Les candidats-vedettes derrière les chefs

Coup d’oeil sur les candidats susceptibles de devenir ministres ou têtes fortes de l’opposition.

PolitiqueTous les projecteurs sont braqués sur les chefs de parti durant la campagne électorale, mais ceux-ci sont entourés de nombreux candidats susceptibles de devenir ministres ou têtes fortes de l’opposition. Coup d’oeil.

PARTI LIBÉRAL DU CANADA

Avec seulement 36 députés sur 308 à la dissolution de la Chambre des communes, Justin Trudeau a fait une large place aux nouveaux venus en politique pour se constituer une équipe de ministres potentiels.

Andrew-LeslieAndrew Leslie

Le futur ministre de la Défense d’un gouvernement Trudeau? L’ancien lieutenant-général à la retraite, qui a dirigé la force terrestre de l’armée canadienne, se présente dans Orléans, près d’Ottawa. Il est l’auteur d’un rapport critique sur les Forces armées canadiennes commandé par le gouvernement Harper. Il prône une transformation en profondeur de l’armée, afin de réduire la bureaucratie à Ottawa et d’augmenter les ressources sur le terrain, près des soldats.

Bill-MorneauBill Morneau

Fondateur et président de la société de consultants Morneau Shepell, qui emploie 3 300 personnes, il est l’une des vedettes de Bay Street, le cœur financier de Toronto. Il est pressenti comme ministre des Finances d’un gouvernement Trudeau. Il est titulaire d’une maîtrise de la London School of Economics, et a dirigé le conseil d’administration de l’hôpital St. Michaels et de l’Institut CD Howe. Il a aussi fondé une école en Afrique, dans un camp de réfugiés pour les enfants soudanais. Il se présente dans Toronto Centre.

Bill-BlairBill Blair

Chef de la police de Toronto lors des 10 dernières années, bien connu pour ses querelles avec l’ancien maire Rob Ford, il se présente dans Scarborough Southwest, en banlieue de la Ville reine. Si le PLC forme le gouvernement, le poste de ministre de la Sécurité publique l’attend. Il est favorable à la légalisation de la marijuana.

 

Jody-Wilson-RayboulJody Wilson-Raybould

Cette avocate qui se présente dans Vancouver Granville pourrait bien atterrir au ministère des Affaires autochtones. Membre de la nation We Wai Kai, elle est représentante régionale à l’Assemblée des Premières Nations de la Colombie-Britannique.

 

Jane-PhilpottJane Philpott

Médecin, elle dirige le Service de médecine familiale de l’hôpital Markham Stouffville, dans la circonscription du même nom, en Ontario. Elle enseigne à l’Université de Toronto. De 1989 à 1998, elle a pratiqué la médecine dans un hôpital du Niger, en Afrique.

 

Michèle-AudetteMichèle Audette

Née d’un père québécois et d’une mère innue, elle a été sous-ministre associée au ministère de l’Immigration du Québec, chargée du Secrétariat à la condition féminine. Elle a également occupé la présidence de l’Association des femmes autochtones du Canada, où elle a réclamé une enquête publique sur les 1 180 femmes autochtones assassinées ou disparues depuis 30 ans. Elle se présente dans Terrebonne.

 

Claude-BoucherClaude Boucher

Diplomate et haut fonctionnaire de carrière, il a notamment occupé les postes de haut-commissaire adjoint du Canada au Royaume-Uni, d’ambassadeur du Canada en Haïti et de conseiller du secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie, Boutros Boutros-Ghali, à Paris. Il a occupé plusieurs fonctions au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international ainsi qu’au Bureau du Conseil privé, à Ottawa. Il se présente dans Lévis-Lotbinière, contre le conservateur Jacques Gourde.

Nicola-Di-IorioNicolas Di Iorio

Avocat depuis 32 ans, spécialisé en droit du travail et de l’emploi, cet associé au sein du cabinet Langlois Kronström Desjardins est aussi connu pour avoir inventé Cool Taxi, une initiative de bons de raccompagnement prépayés visant à assurer un retour à la maison en sécurité aux jeunes. Il est candidat dans Saint-Léonard–Saint-Michel, une forteresse libérale de Montréal.

