Les chefs et la loi 78 : du mou dans la CAQ

Comment ça, du mou ?

Le sondage Léger-QMI de ce mardi a testé l’opinion qu’ont les Québécois envers chacun des leaders politiques « dans le contexte de la crise actuelle ».

Le niveau de « bonnes opinions » dans l’échantillon total est assez bas et très semblable : Khadir 28 %, Charest 30 %, Marois 31 %, Legault 32 %.

En détricotant les tableaux, on trouve une variation intéressante dans l’appui dont chacun jouit à l’intérieur de son propre électorat.

Ainsi :

85 % : niveau de « bonne opinion » envers
Pauline Marois chez les électeurs péquistes.

75 % : niveau de « bonne opinion » envers
Amir Khadir chez les électeurs de Québec solidaire.

74 % : niveau de « bonne opinion » envers
Jean Charest chez les électeurs libéraux.

62 % : niveau de « bonne opinion » envers
François Legault chez les électeurs caquistes.

Laisser un commentaire

Du mou dans la CAQ , il y en a sur plusieurs niveaux …. Leur position sur la loi 78 ou ils se collaient sur le gouvernement fut dévastatrice car plusieurs de leurs militants et organisateurs viennent de les lacher ….. Pauvre Francois , il fait son apprentissage d’un chef de parti a la dure et réalise que la parti sera très très très difficille ….

«75%: niveau de “bonne opinion” envers
Amir Khadir chez les électeurs de Québec solidaire.»

Électeurs de Québec-Solidaire? Y sont combien au juste? Assez pour un échantillonnage représentatif ou ça prend la totalité de leurs sympathisants?

La droite molle: Charest
La droite dure: Legault
On sait maintenant ou il se loge! i.e. de connivence.
De connivence avec Desmarais: à lire « Desmarais: la dépossession tranquille »
Et voilà, sans révolution, le Québec s’en va droit dans le mur de la HONTE!et la décadence.

Encore en train de prendre vos rêe pour la réalité. les sondages ça ne vaut rien. On peut leur faire dire NIMPORTE quoi.
Quand on met de l,avant une solution il faut que les différents résultats possible amène la résolution du conflit.
Des négociations n’ont pas beaucoup de chance de résoudre puisque la fecq et la feuq font parti de l,alliance et veulenet discréditer le gouvernement. Ils essient de démontrer que Charest ne peut diriger. Ils refuseraient toutes solution a moins dun recul sur la hausse. Donc dans tout les cas il se retrouve perdant pour arriver au résultat que l’alliance veut des éelctions.
Des élections ne sont pas une solution. Parce que si ce sont les libéraux qui sont élus ils vont refuser de regler et exiger un recul sur la hausse en disant que ce nest pas la question sur laquelle les citoyens se sont pornoncée.
Il faut un référendum. La loi va demeurer effective et les citoyens vont faire un choix démocratique. Si le résultat est un recul il aura été fait par la population et non un groupe de pression cest vivable pour un gouvernement. Si la hausse est choisie et que l’alliance refuse de ceder il sera légitimé aux yeux de la planète dadopter la ligne dure pour faire respecter le choix démocratique.
Il doit en profiter our poser plusieurs questions pour légitimer les actions futures au pire il n’aura qua repousser les échéances de travaux si ce sont des résultats qui sont contre la position de leur parti.
Mais en votant des élections a date fixe ça oblige l’alliance a attendre. S’Il n’a plus envie d’agir comme premier ministre quil fasse des élections partielles ça va contenter en parti surtout sil va chercher des candidats vedettes, Coderre, Labeaume, Mme Roy(caq), Dumont, L’ancienne vérificatrice générale du Canada etc.
Charest n’a pas perdu sa crédibilité plus que les autres il est simplement sur la sellette a cause de l’alliance pour le placement syndical.

En tout cas, moi, par les temps qui courent, je ne voudrais pas être dans les chaussures de François Rebello…

Sa carrière politique aura été de courte durée.

Vraiment intéressant comme données. J’aimerais vraiment que vous puissiez mettre toutes ces données bruts sur votre site 😉

À l’inverse …. ceci veut aussi dire que François Legault est le deuxième choix des électeurs des partis autres que la CAQ.

i.e. les votes « hors parti » font chuter
+ Pauline Marois de 54 points (de 85% à 31%)
+ Amir Khadir de 47 points (de 75% à 28%)
+ Jean Charest de 44 points (de 74% à 30%)
+ François Legault de 30 points (de 62% à 32%)

François Legault semble donc jouir de la meilleur (ou moins pire) opinion à l’extérieur de son parti.

