L’image: Le procureur de Bastarache moins gentil avec Bellemare

À la reprise des travaux de la Commission Bastarache, le procureur Giuseppe Battista, tout gentil et compréhensif la semaine dernière, est devenu nettement plus agressif. Comme on le voit sur la photo qui suit (l’ex-ministre Bellemare est en haut, à droite) :

Au moins, ce n'est pas un requin...
au moins, ce n'est pas un requin...
Les commentaires sont fermés.

En temps que citoyen ordinaire, mon idée est que, plus les procureurs de Charets s’acharneront sur Bellemare, plus il aura le n=mauvais rôle. Celui du traître, de l’infame.
Finalement il n’a que ce qu’il mérite. Bien fait pour lui.
Mais nous que faisons nous,nous ne pouvons garder ce gredas encore 3 ans. C’est impensable, lui et sa clique doivent partir, cinon ça risque de finir mal.

Monsieur Lisée, vous qui détenez souvent des informations privilégiées, pourriez-vous nous dévoiler le nom de la personne ou de l’organisme au service de Marc Bellemarre qui a collecté des fonds pour payer Me Suzanne Côté afin qu’elle accepte de se rendre aussi désagréable que possible et surtout mettre aussi bien en valeur l’ancien ministre de la Justice (même quand il enfargeait sa mémoire dans l’imprécis). Y aura-il assez d’argent pour les autres adversaires de M. Bellemarre ?

Le but de la commission est de mettre en valeur l’influence importante de l’argent de donateur sur la nomination des juges et non de montrer la compétence de Bellemarre comme ministre de la justice. On s’éloigne de l’objectif et on veut sauver Charest qui dirige un gouvernement à la solde des financiers du parti et Fava est de ceux-là.

Je suis déçue de cette commission qui coûte cher et que je vois que mon argent est dépensé follement.

Je rêve d’un gouvernement qui sera dirigé par un Kadir qui prendra les intérêts du peuple. Quand je vois sur ma facture une vente nette de 79.96 un montant de 10.30 de taxes, je crois que j’ai un mot à dire sur la manière dont le gouvernement dépense mon argent.

Le financement des partis politiques est fléau dont on doit mettre fin. C’est honteux ce qui se passe chez nos libéraux fédéraux et provinciaux.

Québec Solidaire serait-il notre porte de salut?

Au Québec actuellement, il est clair que Jean Charest n’est plus crédible aux yeux de la population et les avocats qui essaient de le défendre qu’ils soient de la commission Bastarache, du gouvernement ou de Jean Charest, eh bien! ils devraient rebrousser chemin et retourner dans leurs terres. Marc Bellemare dit tout simplement ce qui s’est vraiment passé. On devrait beaucoup plus s’attarder à exiger une commission d’enquête sur la construction et sur les dons au parti libéral.