettez.

Aux indépendantistes qui s’inquiètent pour la cause du Québec parce que les bloquistes vont perdre des plumes au Québec: ne voyez-vous pas que le fossé se creuse de façon inéluctable entre le Québec et le Canada anglais sur les visions respectives en ce qui concerne le Québec? C’est aussi ce qui se passe pour diverses autres questions politiques. L’évolution des sondages sur ces questions le montrent bien. D’ailleurs M. Lisée est un de ceux qui l’a le mieux démontré. Ce n’est qu’une question de temps avant que la conjoncture ne fasse éclater cela au grand jour. Mais sur la question de la nécessité de s’opposer aux politiques de droite et d’extrême droite, une unité est possible avec les électeurs progressistes du Canada anglais. Et développer cette unité va être utile au moment opportun lorsque le Québec affirmera sa souveraineté pour empêcher que les red necks ne fassent dégénérer la situation entre le Québec et le Canada anglais. Il est temps que tous les souverainistes comprennent cela et ne cachent plus cette question délicate sous le tapis.

@KING

Je n’ai aucune objection a retourner aux années 60, grande période de prospérité économique qui profitait a toutes les couches de la société. Depuis les années 70 avec la montée du néo-libéralisme économique et la libéralisation des marchés financiers, tout les indicateurs démontrent que seuls les mieux nanti profitent de la croissance économique au détriment de la classe moyenne qui s’appauvrit.

La conjoncture politique est très stimulante à ce stade-ci de la campagne.Contrairement aux souverainistes en panique(même si mon vote ira au Bloc) , je me réjouis de la montée du NPD en autant que ce ne soit pas juste au Québec de façon à ce que le NPD forme la 1ère opposition au Canada.
Pour la première fois, la campagne devient très intéressante car les Conservateurs pourraient se retrouver encore plus minoritaire.Pourvu que les Canadians sortent de leur torpeur conservatrice.

Est-ce qu’on ne pourrait pas dire aujourd’hui que ces sondages annoncent le début du processus de fusion entre le PLC et le NPD? Un processus qui prendra quelques années, certes, mais qui est irréversible compte tenu que la faiblesse des partis d’opposition est trop importante en regard à la puissante machine conservatrice? Je pense aussi que ce déplacement des votes du Bloc au NPD montre la fatigue des québécois à rester innexorablement dans l’opposition alors que les enjeux sont si nombreux et si importants. En ce qui me concerne, le slogan « défendre les intérêts du Québec » est usé à la corde et ne me touche plus. Une réthorique de l’exclusion qui alimentait l’antagonisme des deux solitudes, forme de démonisation primaire qui consistait à croire que les intérêts des uns se faisaient forcément au détriment des autres.

Voici le sondage de Nanos. J’ai bien hâte de voir les sondages Léger Marketing et d’Angus Reid(ce sont les deux firmes à laquelle je fais le plus confiance). Je pense que c’est bien plus serré au Québec que le sondage Ekos affirme.

Nanos du 23 et 24 avril
Atlantique
Conservateur 42,4, 47,5
Libéral 30,5 29,8
NPD 25,4 21,0
PV 1,7 1,7

Québec
Bloc 30,3 27,4
NPD 26,8 30,2
Libéral 20,2 22,0
Conservateur 15,6 14,1
PV 2,2 2,3

Ontario
Conservateur 44,4 47,8
Libéral 32,9 29,3
NPD 16,9 16,9
PV 5,4 5,4

Prairies
Conservateur 49,8 47,9
Libéral 22,3 23,9
NPD 16,9 23,5
PV 3,6 5,0

Colombie-Britannique
Conservateur 44,9 44,1
Libéral 22,9 24,0
NPD 28,5 27,4
PV 3,6 3,9

Pour ma part j’espère bien. Il nous est enfin permis, à nous Québecois(es) fédéralistes et disons le plûtot sociale-démocrates, de nous sentir enfin à notre place dans un parti fédéral. Maintenant si nous pourrions avoir un vrai parti de gauche fédéraliste au niveau provincial.

