Les Québécois : esprits les plus scientifiques du continent

Nous interrompons, comme presque chaque vendredi, le lancinant commentaire anti-modèle québécois des plumes économiques locales pour vous transmettre ce bref message d’intérêt public.

Commentateur de droite apprenant que le taux de chômage est moins élevé au Québec
Commentateur de droite, sain d'esprit, apprenant que les Québécois sont davantage sains d'esprit que les autres Nord-Américains.

Selon un sondage Angus Reid, repris dans Le Devoir, le Québec est l’endroit en Amérique du Nord où l’amusante théorie du créationnisme (les hommes ont côtoyé les dinosaures il y a 5000 ans) a le moins de prise.

Ainsi, sont d’accord avec la théorie de l’évolution de Darwin:

Québec  : 66 %

Canada : 61 %
Alberta et Ouest: 51 %
Nord-Est US: 43 %
États-Unis : 35 %

Il y a pourtant des preuves irréfutables de la crédibilité de la théorie de Darwin. On peut en trouver de sérieuses dans le documentaire primé qu’on peut visionner ici.

Il y a aussi cette autre preuve, signalée par l’alertinternaute Normand, et dont chacun peut constater qu’il clôt définitivement le débat:

https://www.youtube.com/watch?v=lm0z7eLsbbw

Nous retournons maintenant à notre programme régulier.

Note en petits caractères :

Les billets du vendredi « Temps durs pour les détracteurs du modèle québécois » ne prétendent pas que tout est parfait au Québec, loin s’en faut. L’auteur a d’ailleurs proposé, dans ses ouvrages et sur ce blogue, des réformes nombreuses et importantes visant à surmonter plusieurs des importants défis auxquels le Québec est confronté. Cependant, la série permet de percer quelques trous dans le discours ambiant qui tend à noircir la situation globale du Québec qui, pourtant, affiche d’assez bons résultats comparativement aux autres sociétés semblables.
Les commentaires sont fermés.

C’est un critère parmis d’autres. On pourrait aussi s’intéresser au taux de prix Nobel en physique, chimie ou médecine par habitant ou simplement au nombre de PHD remis chaque année.

C’est plus un détachement de la religion qu’un indice d’esprit scientifique. D’ailleurs, je suis certains qu’une fraction minimale de ces 66% de la population comprennent réellement les mécanismes d’évolution. Je penses que la définition traditionnelle de l’évolution est plus près du Lamarckisme.

Je trouve que c’est en mettre pas mal que se qualifié comme ayant l’esprit le plus scientifique du continent. Pas très scientifique comme affirmation ;).

Même 66% me semble étrangement bas. Il n’y a quand même pas 34% qui croient à la théorie créationniste…

Rien à dire là-dessus. Les Québécois sont probablement aussi les plus athés et les plus agnostiques.

J’ai cependant l’impression que nous avons aussi notre part de croyants, égale ou supérieure aux voisins.

Du genre qui croient en:
– des grosses et petites conspirations pour tout et rien (regardez juste le nombre de gens qui croient, après avoir vus une fiction comme le film JFK ou un pseudo-documentaire sur le 911, qu’il y a une superconspiration militaro-mafioso-judéo-financière mondiale);

– qui ne croient pas en l’horoscope ou en l’astrologie… mais qui lisent quand même la section dans leur journal;

– qui adhèrent à des petites sectes ou à des mouvements dits spirituels (pourtant aussi irrationnels que la religion chrétienne);

– qui consultent «même rarement» ou «juste pour le plaisir, par curiosité» (c’est déjà pas mal trop…) une voyante ou une tireuse de cartes;

– qui croient béatement que la discrimation peut être positive;

– qu’il n’y a rien de discriminatoire non plus dans des mesures nationalistes («pour protéger la Nation en péril!») imposées aux gens (heureusement, que les ségrégations selon la race, la religion et le sexe elles, du moins, cessèrent);

– que l’État et les politiciens qui l’utilisent comme ils le veulent sont là pour les gens, pas pour leurs propres intérêts, etc.

