L’image : Maxime Bernier sonne l’alarme !

On voit ici le député de Beauce (en haut) réveillant à la fois le sentiment anti-Québec dans le Rest of Canada et provoquant un sourcillement (au moins) au Québec. Souhaitons-lui bonne chance !

(à gauche, Julie Couillard)
(à gauche, Julie Couillard)
Laisser un commentaire

Une petite expérience m’a permis de prouver que Maxime Bernier ment sur des choses très triviales.

En effet, sur son blogue, il reçoit une pluie de commentaires. Il en censure plusieurs. En soit, il a parfaitement le droit, mais il intervient pour défendre son droit de retirer des commentaires injurieux.

Voici la preuves que plusieurs commentaires ne le sont pas du tout.

http://lepamphletparu.blogspot.com/2010/04/bernier-se-fait-accuse-par-plusieurs-de.html

Il est ironique que la manie des conservateurs de vouloir tout contrôler les suive jusque dans le WEB.

C’est absolument trivial, mais c’est la preuve que Bernier ment. S’il ment pour une broutille, tout porte à croire qu’il doit également tordre la vérité lorsque c’est nécessaire.

Cela donne beaucoup de poids aux propos de Julie Couillard, c’est de l’histoire ancienne, mais n’est-ce pas la preuve qu’elle disait vrai quand elle rapportait qu’il méprisait ses électeurs?

Qui est Maxime Bernier? C’est inquiétant…

Il a dû se dire, après avoir quitté Landry, le dénigrement de québécois a déjà profité à plusieurs, pourquoi pas à moi.

Pas pire hein Maxime Bernier, pour un « enfer de crottés socialistes » ?

La reprise est plus rapide au Québec qu’au Canada
Le PIB québécois a augmenté de 0,9 % en janvier, contre 0,6 % dans l’ensemble du pays
Gérard Bérubé 23 avril 2010 Actualités économiques
Amorçant l’année 2010 en force, l’économie québécoise est venue témoigner de cette révision à la hausse des perspectives de croissance de la Banque du Canada. En janvier, la hausse du PIB québécois a surpassé la reprise canadienne, qui s’avère plus forte qu’anticipé dans sa phase initiale.

Bonjour,
Étant un ancien conseiller politique de Monsieur Bernard Landry, Monsieur Maxime Bernier fait la démonstration éloquente par son cheminement de libertarien que son passé de nationaliste avec le Parti Québécois n’était qu’une étape de sa vie politique en s’acoquinant à ce parti qui fut et gouverna toujours plus à droite que les Libéraux du Québec malgré son clignotant à gauche. John Bull.

@Quand il s’arrêtera à Halifax, à Fredericton, à Charlottetown ou à Winnipeg dans sa tournée d’autopromotion, Maxime Bernier va-t-il enfin dire à tous ces fainéants de se retrousser les manches et de cesser de quémander de l’argent à Ottawa ?

Par habitant, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard et le Manitoba reçoivent des paiements de péréquation beaucoup plus élevés que le Québec »

Signé Michel David Le Devoir.

Juste une mot à-propos de «à gauche, Julie Couillard»:
Pouhahahahahahahahahahahaha!

(Vous venez de faire ma journée!)