On dirait que quelqu’un vient d’ouvrir une fenêtre dans une pièce où l’air était devenue irrespirable.

Je persiste à dire que l’élection actuelle est devenue l’expression d’un phénomène de projection. À défaut de flinguer, d’abattre les libéraux provinciaux à Québec, les électeurs semblent vouloir flinguer, mitrailler les bloquistes.

La pétition de 200,000 noms contre Charest a trouvé son exutoire dans l’idée d’abattre le Bloc maintenant.

Le dégoût contre la politique au Québec, les liens Tony Accurso, contrats de construction à Québec, liens avec le bras droit Dimitri Soudas pour nommer un proche au port de Montréal tout cela risque d’emporter le BQ également selon ces sondages dont l’échantillon canadien est inégal et restent relativement problématiques. Sans oublier que les médias fédéralistes ont encouragé le mouvement en faveur du NPD qui reste indéterminé dans sa proportion. Cela prend un sondage Léger..

Bonjour,
D’ici à l’élection du 2 de Mai, Monsieur Gilles Duceppe dépité s’adressera de plus en plus à ses québécois et québécoizzzzzzzes qui semblent lui appartenir en propre. A voir ce pseudo homme de gauche qui appuyait de toutes ses forces dans ses discours le libre échange avec ses amis Yankees. Et même en ayant proposé plusieurs fois à la Chambre des Communes l’adoption du dollar américain. Drôle d’homme de gauche n’est ce pas et qui maintenant tire au flanc d’un vrai parti de gauche, soit le NPD et de son leader Monsieur Jack Layton. En démonisant à droite et maintenant à gauche, Monsieur Gilles Duceppe est en panique et perd le peu de crédibilité qu’il avait depuis 15 ans en ne faisant rien d’autre que de se lamenter sur la Colline d’Ottawa.
Finalement, plus rien ne sera pareil pour le Bloc Québécois qui récoltait 67 % des circonscriptions tout en ayant qu’un québécois sur SEPT qui appuyait son parti. A voir les millions de dollars donnés par Ottawa à sa caisse électorale s’envoler vers le NPD, cela doit sûrement l’attrister car cela permettait à ces nationalistes québécois de rouler en carrosse doré au Québec, faisant leur frais en ayant de l’argent Canadien plein les poches. Cela permettait de faire les jars avec l’argent de l’Autre en l’ayant gagné dans la maison de l’Autre. Bien à vous, John Bull.

Le phénomène des vires capots qui veulent suivre le cours du vent.

Lorsqu’on a des convictions on ne devient pas une girouette.

Assistons-nous à une habile tentative de « sondage forcing » de la part des forces fédéralistes canadiennes (politiques et médiatiques)?

J’ai bien hâte de voir un sondage de Léger Marketing en qui j’ai encore confiance…

Évidemment, l’ennemi à abattre À TOUT PRIX est le Bloc québécois dont l’existence même a rendu beaucoup plus difficile la formation d’un gouvernement majoritaire à Ottawa. Évidemment les Libéraux ont trouvé le moyen de se doter d’un chef qui le plus souvent vote avec les Conservateurs, mais ce n’est pas vraiment pratique quant on sait ce qui s’en vient…

Avec tout ce qui se passe en Afrique du Nord, au Moyen Orient, en Afghanistan et ailleurs, il est tout à fait possible que les Conservateurs et les Libéraux (sous Ignatief) envisagent – sous la direction de nos voisins su sud – une implication croissante des forces militaires « canadiennes » dans des zones stratégiques afin de « stabiliser » la situation et surtout les approvisionnements pétroliers du monde occidental. Il va de soi que si une conscription était éventuellement jugée nécessaire par le Canada anglais, la fédération canadienne aurait un sérieux problème d’unité avec un Bloc fort et le PQ au pouvoir à Québec…