– que l’État a le droit de voler Jean pour donner à Jacques (en se gardant aussi 95% du montant volé à Jean pour financer son expansion bureaucratique);

– que le marxisme et le socialisme, bref, les collectivismes, qui mènent toujours à des États liberticides ou même autoritaires, sont de porteurs de bonnes idées;

– que si c’est dans un «documentaire» ou dans un livre, c’est donc automatiquement vrai, c’est la Vérité.

Bon, c’est mieux au Québec, mais ça demeure déprimant que, même ici, ce taux (66 %, moins que les Britanniques, berceau de Darwin, il faut le préciser, avec 68 %) ne soit pas plus élevé et qu’une personne sur 6 croit au créationnisme…

Quand on se regarde, on se désole,
quand on se compare, on se console !

Fox News…. Clown télé!

Puis-je vous faire remarquer que la «théorie évolutionniste» de Darwin est plus qu’une théorie?

S i les chimpanzés peuvent apprendre a fumer c’est la preuve que la nature peut évoluer contrairement a certains. politiciens

C’est un peu décourageant tout même, un maigre 66%!

Comme on dit, quand on se regarde, on se désole, quand on regarde les autres, on se console….

Je dois admettre que je suis très surpris de ce résultat en Alberta. Je croyais que les Conservateurs tiraient leur force d’un électorat plus agé et que les jeunes canadiens que l’industrie pétrolière siphonne des autres provinces auraient amené une vision différente et aurait provoqué une évolution des « dinosaures » en place.

Je ne sais pas ce qui me trouble le plus: La pensée créationniste ou l’ignorance crasse des gens. Comment expliquer que dans cette province qui compte le plus beau parc de dinosaures en amérique du nord (Dinosaur provincial park) et un musée hautement instructif à Drumheller… Comment expliquer que là où on explique l’évolution de fond en comble et où on montre les signes évidents de la Théorie de Darwin… Comment expliquer ce créationnisme aveugle!

Ou bien, si je veux m’encourager, il est possible que cette province souffre de la même problématique que le Québec, à savoir, que les jeunes fuient les institutions démocratiques, rejettent la politique et refusent de faire leur devoir de citoyen. Cela expliquerait pourquoi on a élu des « Dinosaurs » à la tête des gouvernements, dinosaures qui sont apparus grâce à la génération spontanée.

Finalement, les dinosaures ont existé et existent toujours. La preuve! Les nombreux Trolls qui sévissent aujourd’hui sur les blogues.

Un pas en avant et quatre en arrière. Deux Sociétés distinctes! L’Alberta avec ses dinosaures et le Québec avec ses conducteurs qui ont les deux mains sur le volant.

Je ne dirais pas les plus scientifiques, mais plutôt les plus anti-cléricaux.

Il est intéressant demettre en parallèle ce résultat avec le celui du sondage à propos de la décision des conservateurs de retirer l’obligation de remplir le formulaire long du recensement. UN esprit scientifique approuverait facilement la position de Stat Can mais pas celle du gouvernement, qui dans ce cas, carbure au pseudo-complot libertarien.

Stat Can est un exemple en matière d’éthique Statistique. Malheureusement, les QUébécois sont ceux qui approuvent le plus la décision du Gouvernement. Méfiance non scientifique à coup sûr!

PS: J’apprécie quand même votre blog sur le modèle québécois. Il y a trop peu de gens pour souligner nos bons coups et nous aider à sortir de ce complexe d’infériorité.

Coup très dur pour les « droiteux à la Elvis ».

La meilleure preuve que les Québécois sont instruits et cultivés plus que la moyenne en Amérique du Nord.

On peut aussi constater que la croyance au Québec est la plus basse du continent.

Les Québécois refusent de croire et exigent des preuves.

Bof… Avec le cour d’Éthique et Culture Religieuse, le Québec finira bien par rejoindre la moyenne Nord-Américaine…

17% croit au créationnisme, c’est une personne sur six, personnellement c’est je trouve que c’est beaucoup. J’ai pas souvent eu de la fierté d’être meilleur que les cancres de la classe.

