L’opération marteau et Tomassi

Vous avez remarqué ? L’Opération Marteau dont l’activité rend inutile, selon le gouvernement Charest, la mise sur pied d’une commission d’enquête sur la construction, s’acharne sur les élus d’arondissements et de banlieue.

Mais finiront-ils par s’intéresser, au hasard, aux amitiés de l’ex-ministre Tomassi dans le milieu des garderies privées ? Juste à entendre cette suggestion, les policiers de l’opération Marteau sont tous retournés:

Laisser un commentaire

Et vous vous trouvez drôle? Ça va faire Jean-François Lisée. Vous êtes devenu au Canada le spécialiste de l’interprétation frauduleuse d’images dont vous ignorez l’origine. Comme chacun ou chacune peut le voir, cette photo a été prise en Australie et n’a donc rien à voir avec l’opération Marteau. Vos minables attaques contre Jean Charest et son gouvernement vont finir par vous retomber sur le nez. (Avec celle-là, il suffit d’ailleurs d’attendre).

Jean-François, vous venez de vous faire accuser de fraude interprétationnelle. Attendez-vous à une visite surprise des Marteaux.

Les gens les plus constipés sont souvent les plus c——.

Il y en a avec peu d’humour et beaucoup de patience Cette affirmation : «(Avec celle-là, il suffit d’ailleurs d’attendre).» représente à merveille le gouvernement Charest. Attendre, attendre, attendre et les résultats ? Espérons qu’ils arrivent, ça ne fera que 8 ans en Avril que nous attendons. 😉

Se pourrait-il que les policiers de l’opération marteau aient été choisi par des gens experts dans la nomination des juges ou des choses de ce genre ? J’ai pensé aussi à François Lamoureux qui a perdu Anjou avec les votes à $10 vous savez le fils du président de plq qui a été placé après 2003 au conseil du trésor avec la sévère et vigoureuse ou du moins peut-être Mme Forget pour qu’il reprenne le droit chemin dans la vie. Berradinucci ou un nom comme ça est peut-être aussi dans le comité de sélection puisqu’il est bon dans les élections pour faire élire les bons… Ce ne sont que des hypothèses bien entendu mais ont-elles été vérifié et a-t-on des résultats, un os, quelque chose ? Je suis écoeuré de voir le crime de groupe de charest rire de nous. Assez c’est enough.

@Julien David

Vous n’avez pas utilisé un marteau dans votre vie.

Ssinon, vous sauriez qu’on le tient par le manche, la tête de frappe vers le bas et les oreilles vers le haut.

C’est conforme.

@ Julien David
Lisse fait de l’humour. Il est évident que la photo ne met pas des policiers québécois en scène. Respirez par les marines.

Bonjour M.Lisée
Sans doute M.Julien David vous prévient qu’on va vous bâilloner sous peu, si vous n’adhérer pas au PLAQ, le parti libéral anglophone du Québec.

À quand l’opération villebrequin, l’opération tournevis, l’opération scie à ruban, l’opération déchiqueteuse, l’opération trousse de premiers soins, l’opération pistolet à colle, l’opération fosse septique, l’opération arrache-clou, l’opération ciseaux à tôle…? Reste l’opération du Saint-Esprit.

Très amusante cette photo de policiers tombés sur la tête. M. Julien David devrait avoir un plus le sens de l’humour. C’est tellement évident que cette photo n’a pas de lien avec Marteau que lui-même s’en est rendu compte, ce qui bien pour un fédéraliste.

Humour second degré tient à remercier Mathieu K pour sa lecture lucide, sa compréhension et surtout sa défense.

Et pendant ce temps, s’empressant de détruire le plus de traces sur papier possible (pas de presse, ils ont tout leur temps), Catania, Simard-Beaudry et firmes prête-noms continuent leur excellent travail sur nos routes et dans nos quartiers.

@julien david et mathieu k

Vous n’avez donc pas été capable de décoder un commentaire humoristique du troisième degré.

Gosh !

@ Julien David:

« Humour second degré… »

Et ma réplique était du quatrième degré mais ça vous a manifestement échappé.

J’avoue cependant que ce n’était pas à la porté de tous…

@ François 1 # 18

Est-ce que nous sommes rendus à « Humour cinquième degré »?

On vient de démanteler un réseau de fraudeur du revenu. On est loin des allégations de corruption dans les partis politiques.

À moins que cela soit des financiers du PLQ, ces contribuables qui ont si courageusement fraudés l’impôt devraient être perçus comme des héros.

Libétariens, levons-nous et fraudons l’impôt pour réduire la taille de l’état!

Sur le plan médiatique, le pouvoir politique peut apprécier que l’opération en question tape sur de nombreux petits clous, mais la population québécoise continue d’espérer une enquête qui permettrait d’en arracher un gros qui s’est pointé lors de la Commission Bastarache.