Menoum, la bonne dinde!

Entre Obama qui gracie une dinde et Barrette qui mange mou dans un CHSLD, un point commun: le «show de boucane»!

L’Action de grâce américaine est le prétexte de la plus fantastique des traditions. Chaque année, entre un meeting où il décide de bombarder ou pas la Corée du Nord et un appel conférence avec les illuminatis et les Francs-Maçons, l’homme le plus puissant du monde sort sur le gazon de la Maison Blanche et… gracie la vie d’un dindon.

«Vas et vis, cher Dindon. Tu es libre. Profite bien du Black Friday.» (Photo : Maison Blanche)
«Vas et vis, cher Dindon. Tu es libre. Profite bien du Black Friday.» (Photo : Maison Blanche)

Plutôt que de finir dans une assiette sous une louche de «gravy», le gallinacé ira mener une vie heureuse. Heureuse… mais pas particulièrement longue, puisque les dindes élevées pour être mangées meurent rapidement. La mort > Un décret présidentiel.

Puis, le soir-même, entouré de ses convives, le président mange… une autre dinde, bouclant ainsi la boucle de l’ultime «show de boucane» qui sert à bien paraître. C’est le genre d’événement ridicule que peuvent se permettre les pires dictatures et les pays où tous les besoins de base sont remplis.

Bien que le Québec ne célèbre pas la Thanksgiving en même temps que les Américains, il a quand même eu droit cette semaine à son lot de dindons et de formidables «shows de boucane».

Lundi, dans un envoi Facebook, le chef caquiste François Legault a fustigé Jean-François Lisée et le PQ qui, dit-il, «ont trahi l’héritage de Bernard Drainville»[!] pour aller « faire des mamours [!!] à Québec Solidaire. »

Pourtant, à voir le PQ descendre dans les sondages, on serait porté à croire que l’héritage de Drainville et de la Charte (perdre des votes, ne pas gagner d’élection, faire fuir les militants, etc) est parfaitement respecté.

Le ton était donné : la CAQ trouve que la défense de nos valeurs est un sujet trop sérieux pour qu’on le traite avec doigté et délicatesse ! L’histoire s’écrira avec de gros marqueurs fluo ou elle ne s’écrira pas.

Et c’est ainsi que, jeudi matin, le Québec avait droit à ce montage photo de grande qualité.

«Quoi?!», s'est exclamé le citoyen qui ne suit pas beaucoup les nouvelles. «Couillard et Lisée veulent forcer les enseignantes à porter le tchador !??»
«Quoi?!», s’est exclamé le citoyen qui ne suit pas beaucoup les nouvelles. «Couillard et Lisée veulent forcer les enseignantes à porter le tchador !??»

Au-delà du fait que Jean-François Lisée propose depuis deux semaines d’interdire expressément le tchador dans la fonction publique québécoise, la partie la plus intéressante de cette publicité, c’est définitivement la dame en tchador.

Comme il n’y a aucune enseignante tchadorisée au Québec (quand on va finir par en avoir une, on l’aura fait, le débat!), la CAQ a dû se tourner vers une banque d’images. C’est courant. Le Huffington Post a retrouvé la photo d’origine que voici :

caq-stock

Le graphiste aurait pu la laisser dans son décor d’origine, qui se confond facilement avec une école de la CSDM, mais il a plutôt décidé de la découper. C’est courant ça aussi. Ce qui l’est moins, c’est la retouche qui a été faite à l’habillement de la dame. Regardez bien les deux images.

On imagine un peu la conversation entre le graphiste et son patron caquiste.

«C’est bien, mais elle ne ressemble pas assez à ce que j’avais en tête. Elle a quasiment l’air de bonne humeur. Peux-tu changer le tissu à motif dans son cou pour du noir?

Déjà, c’est plus ça. Et peux-tu enlever le blanc au-dessus de sa tête, pour qu’elle aille l’air plus opprimé encore?

Haaa! Voilà! ÇA, c’est la femme en tchador de mon préjugé!

Et si on rajoutait une bulle qui dit « Vive l’islam radical! » ? Non? C’est trop? Ok.»

On a beau invoquer l’égalité homme-femme pour justifier ce débat, et je vois l’enjeu, ce genre de petites manipulations me fait sourciller. J’ai parfois l’impression que les «valeurs québécoises» que l’on veut protéger sont, dans l’ordre :

1- Le droit de s’inventer des peurs
2- Le droit de les voir partout
3- L’égalité homme-femme

Les électeurs méritent mieux que François Legault déguisé en fantôme (ou est-ce une burqa blanche?) qui fait «Wouuuuuhouuuuu!» pour les effrayer.

Et si on finit par interdire le port de signes religieux dans la fonction publique, ainsi soit-il. Pour ma part, je n’ai qu’une seule demande : qu’on en profite pour aussi interdire de tourner des vidéos à la verticale avec son téléphone.

verticale

Je suis athée, mais une vidéo où on ne voit rien parce que le caméraman ne sait pas comment tenir son téléphone, ÇA, ça heurte mes valeurs.

***

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette et la ministre Francine Charbonneau dégustent un repas servi dans un Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) (Photo : Jacques Boissinot/La Presse canadienne)
Le ministre de la Santé Gaétan Barrette et la ministre Francine Charbonneau dégustent un repas servi dans un Centre d’hébergement et de soins de longue durée
(Photo : Jacques Boissinot/La Presse canadienne)

Pas de dinde au menu de la dégustation de repas de CHSLD du ministre Barrette, mais beaucoup de mise en scène et de boucane.

Vous avez été invité à ce repas, mais n’aviez pas l’intention de vous y rendre? Ho la la! Ne le dites pas trop fort. Ne pas y aller, c’était insulter le ministre, son ministère, les professionnels du réseau, les cuisiniers, le travailleur étranger qui a cueilli les petites fèves et même Dieu qui a fourni la pluie et le soleil pour les faire pousser! Et ça, Gaétan Barrette ne le prend pas. Amir Khadir l’a appris.

À la période de questions, le député de Mercier a proposé calmement de discuter avec le ministre des « solutions qui existent pour améliorer non seulement la qualité des repas, mais aussi les circonstances dans lesquelles [ils sont] donnés. »

Il s’est fait répondre ceci :

  1. Barrette : Alors, le député de Mercier, il s’intéresse soudainement, mais soudainement à la question des personnes âgées. Bien, il peut-tu venir ce midi, lui, goûter, lui aussi? Il peut-tu venir voir le travail des employés et des professionnels du réseau? Il pourrait-tu nous promettre de ne lancer ni de soulier ni d’assiette à personne, hein? Il peut-tu venir sereinement comme nous, là, tout le monde, les représentants des citoyens, dire si, oui ou non, on est sur la bonne voie? C’est-tu faisable, ça, pour un parlementaire qui, honnêtement, représente ses citoyens, venir objectivement apprécier le travail de professionnels et travailleurs du réseau? C’est-tu trop demander au marteau et à la faucille?

Heureusement, le ministre était de meilleure humeur lors du dîner.

Dans un environnement contrôlé, bien assis à une table et avec tout le temps qu’il voulait pour manger, sans avoir besoin d’aide, une nourriture servie à la température parfaite, il vivait vraiment l’expérience CHSLD authentique. Tout sourire, Gaétan Barrette a mangé du mou, du semi-dur, du vert, du beige, du gris et il a fait menoum-menoum devant les caméras. Clic! Clic! Une bouchée pour la caméra de TVA, monsieur le ministre?

Qu’on nourrisse mieux grand-papa et arrière-grand-maman, on est tous pour. Un nous donnait des caramels en cachette et l’autre nous faisait la meilleure soupe au monde. Ils le méritent.

Mais…

Pourquoi ne les nourrissait-on pas bien, déjà? Qui a pris les décisions qui ont mené à ce qu’ils mangent si mal? Est-ce que ça se pourrait que ce soit les mêmes qui posaient pour les caméras deux paragraphes plus haut? Comme l’a dit Marie-France Bazzo à l’émission Le 15-18 : «On a créé un problème, et on a fait un show avec une apparence de solution.»

Bref, mercredi, Gaétan Barrette est sorti sur le gazon et il a gracié une dinde. En purée.

***

Mathieu Charlebois blogue sur la politique avec un regard humoristique.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

2 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Citer Amir Khadir (le lanceur de souliers et l’instigateur du groupe coléreux qui voulait fermer la boutique québécoise Le Marcheur) presque comme un modèle de probité et d’honorabilité…faut le faire.

De l’humour sans doute…