M.Lizée bonjour,

DE PLUS pour faire suite ici:

Hé j’en crois pas mes oreilles ? Le bon Jack a dit à Pierre Arcand à radio que si le Qc veut avoir son indépendance que va t-il faire ? Jack dit ben oui ! Ça veut tu dire qu’on pourrait nous au Qc.au lieu d’être rejeté constamment on pourrait être de bons collaborateurs entre pays ? Le Québec et le Canada ? Une autre façon de voir et d’avoir du changement de faire les choses car les gens on a assez des mêmes bleus et des rouge. Ouais ça fais réfléchir ? M. Duceppe aurait faite une mauvaise lecture de Jack et NPD et stratégie ? Wow ? Oublions pas certains ont tellement peur du bonheur est-on dans la même affaire pour ici les élections

Liz

Bonjour,

@Loraine King :

Bonne analyse, venant du ROC, sur le fonctionnement de la chambres des communes à Ottawa.

Comme Jean Charest, je n’aime pas les girouettes qui suivent le vent. Surtout si c’est pour voter pour un autre leader canadian qui veut égaliser toutes les traces de cette différence qui devrait être une richesse pour le ROC.

Merci Mme King de me dire d’aller voter…

C’est déjà fait, j’ai voté pour le Québec (le BLOC). Tout comme Marilène Pilon je ne comprends pas les québécois : « On ne se souviens de rien » !

Et j’espère en plus que le BLOC aura la balance du pouvoir.

Sais-t-on jamais !

JRD

@Pierre Kiroule: vous ne voyez que trois candidats ministrables? Voici une liste des candidats ministrables du NPD au Québec:

Thomas Mulcair, Françoise Boivin, Nycole Turmel, Romeo Saganash, Tyrone Benskin, Guy Caron, Raymond Côté, Anne-Marie Day, Alexandre Boulerice, Pierre Jacob, Hélène Laverdière, Hélène Leblanc et Claude Patry.

Ces 12 candidates feraient assurément des ministres tout aussi sinon plus crédibles que les ministres du cabinet Harper.

En ce qui a trait aux 50 poteaux. Votre chiffre est une exagération sans fondement. Il y a bien sûr quelques candidats qui ne viennent pas de la région où ils se présentent et sont visiblement absents du radar, mais c’est faire preuve de mauvaise foi de hausser ce chiffre à 50. Tout au plus le NPD a une dizaine de candidats parachutés ou discrets. De présenter une soixantaine de candidats crédibles alors que personne ne prédisait la monté du NPD et que le parti n’a fait élire que Thomas Mulcair aux dernières élections relève du tour de force. Je vous invite à regarder à nouveau la liste des candidats et à la comparer à celle des autres partis. Rien à envier.

Nombreux sommes-nous qui avons oublié le but premier du Bloc, que nous rappelle avec à-propos Manon Cornellier dans Le Devoir d’aujourd’hui.
« Le but du Bloc est la souveraineté et son rôle fondamental est d’en surveiller la réalisation, le jour venu, au Parlement. » (i.e. à Ottawa) »Ce que le mouvement souverainiste veut éviter depuis le début en gardant des députés à Ottawa est de se retrouver dans ce conflit de légitimité qui a marqué le rapatriement de la Constitution en 1982. Pendant que la quasi-totalité des députés québécois à Ottawa votait en sa faveur, ceux de l’Assemblée nationale se prononçaient contre. Pour ne plus revivre cela, les souverainistes ne laisseront jamais le Bloc céder la place aux autres partis. »
Et voilà pourquoi un vote pour le Bloc est toujours un vote utile.

Je voterai pour le BLOC pour la simple raison que tous les partis fédéralistes se sont servis du Québec pour obtenir leur majorité sans rien donner en retour.

Que cela nous a donné d’avoir des ministres à Ottawa ?

