Les malheurs d’Haïti

Dans le Québec catholique des années 50, circulait cette phrase d’une logique douteuse:

Les malheurs de la Pologne sont une preuve de l’existence de Dieu

Aujourd’hui, peut-on dire que les malheurs d’Haïti sont une preuve de l’existence du diable ? Car sinon, pourquoi diable le sort s’acharnerait-il autant sur ce pauvre peuple ?

*          *          *

Notez que le site du Réseau Francophone de recherche sur les Opérations de paix suit d’heure en heure la situation en Haïti, où sont portés disparus tous les membres de la Mission de paix de l’ONU. Le Réseau, dirigé par Jocelyn Coulon et Marie-Joelle Zahar,  est une unité du CÉRIUM.

Post-Scriptum:
Si un internaute peut trouver la source première
de cette phrase sur la Pologne, cela m’intéresse.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

22 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Le fait que la Pologne était catholique à 100% devait certainement intéresser notre clergé.

Comme c’était dans les années 50, on devait sans doute faire référence au malheur du communisme, qui s’était abattu sur le pays de Marie Curie, plutot que sur les horreurs de la Deuxième Guerre mondiale.

Dire qu’aujourd’hui la Pologne est un pays démocratique, très prospère et membre de l’UE! Un miracle.

Je ne pense pas qu’on voit dans notre vie une Haiti prospère. Pourtant le pays est indépendant depuis 1804!

La quasi totalité des pays ont réussi leur libération. Haiti, parti avant tout le monde, a lamentablement échoué. Quand même pas la faute au climat.

Bon courage

Bon courage à tous les Haïtiens, et à tous les Néo-Québécois d’origine haïtienne.

Les citoyens du Québec vont sûrement vous aider à surmonter cette douloureuse épreuve.

Mais de grâce laissons Dieu tranquille dans cette affaire! L’univers a été lancé lors d’un gros Big Bang il y a cinq milliards d’années, et c’est cette énergie initiale qu’on peut appeler Dieu si l’on veut. Dieu (s’il existe) n’est pas interventionniste.

@ J-F Lisée

Bonjour, Je me suis amusé à chercher et j’ai trouvé, en anglais, ce vers d’un poète Ilham Ahmed, «For the misfortunes of Poland are proof of God’s existence».

http://www.poemhunter.com/poem/one-liner/

http://www.poemsabout.com/poet/ilham-ahmed/page-2/

D’autre paart, ce vers est repris dans la version anglaise des « Invasions barbares » de Arcand

http://www.script-o-rama.com/movie_scripts/b/barbarian-invasions-script-transcript-arcand.html

http://boukamoud.blogspot.com/2007/07/la-carte-postale.html

Bonne journée.

Je n’ai jamais entendu une idiotie pareille. Je croyais que Voltaire avait réglé son compte à ce genre de bêtise dans un commentaire puis dans Candide, du tremblement de terre de Lisbonne il y a déjà deux-cent-cinquante ans. Cependant… on entendait dire il y a vingt ans que le SIDA était une punition de Dieu. S’Il punit, c’est qu’Il existe. Donc preuve il y a. Dieu est partout, même chez les imbéciles.

Comme à peu près tout le monde,
la maison on s’est dit quoi, encore Haiti ? !

Comment se fait-il que ce pays soit encore dévasté? Le moindre Ouragan qui passe dans les Antilles s’arrête sur Haiti, la moindre tempête frappe et s’attarde sur Haiti et voilà maintenant que la terre secoue Port au Prince comme un pommier détruisant ses institutions et tuant des centaines de milliers de pauvres gens. Quelle poisse! La misère se jette sur ce pauvre monde.

On donnera sans aucun doute à la Croix Rouge. Et hélas, on ne peut rien faire de plus…. Bon courage frères et soeurs humains Haitiens. Nous vous aimons.

Pourquoi ne pas dire plus tôt que si Dieu existe, qu’il a des responsabilités qu’il ne prend pas.
Peut-être se repose-t-il……comme le septième jour il se reposa.
S’amuse-t-il? Est-il parti colonisé une autre planète? Peut-être souffre-t-il de schizophrénie?
Ou mieux….il passe son temps en Pologne.

Il y a aussi » les médecins du monde.ca » pour faire des dons plus direct…

A mon avis, suivant ma perception des choses de la vie de tout les jours et surtout de ce peuple qui est en souffrance depuis si longtemps, ma seule réflexion qui me vient à l’esprit c’est …

» Si Dieu existe, c’est le diable…. »

Le seul Dieu vivant, c’est l’entraide des humains entre eux, compter sur un Dieu pour secourir ce voisin est tout à fait inutile, faut se retrousser les manches et le portefeuille….

