Les conservateurs mécontentent des alliés

À trop vouloir en faire, d’un coup, si vite et, dans certains cas, sans préavis, les conservateurs ont réussi à indisposé certains de leurs supporteurs traditionnels. Les personnes retraités ou sur le point de l’être ne digèrent pas qu’on change l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse alors qu’on n’en avait soufflé mot durant la campagne. Et le faire dans le cadre du projet de loi budgétaire, sans permettre un débat séparé, équivaut pour plusieurs à ajouter l’insulte à l’injure.

Un sondage mené par une des plus importants regroupements canadiens de personnes retraitées, CARP, a révélé qu’une forte majorité des 2600 membres qui ont répondu avait changé de camp. Pour la première fois en quatre ans, le NPD a pris les devants, avec 39 % des intentions de vote contre 31 % pour les conservateurs. Environ 70 % des répondants ont dit qu’ils ne voteraient pas pour les conservateurs lors de la prochaine élection alors qu’un peu plus de la moitié des membres les avaient appuyés en mai 2011, selon un autre sondage de l’organisation. Le NPD, à l’époque, traînait au troisième rang.

Selon CARP, l’opposition au projet de loi omnibus est maintenant supérieure à celle exprimée contre les modifications à la Sécurité de la vieillesse. Environ 85 % des répondants s’opposent à ce que le gouvernement mette tout dans un seul projet de loi. CARP a d’ailleurs demandé à ce que C-38 soit morcelé. En fait, les membres du groupe veulent que le gouvernement travaille avec l’opposition et écoute les citoyens et qu’il ne limite pas les débats.

Deux autres groupes déchantent aussi: les vétérans et les militaires ayant des problèmes de santé mentale. Ils craignent de souffrir des compressions effectuées au ministère des Anciens combattants et des réductions d’effectifs parmi les chercheurs en santé mentale du ministère de la Défense. Un rapport du ministère des Anciens combattants obtenu par Postmedia News indique que les changements que connaît le ministère pourraient compromettre sa capacité de fournir aux vétérans les services dont ils ont besoin. Ce sera d’autant plus difficile qu’on prévoit que leur nombre augmentera d’environ 35 000 d’ici cinq ans, retombée directe de la longue mission en Afghanistan.

La question des soins en santé mentale offerts aux militaires suscite tellement d’inquiétude et d’insatisfaction qu’un militaire de Shilo, Manitoba, le caporal Steve Stoesz, a décidé de défier ses supérieurs et d’en parler publiquement.

Autre signe – inusité – de grogne, un artiste réputé d’art militaire dont les oeuvres se retrouvent dans plusieurs musées canadiens a choisi de détruire cinq de ses oeuvres en signe de protestation contre le traitement réservé aux vétérans et aux autochtones et contre ce qu’il dit être un «abus» de pouvoir. Allan Harding MacKay a même déchiqueté une de ses oeuvres en direct, cette semaine, sur un plateau de la CBC.

 

Laisser un commentaire

Je suggère de corriger la coquille dans le titre. Vous avez probablement voulu écrire « mécontentent » des alliés.
J’en profite pour vous remercier pour vos éditoriaux et autres articles que je lis toujours avec intérêt.

Philippe l.

le 15 octobre 2015 c’est encore bien loin.

Les conservateurs vont nous faire avaler toutes leurs couleuvres en début de mandat et offrir plein de bonbons à leur base électorale durant la dernière année de leur mandat.

La recette est éprouvée depuis des lunes et rien, pour le moment, nous permet de croire qu’elle est devenue obsolète.

Le peuple a la mémoire bien courte en semblable matière…

« Les personnes retraités ou sur le point de l’être ne digèrent pas qu’on change l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse. »

Je veux bien croire, mais le changement ne les touche pas.

Ce gouvernement me fais peur,il règne en maitre et sans considérations pour quoi et qui que ce soit.Harper me fait penser a Bush ( pétrole ).Le NPD prend du gallon et c’est tant mieux.Assez des gouvernements a scandales.

Avec l extrême droite il faut avoir l œil ouvert et le cerveau très alerte, car ce sont de fins charmeurs de serpents capables du pire pour en arriver a leurs fins quelques fois les libéraux nous semblent des saints a cotés d’eux. C’est plus qu’un parti c est aussi une religion de l’inquisition. On peut constater les résultats de ce genre d’administration, sous l ère Bush aux É.-U..ils ne s’en sont pas encore remis et s’en remettront – ils un jour «

Les plus populaires