L’Histoire nous là démontré, une Charte canadienne des droits et libertés qui va à l’encontre de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec, la Loi C-20, le dossier de l’harmonisation TVQ-TPS, le Labrador. Quand nos ministres et députés ont-ils levé le petit doigt pour protéger ou parler pour le Québec ?

J’ai cessé de voter pour un parti fédéraliste avant la fin de l’ère trudeau. Je suis toujours aller voter, mais je votais BLANC jusqu’avènement du parti indépendantiste et du BLOC.

Parce que le Bloc parle pour le Québec et indique au ROC ce que nous voulons et ce que nous sommes : NOUS SOMMES FIERS D’ÊTRE UN PEUPLE FRANCOPHONE !

Les chants de sirène NPDistes ne doivent pas nous faire oublier que le NPD est le plus centralisateur des partis politiques canadiens.

Le NPD veut que le Fédéral contrôle l’éducation et la santé partout au Canada, bien que ce soient des compétences exclusivement provinciale.

Et le rôle de Mulcair dans la lutte contre la Loi 101?

Oui, je me souviens!

Je vais voter Bloc.

Monsieur André Lepage,

Vous m’encouragez: qu’elle ne fut pas ma déception de lire des commentaires défendant des partis fédéralistes qui nous ont volés (le PLC avec les commandites, le PCC avec l’harmonosation des taxes), ridiculisés (PCC à l’ONU et avec Kyoto) et écrasés (TOUS incluant ce si soudain gentil NPD avec la loi C-20).

Sommes-nous si aveugle, avons-nous si peu de mémoire?

Merci pour votre commentaire.

Ce que les Québécois feront en envoyant 40 à 50 députés NPD à Ottawa c’est de redonner une nouvelle chance au fédéralisme comme si les Québécois pouvaient partager la même culture canadienne, les mêmes intérêts. Pour les dirigeants du NPD, le français ne sera jamais qu’une langue régionale.

Le NPD est associé aux syndicats canadiens associés aux entreprises installés entre Vancouver et Toronto. Jamais un groupe de candidats poteaux élus à cause d’une crise du politique devenue irrationnelle ne pourront représenter les Québécois.

Sans parler de ce groupe de candidats NPD qui balbutient le français à Montréal, il faut avertir les Québécois.

@Jean-Renaud Dubois : Heureuse d’apprendre que vous avez déjà voté. Moi aussi d’ailleurs.

Parlant d’“On ne se souvient de rien”, une chose me tracasse ces temps-ci quand, de mon coin du ROC, je lis les nouvelles du Québec :

On entend plus parler de la corruption dans le secteur de la construction. Ma foi, il ne doit plus y en avoir. Charest a réglé le problème de la corruption au Québec.

Celui qui, après avoir commis une faute, ne cherche pas à la corriger, en commet une autre, disait Confucius, mais il vivait à une autre époque. En politique canadienne de nos jours, celui qui corrige une faute en commet une autre.

Power corporation nous a vendu Layton au fédéral afin de diviser le vote souverainiste…

Bientôt, au provincial, Power nous vendra Khadir ou Legault…toujours afin de diviser le vote souverainiste…

L’être humain est vraiment fragile…je ne pensais pas que la manipulation de l’information (désinformation avec sondages bidons) pouvait être aussi efficace
Desmarais et ses sbires sont morts de rire. Hélas!

Sondage intéressant, il sera intéressant de voir le mouvement de vote maintenant que le NPD est, selon les sondages, du moins, le parti le plus proche des Conservateurs.

La stratégie des libéraux va-t-elle finalement se retourner contre eux, eux qui soutiennent que, pour renverser Harper, les électeurs devraient voter pour le parti le plus proche?

La division du vote laissera-t-elle la voie à des Conservateurs majoritaires?

Parizeau va-t-il avoir changé quelque chose ou va-t-il avoir fait fuir les quelques fédéralistes qui planifiaient toujours de voter pour le Bloc?

Le désintérêt apparent envers le Bloc annonce-t-il une ère d’ouverture envers le reste du Canada pour les souverainistes?

