Le vote obligatoire, ou l’obligation de finir son assiette de foie

Chez les politiciens, ça devient un peu gênant d’être élu par de moins en moins de monde. Mais comment ramener les gens aux urnes ?

PolitiqueLe taux de participation aux élections est en baisse continuelle depuis quelques années. Du 80 % au moment de l’élection fédérale de 1958, nous sommes arrivés à 61,1 % lors de celle de 2011.

Si la tendance se maintient, on risque de se retrouver un jour avec des résultats électoraux qui ont à peu près autant de valeur que ceux d’une question du jour de MétéoMédia. (Méditez ceci : 21 950 personnes ont pris le temps de répondre à la question ci-dessous. C’est un sixième du taux de participation de la dernière élection scolaire.)

question-meteo-media

Chez les politiciens, ça devient un peu gênant d’être élu par de moins en moins de monde. Mais comment ramener les gens aux urnes ?

Après tout, on a tout essayé : proposer un projet de société emballant, présenter des politiciens qui soulèvent l’enthousiasme, apporter des idées rassembleuses… Bon, bon, d’accord : j’arrête cette liste avant que vous mouriez de rire. Bien évidemment qu’on n’a pas vraiment essayé tout ça.

La bonne nouvelle, c’est qu’on n’aura peut-être pas à le faire non plus, puisque des députés libéraux étudient l’idée de rendre le vote obligatoire aux élections fédérales. Si le parti allait jusqu’au bout de cette idée et se faisait élire, il deviendrait illégal et passible d’une amende de ne pas aller voter à l’élection fédérale.

C’est un concept qui me rappelle mon enfance. À la maison, le foie était un plat qui recevait un taux d’approbation de 100 % : ma sœur et moi finissions immanquablement notre assiette. Ce n’est pas que la recette de ma mère (faire trop cuire la viande, ne pas mettre assez de beurre, assaisonner au minimum et servir avec du brocoli mou) était bonne, c’est qu’elle nous obligeait à la manger quand même.

Dans un Canada où le vote serait obligatoire, les candidats ne seraient pas plus intéressants, les partis d’opposition continueraient à n’avoir du pouvoir sur rien et le parti au pouvoir pourrait régner toujours en roi avec seulement 39 % des voix.

Mais comme par magie, tout cela serait cependant plus légitime, parce que le taux de participation serait élevé. Fantastique.

***

Le parti de Justin Trudeau voudrait donc que tous les Canadiens soient obligés de voter, y compris ceux qui se trompent de maison quand ils laissent des messages menaçants sur des piles de couteaux, de même que ces célèbres quatre électeurs.

L’idée a ses faiblesses, mais elle a également des qualités, notamment l’introduction d’une case «Aucun de ces choix» sur le bulletin de vote.

Actuellement, comme le nombre de votes blancs ou annulés n’est pas rendu public, vous avez plus d’effet en cliquant «J’aime» sur la page Facebook de l’anarchie qu’en vous déplaçant pour annuler votre bulletin de vote.

Il faudra cependant s’assurer que celui qui obtient le plus de voix n’est pas, justement, monsieur «Aucun de ces choix». (Seriez-vous si surpris que ça arrive ?)

Le vote obligatoire, comme un haut de bikini dans une piscine d’Outremont, donc ? D’accord. Mais est-ce que la règle s’appliquera également aux députés ? Parce que ces derniers, dont c’est pourtant le travail, n’hésitent pas trop à en manquer, des votes.

Le Devoir, mars 2011 :

«Le chef libéral [Michael Ignatieff] a raté 59 % des 311 votes tenus aux Communes depuis décembre 2008, ce qui fait de lui le député le plus assidu en matière d’absentéisme. Son plus proche poursuivant est Stephen Harper, qui a raté 46 % des votes. […] Parmi les 50 députés les plus souvent absents, 43 sont libéraux (dont Denis Coderre et Justin Trudeau).»

* * *

À propos de Mathieu Charlebois

Ex-journaliste Web et ex-chroniqueur musique à L’actualité, Mathieu Charlebois blogue sur la politique avec un regard humoristique depuis 2014. Il a aussi été co-rédacteur en chef du webmagazine culturel Ma mère était hipster, en plus d’avoir participé à de nombreux projets radio, dont Bande à part (à Radio-Canada) et Dans le champ lexical (à CIBL). On peut le suivre sur Twitter : @OursMathieu

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

2 commentaires
Les commentaires sont fermés.

…et si les gens refusent toujours de voter, on fait quoi? On les jette en prison? On leur donne une amende?

Pas sûr que les gens vont l’aimer celle-là!

C’est excellent le vote obligatoire, on oblige des gens a voter même s’ils n’ont aucune idée pourquoi ils votent.