L’image : saut périlleux pour le transfuge adéquiste dans Vachon

L’ancien DG de l’ADQ, Simon-Pierre Diamond, a accepté de se présenter pour le Parti libéral dans la partielle de Vachon.  Le fait de changer de partis n’est pas rare en politique. Mais généralement ceux qui le font sont attirés par une promotion — leur parti est moribond, ils vont chez un adversaire qui a le vent dans les voiles. Le cas de M. Diamond est particulier car il s’est senti irrésistiblement attiré par un parti qui insatisfait 77 % des Québécois et se présente dans une forteresse de l’opposition péquiste.  Il s’agit donc pour lui d’un saut périlleux, dont nous attendons avec curiosité l’atterrissage. Nous avons d’ailleurs une photo du candidat en pleine action :

Étrange, il n'a pas les deux mains sur le volant.
Étrange, il n'a pas les deux mains sur le volant.
Laisser un commentaire

Simon-Pierre Diamond fut notre député durant deux ans , n’a rien accompli a part péter de la broue et appeller les journalistes . C’est un carriériste qui attendra la prochaine job venant du PLQ ! Il cadre bien dans le PLQ qui s’occupe de la forme et n’est guère préoccupé si le fond et la substance est vide de sens …. Pas mal pour quelqu’un qui avait traité ses anciens collègues passés au PLQ de prostitués………

Étrange, il n’a pas les deux mains sur le volant….dites-vous.
Vous voulez dire il va se casser la gueule.
Ça nous en dit long sur son jugement.
Diamond n’est pas brillant.

Ce sont avec des énergumènes de cette espèce que se développe le cynisme pour la classe politique.
Le frisé a du lui promettre un job chez ses petits namis contributeurs au parti.
Mon souhait est qu’il se fasse planter pour qu’on en entende plus jamais parler.
Je suppose que lui aussi a des gênes de magouilleurs libéral.

La débarque du siècle. j’aimerais voir la photo suivante quand il s’effouère la face à terre. l’avez-vous?

Redirigez le sur ADQorus au plus vite…! Mon oncle Mario va s’en occuper. Ah ces jeunes gens, ils ne savent pas se tenir.

Je vous trouve bien bon M.Lisée de mettre en ligne un article sur ce personnage.

Comme le dit James Bond dans « Opération tonnerre » quand sa compagne sur le plancher de danse meurt avec un couteau dans le dos, qu’il lui était destiné, il dit: « Cette danse l’a tuée! »

Tant qu’à avoir un article sur les vires capots y’a pas un ministre des finances dont les initiales sont RB qui en mériterait un???

Pauvre Simon-Pierre,

Tu t’embarques dans un navire qui coule et avec une équipe en perte de vitesse…

Jean Charest attend de passer son 2 ans, à mi-mandat pour partir… Je suis un libéral, mais pas avec Jean John Charest, j’ai hônte d’être de son parti. J’ose même plus le dire !

Débarquons son état major, les Karl Blakburn, et surtout Jean Brisebois, l’homme qui était le bras droit à Tony Tomassi.

Désolé le jeune puceau(Simon-Pierre), mais t’as pas un infime chance !

En politique, la réprobation frappe celui qui se vend… Jamais celui qui l’achète !

La droite : là est ancrée une impressionnante armada d’esprits étroits, d’idées poussiéreuses, de réflexes conditionnés, de réflexions figées, de pensées rétrogrades, d’insondable bêtise, d’ignorance crasse, d’intelligences sclérosées, d’imaginations absentes, de regards obscurcis par les œillères de l’obscurantisme. – Jean-François Kahn

Je ne crois pas que M. Diamond soit stupide.

Comme le disait Jacques Cayouette, il a dû se négocier une job ou un avenir au sein du parti Libéral.

Pour le reste, au plus bas dans la côte de popularité pour Jean Charest et les Libéraux, il faut voir cela comme un coup de bonne publicité où que malgré tout, l’avenir est bon chez les libéraux, regardez, on attire encore les candidats des autres partis!
Disons que les libéraux mise sur la faiblesse d’esprit des concitoyens.

Pris chez l’engagé :

« En définitive, il est incompréhensible qu’un jeune québécois francophone instruit ne réalise pas combien les Québécois francophones sont actuellement dans une impasse et plus que jamais menacés par la constitution canadienne, la disparité économique et surtout la démographie canadienne. S’il embrasse le parti libéral, c’est qu’il se moque fondamentalement du destin de ses compatriotes et qu’il préfère choisir une belle carrière.

Tant qu’il était adéquiste, sa position autonomiste pouvait paraitre farfelue, mais elle avait au moins le mérite d’un certain idéalisme. Simon-Pierre Diamond a choisi le navire libéral, un choix carriériste et individuel tout à fait légitime, mais il doit assumer le prix qui l’accompagne : le mépris collectif le plus absolu.»

Je me souviens que Monsieur Charest avait traité Mme Ouellette, l’adversaire politique de Monsieur Diamond, de radicale. J’ai bien ri en l’entendant celle-là.
J’imagine que Mme Ouellette a dû lui répondre.

Tiens donc, me suis-je dit, un autre transfuge. Cela s’appelle comment: une girouette, un coup d’épée dans l’eau, une marionnette, un fantche, un pantin, un caméléon. Est-ce une chose qui tourne, mais dans quelle direction?