Les candidats plutôt méconnus du NPD seront-ils un handicap ou plutôt une motivation supplémentaire à voter orange? Tant qu’à vouloir du changement…

Étant moi-même plutôt de droite, le choix n’est pas difficile, mais les électeurs de centre-gauche fédéralistes auront tout un casse-tête.

Personnellement, je serai scotché à mon écran le 2 mai. Des élections passionnantes, particulièrement pour ce qui sera ma première votation.

Pensons à la montée fulgurante de l’ADQ et à ce qui en est advenu… Le mirage du NPD est dans la même veine. Voter pour un parti parce que les autres nous ont déçus comporte un grand risque. Le Bloc a l’avantage d’avoir constamment défendu les intérêts du Québec, ce que les partis fédéralistes n’ont pas été en mesure de faire.

On voit maintenant que la meilleure façon de contrer Harper est de voter pour Jack Layton. L’argument de Duceppe, jusqu’à tout récemment, selon lequel il fallait appuyer son parti pour barrer la route aux conservateurs, ne tient plus. Il faut laisser tomber le Bloc et appuyer le NPD pour que le Canada nous ressemble davantage, pour que nous nous y trouvions bien. Pour en finir avec un parti indépendantiste qui n’est pas à sa place à Ottawa alors qu’un nette majorité de Québécois tient à participer au Canada.

@ Samuel-Olivier

Merci pour votre commentaire éclairant.

N’ayant pas le temps de vérifier le CV des personnes que vous mentionnez, je vais vous croire sur parole : ils sont tous ministrables.

Encore faut-il cependant qu’ils soient élus (selon Békos, il resterait tout de même 21 circonscriptions québécoises qui échapperaient au NPD) et que le bon Jack leur trouve suffisamment de qualités pour ne pas leur préférer des députés du ROC, qu’il connaît déjà.

Par ailleurs, votre silence sur mes autres interrogations (langue parlée au caucus NPD, influence de 50 novices dans une coalition de 162 députés où les Québécois se feraient mettre à leur place) est plutôt révélateur.

à lire les commentaires, il y a toujours des gens qui se croiront plus heureux s’en arrachant le coeur pour y planter un drapeau bleu.
NPD, mon vote est à vous, dé-bloc-ons le Québec !

Allez et votez NPD mes chers Québécois.
Les Anglos du West Island seront moins gênés de voter pour le Parti Néo-Conservateur.
Déjà que Mount-Royal pourraient tomber dans le Bleu. Après Mount-Royal, Hampstead et Côte-Saint-Luke.

Bravo !

Félicitations à Jack Layton et à tous l’équipe du NPD.
La reconnaissance du grand publique Canadien (des électeurs) au travail de Jack et de son équipe, donne une espérance réconfortante pour un meilleur avenir du Canada, plus humain et, plus des valeurs de tous les Canadiens. Bravo Jack!

arfff il est de retour, le temps du beau risque.
Je croyais que Mulroney avait fait la job, mais NON. Je croyais que Chrétien avait fait la job,
le scandale des commandites, be NON.Alors y reste
plus que Jack…Jack jack jack…disait les bouleaux, les canards et les sarcelles… Chez McDo y a l’employé du mois , cou don en Politique on aurait tu le As_ _Ole du mois, allez voter
du moins cette élection nous permet de voir que la droite…cest OUT, y a que la gauche qui occupe toute la faveur populaire, merci et siouplet débarraser nous de Justin Trudeau, enfin une bonne chose.

Si la tendance se maintient, le NPD aura un méchant problème à résoudre. Trouver la solution de la quadrature du cercle, c’est à dire contenter le Québec et le RoC. Les libéraux et conservateurs n’y sont pas arrivés. Nous verrons bien qui se cache derrière le NPD et Jack Layton.

Oui j`y crois et j`¸espere que ca sera vraiement pour le bien du québec.