Les Québécois et le NPD: juste un flirt ?

La compilation de tous les sondages faites ce vendredi par le site TreeHundredEight montre la courbe de l’opinion au Québec comme suit:

Décidément...
Décidément...

Le Bloc bleu et le NPD orange se sont croisés, mais semblent vouloir se séparer. Un relation d’amour/haine ? A suivre…

Les commentaires sont fermés.

C’est pas la première fois que les Québécois ont un moment d’égarement … Que voulez-vous comme dirait l’ancien du plusssss beau pays du monde , il y a beaucoup de lavage de cerveau dans le JdeM et la page éditoriale de La Presse …..

Mais d’après les trajectoires, libéral et conservateur se croisent aussi, flirtent et font même l’union libre.

L’histoire est à écrire le 2 mai. J’aime pas les sondages qui nous enlèvent le suspense et pire, influencent, mais je les suis, surtout quand on me les mets sous le nez en fils de couleurs la journée de la Terre où le partie vert rase la terre !

Et le Parti pour la gloire lui ? 175,514 désabusés qu’ils veulent rire plus que réfléchir.

J’espère que les gens ne seront pas dupes pour croire au NPD.

Le NPD c’est :
– l’appui à la Loi sur la clarté référendaire
– le rapatriement de la constitution
– l’intrusion dans la santé (compétence provinciale) pour les médecins de famille : donnez-nous l’argent et on l’administrera merci.

Les Québécois seront toujours minoritaires au sein de tout parti fédéraliste.

Seul le Bloc nous représente; et ne représente que nous au sein d’un pays qui ne s’entendra jamais. Essayons de faire l’unanimité dans notre province, pour le temps qu’il lui reste en tant que province.

Ce site cumule les sondages et attend trop longtemps avant de dégager une tendance décisive.

La montée du NPD est vérifiée, elle n’est pas qu’un phénomène spontané, elle est aussi associé à un grand groupe de presse qui l’encourage dont le sondage Crop va jusqu’à prévoir la possibilité de voir élu des candidats NPD dans Notre Dame de Grâce et Westmount. Pas de point d’exclamation? Oui, il en faut un, NPD dans Westmount!

Ce qui est souhaité dans La Presse c’est de voir le NPD prendre le relais du Parti Libéral du Canada pour défendre le statu quo constitutionnel. Et comme T.Mulclair est un ancien libéral provincial qui n’a jamais témoigné d’affection pour les péquistes et bloquistes, Mulclair fait très bien l’affaire afin de jouer la chanson du Canada au Québec après Harper et après Chrétien. Car dans la défense du statu quo ce n’est pas la couleur du parti qui compte c’est l’outil qu’il représente. Passer du rouge à l’orange pourquoi pas pour les promoteurs d’un petit Québec dans le Canada.

La liste est longue des options du NPD envers le Québec; ne pas favoriser le chantier maritime de la Davie en compétition avec les Maritimes, piger dans la caisse d’assurance chômage des travailleurs afin de pratiquer ironiquement une politique sociale, accorder un prêt fédéral pour Churchill Fall, soutenir l’emploi préférablement dans les provinces depuis longtemps favorables au NPD comme la Colombie britannique et l’Ontario dont l’industrie automobile est soutenue par tous les gouvernements fédéraux.

Sur le plan constitutionnel, loi sur la clarté en accord, la constitution de 1982 qui fait perdre le droit de véto du Québec en accord, insensibilité à la condition nationale minoritaire du Québec, au sort des francophones hors Québec tout cela traduit un parti qui croit au gouvernement central fort qui distribue des services publics point.

Dans toute l’histoire du NPD, nous retrouvons un parti qui a proposé un État fort sur le modèle de celui développé par les coloniaux britanniques avant qu’ils ne permettent la fondation de celui ci en dominion fédéral du Canada. l’État fédéral fort trouve son origine première dans la création de l’union du Haut et du Bas Canada réponse autoritaire à la répression pour la république des patriotes.

Le NPD est partie intégrante du système canadien dont le parlementarisme britannique contraint chacun des députés d’un parti de suivre la ligne du parti. La ligne de parti touche le BQ qui dans sa nature prend en compte les dossiers propre au Québec, la ligne de parti du NPD favorisera les intérêts canadiens majoritaire et c’est une question de logique mathématique.

