Lucien Bouchard lance un pavé dans la mare péquiste

L’ancien premier ministre du Québec affirme que la souveraineté n’est pas réalisable à court terme et reproche au Parti québécois de vouloir prendre la place de l’ADQ dans le débat sur l’identité québécoise. Les blogueurs Chantal Hébert et Jean-François Lisée, ex-conseiller de Lucien Bouchard, commentent cette déclaration.

CLEMENT ALLARD/PC (archive)

L’ancien premier ministre du Québec affirme que la souveraineté n’est pas réalisable à court terme et reproche au Parti québécois de vouloir prendre la place de l’ADQ dans le débat sur l’identité québécoise. Les blogueurs Chantal Hébert et Jean-François Lisée, ex-conseiller de Lucien Bouchard, commentent cette déclaration.


Un pavé lancé sur une maison de verre…

« Le problème que cette sortie va poser aux penseurs qui évoluent dans la mouvance péquiste, c’est que Lucien Bouchard a longtemps eu tendance à finir par dire tout haut ce que beaucoup de gens pensent tout bas. »

LIRE LE BILLET DE CHANTAL HÉBERT >>



Lucien à la rescousse… de Charest !

« Le fait est que, depuis neuf ans, les interventions publiques de M. Bouchard furent rares. [Et] presque chaque fois, ses interventions publiques ont plutôt servi au chef du Parti libéral, Jean Charest. »

LIRE LE BILLET DE JEAN-FRANÇOIS LISÉE >>


Au sujet de Saint-René, pourfendeur de «Rhodésiens»

M. Bouchard affirmait cette semaine ne pas retrouver dans le PQ d’aujourd’hui celui de René Lévesque, plus ouvert, selon lui, aux immigrants:

«Je pense à René Lévesque. René Lévesque, c’était l’homme de la générosité. Il ne se posait pas de questions comme ça. Il n’avait pas peur de voir arriver les immigrants»

Il y a ici illusion d’optique.

LIRE LE BILLET DE JEAN-FRANÇOIS LISÉE >>

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie