L’image de 15h15: Nouveau design reflétant l’histoire du CHUM

Puisqu’ils en ont le temps, les concepteurs du CHUM continuent de s’interroger sur le meilleur concept de construction. Après dix ans de questionnements sur la pertinence, la localisation, l’ampleur, le mode de construction, la réponse a coulé de source. L’édifice doit refléter, dans sa structure même, le signe de ponctuation le plus omniprésent dans l’histoire du projet :

Laisser un commentaire

Vous avez oublié dans votre paragraphe que ce travail est déjà fait et on avait dit que 60 millions avaient été dépensé l’an dernier pour toute ces folies.

La question qui se posent met en cause l’incompétence de tous ceux qui ont comme participants ou figurants tirées des chèques pour aller « parle parle jase jase » autour d’une table.
Rien n’a changé au Québec et cela depuis ma tante lurette des jeux olympiques, la folie des grandeurs et trônés sur des montants que l’on a pas.

De la fraude, des illusions et payer les petits amis…..venez pas nous écoeurer avec le déficit.

Imprimez de l’argent, cessez de gaspiller et revenez à votre cadre de référence de la gérance des avoirs collectifs.

Rien à foutre du ti-cul frisé et compagnie menteur comme 50 dont le seul but est d’asasouvir leur passion du pouvoir. Rien à foutre du pigeon voyageur intégriste de la politique.

Pour s’assurer du pouvoir, il reçoit 1 milliard du gouvernement central et il le distribue en baisse d’impôt ce qui donne dans bien des cas $1.41 par semaine…pis « yon voter pour » honte au peuple de voter pour un nécrophore.

La saga des PPP qui était la trouvaille des libéraux a tous les maux du Québec , ne finit plus de se dégonfler et de confirmer que l’équipe économique de Jean Charest en est une de pacotille ! Nous n’avons pas l’ombre du début de la queue du chien de la date quant nous verrons la première pelleté de terre ….Frère André , nous avons besoin d’un miracle …..

Et si pendant toutes ces années de privation du nécessaire on avait économisé, alors on se dirait qu’au moins, les tergiversations sont payantes.

Mais non, les coûts s’accumulent de gauche et de droite et swingue la bâ-Caisse d’an’l fond d’la boîte à PPP ?

Une question juste de même : pourquoi ne pas émettre des obligations payables au porteur pour financer le projet du CHUM ? À la manière des bondes de la Victoire ?

Une bourse de la santé en somme… Avec des hauts !

Un gros point d’interrogation pour qu’elle firme privée va s’en mettre plein les poches tout en se faisant garantir le montant de ses prêts par le gouvernement?
Ou d’une façon plus imagée un gros point d’interrogation pour « C’est qui les caves? »

J’ai manqué ma profession, j’aurais dû être un consultant sur la construction du CHUM. Je me ferais des belles horaires flexibles de 40 heures… par année.

C’est drôle pareil, le Burj Dubai a été construit en combien de temps? 5 ans? Ça fait pitié, on le comprend que le Stade nous a traumatisé un peu, mais j’aime autant qu’on s’active en se trompant un peu, que de ne rien faire du tout.

Méga-point d’interrogation, comme dans: « Avons-nous vraiment besoin de deux centres hospitaliers universitaires à Montréal, où encore pourquoi choisir de ne pas investir dans les ressources humaines pour les soins de première ligne, l’amélioration des conditions de travail des infirmières ou encore dans l’informatisation des dossiers médicaux?

Est-ce que c’est parce que nous vivons dans une « province bilingue » que nous devons payer en double partout?

Il n’y a que les gens très riches qui peuvent se permettre de tout s’offrir en double. Le peuple n’est pas riche, il souffre et peine à produire la richesse outrancière de celles et ceux qui vivent dans l’opulence.

Tant qu’on construit pas, le projet ne coûte que le coût des études?

Pratique quand on a des problèmes à boucler un budget, autant retarder çà le plus tard possible… n’est-il pas?

Jusqu’à maintenant, les attaques publiques contre Jean Charest n’avaient jamais réussi traverser l’épreuve des faits. Désormais, on cultive le doute. Brillant comme nouvelle approche : les médias adorent.

Ceux-ci, en pleine crise de visibilité et de survie, se nourissent beaucoup plus du doute que des faits. Pourquoi chercher à trouver des scandales, quand on peut simplement en imaginer ?

Voici les leçons pour percer la cuirasse de Jean Charest : http://bit.ly/bzkgWe

On ne m’a jamais expliqué pourquoi contruire un CHUM anglophone?!?!

On coupe ça et ça diminue nos coûts de moitié. Fini, on en parle plus.

Comme les deux Chums vont coûter plus de 4 milliards de $$$ en plus d’accentuer l’anglicisation ghettoïsation du Québec mieux vaut 40 hôpitaux régionaux bien informatisés à 100 millions chacune .( ou 20)
Avec l’informatique qui n’existait pas il y a dix ans ce n’est plus nécessaire de concentrer les services médicaux donc les lits et divers départements
Les Chums c’est complètement dépassés donc archaïques

Suite au référendum de 1995 Ottawa à fait passé sa part de financement dans la santé au Québec de 50% à 14% obligeant le Parti Québecois d’augmenter la part du Québec de 50% à 86% et obligeant le Gouvernememt du Québec de couper tout en augmentant son financement .
Et dire que ce mensonge des coupures du PQ dure encore en 2010 , voilà comment les médias poubelles fédéralistes et leurs perroquets fédératlisés désinforment