Les splendides villes fantômes chinoises

On disait récemment que la Chine était devenue le nouveau far-west du capitalisme. Exploitation éhontée, dédain pour les normes, l’environnement, le filet social. C’est de moins en moins vrai. Avec la montée d’une nouvelle classe moyenne, et sous le pompeux slogan de « société harmonieuse », le pouvoir chinois s’est éveillé à la nécessité de respecter une ou deux règles de bienséance.

Ce n’est donc plus le far-west du capitalisme, mais le far-west du keynesianisme !

Étrange... aucune voiture (Cliquez pour agrandir)
Étrange... aucune voiture (Cliquez pour agrandir)

Dans sa volonté de maintenir le chômage à un niveau acceptable et de tenir la machine économique en marche, l’État chinois (et les provinces, et les villes) financent des constructions de quartiers entiers qui restent… fantomatiquement vides.

On estime à 64 millions le nombre de logements vides en Chine. Assez pour héberger la moitié des ménages américains ! (Ou donner trois appartements à chaque Canadien.)

Deux journalistes du site Business Insider se sont amusés à trouver ces quartiers grâce à Google. Ils en publient 19 photos et ajoutent qu’avec 20 nouvelles villes construites chaque année, ils espèrent allonger bientôt la liste…

Cela dit, si les constructeurs chinois cherchent un petit boulot pour s’occuper, qu’ils viennent nous construire un ou deux Chums…

(Merci à l’alertinternaute Sylvain Goulet pour ce signalement.)

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

10 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Souvenez-vous dans le film 2012.. se sont les Chinois qui »sauvent » l’humanité… ils sont peut-être en train de construire des maisons pour héberger les millions de personnes qui déferleront sur la Chine dans un an jour pour jour 😉

Cela prouve que les banquiers globalement sont à peu près tous de tristes idiots et des imbéciles de première catégorie ! 64 millions de maisons complètement vides ! De quoi loger 300 millions de Chinois ! Le problème c’est qu’avec le salaire moyen chinois actuel, cela prendrait en moyenne 125 ans ! pour rembourser l’hypothèque ! L’industrie de la construction en Chine représente 60 % du PNB !

Bonjour,
Mais que faites vous de la brique, Monsieur Authier? L’immobilier est le super levier ! Et certains Chinois achètent ces propriétés sur le champ ! En connaissant la force économique de la Chine, pourquoi avoir peur de construire à profusion car il y aura preneurs ! Car ce n’est pas comme certains Tanguis québécois qui à 50 ans habitent encore chez leurs parents, même en étant près du bruit des autoroutes ou encore pire de la Métropolitaine ! Au plaisir, John Bull.

C’est le comportement typique de toutes les dictatures : plier l’économie à leur bon plaisir !… çà ne marche jamais …

Difficile à évaluer sans connaître un peu plus la réalité locale. Une photo reste figée dans le temps ainsi qu’un chiffre statistique. Sans plus d’info, on n’en sait rien. Considérant le système de voirie qu’on voit dans ces villes, peut être que la Chine renouvelle son parc immobilier suivant les modèles urbains occidentaux, non? Les voitures viendront bientôt y remplacer les vélos et alors, en jugeant par les embouteillages et la pollution, vous allez les considérer comme des splendides villes vivantes?!

@John Bull, d’accord qu’ils vont se vendre, mais quand et a quel prix… ce qui compte c,ets le profits.
Donc si les quartiers sont accessibles(des villes et parcs industriels) rapidement avec des monorails(suspendus), et que les bâtiments sont économes d’entretien c. à d. avec panneau solaires et éolienne domestique, réservoir de récupération des eaux de pluies et traitement (appareil living machine dans une petite serre qui donne aussi le côté magique de produire soi-même quelques légumes, un petit bassin d’aquiculture personnel avec ça).
Un marché de légumes, fruits, poisson et viande fraiche et ils vont se ruer dessus.
Ce qu’il y a de certain c’est que le temps de commutation au travail compte beaucoup surtout si on veut faire de longues journées de travail et le fait de pouvoir entretenir a peu de frais et en peu de temps sa résidence aussi…
Pensez aux villes minières, une patinoire, une piscine, une salle de quilles, quelques terrains de squash et de tennis, un cinéma (tout du 12 mois d’utilisation), une institution d’enseignement général+garderie, clinique+pharmacie+nettoyeur, 2-3 restos pour tout les quartiers d’environs 10000 habitants et vous avez la combinaison gagnante.
Étant donné que l’énergie, l’eau et le temps deviennent des préoccupations majeures pour l’avenir le fait d’avoir ça accesible de manière autonome vous permet de hausser la valeur et le prix de ces logements et de les rendre non seulement attrayants mais irrésistible on change de créno, on vend beaucoup plus cher, on finance sur 35ans mais bonjour les profits.
S’ils font la même erreur que tout les autres pays en mettant la voiture au centre du développement ils seront dans la même merde bientôt.
S’Il y avait des pistes cyclables et de marche abritées pour les déplacements dans les quartiers (12mois) et des monorails ou on peut transporter sa bicyclettes. Avec des monorails express pour des inter-communautés, et d’autres rapides pour des longues distances, pistes cyclables et piétonnes abritées pour les autres déplacements.
Le moins de transferts possibles mais de longues distances rapides la bicyclette, le segway et la marche feront le reste.
Équiper c,est logement bien sur coutera quelques dollards mais en changement complètement l’utilité et le segment d’occupants on peut plus que tripler les profits escomptés surtout si en plus on les finance. 35ans ferme terme et amortissement transférable. Calculez juste dans 10ans ce que ça donnera, les autres 25 ans seront du gravy. Si vous trouvez les créances trop longues vous n’aurez qu’à les revendre à d’autres investisseurs.