+ Des piliers du parti qui se représentent:

Chrystia Freeland, Ralph Goodale, Pablo Rodriguez, Marc Garneau, Stéphane Dion, Carolyn Bennett, David McGuinty

NOUVEAU PARTI DÉMOCRATIQUE

Nombre de nouveaux candidats néo-démocrates tentent leur chance au fédéral après avoir fait leurs classes dans leurs provinces respectives.

35024-ThomsonA-HeadshotAndrew Thomson

Élu en 1995 dans le gouvernement de Roy Romanow, en Saskatchewan, il a déménagé en Ontario en 2008. Il est destiné au poste de ministre des Finances si le NPD accède au pouvoir, ayant occupé cette fonction pendant deux ans en Saskatchewan. Il a également occupé les fonctions de ministre de l’Énergie et de l’Éducation. Il affronte le ministre conservateur sortant des Finances, Joe Oliver, dans Eglinton–Lawrence, à Toronto.

 

46009-SelbyE-Headshot[1]Erin Selby

Ancienne ministre du gouvernement néo-démocrate au Manitoba, elle a notamment occupé les fonctions de ministre de la Santé et de présidente du Conseil du Trésor de 2011 à 2014. Elle a quitté le cabinet du premier ministre Greg Selinger avec quatre autres collègues l’an dernier, invoquant une discipline trop stricte qui l’empêchait d’exprimer son opinion. Elle se présente dans Saint-Boniface–Saint-Vital, à Winnipeg.

 

Gary_BeggGarry Begg

Officier de la Gendarmerie royale du Canada pendant 38 ans, il apporte une expertise en sécurité publique qui pourrait l’amener à diriger ce ministère. Il était souvent appelé à commenter l’actualité policière à titre de porte-parole dans les médias. Il se présente dans Fleetwood–Port Kells, en Colombie-Britannique.

 

G. Daniel_CaronG. Daniel Caron

Un possible ministre des Affaires étrangères? Possible, puisqu’il vient de la filière diplomatique. Il a été ambassadeur du Canada en Ukraine de 2008 à 2011. Il a également été en poste à Boston. Auparavant, il avait dirigé la Division des services économiques du ministère des Pêches et Océans (2000-2004). Il est maintenant professeur à l’Université Laval. Il affronte le candidat conservateur Gérard Deltell.

 

James HughesJames Hughes

Avocat de formation, ancien directeur général de la Mission Old Brewery, à Montréal, il a également été sous-ministre au ministère du Développement social du Nouveau-Brunswick et pourrait se retrouver dans un cabinet Mulcair s’il bat Marc Garneau dans NDG–Westmount (Garneau l’avait emporté par seulement 642 voix en 2011).

 

47007-WeirE-HeadshotErin Weir

Économiste au Congrès du travail du Canada, il a travaillé pour trois premiers ministres de la Saskatchewan au fil des ans. En 2013, il a participé à la course au leadership au sein du NPD provincial. Il a également travaillé au Conseil du Trésor et au ministère des Finances, à Ottawa. Il se présente dans Regina–Lewvan.

 

Herb_DickiesonHerb Dickieson

Médecin de famille à l’Île-du-Prince-Édouard depuis 26 ans, il a été député et chef du NPD provincial de 1995 à 2002. Il se présente dans Egmont.

 

 

Hans_MarotteHans Marotte

Avocat, il travaille à la défense des chômeurs depuis de nombreuses années à Montréal. Il a fortement critiqué la réforme de l’assurance-emploi des conservateurs dans les médias. Ex-champion canadien junior de boxe olympique, il se présente dans Saint-Jean, au sud de Montréal.

 

35042-HamptonH-Headshot

Howard Hampton

L’ancien chef du NPD de l’Ontario de 1996 à 2009 se présente sous la bannière de Thomas Mulcair dans Kenora. Il a été député de cette circonscription à l’échelle provinciale pendant 24 ans, jusqu’en 2011.

 

 

Martin_LeclercMartin Leclerc

Journaliste pendant 25 ans au Journal de Montréal et à Radio-Canada, il est également l’auteur de plusieurs livres sportifs. Il connaît les rouages de la scène fédérale, ayant déjà été correspondant parlementaire à Ottawa au milieu des années 1990. Excellent communicateur, il se présente dans Montcalm, dans Lanaudière.

