L’image: Bombardier et Alstom s’unissent..

pour construire les wagons du métro de Montréal. C’est cependant ce qu’on appelle un mariage forcé, ou arrangé, fait dans l’urgence, car il y a un petit chou-chou déjà en route. Ce couple tiendra-t-il ? Jugez-en vous même, on a la photo exclusive de ces fiancés venus de l’au-delà de la concurrence:

Euh... lequel est Bombardier, lequel Alsthom ? En tout cas ils sont électriques!
Euh... lequel est Bombardier, lequel Alstom ? En tout cas ils sont électriques!
Laisser un commentaire

Moi je n’ai pas de problème avec les mariages arrangé,en autant que les enfants puisses avoir de quoi à manger et de quoi à se loger, surtout en région.

PAS DE PROGRÈS, PAS D’AVANCEMENT

avec ce vieux couple
on risque d’avoir un tramway plutôt qu’un métro

ça sera plus long pour aller au Parc Belmont

ça fera l’affaire de Jean Charest
yé pas pressé

et les conducteurs libéraux qui diront:
Avancez en arrière !

Un autre erreur de Charest discréditant le Québec dans le monde entier et nous privant des commerces de 95% des pays des Trois Amériques qui sont latinos .
En plus nous paierons bêtement aux amis voleurs de référendum de Charest un million de plus par wagon donc un milliard de $$$ de plus en y ajoutant les enveloppes brunes . Je me souviens des menaces de Bombardier de quitter le Québec si nous osons nous faire respecter par les féédéralistes et de leurs marchands de canons
On est vraiment une Nation de caves

Facture totale: 4,800,000,000$ (avec TVQ, emprunts, gestion, garage, pièces de rechange).
Chaque wagon revient donc a plus de 5 millions!!!

C’est 12 Colisées qu’on vient de nous passer en douce.

Le Gouvernement Charest est déjà passé à l’histoire comme le pire de notre histoire

« Bombardier et Alstom s’unissent… »

…pour mieux nous four…

Quoi de mieux pour illustrer le copinage entre les politiciens, les fonctionnaires, les grosses centrales syndicales et les grosses sociétés. dDe quoi donner des munitions à Maclean’s!!!

L’urgence, elle est beaucoup plus électorale qu’autre chose et je souhaite de tout coeur que les espagnols ne se feront pas passer ce sapin et qu’ils attaqueront cet amalgame nauséabond en cour internationale.

Que voulez-vous!

Bombardier construit des trains en Europe. Donc la politique exige que Alstom en fasse autant au CANADA.

Les agriculteurs et consommateurs québécois ont dû acheter des tracteurs Bélarus et des autos Lada pour que l’Alberta vende son blé subventionné par le Québec à l’URSS.

Les échanges sont les échanges.

@ François 1

Que voulez-vous les libertariens encouragent les grosses sociétés à fond et à bout de bras et leur donnent toujours raison de profiter de la situation à laquelle l’acheteur peut toujours dire non.

Les libertariens sont les champions du copinage « PRIVÉ ».

M.Lisée,
Le gouvernement M. Charest n’optimise pas le taux de rendement des deniers publics en accordant sans appel d’offre le contrat de fabrication des vagon à Bombardier-Alshoms, c’est-à-dire en le soustrayant au jeu de la concurrence. M. Charest cède les argents des contribuables aux carrossiers sans compter : 2.4 m/vagon contre le 1.43/vagon de CAF, des chiffres spéculatifs mais un ordre relatif plausible. Il gaspille pour ensuite se plaindre au dépôt du budget que les entrées de taxes et impôts ne progressent guère et que les citoyens auront le devoirs de subir d’autres levées.

Pendant ce temps,Bombardier-Alsthom jouissent d’un sur-paiement effectué en deniers publics alors qu’il aurait fait les vagons pour moins d’argent s’il eut été soumis à la concurrence.

Bien le service après vente importe, la création d’emploi local, en particulier à Ste-Anne de l’Apocathière, et la CAF aurait été tenue d’y faire la démonstration de ses capacité.

Mais non, Bombardier-Alsthom, des concurrents naguère s’unissent pour mieux détrousser les trésorerie avec les bénédiction du premier minstre.

Le même phénomène se releve dans le cas de l’octroi des permis de forage et exploitation des gaz de schiste. La C.-B., la FFC, le UK, la Norvège ont vendu les permis de forage ou des bandes-passantes (mais tous ont eu la constante d’avoir recours à l’encan) pour optimiser le bien public. Mais le Québec de M. Charest, au lieu de bonifier les entrées publiques, les a refilé à l’indutrie en prélevant des droits dérisoires.
Paul-André Dupuis

Un autre histoire que le Maclean’s pourrait ajouter dans un article sur la corruption au Québec.

Pour s’assurer de remporter l’élection partielle dans Kamouraska-Témiscouata, le gouvernement de Jean Charest a décidé d’acheter les électeurs en leur offrant un pot-de-vin de 1,3 milliard de dollars, ce qui représente la coquette somme de 37 700 dollars par électeur… Notez que cette somme ne sera pas comptée dans les dépenses électorales du PLQ…

Le Québec est vraiment une société distincte. Bombardier est capable d’obtenir des contrats par appel d’offres partout sur la planète sauf dans la Belle Province où l’on décide de procéder de gré à gré. Bombardier est très chanceuse que les autres pays ne fonctionnent pas comme le Québec, car son carnet de commandes serait beaucoup plus mince…

P.-S. L’entreprise espagnole CAF se dit capable de produire les voitures de métro de Montréal pour la moitié du prix… Pour que la circonscription de Kamouraska-Témiscouata reste rouge, les Québécois devront passer à la caisse…

@ Yvon Fleurent :

Vous étalez ici votre totale ignorance du mouvement libertarien et ça me désole.

Ce mouvement prône la réduction du rôle de l’État tentaculaire et opressif et encourage la liberté et la responsabilité individuelles.

Si les politiciens québécois accompagnés par leur horde de fonctionnaires protégés mur-à-mur avaient moins de contrôle sur nos vies et par le fait même, moins privilèges monayables, le Québec ne serait peut-être pas l’endroit le plus corrompu du Canada ne pensez-vous pas?

Dans le privé, la corruption a l’étrange singularité de jouer CONTRE celui qui la pratique en le rendant moins compétitif que ses concurrents mais lorsque l’État a le monopole…
on sait tous ce qui advient: ce sont les contribuables qui paient la note et non les corrompus.

Le mouvement libertarien est CONTRE toute ingérence de l’État, INCLUANT les subventions aux entreprises, qu’elles soient grosses ou moyennes et petites.

Renseignez-vous correctement que diable.

Déjà, les wagons, c’est pour les bestiaux. Dans le cas de voyageurs, on parle de voiture.
Par ailleurs, CAF a très peu d’expérience en métro fer, comparé à Alstom, ou à Bombardier. Ils n’ont pas de mal à casser les prix, mais après pour livrer des métros en temps et en heure, c’est une autre affaire.