L’image: Après les FrancoFolies, que coupera Harper ?

Alors qu’on apprend que les Montréalais et touristes assistants aux concerts « gratuits » des FrancoFolies cette année devront faire une « contribution volontaire« , l’industrie touristique se demande jusqu’où ira le gouvernement Harper dans ses coupures de budget dans l’industrie du tourisme.

Ce blogueur a appris en exclusivité que les conservateurs s’inspirent d’exemples européens, où les coupures sont allées très, très loin, comme le démontre l’image suivante:

Laisser un commentaire

J’espère que davantage de coupes seront effectuées dans la culture. Si les gens veulent voir des spectacles, ils doivent payer ou contribuer… pourquoi tous les canadiens devraient-ils payer pour qu’une petite minorité assistent a des spectacles?
Les artistes doivent apprendre a voler de leurs propres ailes avec le moins de subventions possible… est-ce que les Beatles ou Rush a eut besoin de subventions pour faire des spectacles? Non… pourquoi? Parce qu’ils avaient du talent et les gens sont prêts a payer pour voir les spectacles.
Il y a trop de BS artistique, des gens qui n’ont pas la créativité nécessaire afin de vivre de leurs arts et qui sollicitent les précieux deniers publics pour avoir le luxe de ne pas travailler comme tout le monde… plutôt que de contribuer au système, ils en dépendent.

Je déplore la subvention a Juste Pour rire qui a été annoncé la journée même ou le Canada envisage le Québec pour stocker tous les déchets nucléaire canadiens!
Quand les artistes cesseront-ils d’être les Guignols du pouvoir?
Fermons Téléfilm Canada et autres respirateurs artificiels de la culture, les artistes seront forcé d’évoluer ou de se trouver un emploi comme le monde normal.

Facile à comprendre. Graham Fraser a déploré (C’est son seul pouvoir) qu’il était de plus en plus difficile pour ne pas dire impossible de travailler en français dans la fonction publique fédérale.

On a vu il y a deux semaines que les juges de la cour suprême ne seront plus tenus au bilinguisme.

Eh bien si les francopholies ont fait leur demande de subvention en français, facile à comprendre, « Y comprennent pas à Ottawa…le français ».

Tiens un autre exemple….l’harmonisation de la taxe fédérale TPS avec la TVQ….eh bien le fédéral a payé des provinces anglophones mais ne veut pas payé la compensation au Québec….encore là, si la demande a été produite en français « Y comprennent pas à Ottawa »… »faque » Y paieront pas ».

La question en français c’est « Qu’est-ce qu’on fait là? »

Le gouvernement Harper est cohérent : moins de culture, plus de contrôles, moins de libertés. Tout un programme qu’il nous rentre de force dans la gorge. Et il paraît que l’en en redemande, élection après élection !

Serait-on si bêtes et soumis face à l’arbitraire d’un pouvoir rétrograde ?

Comme le dit « Dupe » c.#4, ils sont cohérents.
Ils sont pour la loi et l’ordre tout en voulant abolir le registre des armes à feu.

Il y a certes d’autres exemples mais, ça me tente pas d’être en fusil ce matin…

@Jérôme: Travailler comme le monde normal, est-ce que ça inclut faire du télémarketing et appeler le monde à 20h pour leur poser des questions débiles, les abonner à un journal auquel ils sont déjà abonnés ou leur vendre une pompe à chaleur? Travailler comme le monde normal, est-ce que ça inclut être « associé » dans un grand magasin, ne pas avoir été formé pour être capable de répondre aux questions des clients, essayer de leur faire acheter le produit le plus cher et ne pas honorer la garantie quand la merde brise 2 jours après l’expiration? Travailler comme le monde normal, est-ce que ça inclut se faire fourrer par un patron sans scrupules qui coupe allègrement les heures? se faire pelotter par un boss visqueux dans l’back room? se faire intimider par un contremaître servile?
Et quand le « monde normal » a envie d’oublier son « travail normal », il regarde la Poule? Peut-être que de rire un peu ou d’écouter de la musique intéressante ça fait aussi du bien au « monde normal » …

Cher Mlemay,

La taxe de vente tvq n’est PAS harmonisée avec la tps… il y a encore DEUX taxes pendant que les autres provinces ont une TVH… C’est pourquoi cela que Québec ne reçoit pas son paiement pour l’harmonisation… lorsque le Québec n’aura qu’une seule taxe il sera payer… mais sûrement que Québec préfère garder sa taxe qui taxe la TPS!

Il faudrait que ça s’appelle Bilinguofolie car pour la Colonie Québec francofolie c’est trop séparatiste et anglofolie trop canadian.
Pour angliciser le Québec il faut mentir en bon colonisé fédéraliste et laisser croire que le bilinguiisme n’est pas une utopie totalement impossible et ce n’est pas seulement pour les Québecois .
Le bilinguisme au Canada ferait du tort au Canada dit mister Moore

À peu près un nouveau film québécois par semaine… C’est vrai que le méchant Harper fait de grosses coupures dans la culture!

