Les images: Hiroshima vs Détroit

L’alertinternaute Daniel m’envoie cette comparaison, 65 ans après l’explosion de la bombe à Hiroshima et 65 après l’explosion d’aucune bombe à Détroit.

Voyez vous-mêmes…

Détroit 2010

Hiroshima 2010

Je ne sais pas exactement quoi ajouter mais, comme le dit toujours l’alertinternaute Daniel: lorsqu’on voit ce que voit et qu’on sait ce qu’on sait, on a raison de penser ce qu’on pense !

Laisser un commentaire

Ouin!… Pour avoir voyagé un minimum. Je suis en mesure de dire que l’on retrouve des quartiers délabrés un peu partout… Et ce, même dans des « belles villes ».

Ceci étant dit, je ne suis allé ni à Hiroshima, ni à Détroit.

On dit qu’une image vaut mille mots, mais je dois avouer que ces « 4 » photos me parlent que trop peu.

Comme pour Val Jalbert au Lac St jean les autorité devraient exploiter la ville fantôme de Détroit.

Deo gratias… Comme c’est réconfortant de savoir qu’il y a encore du monde intelligent… et observateur.
merci

Le problème de Détroit est facile à résumer: 48 années consécutives de maires démocrates…

Si une ville peut se relever d’un bombardement nucléaire, personne ne peut se relever de 48 années de politiques de destruction massive.

Certains quartiers de Détroit sont délabrés et criminalisés avec des populations peu éduquées et sans emploi. Est-ce que les États-Unis pourraient dépenser les 21 milliards de dollars (coût en dollar actuel) du projet Manhattan pour la réalisation de la bombe A, mais cette fois-ci, pour reconstruire Detroit.

@David
Effectivement, la WASP républicaine a quitté Détroit depuis plus 30 ans!

Quand pour la mairie de Détroit, se sont des démocrates qui se présentent contre d’autres démocrates, ça veut tout dire!

Comme un dit, les rats sont les premiers a quitter le navire…

Remarquez qu’en suivant le même raisonnement que vous, on peut tout aussi affirmer que Bush a réussi en 8 ans ce que les démocrates de Détroit ont réussi en 48 ans!

P.S.: Reste que les démocrates sont de droite. Pour les placer sur l’échiquier politique canadienne, c’est quelque part en les libéraux et les conservateurs, plus proche des conservateurs…

Bonjour,

J`ai des amis en centre-ville de Detroit, et c`est pourquoi j`aime y aller. Ils sont toujours sympa — en plein jour.
En ce qui concerne Hiroshima, oui, c`etait une catastrophe, mais ma mere a travaille pour le Projet comme dactylo.

Tiens, un jeu de mots en anglais — the `projects` en anglais veut dire les quartiers urbains et pauvres.

« Le problème de Détroit est facile à résumer: 48 années consécutives de maires démocrates… » (David)

C’est GM et Chrysler qui ont mis Détroit dans la dèche. Jadis les constructeurs auto des USA étaient les meilleurs au monde. Aujourd’hui les Européens qui étaient médiocres sont meilleurs que les USA et les Asiatiques sont les meilleurs au monde.

Mais David nous dira que c’est à cause des démocrates que GM sont les moins bons.

« Que devons-nous en conclure? Qu’il faille faire exploser une bombe atomique sur Détroit? » (François 1)

Deux commentaires à la hauteur des libertariens très droitistes.

=============

C’est pourtant facile de trouver à quoi ressemble détroit en ruine, une ville dévastée par des actionnaires avide de fric qui ont siphonnés les plus grandes entreprises des USA pour avoir de bons résultats trimestriels sans se soucier du lendemain.

http://www.marchandmeffre.com/detroit/index.html

http://www.marchandmeffre.com/industry/index.html

http://www.marchandmeffre.com/theaters/index.html

http://fr.photojpl.com/lieux/lieux-abandonnes/

http://www.evasion.cc/blog/comments/ruins-of-detroit-photography/

@David qui nous dit « … 48 années consécutives de maires démocrates…… personne ne peut se relever de 48 années de politiques de destruction massive ».

Tu fais référence à la Suède ici ? Me semblait qu’ils se relevaient après 60 ans de social-démocratie (voire plus). Toi, tu peux-tu te relever du gouvernement » closet socialist » de Harper . À te lire, on dirait pas. Inquiète toi pas, il ne sera pas là longtemps.

@ Benton

Ce que ça veut surtout dire c’est que les politique gauchistes ont détruit la richesse plus efficacement que la bombe atomique.

@ koldo

Le modèle suédois a été appliqué durant environ une 20e d’années. Ce modèle est mort au milieu des années 90.

http://www.youtube.com/watch?v=ENDE8ve35f0

Avant l’application du modèle suédois, ce pays était le 6 plus riche de la planète. De 1970 au milieu des années ou le modèle gauchiste a été appliqué, la Suède a reculé en 15e position (15% en bas de la moyenne de l’OCDE).