Si le NPD venait au pouvoir au fédéral, ça faciliterait beaucoup certaines demandes du PQ de Mme Marois, pour les raisons suivantes :

Le NPD a reconnu, dans la déclaration de Sherbrooke, adoptée en mai 2005, le caractère national du Québec. Ce parti préconise, depuis ce temps, un fédéralisme asymétrique, pour le Québec, incluant un droit de retrait avec pleine compensation financière, si le fédéral intervient dans les champs de juridiction exclusive des provinces, comme la santé, l’éducation, les politiques familiales, le logement etc., ce que les Libéraux et les Conservateurs refusent de faire.

Pour voter stratégique, ne pas voter par anticipation mais attendre d’analyser les sondages qui devraient sortir pour chacun compté du Québec, ce qui devrait indiquer l’ordre de préférence local pour chaque candidat pour mieux voter le 2 mai, si nous voulons bloquer un candidat d’un parti que nous n’aimons pas.

Je lis vos chroniques et je vous respecte, mais de grâce, pour votre propre crédibilité, veuillez svp faire preuve de moins de partisanerie péquiste/bloquiste.

Comme plusieurs, j’ai été tenté par le NPD. Puis, je suis allé à une assemblée où participaient tous les candidats de ma circonscription.

Avec effroi, j’ai découvert que le candidat du NPD dans Jeanne-Le Ber, Tyrone Benskin, parle très laborieusement français.

La leçon : être d’accord avec un parti, c’est une chose importante. Mais que le député soit capable de faire correctement le travail dans son coin, c’est peut-être encore plus important.

C’est la débâcle du Bloc face au NPD!

En désespoir de cause, il paraît qu’il y a même quelques esprits retors séparatistes qui nous ressortent la position du NPD lors du rapatriement de la Constitution en…1982 bordel!

Non mais fuut-Il qu’ils soient désespérés…

Pour sauver le Canada et garder le Québec petit et soumis tout est bon et respectable;les sondages bidons de Gesca et commentés abondamment par Pratte et Radio-Canada le prouvent.

En quoi Les Libéraux,le NPD ,les conservateurs ,les verts,André Arthur peuvent êtres plus utiles au Québec que le Bloc?

Depuis la pré campagne et le début de la vraie jamais je n’ai vu un parti politique se faire tant varloper que le bloc.

Cependant ça prouve une chose que le mouvement souverainiste dérange beaucoup, peut-être même qu’il fait peur.

André Pratte, gesca,radio canada sont vraiment les gardiens du Canada au Québec. Une vraie convergence pour gagner du temps.Car le temps est tout ce qui reste aux fédéralistes à défaut d’avoir le talent.
De plus en plus l’impression que cette fédération par moment ne tient plus que par la manipulation pour obtenir les votes,et par la corruption pour obtenir l’argent.

Pierre Bouchard résume très bien la perte de temps que ce serait d’appuyer le NPD au Québec. Quand bien même J. Layton est une personne sympathique et « le fun ».

pour ceux qui ne croit plus au rêve de la souveraineté, voter BQ ne fait plus beaucoup de sens. Su on continue à voter PQ au provincial, ce n’est qu’un vote pour un meilleur gouvernement.

Au fédéral, on ne se demande plus qui est le meilleur, mais bien qui est le moins pire.

J’achète la théorie que tous ces sondages dont on nous bombarde à 10 jours de l’élection ont pour motifs de mélanger l’électorat du Québec en particulier…..parce que l’élection massive du Bloc au Québec ne permettrait pas de légitimer le gouvernement canadien.

Ils veulent influencer parce qu’ils sont paniqués et ne savent plus quoi faire. Alors ils interprêtent les sondages.

Et le message aux gens qui ont des députés conservateurs élus au Québec, ne trahissez pas les autres citoyens du Québec en réélisant ces personnes qui ont participé à ce gouvernement et qui sont de tous les scandales et qui ont été antidémocratiques.

Jack c’est un bon gars….il sert la bière, joue de la « ruine-babine » bref un bon voisin en camping. Mais comme représentant….politique on repassera.

Peu importe qui remporetra la mise le 2 mai, la SRC hier n’a cessé de nous pilonner l’information à l’effet qu’après 1,5 millions de personnes ayant participé à la ‘tite boussole, sur la moitié des questions, il y a des divergences notables entre les répondants du Québec et ceux du RduC.

De surcroît on se plaisait à affirmer que l’écart le plus significatif était l’inclusion dans la constitution canadienne de la notion de la « Nation québécoise » et le bilinguisme des juges à la Cour suprême.

Force est de constater que pour le RduC, tant et aussi longtemps que la « Nation québécoise » n’est qu’un instrument de folklorisation du Québec, ça va, mais lorsqu’il est question de lui donner quelque signification que ce soit, là, ça ne va plus.

