Les députés couronnent Elizabeth May

Elle est seule de son camp et peine à attirer l’attention des médias, mais ses collègues députés reconnaissent son bon travail. Elizabeth May, chef du Parti vert du Canada, remporte le titre de «parlementaire de l’année 2012» à Ottawa.

Les députés couronnent Elizabeth May
Photo: Karen Fox/C.C. 2.0

Pour une deuxième année consécutive, aucun député du Québec ne s’est faufilé parmi les vainqueurs de ce sondage annuel sur la perception que les 308 députés de la Chambre des communes ont de leurs pairs et du travail qu’ils accomplissent.

Ce coup de sonde, qui en est à sa sixième année, est réalisé par Ipsos Reid pour L’actualité et Maclean’s, en partenariat avec l’Institut Historica-Dominion.

Parlementaire de l’année en 2011, Bob Rae, chef libéral par intérim, ne repart pas bredouille : les députés l’ont sacré «orateur de l’année», lui qui est très à l’aise lors des périodes de questions.

Comme c’est le cas chaque année depuis le lancement de ce sondage, le néo-démocrate Peter Stoffer, de la Nouvelle-Écosse, reçoit le titre de «député qui fait le plus preuve de collé­gialité». Sa collègue du NPD Niki Ashton, 30 ans, du Manitoba, l’emporte dans la catégorie de l’«élu qui fait le meil­leur travail dans sa circonscription».

Le titre de «celui qui connaît le mieux ses dossiers», souvent remis à Gilles Duceppe dans le passé, va cette fois au premier ministre, Stephen Harper.

De son côté, la députée libérale ontarienne Kirsty Duncan a accompli un exploit : elle a délogé le conservateur Jason Kenney dans la catégorie du «député qui travaille le plus fort». La conservatrice de Calgary-Centre-Nord, Michelle Rempel, remporte le titre de «talent le plus prometteur».

Du côté des députés québécois, c’est Thomas Mulcair qui a obtenu le plus de votes.

Les gagnants ont été honorés lors d’une soirée organisée à Ottawa le 21 novembre.

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie