Les images de 2012: attentes aux urgences, de pire en pire

liste

Laisser un commentaire

Et la solution mise de l’avant dans le dernier budget est simple et efficace : si vous vous trompez de diagnostique, vous paierez 100 $.

Il fallait y penser…

Décidément les solutions libérales sont payantes !

LA solution? PRIVATISER une partie de notre système de la santé et briser les monopoles syndicaux!

Claude Montmarquette vient de dire à l’émission de Christiane Charette qu’on à habituer les Québécois à la « gratuité ». LA GRATUTÉ!!!!!!

Voilà qui explique les problèmes des lignes d’attente.

Moi, le zozo, je pensais qu’on financait, avec nos impôts, le système de santé.

Toton que je suis! Bin non! je suis un bébé gâté qui est habitué à être soigné Gratis!!!

Exit 50% de mon salaire! je suis conditionné à la gratuité!

Sortons manifester dans les rue! Au secours! ON nous prend pour des CAVE!

Pour éviter une telle attente, M. Parizeau a très bien compris, qu’il valait d’aller ce faire soigner dans un hôpital anglophone…sans infirmières du privé, sans « overtime ». De quoi, ce poser des questions…

Le petit chien a gauche au gros chien noir a sa droite:
« Bof! De toutes facon mon probleme de prostate acheve! Finis les envies a répétition! Ils ont décidés d investir dans les bosses….Les bosses de prostate….probablement aussi les autres bosses cancéreuses…..«
Le gros chien noir:
« Niaiseux! C est des bosses de ski acrobatiques dont ils parlent… C est une priorité historique…Pas de cancer!….«

Vous savez-bien M. Lisée que cette photo est une conséquence de la déforestation.

Rien à voir avec la santé.

« LA solution? PRIVATISER une partie de notre système de la santé et briser les monopoles syndicaux! » (François 1)

À bon!

Avec cette solution il va y avoir moins de malades.

C’est songé.

@ Yvon Fleurent:

« Avec cette solution il va y avoir moins de malades… »

Bien sûr que non Yvon mais les malades seront soignés beaucoup plus rapidement (pas dur à battre…) et plus efficacement (pas dur à bettre non plus…) comme partout ailleurs dans le monde où le privé a sa place, incluant en France, pays fétiche des gauchistes-séparatistes, sauf évidemment en Corée-du-Nord et à Cuba, modèles de démocratie.

Notre problème en santé et dans les autres ministères étatiques du Québec en est un d’organisation de travail ET de lourdeur bureaucratique syndicale. Pas de revenus (nous sommes déjà les plus taxés et les plus imposés en Amérique-du-Nord)!!!

@ François 1

La magie du privé oui, un dogme d’une religion. Des miracles!

Les cliniques médicales sont des entreprises privées. Seule la paye vient du gouvernement comme celles qui construisent des routes.

S’il y a une place pour attendre c’est bien là.

Pour votre histoire de la France vous auriez du lire le reportage du médecin français sur l’Actualité. Il nous envie.

Je suis entré dans l’urgences 12 fois cette semaine en 4 jours simplement pour m’être fait piquer par une guêpe qui m’a infecté.

Je peu vous dire que sa ne niaise pas pantoute dans ces locaux. Il n’y a pas de placotage, pas le temps sa presse.

De toute façon ce sont les médecins qui passent les patients, des entrepreneurs privés, des travailleurs autonomes.

Ils n’iront pas plus vite dans le privé, ils sont dans le plancher et déjà au privé.

De plus le système c’est privatisé rapidement depuis 15 ans et il c’est empiré avec le privé et vous êtes le premier à toujours en parler.

Tous vos commentaires disent la même chose: le privé, LE PRIVÉ, les syndicats le gouvernemaman, les gauchistes-séparatistes, les socialistes et la privatisation. Toujours des énoncés gratuits et sans fondement selon le dogme des libertariens et des libéralistes. Jamais de références ni de chiffres, juste des énoncés.

Juste à vous lire, vous ne connaissez probablement rien en santé.

Je propose un autre titre pour l’image: Les Québécois font la file pour dire à Charest ce qu’ils pensent du dernier budget.

Pour les amateurs du privé, j’ai hâte de les voir pogné avec un cancer. Ils n’auront pas assez de la vente de leur maison pour payer les médicaments, l’ ou les opérations, le suivie etc…

Dans un futur, le privé, ne s’occupera que des cas payants et les cas lourds et longs à traiter restera au public. On reviendra à l’époque ou on endurait notre mal parce que pas d’argent.

Je croyais que cette photo provenait d’un blogue sur les effets de la déforestations …il y a un bout déjà ?? Bonne année quand même et bon recyclage en 2012 !

Les commentaires de Jean Charest durant la campagne électorale de 2003 : .
Ayoye car on doit dire que la situation s’est dégradé malgré les huit de pouvoir de notre ……..

Deux remarques: 1- Il semble qu’il y ait moins d’attente qu’aux urgences. 2- Pour une égalité des sexes, une fois de plus, les filles chiens (comme on dit en anglais) sont avantagées par rapport aux mâles.

On m’a récemment raconté que l’urgence du centre hospitalier de Maria (Gaspésie) était en tête pour le minimum d’attente il y a environ 10 ans. Puis des administrateurs eurent la géniale idée d’y supprimer 8 ou 10 lits, pus la voilà à la traîne. Solution ? Les administrateurs ont décidé …d’agrandir l’urgence ! (malgré qu’on leur ait fait la démonstration des conséquences des coupures et la réclamation du rajout des lits retirés !)

@ ClaudeP69 (# 11):

Et pourtant, le privé est présent dans tout le monde civilisé (France, Angleterre, pays scandinaves, etc.).

Comment font-ils pour soigner leurs malades?

Seuls Cuba, la Corée-du-Nord et le Canada l’interdisent!

Si le monde qui ne sont pas trop malades allaient dans les cliniques sans rendez-vous (les fois que j’y suis allé je n’ai pas attendu plus que 2 heures 30) plutôt que dans les urgences, le problème serait à moitié réglé. Je travaille dans un hôpital, c’est drôle mais quand l’urgence est vide, personne en parle, il n’y a jamais de journaliste qui viennent prendre des photos des civière vide. Partout même dans des pays dit civilisé (comme les USA) ou il y a du privé, on peut toujours troouvé une anecdote ou un patient a reçu un mauvais diagnostique ou qui a attendu trop longtemps. C’est facile la démagigie par anecdote.Mais je vous l’accorde, seul les pauvres qui n’auraient pas d’assurance devrait attendre. La santé d’un pauvre vaut moins que la santé d’un riche, c’est connu (sarcasme).

@ Christian Lanouette

« La santé d’un pauvre vaut moins que la santé d’un riche, c’est connu (sarcasme). »

Ce n’est pas un sarcasme puisque c’est parfaitement vrai aux USA. Au Québec si un pauvre n’a pas d’argent il endure son mal de dent.
============

« Et pourtant, le privé est présent dans tout le monde civilisé (France, Angleterre, pays scandinaves, etc.). »

Vous avez oublié le Québec dans votre liste Monsieur François 1.

Alors ils font comme au Québec.

« Seuls Cuba, la Corée-du-Nord et le Canada l’interdisent! »

Vous faites de la désinformation Monsieur François 1. C’est complètement faux ce que vous dites.

Au Québec le privé n’est pas interdit et ne l’a jamais été. Entre 32 et 40? de la santé est privé.

PS. J’espère qu’avec vos gros sabots vous me voyez venir.

Les plus populaires