Membership néo-démocrate: premier bilan

Le NPD a publié un premier bilan des derniers efforts de recrutement du parti. Le nombre de membres au Québec (5558) a augmenté de 228 % en un mois, mais la province demeure un joueur mineur comparé à la Colombie-Britannique (31 456) et l’Ontario (25 722). Il reste toutefois encore trois mois aux candidats à la direction pour recruter de nouveaux membres qui pourront voter pour le prochain chef, le 24 mars prochain. À suivre.

Laisser un commentaire

Les cartes de membres étaient véritablement …à la poste.

On verra le résultat final dans un bon trimestre, mais ma conviction demeure à l’effet que l’establishment du parti remportera la partie.

Au mois d’avril dernier, je suis venu tout près de prendre ma carte. Jack m’avait impressionné à ce point.
Aujourd’hui, si je l’avais prise, je demanderais à ce que l’on me rembourse. Je m’aperçois qu’on n’a pas plus notre place au NPD qu’au PC et qu’au PLC.
Et notre place au Canada en est une de sous-fifres.

Je ne vois pas comment ce parti qui n’a ni racines ni culture politique ici pourra devenir un joueur important avec un membership significatif.

Je ne crois pas une seule minute que des gens qui ont voté pour des fantômes vont soudainement s’engager dans l’action ppolitique, et en particulier dans ce parti, au moment où tout porte à croire que le désengagement est massif au sein de la population.

Et enfin disons que je ne suis pas certain que la performance de l’opposition officielle actuellement soit un gage d’un engagement à long terme avec la population. Ni d’un renouvellement de sonmandat. Et croyez-moi, ils le savent déjà.

Leur récente victoire est probablement à passer au compte de celles que l’on appelle victoires à la Pyrrhus.

J’ai bien hâte de voir le dentier du molosse aux prochaines élections…

Pathétique de voir que le NPD est considéré comme l’équivalent du retour du messie par les souveranistes/gauchistes québécois.

@Eric

D’après ce que j’ai lu de l’intervention récente de Mme David concernant la performance du NPD, je ne crois pas que les gauchistes en soient particulièrement épatés.

En ce qui regarde les souverainistes, le NPD pourrait leur dire un gros merci, car sans leur vote, il n’aurait sans doute pas autant de députés.

Mais je suis d’accord avec vous pour dire que la naïveté, chez un adulte, est toujours pathétique.

Depuis l’élection majoritaire du NPD au Québec et par conséquence l’élimination du Bloc Québécois, le premier bilan est le suivant:
1- Nomination de 2 juges unilingues anglais à la Cour Extrème.
2- Nomination d’un Vérificateur Général unilingue (anglais bien sûr).
3- Nomination d’un porte-parole unilingue anglais pour le bureau de Harper.

Bilan tout à fait correct pour le Canada mais 0 pour le Québec.
Quelle tristesse de voir disparaître les francophones de cette façon.

Les plus populaires