Frédéric, je suis 100% pour la culture… mais pas subventionné…
Pourquoi pas subventionner les restaurants tant qu’a y être… ça fait du bien de manger au resto, mais pas a le subventionner!
Imagine si on avait l’habitude de subventionner les restaurants… pour que les gens puissent manger gratuitement et que par la suite les clients prennent un air surpris de voir les subventions coupées et d’avoir a payer pour le repas!

Travailler c’est avoir sa dignité, d’avoir son propre revenu pour faire ses propres choix… et de payer moi-même lorsque je les fais.

Le gouvernement s’apprête a charger pour les soins de santé… alors pourquoi devrait-on continuer de subventionner les festivals gratuits?

Il pourrait couper les services de traduction à la Cour Suprême et aussi dans le reste de l’appareil gouvernemental.

C’est de moins en moins nécessaire puisque les Québécois sont de plus en plus bilinguesr.

Et imaginez quand la propositin Lisée sera mise en place et en force (genre tous à Dawson) ben on en aura plus besoin pantoute tout le monde par icitte au grand complet étant bilingue tout le monde va parler anglais.

Ne voilà t-il pas de belles économies en perspectives. Yé!

Jérome se dit « 100% pour la culture » (#10) mais contre les subventions à la culture, parce que, dit-il, les Beatles et Rush ont pu se frayer un chemin en raison de leur talent.

Je le cite (#2): est-ce que les Beatles ou Rush a eut besoin de subventions pour faire des spectacles? Non… pourquoi? Parce qu’ils avaient du talent et les gens sont prêts a payer pour voir les spectacles.
Il y a trop de BS artistique, des gens qui n’ont pas la créativité nécessaire afin de vivre de leurs arts. »

= = =

Beau raisonnement de pied! Et c’est tellement bien écrit…

Si les Beatles avaient chanté en roumain, avec le même talent et la même créativité, auraient-ils été invités au Ed Sullivan Show? J’en doute. Certes, leur talent est indéniable mais la domination de la culture anglo-saxonne a largement contribué à leur succès planétaire.

Vous connaisez Consuelo Luz? Yasmin Lévy? Sûrement pas. No wonder! Toutes deux pleines de talent, elles chantent en « ladino », la langue des Juifs d’Espagne… Et elles chantent sur des rythmes où se mêlent les traditions du flamenco et du Moyen-Orient. Pas très commercial… Le talent est là. La richesses des sonorités est là. Mais vous n’entendrez jamais ça au réseau NRJ ou à Musique Plus. Ni sur leurs équivalents américains.

Alors que Celiiiine, avec moins de talent, est diffusée partout.

Vous expliquez ça comment?

Des artistes québécois comme Paul Kunigis, qui chante en polonais et en yiddish, leur musique est largement diffusée, vous croyez? Le talent est là. Mais le marché est pas mal plus restreint que celui du rock (et toutes ses variantes) anglo-saxon.

Bref, Jérome, il y a certaines formes de talent qui ont besoin d’aide pour se faire connaître.

= = =

Autre chose. Vous raisonnez en Montréaleux. Les artistes n’ont peut-être pas besoin de subventions pour se produire à Montréal ou à Québec, mais pour se produire à Matagami, Ville-Marie, Rouyn-Noranda, Rimouski, Matane ou Baie-Comeau, c’est un peu différent.

Ce n’est pas l’artiste qui est subventionné; le gouvernement, par ses fonds d’aide, aide plutôt à défrayer les coûts de diffusion de la culture en région éloignée.

Dans une ville de 10000 habitants, la Compagnie Jean-Duceppe peut donner UNE représentation. Pas cinquante! Le transport des décors jusqu’à Chibougamau, vous savez ce que ça coûte? Un jour pour le transport, un autre pour monter les décors et ajuster l’éclairage avec le technicien local, un autre pour la représentation, et le lendemain, on démonte et on roule vers la prochaine destination. Pas mal moins payant que de s’installer pour un mois dans une salle de Montréal, avec 6 représentations par semaine.

Pourtant, le talent est là…

Vous savez, à Amqui ou à Amos, eux-autres aussi, ils ont le droit de goûter à la culture.

Avant de parler de « talent », pensez-y un peu…

Warren Peace,

Yvon Deschamps a fait des tournées sans décor, costumes, ni flafla, mais des bons textes.
C’est peut-être dur d’admettre, mais beaucoup d’artistes ne sont pas talentueux… mais veulent vivre de leurs arts plutôt que de travailler.

Lorsque la musique, théâtre, l’humour est assez bon, le public y réponds… s’il n’y pas suffisamment de réponse du public c’est parce qu’il y a quelque chose qui cloche dans le produit présenté.

Pourquoi faut-il piger dans la poche de tout le monde pour permettre a une petite minorité d’assister a des spectacles?

Donner des subventions n’Aide pas les artistes, ça les empêche d’évoluer vers quelque chose de mieux.
Si la compagnie Jean Duceppe veut absolument vivre de son art… ils n’ont qu’a creer des bonnes pièces de théâtre qui seront exportées partout dans le monde.
C’est curieux, pourquoi c’est toujours a peu près les mêmes qui ont du succès? La réponse est simple, le public y répond… lorsque le public répond pas et que le gouvernement doit donner des subventions, il y a quelque chose qui boite.

PS : Je suis originaire d’une région, non pas de Montréal.