Les hommes d’Ignatieff

Les troupes libérales ont rendez-vous à Vancouver, du 30 avril au 2 mai, au congrès qui couronnera officiellement Michael Ignatieff. Pour le chef et ses 2 000 militants, c’est l’occasion de relancer le parti et de définir de nouvelles orientations avant la prochaine campagne électorale. Voici quelques figures à surveiller. (Photos : Presse Canadienne et PLC)


Rocco Rossi, directeur national du PLC

Le chef d’orchestre
Rocco Rossi, directeur national du PLC

Il sera le grand organisateur du congrès. Rossi a le mandat de moderniser le financement du parti. Sous sa gouverne, le PLC vient de se doter d’une immense base de données, bâtie sur le modèle de celle des démocrates, aux États-Unis. On y trouve le profil de chaque électeur, ce qui facilite la sollicitation de dons.

Le sherpa – Alfred Apps, futur président du PLC >>


Alfred Apps, futur président du PLC

Le sherpa
Alfred Apps, futur président du PLC

Personne n’a osé se présenter contre lui au poste de président du parti ! Avocat de Toronto, Apps fait partie du trio de militants qui a convaincu Ignatieff de se lancer en politique. À la présidence, il devra simplifier la structure du parti, déterminer les endroits où l’on peut épargner de l’argent et faciliter la communication entre les militants et le parti.

L’homme de l’ouest – Le député Sukh Dhaliwal >>

Le député Sukh Dhaliwal

L’homme de l’ouest
Le député Sukh Dhaliwal

Si Ignatieff passe autant de temps en Colombie-Britannique, en Alberta et au Manitoba, c’est beaucoup grâce à Dhaliwal, député de Newton-North Delta (Colombie-Britannique) et proche du chef libéral. Celui-ci estime que le PLC peut faire des gains dans l’Ouest, où les conservateurs dominent.

Le jeune premier- Le député Justin Trudeau >>


Le député Justin Trudeau

Le jeune premier
Le député Justin Trudeau

Le député de Papineau sera coprésident du congrès de Vancouver, ce qui l’amènera à animer des ateliers et à veiller au bon fonctionnement de la machine. Le fils de l’ancien premier ministre Pierre Elliott Trudeau aura moins de temps pour courir les plateaux de télévision, comme il l’avait fait à Montréal en 2006.

Les voix du Québec- Les députés Denis Coderre et Pablo Rodriguez >>


Les députés Denis Coderre et Pablo Rodriguez

Les voix du Québec
Les députés Denis Coderre et Pablo Rodriguez

Rodriguez, proche conseiller du chef, et Coderre, lieutenant politique d’Ignatieff au Québec, devront s’assurer que les orientations du parti reflètent les volontés du Québec et de ses militants, qui seront peu nombreux à ce congrès en raison de la distance et des coûts.

L’envoyé spécial – Marc-André Blanchard >>


Marc-André Blanchard, directeur pour le Québec du cabinet McCarthy Tétrault

L’envoyé spécial
Marc-André Blanchard, directeur pour le Québec du cabinet McCarthy Tétrault

Ancien président du Parti libéral du Québec, Blanchard symbolise le rapprochement entre le PLC et le PLQ souhaité par le chef. Conseiller informel d’Ignatieff au Québec, l’avocat se rendra au congrès pour commencer à préparer la prochaine campagne électorale, où il agira à titre de coprésident pour le Québec.

 

Le trio des Maritimes- Les députés Dominic LeBlanc, le chef de cabinet Paul Zed et Scott Brison >>


Les députés Dominic LeBlanc, le chef de cabinet Paul Zed et Scott Brison

Le trio des Maritimes
Les députés Dominic LeBlanc, le chef de cabinet Paul Zed et Scott Brison

Ils sont la voix des provinces de l’Atlantique auprès du chef. Les députés LeBlanc (Nouveau-Brunswick) et Brison (Nouvelle-Écosse) jouent un rôle important au sein du caucus et veilleront à ce que les orientations du parti n’oublient pas l’est du pays, où le Parti libéral a perdu du terrain au profit du Parti conservateur. Paul Zed, ancien député des Maritimes, occupe le poste stratégique de chef de cabinet de Michael Ignatieff.

Les plus populaires