Matin d’hiver

Petite vidéo qui démontre
1) qu’il est bon de s’équiper de bons outils pour déneiger et dégivrer sa voiture et
2) ben, 2, vous allez voir…

(merci à l’alertinternaute Daniel C. pour ce signalement.)

Les commentaires sont fermés.

A ce qu’on est mieux en banlieue.
On peut prendre un deuxième café dans l’auto qu’on a pas eu besoin de déneigée
soit parce qu’elle était dans le garage
(soit s’il est trop plein de bébelles a moteur)
soit parce qu’on l’aura démarée a distance et laissée tournée assez pour tout faire fondre.
Parcontre, on aura même le temps d’écouter en boucle les nouvelles avant d’arriver au boulot.

Oh là là; j’ai de la sympathie pour ce monsieur. Mais que c’est drôle! Je déteste l’hiver (mais j’aime mon Québec), c’était sans doute un lundi matin hihihi.

Il faut être prudent, dans ce monde cruel. Restons les pieds sur terre. L’heureux bénéficiaire pourrait très bien poursuivre le providentiel bon samaritain pour avoir rayé la peinture avec son attaché case.

Une jour j’ai dû me rendre au center-ville, Place Bonaventure. Chanceux, il y a une place libre juste devant. J’alimente le parcomètre adéquatement et plus même, question de ne pas prendre de chance.

Je fais ma course et je reviens 15 ou 20 minutes avant l’expiration du délais prévu par le parcomètre.

Alors je vois le fameux formulaire bien enfouis sous mon essuie-glace. Mais j’ai mis 4 $ (si mon souvenir est bon) que je me dis et j’envisage déjà de contester la contravention.

Mais voilà-ti pas que la mémoire commence à revenir. Hé Oui ! J’avais alimenté le mauvais parcomètre.

Conclusion: 4 $ pour le parcomètre à un inconnu et 45$ (+-) dans les coffres de la ville.

Et Bonne Année !

«On est toujours le con de quelqu’un, et tant pis pour lui.»
[Jean Dion]

Pas les bons outils et protégé insuffisamment contre le froid: très typique de nos concitoyens.

Comme s’il y avait un refus inconscient de notre réalité climatique…