Les conservateurs et le contrôle des armes à feu : en faire toujours moins

Dans son entrevue à TVA, le premier ministre Stephen Harper a prétendu que les Canadiens étaient bien protégés face aux armes à feu et qu’il ne comptait pas en faire plus. Ce qu’il n’a pas dit, c’est que son gouvernement persiste à vouloir en faire moins.

Après le registre, son gouvernement a insisté l’été dernier pour que les marchands d’armes cessent de conserver de l’information sur les acheteurs et les transactions. Puis, ce mois-ci, il a retardé d’une autre année l’entrée en vigueur d’un règlement exigeant des fabricants d’attribuer un numéro de série unique à chaque arme produite, ce qui respecterait nos obligations en vertu de deux conventions internationales contre le trafic d’armes légères.

Puis aujourd’hui, moins d’une semaine après le drame de Newtown, la Canadian Press nous apprend que ce même gouvernement a décidé d’abroger les règles encadrant les foires, salons et expositions temporaires d’armes à feu. Adoptées en 1998 sous les libéraux, leur application a sans cesse été reportée. Elles exigeaient que les organisateurs avisent à l’avance la police et les contrôleurs provinciaux des armes à feu de la tenue de l’événement et leur donne des garanties en ce qui a trait à la sécurité des lieux et des armes exposées.

Que dire de plus?

Laisser un commentaire

« Pauvre Canada » aurait dit la Sainte Vierge à Fatima.
Avec Harper, on peut aussi dire aussi « Pauvre Canada » qui se transforme en pays belliqueux et violent. En politique extérieure, on se colle aux pires politiques américaines: armée de combat, opposition à l’entrée de la Palestine à l’ONU etc… Pas surprenant non plus qu’en politique intérieure, on impose une justice répressive plutôt que de réinsertion et qu’on abolisse le contrôle des armes. Le Canada se Ramboïse. Le Québec résiste, mais pour combien de temps? Fred Pellerin l’a bien dit hier: Quand le Québec va-t’il se permettre d’exister plutôt que de continuer à s’empêcher de mourir.

@ Robert Bélanger (# 1):

Le Canada calque sa politique extérieure sur celle des États-Unis de Barak Obama et il devient « belliqueux et violent »???

Eh ben…

SVP mesurez vos transports! Le Canada est l’un des meilleurs endroits où vivre sur la planète et fait l’envie de presque tous les pays. Plusieurs personnes risquent leur vie et celle de leurs enfants pour venir y vivre.

Pour ce qui est de la politique intérieure « répressive », je vous ferai remarquer que la majorité des Québécois appuient les nouvelles politiques du ministère de la Justice de Harper où les criminels seront enfin VRAIMENT punis pour leurs crimes. Nous en avons assez de la « réinsertion sociale » gauchiste style Turcotte et autres qui ne fait qu’encourager ce genre de crime.

Tant qu’au régistre des armes à feu, c’est un leurre (plutôt dispendieux!) créé par les Libéraux de Jean Chrétien soit dit en passant, qui n’a eu aucun effet sur le genre de crime auquel il s’adressait. Il fut créé dans le sillage de la tuerie de l’U. de Montréal pour calmer les hystériques.

Y’en a qui lisent trop l’Actualité et Le Devoir. Ça développe la paranoïa et un complexe de persécution.