Remi.Net

À une nation de colonisés mal informés on peut laisser croire n’importe laquelle des théories de l’évolution et leur dire que leurs grands parents étaient des singes et des guenons et cela sans leur demander de nous dire ce qui a évolué et pourquoi comme chez les animaux il n’y a pas une multiplication des espèces humaines ,
Pour ma part je crois en la création et aussi à l’évolution mais cette évolution transformation et pas en l,évolution création car c,est évident l,évolution transformation se limite aux minéraux, aux végétaux et au animaux et pas aux êtres humain ni aux esprits .
L’évolutionnisme matérialisme à la Darwin est une ânerie car rien ne se crée rien ne se perd même si dans la nature ( minéraux , végétaux et animaux) tout se transforme . L’être humain à été créé parfait et le femme tiré de lui, comme nous tous par procréation et toute l’archéologie nous indique aucune transformation fondamentale de sa structure humaine comme chez les animaux mutants évoluants

Moi aussi, je suis tombée en bas de ma chaise en lisant que plus de 60% de mes compatriotes approuvaient les conservateurs dans le dossier de Statistiques Canada. Une hypothèse monsieur Lisée ?

Les québécois ne sont pas plus scientifique que les autres, ils sont seulement moins croyants.

La preuve c’est que des gens, par leurs commentaires, mélangent les gens qui croient au créationnisme et la droite politique. C’est émotif et pas très scientifique. Personnellement, je ne vois pas le rapport entre les deux. Je connais des gens de gauche et très croyants, des gens de droite complètement athées.

Au sujet du 62% relatif au dossier recensement, moi je pense qu’il s’agit d’un geste de méfiance à l’égard du gouvernement fédéral.

D’autre part, je pense que, quoi qu’il arrive, l’attitude déplorable et irresponsable de ces idéologues conservateurs aura des répercussion sur le prochain recensement. Pourquoi les citoyens devrait-ils prendre cela au sérieux, si ce ne l’est pas pour le gouvernement????

On peut difficilement choisir entre deux thèses dont on ne connaît pas les fondamentaux.

Est-ce que l’évolutionisme exclut le créationisme?

L’évolution est-elle dénuée de sens? Si elle a un sens, quel est-il?

Des scientifiques qui ont étudié la matière, l’atome, auraient intuitionné un principe créateur inhérent à la matière. Le big bang est-il un événement de création? Et que dire de l’adaptation?…

La Genèse nous suggère un portrait de la création. Ce récit n’est pas scientifique mais plutôt allégorique. Il tend à nous révéler certains phénomènes à l’aide de fresques symboliques qui rendent le récit incompréhensible à celui qui ne possède pas les clés indispensables à leur interprétation. L’arbre au centre du jardin d’Éden, le serpent, manger de la pomme, tous les éléments du récit ont une portée symbolique très puissante, d’où l’importance de la connaissance de chaque élément afin de saisir l’essence du livre. En somme, tout ce qui n’est pas « expliqué » dans la révélation ne l’est pas parce qu’il ne peut tout simplement pas l’être. Si on pouvait démontrer de façon scientifique l’existence de Dieu, alors, l’expérience du divin par la foi, s’évanouirait nécessairement.

L’expérience du divin est relationnelle, le divin en chacun de nous pressent l’Immanent de l’univers.

Pour ce qui est de l' »évolution » je pense que c’est un phénomène observable, indéniable. Mettre en opposition évolutionisme et créationisme c’est comme opposer les deux côtés d’une seule et même médaille. À travers la nature, l’étincelle divine au coeur de l’humain entrevoit le principe créateur et par la création, c’est le divin qui se laisse contempler par ses bien-aimés.

À mon avis, nous sommes les héritiers de la création appelés à devenir co-créateurs dans une dimension non pas statique mais bien plutôt évolutive.

Nous serions partie-prenante de la création dans un processus évolutif de complexification-conscience.