Je ne comprend pas non plus l’aversion maladive du RduC à l’égard du bilinguisme pour atteindre les plus hautes fonctions de l’État. Pour ma part, si quelqu’un se prétend de niveau « National », cette personne se doit d’être en mesure de s’adresser à l’ensemble de la population peu importe sa langue officielle. Si un soi-disant brillant avocat n’est pas assez intelligent pour apprendre les deux langues officielles, c’est qu’il est trop con pour accéder à un siège de la Cour suprême!

À quelques nuances près, la plupart des observateurs expliquent que la montée du NPD au Québec ne se traduira pas en députés le 2 mai prochain. Ce stratège cuisiné par les fédéralistes est offert aux indécis qui espèrent-ils, pourraient faire la différence dans les comtés à majorité faible.

Il faut nettement plus qu’un sourire d’un bon gars pour obtenir l’appui de l’électorat, ce bon gars promet le 2.2 milliards en compensation de taxes à Québec et du même coup il promet aussi de contribuer à la construction de la ligne sous-fluviale à T-N-L, ceci contre les intérêts des Québécois.

Cette élection est une des plus déterminantes pour l’avenir du Québec. Un autre gain majoritaire (40 et +)du Bloc signifie que les Québécois refusent les agendas des adversaires fédéralistes au Québec.

À ce moment, il devient limpide que le Québec devra assumer son destin seul, imaginer la suite. Pour moi, la vérité n’a pas de prix !

UN VOTE POUR LAYTON EST UN VOTE POUR HARPER

Les votes pour le NPD en 2011 vont réduire nécessairement les majorités obtenues par les bloquistes et libéraux élus en 2008 pour faire élire les candidats conservateurs dans les comtés où ces derniers détenaient la deuxième place à l’élection de 2008. Il faut vraiment être prudent le 2 mai prochain lorsque viendra le moment d’apposer notre X sur notre bulletin de vote dans les comtés où un candidat bloquiste ou libéral l’a emporté par une faible marge en 2008. Si nous ne voulons pas provoquer l’élection d’un gouvernement majoritaire conservateur il faut éviter de voter pour le NPD parce qu’un vote pour le NPD favoriserait le passage du conservateur en tête pour son élection.

Parlons mathématiques:

Parti A 15 votes ( BLOC Qc )

Parti B 10 votes ( Conservative )

Parti C 1 vote ( Liberal )

Parti D 2 votes ( NDP )

Élu parti A ( BLOC Qc )

Si 6 votes du parti A passe au parti D voici la nouvelle répartitions des votes

Parti A 9 votes -6 ( BLOC Qc )

Parti B 10 votes ( Conservative )

Parti C 1 vote ( Liberal )

Parti D 8 votes +6 ( NDP )

Élu parti B ( Conservative )

Si vous ne voulez pas que le parti B ( Conservative ) soit au pouvoir mais vous désirez “essayer” le parti D ( NDP ) votre geste entraine l’élection du parti Conservative que vous ne voulez pas voir au pouvoir et votre parti D ( NDP ) ne prendra jamais le pouvoir !!!

Pas moins de 4 sondages utilisant des méthodologies différentes disent la même chose. Le NPD et le Bloc se sont rendus à quasi égalité dans les intentions de vote des Québécois au cours des derniers jours. Que sera la suite, c’est une autre histoire. Mais y voir un complot est ridicule: Le sondage Crop donnait la souveraineté à 42% et le PQ fortement en avance au provincial.

Au plaisir

Monsieur Lisée,

Suite au commentaire « 11 »(François 1) qui reproche aux indépendantistes de remonter à la position du NPD de 1982. Je trouve particulièrement tragique que nous soyons si peu connaissant de notre propre histoire, ce qui fait bien plaisir à ceux qui nous regardent de haut.

Ce n’est pas seulement à 1982 qu’il faut remonter, mais à 1782 et même plutôt.

Si nous avons à faire à Claire Durand, spécialiste des sondages, ce serait intéressant de le savoir. Quoique ce semble être le cas.

Le commentateur du sondage Crop, Y.Rivest a fait des déclarations étranges sur le vote NPD au West Island. Mme Durand ou J.F.Lisée, le vote libéral régresse t’il dans le West Island au profit du NPD d’au moins 12 à 16%?

Autre propos, de sondage Léger d’importance depuis cette poussée du NPD au Québec nous n’en trouvons pas trace. Alors?

@J-P. Gascon
« … et votre parti D ( NDP ) ne prendra jamais le pouvoir !!! »

Selon votre logique, le NPD ne pourra effectivement jamais prendre le pouvoir. L’accession au pouvoir se fait une marche ou deux à la fois.

