Les conservateurs attaquent Justin Trudeau à nos frais

Que les conservateurs pigent dans leurs coffres pour attaquer Justin Trudeau à coup de publicités négatives sur la Toile et à la télévision est une chose. En fait, c’est leur affaire et ça ne nous surprend pas.

Qu’ils utilisent les fonds publics pour poursuivre leur campagne est en revanche choquant. Ils s’apprêtent pourtant à le faire en se servant d’un type d’envois postaux payés à même le budget parlementaire de leurs députés.

Ce n’est pas la première fois qu’ils utilisent ces envois à des fins partisanes. Minoritaires, ils se faisaient un malin plaisir d’en envoyer dans les circonscriptions de leurs adversaires. Outrée, l’opposition a finalement adopté une motion, en 2010, pour interdire les envois de ce genre dans la circonscription d’un autre député.

Les conservateurs les postent donc à leurs commettants, conscients que le bruit dépassera les frontières de leurs circonscriptions*. Ce sera particulièrement le cas cette fois-ci puisque ce sont les libéraux qui, après avoir mis la main sur les documents conservateurs, se sont chargés de les distribuer. (Vous trouverez le document complet transmis aux députés conservateurs en suivant ce lien.)

Et on comprend pourquoi tant le résultat est primaire et juvénile et ce, de la part de gens qui accusent leur adversaire de manquer de sérieux. Cherchez l’erreur.

Finalement, la facture de ces envois conservateurs, qui doivent être postés au début de juin, ne fait que donner plus de résonnance et d’efficacité à la réplique toute fraîche de Justin Trudeau. Une réplique en ligne et au petit écran dont le ton est délibérément positif. Pour faire changement.

* MISE À JOUR: Il semble que les conservateurs ne respectent pas la règle interdisant les envois dans les circonscriptions des autres députés. Au moins deux députés néo-démocrates – Craig Scott et Philip Toone – disent avoir été ciblés dernièrement par des missives conservatrices. Les libéraux ne seraient pas en reste, mais leurs envois dans les circonscriptions néo-démocrates prendraient la forme de sondages. La whip en chef du NPD, Nycole Turmel, a demandé au président d’éclaircir cette affaire.

MISE AU POINT: On me précise que, contrairement à ce qu’on m’avait indiqué au départ, les envois reçus dans les circonscriptions de MM. Scott et Toone provenaient des libéraux. Mais la lettre de Mme Turmel au président fait bel et bien état de «gros volumes de courriers en franchise d’autres caucus».

Laisser un commentaire