+ Des piliers du NPD qui se représentent:

Olivia Chow, Peggy Nash, Alexandre Boulerice, Françoise Boivin, Nicole Turmel, Hélène Laverdière, Guy Caron, Paul Dewar, Nathan Cullen, Peter Julian, Niki Ashton, Jack Harris, Megan Leslie

PARTI CONSERVATEUR

Stephen Harper n’a pas réussi à attirer de nouveaux candidats de taille pour remplacer les poids lourds qui sont partis, comme James Moore, Peter MacKay et John Baird. Au Québec, toutefois, il a recruté des candidats plus connus.

 

Deltell_CPC_24045Gérard Deltell

L’ancien chef de l’ADQ et député de la CAQ a quitté la politique provinciale pour tenter sa chance avec Stephen Harper dans Louis-Saint-Laurent, l’ancienne circonscription de Josée Verner, à Québec, passée entre les mains du NPD en 2011. La députée néo-démocrate Alexandrine Latendresse ne se représente pas, mais le NPD présente un bon candidat contre lui: G. Daniel Caron. S’il est élu, un poste de ministre l’attend, peut-être même le titre de lieutenant du Québec.

 

Rayes_CPC_24061Alain Rayes

Le maire de Victoriaville depuis 2009 tente sa chance sur la scène fédérale, dans Richmond–Arthabaska. Il était directeur d’une polyvalente avant d’être élu à l’Hôtel de Ville. Il est titulaire d’une maîtrise en administration scolaire. Ce siège était occupé par l’un des rares députés du Bloc québécois qui a survécu à la vague orange de 2011, André Bellavance, qui ne se représente pas.

 

Berthold_CPC_24047Luc Berthold

Ancien maire de Thetford Mines (2006-2013), il est candidat dans Mégantic–L’Érable, l’ancienne circonscription du ministre Christian Paradis. Il vient de la filiale libérale provinciale, ayant été directeur de cabinet de la ministre déléguée aux Transports, Julie Boulet. Il a été directeur des communications par intérim du PLQ en 2006.

 

Bell_CPC_46006Jim Bell

Cet ancien vice-président des Blue Bombers de Winnipeg (2002-2014) dans la Ligue canadienne de football se présente dans Kildonan–St. Paul, au Manitoba. Une circonscription auparavant détenue par la conservatrice Joy Smith, qui a décidé de ne pas se représenter.

 

Watts_CPC_59030Dianne Watts

Mairesse de Surrey pendant trois mandats (2005-2015), la deuxième ville de la Colombie-Britannique avec 468 000 habitants. C’est l’endroit où les impôts fonciers sont les plus bas dans la région de Vancouver. Elle se présente dans South Surrey–White Rock–Cloverdale.

 

Laidler_CPC_59023Tim Laidler

Un futur ministre de la Défense ou de la Sécurité publique? Candidat dans Port Moody–Coquitlam, en banlieue de Vancouver, cet ancien militaire qui a servi en Afghanistan a également travaillé à la Division criminelle de la police de Vancouver. Il a une maîtrise en psychologie.

 

Autres piliers du parti qui se représentent:

Jason Kenney, Rob Nicholson, Joe Oliver, Denis Lebel, Ed Fast, Steven Blaney, Maxime Bernier, Chris Alexander, Tony Clement

BLOC QUÉBÉCOIS

Au plus bas dans les sondages lors du déclenchement de la campagne, Gilles Duceppe n’a pas été en mesure de recruter de gros canons. Bien des candidats sont jeunes et viennent des rangs d’Option nationale. Il a toutefois pu ajouter quelques touches d’expérience ici et là.

Gilbert_PaquetteGilbert Paquette

Député puis ministre sous le gouvernement de René Lévesque, il a par la suite présidé les Intellectuels pour la souveraineté et fondé le réseau Cap sur l’indépendance. Depuis 2012, il préside les Organisations unies pour l’indépendance (OUI-Québec), anciennement le Conseil de la souveraineté du Québec. Il se présente dans LaSalle–Émard–Verdun, à Montréal.

