Manifs : les arrestations inopportunes enfin expliquées

Vous l’avez sans doute déjà vue mais, dans le contexte, il faut la revoir :

Les commentaires sont fermés.

http://www.youtube.com/watch?v=2D9ofrwjwBk Bonjour Monsieur Lisée, voici Une vidéo plus actuelle et quelque peu moins rigolote. Charest whoooou! La loi 78 n’est pas appuyée par les Québécois! Les droits et libertés,la gratuité scolaire,la dénationalisation de nos ressources naturelles, la détaxation des banques et des grandes entreprises sont des enjeux sociaux et politiques actuels beaucoup plus importants et urgents à régler que le succès monétaire du Festival Juste pour Rire ou F1, pour des centaines de milliers de personnes. L’été sera chaud au Québec, si Charest et ses alliés continuent de prétendre défendre le bien commun du pEuple! On sait compter et on ne laissera pas le Québec se faire déposséder de ses richesses! Basta Charest! Solidarité d’une femme, mère, diplômée du HEC et de Gestion-UQÀM, bénévole, ainsi que citoyenne manifestante à ses heures!

Charlie Chaplin avait le génie de ces situations loufoques où le message politique allait à l’encontre du pouvoir établi et suscitait l’adhésion de tous…

Comme dans le mot : casseroles quoi !

Reste que je demande qu’avait donc à gagner la police de Québec dans les arrestations effectuées devant l’immeuble où se tenait la négociation avec les étudiants.On essaie de nous faire croire que le politique n’aurait pa pu demander aux sevices de l’ordre de se tenir au neutre pour ne pas aggraver la situation et donner toutes les chances à la négo.
J’ai le sentiment qu’on cherche encore au gouvernement à intimider si ce n’est pas provoquer

@ Mhains

Je ne pense pas que le principal problème hier soir ait été la police. J’étais à la manif à Québec. J’ai participé au vote pour décider si on allait donner l’itinéraire. J’ai perdu mon vote. Le courageux guerrilleros masqué et ses acolytes ont réussi à crinquer la foule, puis ils l’ont amené directement dans les bras de la police. Mission accomplie, guerrilleros masqué. Tu as empêché la manif et tu as ainsi donné de l’air au gouvernement. Le guerrilleros masqué et ses acolytes sont le dernier espoir du gouvernement. Faites du grabuge, les gens épris de justice et de progrès social vont rentrer chez eux, les casseroles vont se taire, le gouvernement soufflera un peu et vous aurez accompli votre mission.

Qu’est-ce qui nous dit que le guerrilleros masqué n’est pas un flic, un agent d’infiltration qui a pour mission d’amener les gens dans les bras de la police pour que cesse la manif?

Lorsque l’on donne aux policiers de l’anti-émeute le soin de faire des arrestations; ça doit être fait même si tout cela est loufoque et en même temps, triste et enrageant. Les policiers sont le bras armé du pouvoir politique et les ordres sont les ordres. Aucune possibilité d’argumenter sur l’à-propos d’un tel geste aussi débile. La police doit démontrer qu’elle applique la loi, on aimerait ça que que les policiers s’y prennent de la même façon avec les set le crime organisé.

Le pire, c’est la façon aussi de le faire. Entouré par deux policiers, chaque arrêté devait subir le fait de se faire prendre les deux bras par les policiers comme si la personne pouvait fuir. J’aurais bien des difficulté à ce qu’un policier me touche. Je pense que cela fait partie de l’humiliation.

Enfin, ça démontre qu’une démocratie géré par les policiers, ce n’est plus une démocratie

Honte à l’état-major de la police municipale de Québec. Honte aux policiers qui acceptent d’agir de cette façon.

La dignité était vraiment du côté des manifestants. Bravo !!

La scène d’hier soir à Québec était digne d’une pièce d’Eugène Ionesco tellement elle était absurde. C’est à se demander si nous n’avons pas passé au travers du miroir de la réalité pour nous retrouver dans un monde imaginaire.

@SS (Sylvain Sauvé)
Faut pas être parano, penser qu’il y a de l’infiltration partout est exagéré. Il existe de vrais casseurs, de vrais bloqueurs de pont et d’autoroutes, de vrais malfaisants. Il ne faut pas croire que les syndicats et toutes les associations étudiantes sont un club de saints, au contraire, ce sont les roi de l’intimidation.

Les plus populaires