«Comme dirait l’autre:
“Les p’tits gens ne veulent pas sawouair, ils veulent crouaire!”»

@Benton:
Les élitistes et biens-pensants étatistes ont la prétention de savoir ce qui le mieux pour les «p’tits gens» alors que ces derniers ont souvent des expériences les menant à vivre plus rationnellement, à prendre des décisions plus logiques et plus rationnelles, que ceux qui s’estiment supérieurs aux travailleurs les plus modestes.

Jean de La Fontaine en parlait dans sa fable «La Cigale et de la Fourmi».

Face aux «conservateurs fiscaux» et aux amants de la liberté et de l’auto-responsabilité, des décadants, des privilégiés, des dépendants (certains les appelent les «parasites» puisqu’ils ne font que demander toujours plus de fonds publics pour leur propre profit), des apparatchiks du système social-démocrate nationalo-corporatiste qui flambent les biens des premiers, acquis grâce à une machine bien rôdée et par la menace d’envoyer les chiens, ou pour rester dans le récit, les araignées pour capturer la méchante cigale.

Sur le «modèle québécois», disons-le ainsi: il n’a rien de si exceptionnel sinon qu’il fait l’amalgame de plusieurs idéologies:

1a) Fort interventionnisme étatique, partout, qui vient avec beaucoup d’interdits, une lourdeur bureaucratique et un manque d’efficacité énorme (souvent dû à l’absence de compétition).

Les Ontariens prennent de plus en plus cette voie. Grand mal leur en fasse…

1b)…accompagné d’un fort corporatisme et clientélisme.

Mais à quoi peut-on s’attendre d’autre d’un État en expansion qui gère de plus grosses sommes et qui, par différentes taxes, vous contraignent à têter du politicien pour un exemption?

«Power tends to corrupt, and absolute power corrupts absolutely. Great men are almost always bad men.»

Raison de plus pour vouloir d’abord d’un État minimal et limité dans son expansion.

D’ailleurs, à quel pourcentage de contrôle de nos vies et même du PIB un gouvernement est-il totalitaire et trop envahissant?
À 50? 75? 99% ?

Juste avant qu’on vous exproprie de tout et qu’on vous empêche d’exprimer une opinion contradictoire à celle d’un politicien?

Sincèrement, je vois que certains pensent que ça n’en viendra pas là, qu’on saura s’arrêter juste à la limite… et pourtant, combien de fois on a pu croire que le gouvernement n’allait pas interdire tel ou tel truc mais qu’il l’a fait?

2a) Politiques nationalistes, visant à ségréger Francophones de naissance et Anglophones de naissance.
Deux castes institutionnalisées par l’État où les transfuges sont conspués.

Notons que certains pays font de la ségrégation selon la race, l’ethnie d’origine ou la religion. Dans tous les cas, incluant le nationalisme et la ségrégation sur la langue, il n’y a rien de bien «ouvert sur le monde» là-dedans.

C’est plutôt la marque d’un «repli sur soi».

2b) …accompagné d’un grand «brainwash» nationalo-collectiviste…

Où on apprend à vos enfants en histoire qu’ils sont des victimes de répresseurs: des Anglais, des Indiens, des Riches, des Mal Entreprises…

Et que la plus juste attitude, c’est de chercher à réprimer plus, par vengeance historique.

Et les gens croient qu’ils pensèrent à cela d’eux-mêmes, en sachant vraiment les deux côtés de la médaille… bien qu’ils ne connaissent que les préjugés enseignés dans la Caverne.

D’autres États dans le monde partagent donc ce modèle. Parmi ceux-ci, le Zimbabwe de Mugabe sauf qu’ils ont pris de l’avance sur nous dans notre lent déclin.

Je ne savais pas qu’aux yeux de J.-F. Lisée, j’étais soudainement devenu un « esprit scientifique » du seul fait que je croyais à la théorie de l’évolution… Eh ben!!!