Voter NPD à cette élection-ci ne le mènera pas au pouvoir. Toutefois, il le fera progresser vers ce but.

Si Harper obtient sa majorité le 2 mai, la terre ne cessera pas de tourner. Il y aura d’autres élections qui vont suivre. peut-être réussirons nous un jour à casser ce monopole bipolaire Rouge-Bleu. Toutefois, il faut commencer par oser faire le premier pas.

« C’est la débâcle du Bloc face au NPD! » (François)

Certainement!

La débacle du Bloc va noyer le NPD dans ses flots

@ Richar Lupien (# 81):

Le NPD existait en 1782? Ah… Je ne savais pas… Quelqu’un a quelque chose là-dessus?

Libre à vous Monsieur de demeurer encroûté dans les Plaines d’Abraham. Le reste du Québec évolue, LUI, et ceci sans renier son histoire. Il est depuis longtemps sorti de son rôle de porteur d’eau que certains voudraient continuer de lui faire jouer histoire de mousser leur doctrine séparatiste d’un autre âge.

Les Québécois ont progressivement repris les rênes de leur destin et ce, à l’intérieur de NOTRE beau et grand PAYS, le Canada!!!

Bonjour,
Mais que voulez vous ? C’est la théorie du complot qui donna naissance au nationalisme québécois et c’est toujours par la théorie des différents complots que le nationalisme brinquebalant essaie de subsister. Cela achève avec l’ère électronique heureusement pour nous. Bien des assiégés ont commencé leur lente compréhension et comme toujours dans cette société qui se croit distincte, lentement, très lentement, tranquillement et surtout pas vite…….. Au plaisir, John Bull.

Je suis d’accord avec Youlle. C’est exactement ce que certains ne comprennent pas. En votant NPD, ils sont en train d’oeuver directement à l’élection du parti Conservateur, tout en prétendant vouloir l’éviter.

Une réflexion qui fait défaut et qui en fait montre précisément une absence de réflexion sérieuse sur la réalité.

Je remarque que ce graphe a la typique allure de crosse de baton de hockey.

C’est a creuser.

Trève de plaisanteries,

Quand je regarde ce graphe je vois un chose avant tout.

Tous les partis baissent dans les intentions de vote, sur un période de 3 semaines. Tous sauf le NPD.

Il y a un transfert d’intention de vote des Libéraux ET du Bloc ET des Conservateurs, vers le NPD.

Ca c’est intéressant, et il est la le message.

À défaut d’un renouvellement du discours politique, l’électeur trouvera une facon de renouveler les gens en place.

Car répéter la même expérience plusieur fois et espérer un résultat différent n’est-ce pas une manifestation de la folie?

J’ai bien hâte de voir les prochains sondages de Léger marketing et d’Angus Reid. Ces deux fimes sont fiables. Malheureusement, le dernier sondage a dû rétrécir l’écart de 10% qu’on avait pour ces deux sondages car des suiveux ont dû suivre la parade. Le sondage donnant le NPD premier au Québec était non scientifique et vraimentun bas en coup dans la ceinture envers le Bloc.

Si ça avait été pour le Bloc, les fédéralistes nous auraient traiter de tous les noms.

Mais j’espère que le Bloc va avoir une avance de 2% à 5%. Ensuite, les gens vont s’Aperçevoir que le sondage de la semaine passé était de la frime. Et surtout, quand ils vont s’apercevoir que les autres Canadiens n’appuient pas le NPD comme le Québec, un pourcentage du vote du NPD va revenir au Bloc.

Bonjour,

Incroyable, un retour au beau risque du temps de René Lévesque) : Et pipip hourra !

Entre temps, à moins de se couvrir les yeux il fait bien admettre que ce duo PLQ-BLOC est une aberration totale! Ça donne pas des enfants forts… un tel duo ! Qui même se déteste !

Donc ce mariage (l’eau et le feu) n’est pas naturel avec toutes les conséquences que cela entraîne pour notre peuple.

Le Bloc peut bien « défendre les intérêts du Québec » mais c’est très difficile si sa compagne en est irritée ; et dont l’objectif premier est de défendre le Canada puisque Canadian « first and foremost » !

À moins que… il y ait un vrai couple.

Qui est surpris que le citoyen s’y soit perdu comme le Bloc (c’est-à-dire gauche-droite au lieu de Souv. VS fédé) ? Personne.

Solution donc :

Élire un gouvernement souverainiste en 2013.

Mon Dieu que ça fait du bien de voir les séparatistes se faire casser la gueule. Ils doivent même sortir le vieux Parizeau qui a bien sûr répété la même cassette des années 1970. Mon Dieu la honte…

Les plus populaires