Comme quoi, il y a toujours plusieurs histoires derrière les chiffres.

Suite à l’appui de la CAQ/ADQ à la loi 78 du gouvernement du PLQ de Jean Charest
la CAQ est en train d’imploser !

Le pari de la formation de la CAQ commandité par Paul Desmarais uniquement pour diviser en peu plus le vote québecois francophone majoritaire anti-PLQ dans 80 circonscriptions sur 125 est en train de s’écrouler comme un château de cartes.

Dommages collateraux à la CAQ :
http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/politique/201205/22/01-4527637-la-loi-78-cause-des-dommages-collateraux-a-la-caq.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4527645_article_POS1

La CAQ perd une militante de longue date
http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/05/23/caq-appui-loi-78-demission_n_1538675.html?ref=topbar

Bonne lecture à tous !

À quoi tient le manque de tonus de l’opinion publique envers Mme Marois. À quoi tient que les partis de l’opposition soient comme incapables de capitaliser sur cette crise provoquée par Charest.

Il y a là un mystère que je n’arrive pas à résoudre. J’ai l’impression que les sondeurs ne posent pas les bonnes questions, n’évaluent pas les bonnes choses dans l’opinion de la population.

Est-ce la faute aux leaders des partis de l’opposition qui sont incapables d’identifier les cordes sensibles de la population québécoise en ces jours pour le moins porteurs de perturbation ?

Je me sens quelque peu imbécile … 😉

«Etre informé de tout et condamné ainsi à ne rien comprendre, tel est le sort des imbéciles.»
[Georges Bernanos]

Personnellement, il a baissé dans mon estime en s’associant à Charest et aux libéraux et en votant pour la loi 78.

les citoyens non souverainistes ont un choix clair,. net, précis :
PLQ ou CAQ
Or la majorité des citoyens sont déçus de Charest et de sa gang.

Donc, la logique serait de pencher du côté de la CAQ .
Il semblerait que cette tendance est nébuleuse.
Pourquoi ?

Donc, l’appui au chef de la CAQ est bas. Se pourrait-il que ce soit l’ADQ qui soit en train de ronger la CAQ de l’intérieur? Enfin, si ce parti a un tel taux d’insatisfaction, qui donc est l’alternative? Deltell?
L’ADQ sous un autre nom. Les ex-péquistes qui se sont embarqués là-dedans doivent s’en mordre les doigts!

Au Québec, on vote pour les leaders et non pour les contenus, puisque c’est trop demandé…

Alors on tue Marois parce que Charest brille davantage sur l’écran…

Et l’autre de se faufiler comme dans la vague orange…

Saint ciboire…

@ Guy LeVasseur

Votre intervention est très intéressante.

Bien sur il est réaliste d’écrire que la CAQ perds des plumes. Vous écrivez « Le pari de la formation de la CAQ commandité par Paul Desmarais uniquement pour diviser en peu plus le vote québecois francophone majoritaire… » et j’arrête là.

Oui la CAQ divise le vote, oui la CAQ perds des plumes, mais il en reste et celles qui restent sont solides, très solides. Ces plumes sont pratiquement identiques au PLQ, mais d’une autre apparence séduisante pour d’autres électeurs.

Donc, Desmarais a maintenant deux partis libéralistes et advenant que le PLQ soit minoritaire le parti CAQ Libébéral formera la majorité avec Charest.

Conclusion, si le PQ est minoritaire Charest revient au pouvoir très fort pour un autre CINQ ans et ce même s’il est minoritaire.

C’est qui qui mène, Charest, les politiciens, non, c’est celui qui tient les ficelles.

Pour notre part la CAQ vient de prendre une dérive dans notre famille , nous étions prêt à leur donner une chance, mais à partir de maintenant c’est fini , ils sont comme le libéraux et ils l’ont prouvés dans leurs votes !!

Côté chefs des trois principaux partis, un seul a juste un BAC alors que les deux autres ont une maîtrise en administration des affaires des HEC. Devinez qui?
Eh oui. Jean Charest.

Il est grand temps que Pauline Marois s’élève au-dessus de la mêlée et investisse son rôle de chef d’état. Où sont les stratèges péquistes? La crise actuelle offre une fenêtre d’opportunité inespérée pour une adresse à la nation de la part de la chef de l’opposition. Le PQ semble incapable d’offrir son appareil aux jeunes et moins jeunes qui ne veulent plus de la manière libérale de gouverner. Je suis inquiet quant à la division du vote.

Les plus populaires