Est-ce que les contrats d’assurance habitation nommaient les désastres naturels: Act of God?

Pas très gentil pour lui!

Les journées de ciel bleu au vent doux, c’est l’acte de qui?

Pas de fatalité.Laisons Dieu en dehors de cette tragédie.Méditons plutôt sur ce que l’humain aurait pû faire si les connaissances scientifiques et prouesses technologiques étaient partagées convenablement. Je suis convaincu qu’une magnitude de 7 degrès au Japon ou en Californie ou au Vancouver n’aurait pas fait autant de dégats et de victimes. Tout simplement parce que les régles de construction obeissent à des normes architecturales et technologiques de pointe.
Reconnaissons aussi que la position géographique de Haiti à proximité de la plaque tectonique des Caraibes y est pour beaucoup en cas de seisme, comme c’est le cas. Mais tout compte fait Nous sommes tous Haitiens aujourd’hui pour paraphraser Jean Marie Colombani au lendemain du 11 septembre 2001. Solidaires et compatissants.

»L’existence du peuple juif est une preuve de l’existence de Dieu ». Blaise Pascal aurait dit cette phrase au roi lors d’un débat théologique.

Admettons que c’est un argument plus métaphysique et pertinent que les malheurs de cette pauvre Pologne.

Quant aux malheurs de notre douce Haïti, nul débat n’est nécessaire. C’est l’horreur.

Je ne suis aucunement surpris. On parle du dieu juif, du dieu biblique, de dieu le père avec sa barbe qui dit nous aimer, interventionniste et surtout vengeur,c’est celui qui nous a donné la liberté et qui a réagi quand l’homme a décidé de prendre sa liberté en mains, l’homme qui a décidé de dire non et pas oui et toujours oui … la réaction de ce dieu, ce fut: exil forcé du paradis, le déluge, Babel etc

Notre dieu est tout autre, présent, toujours présent, encore présent et nous laissant libre …
Merci

Je trouve intéressant que 50 ans après la fin de l’influence de l’Église catholique au Québec, on ait encore le réflexe de se référer à des propos de 1950 sur Dieu et le diable. Où sont les vrais agnostiques et les athées ? Les Québécois en majorité ne pratiquent plus, ne croient plus à aucune religion. Mais que « diable » arrive-t-il pour qu’ils s’y réfèrent à la moindre occasion ?

Saint Anselme disait : « Dieu est parfait, s’il n’existait pas, il ne serait pas parfait, donc Dieu existe ». Pourtant, il n’y a aucune preuve de l’existence possible de l’existence d’un super manipulateur du destin. Les Chrétiens répètent à satiété que Dieu est amour, les Musulmans récitent à longueur de journée des versets des sourates du Coran qui commencent à peu près toutes par : Dieu miséricordieux ». J’ai entendu des Haïtiens dirent qu’ils priaient pour retrouver des membres rescapés de leur familles sous les décombres. Priaient-ils le Dieu de bonté ou le Dieu miséricordieux? Le Dieu tout puissant qui connaît la passé, le présent et le futur et qui n’a même pas fait un petit signe avant les secousses pour prévenir de la catastrophe. Crime de non assistance dans le code pénal bassement humain. Comme les voies du Seigneur sont également impénétrables, il est à craindre que la réalité de la terrible tragédie qui frappe Haïti, laisse peu de place à l’espoir de retrouver beaucoup de personnes vivantes. On parlera alors de miracles. Et bien d’accord parlons de miracle plutôt que de chance, si l’on doit retrouver des survivant(e)s. Ces dieu qui n’existent pas, s’en sortent toujours avec les honneurs. J’ai failli tapé « avec les horreurs ».

Drame en Haïti: à quelle organisation allez-vous faire (ou avez-vous déjà fait) un DON d’urgence ?

L’aide de chacun, selon ses moyens, est indispensable !

Trouvée sur Pnyx.com: http://www.pnyx.com/fr_fr/poll/497 une fiche technique très détaillée des 8 principales organisations qui ont lancé un appel de dons d’urgence pour Haiti: le détail de leurs présence sur place, leurs coordonnées pour les dons, par courrier ou par carte de crédit, les liens, les contacts téléphoniques, email, etc …

Et si Dieu y était pour quelque chose, il s’en trouverait pour continuer de le prier afin qu’il soit plus clément la prochaine fois. Aussi, n’est-ce pas dans les camps nazis que certains juifs s’adressaient à Dieu : si tu existes, tu ne permettras pas ça ?