C’est vrai qu’on est au Québec…

Par contre, je suis également d’accord avec notre gouvernement fédéral Conservateur d’abolir le long questionnaire fouineur et forcé sur le rescencement, tout comme d’ailleurs plus de 60% des Québécois, qui vaut à ceux qui refusent ouvertement d’y répondre une amende salée et un séjour en prison…comme du bon vieux temps de l’Inquisition!

…et dire que certains persécuteurs défendent cette aberration.

Vous voulez des informations sur les habitudes privées des gens? Payez vous-mêmes VOS sondages!

Dans la réalité, les Québécois comptent parmi les moins « scientifiques » en Amérique du Nord:

Dans un premier temps, voici ce qu’on retrouve en termes de brevets produits en Amérique du Nord…

Ne cherchez pas le Québec dans le top 10, nous sommes 33e sur 63. Le score du Québec est de 84,9 brevets par million d’habitants alors que celui des États-Unis est de… 157 par million d’habitants. Un score assez respectable pour une population supposément inculte…

Dans un deuxième temps, voici ce qu’on retrouve en termes d’industries manufacturières spécialisées dans la haute-technologie en Amérique du Nord…

Ne cherchez pas le Québec dans le top 10, nous sommes 37e sur 61. Le score du Québec est de 24,70% alors que celui des États-Unis est de… 46,4%. Un score assez respectable pour une population supposément inculte…

http://www.oecd.org/regional/regionsataglance

Sur je, je retourne à mon programme régulier (i.e. je profite et j’apprécie le réchauffement climatique).

Aujourd’hui, citations. (À cause des noms propres, les sources ne parleront qu’à une minorité, mais les textes peuvent être entendus et compris par toutes et par tous).
Friedrich Nietzsche : La croyance forte ne prouve que sa force, non pas la vérité de ce qu’on croit.
Friedrich Hegel : La Religion est le lieu où un peuple se donne la définition de ce qu’il tient pour le Vrai.
Karl Popper : Le succès des idéologies et des religions vient qu’elles dispensent de réfléchir.
Jean Rostand : Il est plus facile de mourir pour ce qu’on croit que d’y croire un peu moins.
Jean-François Revel : La réconciliation entre la science et la religion s’est faite, de tout temps, au bénéfice de la religion.

Races sont ceux qui se qualifient eux-mêmes de « créationnistes ». C’est plutôt une espèce d’insulte passe-partout (un peu comme néo-libéral) que les athées collectivistes lancent à ceux qui n’adhèrent pas à l’intégralité de leur doctrine.

Les meilleures mémoires politiques québécoises sont celles de Georges-Émile Lapalme: Le vent de l’oubli et Le bruit des choses réveillées.

L’incapacité qu’on certaines personnes à voir l’évolution de la vie sans le secours d’un dieu hypothétique c’est de l’acrophobie intellectuelle. Étant incapable d’envisager ce qui leur apparait comme un vide abyssal dans l’évolution, ils se donnent une béquille : Dieu.

Ainsi outillés, ces acrophobes remettent à leur être hypothétique la responsabilité des questions et des connaissances qu’ils sont incapables d’appréhender eux-mêmes.

Si ça peut les rendre heureux, tant mieux. Mais notons toutefois que de générations en générations la frontière de l’inconnu recule et les explications scientifiques font continuellement pâlir la puissance de Dieu.

Mais comme on parle de Dieu, peut-on s’entendre sur ses attributs, du moins ceux qu’on devrait théoriquement retrouver ?

Il serait intéressant de refaire ce sondage au niveau de chaque comté fédéral de la province
de Québec.

Je pense notamment aux 12 comtés du Québec ou on a élu des députés conservateurs comparés à la
moyenne québecoise.

Ce nouveau sondage nous permettrait vraisemblablement de tirer des conclusions
et de constater des correlations pour le moins
troublantes.

Pensons seulement aux comtés à large majorité
conservatrices :

de Beauce ( Maxime Bernier )
et
de Lévis-Bellechasse ( Steven Bleaney )

une région du Québec que j’appelle affectueusement « Les Arpents Verts ».

http://www.youtube.com/watch?v=ZBpYQ7e9uQw&feature=related

Excusez-le !