 

Luc_FerlandLuc Ferland

De 2007 à 2014, il a été député de la circonscription d’Ungava pour le Parti québécois. Il a notamment tenu les rôles de président de la Commission des institutions à l’Assemblée nationale et celui de vice-président de la Commission politique de l’Assemblée des parlementaires de la Francophonie.

 

C_FournierCatherine Fournier

Membre de l’Association des économistes québécois, elle est blogueuse au Huffington Post Québec depuis 2013 et a occupé les fonctions de chroniqueuse politique hebdomadaire sur les ondes du 103,3 FM. Elle se présente dans Montarville, en banlieue sud de Montréal.

 

C_PicardChristian Picard

Il a travaillé une dizaine d’années comme cadre au Mouvement Desjardins avant de fonder deux entreprises dans le domaine du sport. Dans le gouvernement Marois, il a été directeur de cabinet du ministre de l’Environnement, de la Faune et des Parcs. Il se présente dans La Prairie, au sud de Montréal.

 

D_TrudelDenis Trudel

Comédien, il a pris part à plus de 25 films et téléséries. Il a également joué dans les séries 19-2, Destinées et 30 vies. Il a été porte-parole du Mouvement Montréal français pendant plusieurs années. Il se présente dans Longueuil–Saint-Hubert.

+ Autre pilier du parti qui se représente:

Louis Plamondon

PARTI VERT DU CANADA

La formation d’Elizabeth May obtient rarement de bons résultats au Québec, marginalisée par le NPD et le Bloc québécois. N’empêche, elle a recruté quelques candidats connus pour cette élection.

daniel_GREENDaniel Green

Chef adjoint du parti, il a dirigé pendant 20 ans l’un des plus anciens organismes écologistes au pays, la Société pour vaincre la pollution. Il est spécialiste des substances toxiques dans l’environnement. Il se présente dans Ville-Marie–Le Sud-Ouest–Îles-des-Sœurs, à Montréal.

 

jici_LauzonJici Lauzon

Comédien bien connu, souverainiste affiché, il a décidé de se joindre au Parti vert du Canada, même s’il s’agit d’une formation fédéraliste. L’environnement passe avant la question nationale, a-t-il dit. Il se présente dans Pierre-Boucher–Les Patriotes–Verchères, sur la Rive-Sud, remportée par le NPD en 2011. La députée, Sana Hassainia, a toutefois quitté le parti en cours de mandat pour siéger comme indépendante.

Belisle

André Bélisle

Militant écologiste depuis plus de 30 ans, président et fondateur de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique, il affronte le ministre sortant de la Sécurité publique, Steven Blaney, dans Bellechasse–Les Etchemins–Lévis, au sud de Québec.

 

MayVictoria Cate May Burton

La fille de la chef Elizabeth May se présente dans la circonscription de Berthier–Maskinongé, en Mauricie. Son rôle dans la formation pourrait être important si elle parvient à se faire élire, puisqu’elle est conseillère de sa mère. Mais ses chances sont minces. Âgée de 24 ans, elle ne compte pas mettre les pieds dans la circonscription, puisqu’elle fait campagne avec Elizabeth May partout au pays. Elle n’est pas la plus grande rivale de la néo-démocrate Ruth Ellen Brosseau, qui, ironie du sort, a été élue en 2011 dans la vague orange… sans faire campagne dans sa circonscription.

[brightcove id=’4539611134001′ width=’800′ height=’450′]

Les commentaires sont fermés.

En majorité du bien bon monde …mais j’estime que les 3 vedettes , reconnus indépendantistes durant la course è la chefferie du PQ
maintenant candidats du Parti Vert du Canada auraient dû être des candidats du Bloc
car leur programme est semblable et ils ne font que diviser le vote
ce qui pourrait risquer de faire passer des pétropollueurs dans ces 3 cisconscriptions

Ils ont probablement soupesé leurs chances d’être élus et ils ont considéré avoir plus d’atouts avec les Verts qu’avec les bloqueux.

Je les comprends!

Personellement, j’aurais ajouter dans les candidats «vedettes» du Bloc Québécois Sophie Stanké (Châteauguay-Lacolle), Mario Beaulieu (La-Pointe-De-L’Île) et Luc Thériault (Montcalm).

je remarque M. Aubin candidat NPD dans Trois-Rivières, n’est pas considéré comme important par son parti!!!