Hélas, Haïti est assis sur une faille tellurique qui avait provoqué un tremblement de terre au siècle dernier. La reconstruction d’Haïti se fera certainement en tenant compte de cette réalité géophysique. Et c’est là le moindre défi qui attend le peuple haïtien qui doit impérativement composer avec l’urgence des sauvetages et l’aide aux survivants sous les formes de base : eau, nourriture, abris et sécurité. Ensuite, il est à souhaiter que l’aide internationale ira plus loin que le court et le moyen terme. La reconstruction du pays passe par l’éducation et la santé. Vaste programme qui risque de s’essouffler dans la turpitude de la vie moderne où une catastrophe en éclipse une autre. Mais soyons optimistes et partageons l’espoir d’une reconstruction véritable pour ce peuple qui aura connu tous les enfers depuis sa libération !

Haiti est l’exemple même du capitalisme extrème entretenu dans toutes les violences par les USA depuis 1804 et particulièrement depuis 1900
La Bourgeoisie haitienne est directement reponsable de cette anarchie totale contre cette nation en empèchant les mesures sociales( écoles hôpitaux services sociaux ) les syndicats et le développement des infrastuctures nationales .
Avant ce dernier désastre Haiti souffrait déjà
1) avec 8 millions de citoyens
2) avec 1 million d’expatriés
3) avec 80% d’illettrés
4) avec 60% de sans travail
5) avec un des plus grand bidonville au monde Port Aux Princes
6) avec des gouvernements ennemis du Peuple
7) avec des militaires de l’Onu qui surveillent la pauvreté sans pouvoir intervenir pour le développement
8) avec l’irrespect total de l’écologie et de constructions adéquates
9) Avec un sous développement entretenu par justement cette Bourgeoise Petionvilliaine et une bonne partie de la diaspora qui financent sans le savoir ce sous développement endémique
10 ) Jean Alfred l’ancien député du Parti Québecois qui disait =J’ai la peau noire mais moi j’ai les mains blanches se présente comme Président , j’espère que tous les Québecois vont l’appuyer contre la Bourgoiesie royaliste anglosaxonne qui tient cette nation martyr dans les pires misères
Vive Haïti libre

La Constitution Canadienne reconnait la suprématie de Dieu!…Il le faut bien, si Elisabeth regne par la Grace de dieu!!!…..Et le démon?….Pas fort- fort!…..On n a qu a envoyer chacun un peu d argent par personne aux organismes reconnus qui aident Haiti pour faire reculer le cornu!…Ah!Aaah!…..et voila!….Sinon!!!…L arme ultime!..On lache notre Dieu constitutionnalisé! (Par Trudeau…)…Enwoeye! Attaque Dieu! Mords le! Fais y mal!… au démon!..Grrr! Grrr!…Gnnangnannngnan….Petes z y la baboune!….
Un petit peu d humour se matin….pour la Perle des Antilles!…Vive Haiti!…

Excusez-moi mais je suis en mode choc en ce qui concerne Haiti. C’est inumain et inacceptable de laisser des gens dans vivre dans ce désastre. Avec toutes les briques que ces gens ont déjà reçu sur la tête avant du courage et de la détermination sa fini par s’user. On peut retrousser ses manches une couple de fois dans sa vie mais il arrive un moment ou reconstruire dans un contexte de morbidité parmi tous ces cadavres est je l’imagine au dessus de leurs forces. Moi je prendrais les moyens de sortir ces gens de là. Faire appel aux gens généreux pour acceuillir ses gens au mois 3 mois, le temps que les organisations internationales fasse le plus gros pour rendre les lieux dans des conditions sanitaires acceptable. Si on ne peut faire ce geste collectivement pour aider comment peut-on se dire humain. L’armée c’est a ça que ça doit servir secourir des sinistrés, et utiliser la forces quand des criminelles tiennent une population en otage. S’approprié des territoire et des ressources j’espère que ça appartien aux autres sciècle et qu’on à la maturité et le civisme nécessaire pour faire preuve de chariter et d’entraide.

La démographie n’est-elle pas un malheur évitable d’Haiti? Haiti ne pourrait-elle pas avoir une démographie africaine, par exemple?

Si la démographie africaine prenait Haiti pour modèle, il y aurait présentement 7 milliards 300 millions de personnes en Afrique : 6 milliards 300 millions personnes de plus que la population actuelle de l’Afrique, qui s’établit à 1 milliard d’individus.

