L’Égypte démocratique sera-t-elle islamique?

Suite de mon entrevue avec l’expert du Moyen-Orient Pierre Razoux sur le Printemps arabe. Cette fois, il explique froidement comment, à son avis, des Frères Musulmans relativement recentrés vont progressivement devenir dominants dans l’Égypte post-Moubarak.

Plus optimistes, à l’émission, Vincent Gautrais sur Internet pas si dangereux qu’on pense pour les ados, et John Leavitt sur le débat entre langue et pensée.

Laisser un commentaire

Ma réponse est non, l’Egypte ne sera pas islamique, parce que dans tout le monde arabe, les jeunes et les moins jeunes dans leur majorité on découvert le double jeu des frères musulmans dans le monde arabe. Partout ils sont été utilisés comme agents du colonialisme autrefois et aujourd’hui par les USA. Les jeunes Egyptiens sont conscients du rôle contre-révolutionnaire de cette confrérie qui est toujours la 5ème colonne de l’impérialisme.
Ici en Algérie, le FIS a gagné parce que le peuple Algérien voulait se débarrasser par n’importe quel moyen de la dictature militaire et n’a pas trouvé une autre alternative c’est à dire pas une autre force organisée comme le FIS et capable de faire tomber le régime en dehors de ce parti, cela veut dire que le peuple Algérien n’est pas « islamiste ». D’ailleurs le nombre d’abstention élevé n’a pas permis à tout le peuple de s’exprimer c’est à dire le FIS n’avait obtenu que les voix de ceux qui se sont exprimé et qui ne constituaient pas la majorité du peuple.
Celui que vous avez invité ici sur cette vidéo est membre d’un organisme de l’OTAN si je me trompe et cette organisation n’est pas digne de confiance de la part des peuples. Le peuple Algérien en a fait l’expérience quand l’OTAN avait participé contre la guerre de libération nationale algérienne.

Espérons que le tour de l’Algérie viendra bientôt. D’ici là, on pourra accuser le Québec pourtant moralisateur de faire des achats massifs de pétrole non éthique (pétrole algérien).

L’on ne peut que répondre oui à cette question. On doit aussi critiquer la complaisance des médias occidentaux sur la réalité en Égypte.

Un autre sondage de Pew Research Center (décembre 2010) montre que au moins les trois quarts des musulmans d’Egypte et du Pakistan sont en faveur des lois suivantes pour leurs pays : lapider pour les adultères, fouetter et couper les mains pour les voleurs, peine de mort pour les apostats. Une majorité pour ces peines également en Jordanie et au Nigéria.

http://pewglobal.org/files/2010/12/2010-muslim-01-13.png

http://pewglobal.org/2010/12/02/muslims-around-the-world-divided-on-hamas-and-hezbollah/

Merci, monsieur Lisée pour la présentation de l’ouvrage de M. Leavitt. Ce sujet m’a toujours fortement intéressée en tant que linguiste. Je vais m’y plonger de nouveau avec plaisir.