Loi spéciale : une chambre de commerce s’en moque

Après la dénonciation en règle du Barreau du Québec ce matin, voici que le président de la Chambre de commerce de Gatineau se moque ouvertement du projet de loi spéciale, en adressant la lettre qui suit à son service de police :

(Cliquer pour agrandir)

Admirez en particulier le dernier paragraphe:

Veuillez avoir l’amabilité de nous informer du nombre d’agents en civil que vous prévoyez infiltrer lors de l’événement afin de nous aider à prévoir le nombre de canapés et autres hors-d’œuvres à être commandés.

Si le gouvernement libéral perd l’appui des avocats et des commerçants, il y a beaucoup à craindre pour la solidité de sa sa base politique.

Via Philippe B. et Le Droit.

Les commentaires sont fermés.

MER-CI, Jean-François!
AAAAAAAhh que ça fait du bien de voir qu’après le Barreau (un repaire de dangereux gauchistes, comme chacun sait), la Chambre de Commerce de Gatineau (un nid d’illuminés marxistes) s’en mêle aussi.
Avec classe et humour, sur papier à en-tête. Trop bien!
La coupe est pleine. Je ne donne pas cher de ce petit projet de loi là…

Tout simplement suave. Je la conserve pour une éventuelle réunion où nous serons 10 personnes ou plus.

Si toute organisation qui tient une réunion, une rencontre, une séance, une assemblée, un 5 à 7 ou tout autre forme collective de rassemblement où il a 10 personnes ou plus écrit ce genre de demande à son poste de police local, peut être que les corps policiers deviendront inondés et se rendront compte de l’absurdité «Ionesquienne» et «Kafkaïenne» dans laquelle ils se sont engouffrés.

La prochaine fois que vous irez au cinéma, au théâtre, au concert, à l’opéra, au centre d’achat, au restaurant, au bistro du coin, arrangez-vous pour être au moins 10 et faites ce genre de demande à votre poste de police local.

Pour utiliser le même vocabulaire que le premier ministre je dirais que cette loi est ignoble et grotesque. Je dirais également qu’on devrait envoyer dans le très grand nord les « génies » qui ont pondu cette loi inique afin de leur donner le temps de réfléchir à leur ignominie et aux conséquences de celle-ci et pour qu’ils aient une idée de ce qu’est la politique aux relents sibériens qu’ils tentent d’imposer au sud.

Je n’arrive pas à croire qu’une loi aussi sévère et aussi bien ficelée puisse avoir été pondue en quelques heures même par une poignée de juristes hyper futés. Je crois que cette loi dormait depuis déjà un bon moment dans les cartons secrets de Jean Charest. Je soupçonne même Line Beauchamp d’avoir démissionné parce que Jean Charest voulait lui imposer la tâche de piloter cette loi que seule une ministre au passé déjà douteux pouvait piloter.

Les déplacements des enfants des garderies et des écoles seront-ils aussi encadrés par cette loi? Il faudrait définir ‘personnes’.

Je suis en train d’appeler amis et famille étudiante pour organiser une sortie de week-end en groupe de 25+ personnes à pied sur le champ vert du parc Maisonneuve; on va discuter précisément la politique étudiante en … Russie médiévale ! : en conséquence, je doit annoncer la police du quartier pour laquelle j’ai préparé déjà de bienvenue des boissons rafraîchissantes et la bouffe forte piquante. Qualité est garantie ! Suis-je toujours en légalité ?

Si J’ai bien compris la ministre Michelle Courchesne, selon sa Loi spéciale, les policiers doivent compter le nombre de manifestants !

Elle ne veut pas augmenter le nombre minimum de manifestants pour être en infraction… parce que les policiers auraient de la misère à compter plus que «10» !!! MDR

C’est une blague ou quoi ? La Chambre de Commerce ? Pensez-y !
Imaginez l’IEDM faire cette blague. Ça serait comme le monde à l’envers. Cela dit, je la trouve bien bonne!

Ce dernier paragraphe mérite toute mon admiration et résume bien en peu de mot les effets ridicules d’une loi matraque.

J’écris de ce pas au président de notre Chambre de commerce pour le féliciter!!!

Ce projet de loi est le pire affront à notre démocratie que j’aie vu de ma vie!!

Les manifestations libérales n’auront pas à donner leurs directions à la police. On le sait déjà, c’est par en arrière.

Le peuple aussi doit s’en moquer et passer outre.Quand on touche aux libertés fondamentales d’un peuple, la démocratie est en grand danger et on doit donc prendre les grands moyens ….La dignité fondamentale et la liberté sont bafouées, il en va de l’avenir de toute notre société de droit. Bravo à la Chambre de commerce de Gatineau, votre courage vous honore.

Délicieux!
Moi aussi, je suis très en colère, mais je me calme un peu : cette réaction excessive, ahurissante, montre qu’ils ont vraiment peur. Ils sont en train d’échapper le ballon…

Après les élections en françaises et grèques, après la démonstration de pugnacité de nos étudiants, les plutocrates sentent la soupe chaude.

Le PLQ a gagné mon vote. Je j’ai pas voté au 2 dernières élections mais je vais voter à la prochaine qui sera un référendum sur la loi spéciale. Il est temps de mettre un terme a toute cette violence gauchiste.

La violence, comme celle des lignes de piquetages, n’est pas une liberté fondamentale.

Devant l’humour de la Chambre de commerce de Gstineau, mes préjugés en prennent pour leur rhume! Je rêve de goûter à un de ces canapés avec quelques infiltrés…

Bonne fin de semaine et…au 22 mai! Non non…je risque une amende!

Denyse

À bas la désobéissance civile!

Vive l’obéissance servile!

(Et avec zèle…)

Les étudiants ont montré beaucoup d’imagination à date et j’ai absolument confiance qu’ils suivront très efficacement et à la lettre cette nouvelle loi. Pour les peureux ne confondez pas détermination et humour avec anarchie et restez bien tranquille chez vous… C’est pour nos jeunes que vous devriez avoir peur. Ma fille qui vient de partir pour Montréal comme à l’habitude le vendredi soir vient de m’apprendre qu’il y a déjà une multitude de policiers, la matraque sortie prêts à intervenir… j’espère qu’ils auront quelques manifestants pour se faire les dents. Ma fille est traumatisée en tout cas juste de les voir je lui ai demandé de revenir à la maison.

Je mettrai ma main à couper que cette lettre est un pur canular.

Le jour où une chambre de commerce dénoncera officiellement le recours par la police à l’infiltration des manifestations par ses provocateurs : appelez-moi en urgence.

Bien que cette stratégie policière soit en usage depuis des lustres – par les régimes « démocratiques », faut-il le préciser, car sous les dictatures, l’armée n’hésite pas à tirer – elle demeure toujours « top secret » pendant des années jusqu’à ce que les archives soient ouvertes 25 ans ou 50 ans après les événements.

Je n’ai jamais vu une seule chambre de commerce ni un seul affairiste s’élever contre ces méthodes dans aucun pays occidental.

Désolé de démolir ce canular.