En effet, l’Afrique (moins le Sahara, que je ne compte pas) a une superficie 803 fois plus grande qu’Haiti, et Haiti a une population de 9 millions d’habitants.

9 x 803 = 7 300.

La population à Haiti est 8 fois plus dense qu’en Afrique. C’est nettement exagéré. Ce problème démographique lancinant doit être résolu, et vite. Sinon Haiti court vers un désastre dont la nature n’est nullement responsable.

Paradoxalement, je rêve à un Haiti où, pour faire un enfant, il faille passer à travers « 11 procédures bureaucratiques prenant en moyenne 1 179 jours et représentant une dépense de 569,5% du salaire annuel » (les procédures, me dit-on, pour obtenir certains permis de construction à Haiti). Ce serait de la bureaucratie bien placée, pour une fois.

La population d’Haiti, malgré l’émigration, a augmenté de 100 % de 1973 à nos jours. La population du Québec, malgré l’immigration, n’ a augmenté que de 25 % de 1973 à nos jours. Si la population haitienne avait imité le rythme québécois, le nombre de victimes du séisme serait diminué de 40 %.

Si Haiti était aussi densément peuplé que l’Afrique, cet Haiti serait, il me semble, beau, prospère, respectueux et protecteur de l’environnement. Et le nombre de victimes du séisme actuel aurait été diminué d’au moins 88 %.

La « vigueur « de l’économie haitienne justifiait-elle vraiment un doublement de sa population depuis 1973 ? Ce séisme est une rude épreuve, mais l’épreuve aurait pu être significativement mitigée si la croissance de la population n’avait pas été si disproportionnée relativement aux ressources du pays.

La tragédie est donc double : le séisme en soi, mais aussi le fait qu’une partie du drame soit autoinfligé. 9 millions de personnes sur cette faille sismique (plus que la population du Québec ; plus que la population de la Suède ; presqu’autant que la population de l’Ontario), n’est-ce pas largement excessif? N’est-ce pas source de tragédies bien plus importantes qu’un séisme aux 200 ans, si dramatiques ces séismes soient-ils dans l’immédiat ?

Le séisme sera oublié dans 1 an. Le drame démographique sera toujours là, lancinant, puisqu’il y aura 160 000 bouches haitiennes additionnelles à nourrir. Enfin, 160 000 bouches moins les mortalités causées par le séisme. Si ces mortalités s’élèvent à 50 000 personnes, Haiti se retrouvera en décembre 2010 avec 110 000 habitants de plus qu’en décembre 2009, malgré le très tragique séisme! N’est-ce pas tout dire?

Ce qui afflige Haiti, selon le grand David Brooks, n’est pas avant tout des actes de Dieu, mais des actes de l’homme :

« Haiti, like most of the world’s poorest nations, suffers from a complex web of progress-resistant cultural influences. There is the influence of the voodoo religion, which spreads the message that life is capricious and planning futile. There are high levels of social mistrust. Responsibility is often not internalized. Child-rearing practices often involve neglect in the early years and harsh retribution when kids hit 9 or 10.

We’re all supposed to politely respect each other’s cultures. But some cultures are more progress-resistant than others, and a horrible tragedy was just exacerbated by one of them. »

http://www.nytimes.com/2010/01/15/opinion/15brooks.html?hp

Vaste chantier à mettre sur pied:

Meilleur contrôle des naissances, reforestation, agriculture visant à l’autosuffisance alimentaire, édifices en bois plutôt qu’en béton, usines de traitement d’eau, instruction décentralisée en régions, fours à énergie solaire, chasse à la corruption …

Bon courage à ce peuple éprouvé.

Le drame Haïtien nous plonge dans l’univers de l’Apocalypse et nous place sur le plan moral dans un état qui nous oblige à nous interroger sur le sens profond d’autant de souffrance. Seuls ceux qui sont entrés dans ce que l’essayiste Jean-Claude Guillebaud appelle “le troisième cercle”, ceux dont la vision du monde a été transformée par la foi en Dieu, sont armés pour y répondre. Autrement c’est la logique de l’absurde qui s’impose. Or, on constate que ceux-là qui jouissent de cette vision, on doit bien en compter quelques-uns dans notre Église, sont demeurés jusqu’à maintenant, sans doute à cause de l’air du temps, curieusement silencieux. Dommage! Reste la voix de l’humanitaire qui elle avec raison sera largement présente et entendue .Claude Poulin Québec