Les géniteurs d’Al Qaida

Et si Al Qaida était l’enfant du déni de démocratie, dans le monde arabe, au tournant des années 1990? C’est la thèse de mon invité François Burgat, spécialiste de la nébuleuse terroriste et critique des politiques occidentales au Proche-Orient. Une thèse provocante.

Aussi à l’émission, Michel Fortmann parle de l’état des négociations sur la prolifération nucléaire et Karim Benyekhlef et moi-même discutons notamment l’exquise BD française: Quai d’Orsay.

Laisser un commentaire

Thèse provocante … peut-être. Mais pas très nouvelle. Il me semble déjà avoir lu plusieurs « thèses » semblables, notamment dans l’immédiat après 11-Septembre.

François Burgat est un universitaire très controversé qui entretient des liens assez douteux avec d’autres individus de la mouvance islamiste i.e. Tariq Ramadan. Caroline Fourest a résumé la pensée de Burgat dans son bouquin «Frère Tariq».

Je la cite: «Burgat fait partie de ces intellectuels français particulièrement complaisants envers l’islamisme, qui regardent d’un oeil plutôt tendre un mouvement comme le FIS, comme d’autres ont salué la révolution de Khomeyni, le seul homme capable de défier le chah mis en place par l’Occident. Pour ceux-là, tout mouvement révolutionnaire capable de susciter une internationale qui mettra fin à la politique colonialiste en Israël, à la politique impérialiste américaine ou aux régimes corrompus dans le monde arabo-musulman, est bon à prendre. Même s’il s’agit par ailleurs d’un mouvement liberticide, oppressif, expansionniste et totalitaire.»

François Burgat me fait penser à Walter Duranty! Au lieu du communisme , c’est un autre totalitarisme soit l’islamisme. Une certaine gauche ou extrême gauche qui s’allie à une idéologie d’extrême droite au niveau social ,et cela, au nom d’un combat contre l’impérialisme occidental?
Il y a de ces paradoxes dans la vie..

http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2005/01/24/287-tariq-ramadan-et-francois-burgat

L’instrumentalisation de islamisme radical par les services secrets de l’Otan pour servir de force de combat interposée(proxy) et d’outil politique précède l’invasion de l’URSS en Afghanistan. C’est surtout par l’entremise des services secrets Saoudiens et Pakistanais que la CIA a financé et entraîné les forces que vous pouvez appeler mudjaadeen ou terroristes, qui seraient appelés à attaquer en Afghanistan, en Chechenie, dans les Balkans et en Chine. Al Qaida est la base de donnée de la CIA renfermant la liste des groupuscules pouvant être recruté directement ou par des agents double/infiltré/’handlers’ etc.

Ce qui est discuté ici, peut très bien s’appliqué à la sympathie que peut obtenir Al Qaida parmi la population, et a la facilité de recruté, mais les groupes seront en réalité contrôlés en grande partie par la CIA et ses succursales(SGID,ISI,etc) ou par des factions d’allégeances variées.

Ce qui a changé, c’est que depuis la chute de l’URSS, la fable de la guerre froide n’était plus approprié pour justifier les opulentes dépenses militaires, les opérations militaires et les abus d’ingérence, il fallait un nouveau cadre narratif pour les justifier, et les groupes terroristes sont devenus utiles plus seulement pour service de forces interposées, mais sont devenu le nouvel épouvantail, la nouvelle guerre froide pour justifier les dépenses militaires, les invasions et opérations militaire, et les abus tant aux EU que dans d’autres pays. On veut envahir un pays pour y placer un gouvernement marionnette, pas de problème, on monte un attentat terroriste et on dira que les terroristes abrutis que se sont fait manipulé proviennent ou sont entraîné dans la région ciblée.

La ‘Guerre contre la Terreur’ est une fraude. Il ne faut pas se surprendre que les gouvernements, médias et experts, mentent tous. Lorsque la fausse attaque du Golf de Tonkin a été rapporté, gouvernement, médias et experts on tous chanté la même chanson et des centaines de milliers (sinon des millions) de personnes on été tués. La guerre est indissociable des mensonges, mensonge que les médias, gouvernements et soit-disant expert répètent et qui sont cru par la population.