Depuis l’abandon du modèle, la Suède est remonté au classement.

CQFD.

Va voir le vidéo, c’est bien expliqué.

Il est clair que ce qui est arrivé à G.M. est symptomatique d’une société qui n’a pas su s’adapter au marché (Ford a fait tout le contraire et a réussi là même où G.M. a échoué…).

La ville de Détroit a été punie là par où elle a péché: la monoindustrie. Peut-être que les maires démocrates y sont pour quelque chose mais ce n’est pas très limpide…

Le drame est que le gouvernement américain ait gaspillé des milliards pour sauver G.M. Imaginez le message qu’il envoie aux autres sociétés: faites des pertes et gaspillez l’argent…l’État sera toujours là pour vous tirer d’affaire.

@David
Avec l’école gratuite, les soins gratuits et un taux de syndicalisation de 90%, la Suède a vraiment abandonné le modèle « gauchiste » !!!!

@David,

Le Fraser Institute (c’est crédible ça à tes yeux ou trop à gauche ?) place la Suède 127ème sur 130 pour l’indice appelé » Size of gouvernment ». Ce sont les données 2007 publiées dans le rapport 2009. Donc c’est le 3ème pays au monde pour l’importance de la présence gouvernementale dans l’économie. Tu es fais vraiment un fou de toi en prenant ce pays comme modèle de gouvernance libertarienne. Mais ce n’est pas la première fois et surement pas la dernière …

Correction aux commentaire no. 15

Selon le Fraser Institute, la Suède est 137ème sur 140 en ce qui concerne l’indice » Size of government » au lieu de 127 sur 130.

@ Benton

C’est un trade-off que j’accepte sans le moindre problème.

Des syndicat qui font passer la productivité avant l’ancienneté (comme c’est le cas en Suède) serait une énorme évolution pour le Québec.

Par exemple, les profs sont libre de négocier individuellement leur salaire sur la base de leurs performances.

@David

En Suéde, le privé, comme le public, est financé par l’état, et ce, au complet. Aucun frais de scolarité ne peut être imposé à l’étudiant. Pour le privé, seul les dons sont autorisés.
Le privé en Suéde permet les accomodations raissonnables, c’est le gros avantage, en autant qu’ils remplissent les règles très stricts imposé par l’état au niveau de l’éducation.

Pour l’embauche, les contrats et la négo des salaires, effectivement depuis 20 ans ce sont l’équivalent de nos commissions scolaires qui font l’embauche et la négo. (Faut non pas banir les commissions scolairesmais leur donner plus de pouvoir)

Les professeurs ont beaux jeux pour négocier, il y a un manque chronique d’enseignant en Suède. L’avantage qu’ils en tirent est au niveau des gains sociaux, comme l’horaire et un bon milieu de travail.

P.S.: L’Université aussi est entièrement payé par l’état…

David,

Ton modèle libertarien suédois est 137ème sur 140 pour ce qui est de l’indice » Size of the government » du Fraser Institute . Je me trompe ou les libertariens militent pour la réduction du rôle de l’état ?

Je me trompe également ou selon toi, les pays où l’état joue un rôle important (les « big government ») sont les corrompus et qu’en conséquence le pays de Fifi Brindacier devrait être le royaume des pourris ?

À moins bien sur que l’indice du Fraser Institute ne soit pas plus crédible que celui de la Heritage Foundation… À ta place, j’opterais pour cette dernière possibilité.

En passant, tu feras l’exercice de vérifier les indices du Fraser relatifs à la taille du gouvernement en relation avec ceux de Transparency International. Tu vas être surpris. He oui David, il te reste encore du chemin à faire.

@ koldo & Benton:

De grâce, lisez ce petit texte au sujet de la Suède avant d’écrire n’importe quoi:

En voici un extrait: « C’est plutôt le symbole (le modèle suédois) d’une classe politique qui a eu l’humilité de reconnaître la banqueroute de l’État-providence, la sagesse de remettre en question les vaches sacrées qui handicapent l’économie, et le courage de sortir des sentiers battus et de procéder à des changements contraires aux dogmes. Nos élus invoquent souvent le modèle suédois… mais auront-ils l’audace de le mettre en pratique?

http://www.iedm.org/main/show_editorials_en.php?editorials_id=823

François,

Ils ont eu la sagesse « de reconnaître la banqueroute de l’État-providence » en se classant 137ème sur 140 ????

Faudrait peut être que l’IEDM se mette d’accord avec le Fraser, tu trouves pas ?

@François 1

Que l’on me présente des textes de l’IEDM ou de la Bible, pour moi, c’est la même chose et cela conduit au même résultat, le créationnisme!