Mathilde Roy,Alec Castonguayet Anabel Cossette Civitella ">

L’évolution politique de Pierre Karl Péladeau

De ses dons au PLQ et à l’ADQ à ses rencontres privées avec Stephen Harper, voici un tour d’horizon des anciennes relations politiques du chef péquiste.

Dans la même catégorie
7 commentaires
Les commentaires sont fermés.

On ne peut faire confiance à pareille girouette. Et qui plus est, il se sert de la popularité de sa conjointe dans la peoplisation de la politique.

C’est complètement invraisemblable. et surtout comment expliquer le silence devant l’accumulation de bourdes de ce couple.

Y a vraiment de glorieux… de laisser ainsi PKP et Julie faire ainsi la pluie et le beau temps.

Salut les Beautés! Quelle immaturité..

« On ne peut faire confiance à pareille girouette. »

C’est une girouette parce qu’il est revenu sur sa décision de ne pas se lancer en politique? Vous avez la girouette facile madame, à moins que vous ne fassiez référence au financement de différents politiques? Si c’est cela, alors vous trouverez l’explication (peut-être incomplète, à vous de lire entre les lignes) dans l’article de M. Castonguay : http://www.lactualite.com/actualites/politique/lart-de-la-guerre-selon-pkp/

Vous « vend le punch » : ce n’est pas du girouettisme.

« Et qui plus est, il se sert de la popularité de sa conjointe dans la peoplisation de la politique. »

Ah oui, parce que tenter (avec succès d’ailleurs) de faire peur aux bonnes gences pendant 3 semaines de campagne électorale en brandissant le spectre d’un référendum n’est pas de la peoplelisation… D’accord, le style est différent, jouer sur la peur plutôt que l’amour, mais au fond…

« et surtout comment expliquer le silence devant l’accumulation de bourdes de ce couple. »

Personnellement je m’explique pas la ré-élection du PLQ après les bourdes qui ont fait les manchettes pendant les 9 ans du règne Charest, à chacun ses mystères…

« Personnellement je m’explique pas la ré-élection du PLQ après les bourdes qui ont fait les manchettes pendant les 9 ans du règne Charest, à chacun ses mystères… » (sic)

Pourtant très simple à expliquer: les Québécois ne veulent pas de référendum et pas plus du Parti Québécor.

SVP, sortez votre tête de la vase dans laquelle elle mature depuis trop longtemps et venez énergiquement joindre le VRAI peuple Canadien-Français résidant dans le belle province de Québec!

Bogue à potins.

« Salut les Beautés! Quelle immaturité.. »

Autrement dit salut la ou les pitounes!

Qui est immature?

Effectivement. Ce couple nage littéralement dans les conflits d’intérêts depuis très longtemps et les trouillards péquistes s’agenouillent devant lui comme des valets de pied devant leur maître tout-puissant.

Ils tolèrent de ce duo infernal des tonnes de gaucheries et de maladresses inacceptables et dont ils se seraient gravement scandalisés si 1% de ces stupidités avaient été commises par le Parti Libéral du Québec.

Que penserait René Lévesque de tout ça???

Tous le savent mais personne dans ce parti autrefois démocratique et ouvert à la discussion ne veut sortir du rang pour dénoncer la comédie risible que représente ce duo. Au moins, aucun péquiste n’a ouvertement défendu Julie lors de sa larmoyante sirtie de la semaine dernière.

Au fait, la « séparation » de Julie et PKP juste avant que Mme. Marois ne lui octroie les privilèges incroyables que les Libéraux ont dû corriger…y avez-vous cru?

Son « évolution politique » va de concert avec SES intérêts personnels point à la ligne!

Et que dire de la pièce de théâtre monté de toute pièce…. « C’est mon bébé » alors que Productions J était passée en d’autres mains dans les jours précédant le mélodrame.

Et qui plus est, le tollé soulevé par les médias de Québécor quand Martin Cauchon est arrivé en sauveur des médias régionaux de Gesca..

La vente de ProductionJ à un ami avocat de la boite pourrait prêter aussi à un même questionnement. Qui se cache derrière l’acheteur de Productions J?

Deux poids deux mesures…. Le silence médiatique complice n’est que la démonstration de l’étendue du contrôle qu’exerce ce couple sur eux..