L’image de 15h15: Le cauchemar de Jean Charest

Chaque nuit, Jean Charest rêve qu’il décide de se lancer dans une commission d’enquête sur la construction.

(Photo: Julian Beever.)
(Photo: Julian Beever.)

Sérieusement, ce que vous voyez est une photo prise sur un dessin. En effet, les gens sur le canot pneumatiques sont réels, mais toute la chute et le croco sont dessinés par l’artiste britannique Julian Beever sur le sol. On peut voir cette image et d’autres semblables sur le site de l’artiste ici.

(Merci à l’alertinternaute Julie Bélanger
pour avoir retrouvé la source de l’image.)

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

13 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Le rêve de John James Charest est clair et précis et se réalise vraiment
1) Angliciser le Québec avec sa loi de l’anglicisation dès la première année . Ne pas laisser les enfants apprendre leur langue nationale le français
2) Faire du Québec une province anglaise comme les autres avec son espèce d’amanchure du Conseil de la Confédération qui n’existe pas dans cette fédération canadian
3) Répandre au Québec l’histoire selon les Canadian ou Champlain devient un simple gouverneur canadian comme Michelle Jean et son double fonds dans le respect du mensonge Cabot
4) Établir pour toujours les commandites mafieuses incontournables et indestructibles dans chaque village comme au Canada et aux USA
5) Rire de la nation Québecoise en pleine face en se déguisant en nationaliste Québecois digne du St John Baptista auc cheveux frisés et aplatis
6) Se placer au dessus de toutes les lois Québecoise avec son double salaire partisan et son triple salaires d’anciens députés fédéralistes
7) S’entourer de propagandistes médiatiques hors pair et des anciens des commandites
8) Utiliser aux maximums les Yvettes colonisées en laissant croire qu’il propage l’égalitarisme homme femme
9) Présenter l’opposition comme des vulgaires terroristes
10) Se liguer contre toutes les institutions Québecoises qui demandent une enquête publique sur tous les dommages causés par son administration ( Caisse, mafia de la construction, pétrole, Chum, nucléaire, infrastructures, éthique et fermeture au monde etc…)

Le commentaire de Michel G sur l’image de 15h15 est plein de clichés et d’affirmations gratuites gênantes. Vous ne devriez pas accepter d’afficher des commentaires d’une si faible qualité sur votre page

M.Lisée très bonne image ,mais il faut une précision le crocodile verse toujours une larme avant de dévorer sa proie.

Où ça, un cauchemar ? Il y a le Sommet de Copenhague qui va occuper les médias pendant et après. Longs états de comptes et d’âmes à prévoir. Et puis les rebondissements de la politique internationale, les soubresauts de la pandémie grippale (le virus va sûrement muter ; à sa place, c’est ce que je ferais) et, avec un peu de chance, un débat de société sur l’euthanasie. De quoi tenir un bon moment sans commission d’enquête sur la construction. Pour peu qu’on mette un bémol sur les images de la Grande Muraille de Chine, qui donnent des idées, on pourrait même l’oublier complètement.

mon cher Denis Poirier,
c’est ça la liberté d’expression.
Heureusement, pcq je serais peut-être souvent à l’index…

Julian Beever. C’est le nom de l’artiste qui a fait l’oeuvre à la craie sur la photo. Il est reconnu internationalement pour ses créations et c’est aussi lui qui rame sur la photo. Rick Lee est le nom du photographe de ce cliché.

Je réitère ce quej’ai dit et j’ajoute ce 12 ième poinr le cas du bras droit de Charest le commandité Gagné qui est cité dans tous les médias ce matin . Encore des commandité en pleine face arrogant et ami des museleurs .

Au Brésil les gauchistes me disaient qu’ils étaient contents que le gouvernement soit aussi corrompu. C’était avant Lula. Ils prétendaient que la corruption agissait comme accélérateur du changement.

Je suis à fond en accord avec eux…

De toutes les façons, ici après trois mandats, la population décide, persiste et signe bravement : On change ! …

Notre Calamité Charest n’arrête pas d’en produire. Une n’attend pas l’autre, un vrai moulin à calamités, il en produit à la…Caisse.

L’Égypte a eu ses 7 plaies et, au Québec, nous avons notre John « calamité » Charest qui nous pouvons amicalement appeler Calamité Charest…tout court.

Nous avons connu le semeur de zizanies dans un Astérix, ici nous avons notre semeur de calamités : John « calamité » Charest.

On pourrait bien mettre un s à calamité pour faire plus réel encore.