Pourquoi les québécois appuient le PCC au sujet du recensement? J’imagine qu’il y a plusieurs raisons, la plus importante étant vraisemblablement le rejet de l’obligation à avoir à consacrer une trentaine de minutes à répondre à un questionnaire.
Sauf qu’au Québec, on a un peu partout des commentateurs de radio et des journalistes hystériques qui, à chaque recensement, crient au scandale et hurlent au soviétisme – la dernière fois, la Elgrably-Lévy dans le journal de Montréal/Québec avait consacré deux chroniques au sujet, toutes basées sur son indignation devant le fait que le questionnaire long demandait aux gens leur revenu – alors que l’on peut parfaitement donner une approximation, et que rendu au moment où les données sont notées, c’est complètement anonyme.
Pour en revenir au sujet de M. Lisée, je trouve incroyable qu’il y ait encore tellement de gens qui se disent créationnistes. Pourtant, il suffit de penser à de multiples découvertes, les grottes de Lascaux et leurs peintures datant de 35 000 ans (déjà plus vieux que la théorie biblique), les multiples ossements humains datants d’encore plus longtemps dans le passé, etc. Le créationnisme est indéfendable.

@ François 1

«je suis également d’accord avec notre gouvernement fédéral Conservateur d’abolir le long questionnaire fouineur et forcé sur le rescencement, tout comme d’ailleurs plus de 60% des Québécois»

Un premier sondage sur un sujet pas encore débattu, ça vaut ce que ça vaut. Un deuxième après un début de débat estival, c’est mieux…

http://www.ledevoir.com/politique/canada/293232/recensement-ottawa-doit-faire-marche-arriere

Pour les résultats complets :

http://www.visioncritical.com/wp-content/uploads/2010/07/2010.07.24_Census_CAN.pdf

Les résultats demeurent contradictoires, mais n’ont plus rien à voir avec ceux du sondage précédent.

42 % des Québécois contre 39 % (et 54 % des Ontariens contre 32 %, là où la prochaine élection se décidera…) disent appuyer la décision du gouvernement de ne plus rendre obligatoire le formulaire long, mais, quand on les informe du fait que des premiers ministres provinciaux ont critiqué cette décision, 47 % des Québécois contre 28 % (57 % contre 20 % en Ontario) considèrent que le gouvernement fédéral devrait abandonner son projet…

Encore une semaine ou deux, et… on verra !

Bonsoir,
Avec approximativement 20% des Québécois qui croient au Créationnisme, ceux-ci sont de la même engeance et avec environ le même pourcentage que tous ceux qui croient à l’indépendance du Québec, soit avec la question dure sur l’indépendance ! L’indépendance du Québec n’a pas plus de chance de survenir que la Création du Monde en six jours et le septième jour après la venue du Grand Soir, les nationalistes québécois se sont reposés,fatigués et éreintés et ça, ils aimeraient bien y croire ! Merci, John Bull.

Eric :
juillet 24, 2010 à 23:16

Races sont ceux qui se qualifient eux-mêmes de “créationnistes”. C’est plutôt une espèce d’insulte passe-partout (un peu comme néo-libéral) que les athées collectivistes lancent à ceux qui n’adhèrent pas à l’intégralité de leur doctrine.

———————————————-

L’athéisme n’est pas une doctrine mais bien l’absence de doctrine, la liberté intellectuelle. Libre à vous de vous soumettre à un carcan psychologique et idéologique… Je préfère, et de loin, penser par moi-même.

Merci

Les commentaires précédents me semblent si farfelus que je les soupconne n’avoir pour but que de stimuler les réactions. Sinon, que Dieu ait pitié de leurs âmes!

Quel article bizarre, sinon que de vouloir vraiment attirer l’attention sur lui. M. Lisée, etes-vous en panne d’inspiration? Je présume que comme homme de lettre, on a des bons et des moins bons textes dans une année mais je crois sincèrement que vous l’avez échappé cette fois.

Sans rancune,