Message de Duceppe: Mon choix, c’est Marois!

On se doute bien que Gilles Duceppe a apprécié le sondage CROP de ce mercredi. Que 35% des Québécois le voient chef du Parti québécois si Pauline Marois devaient tirer sa référence, dont 66% des électeurs péquistes.

Duceppe: pas disponible pour un putsch.

Après avoir été éjecté de son comté par ses électeurs (y compris Amir Khadir), Gilles a dû passer, enfin, un bon moment.

Au-delà de la bonne humeur, est-il tenté ? J’ai voulu le savoir et me suis fait dire, par un intermédiaire sûr, que son message était le suivant:

* Il souhaite que Pauline Marois soit dans la position la plus solide possible pour mener le Parti Québécois aux prochaines élections;

* Il s’est donné une ligne de conduite de discrétion et veut se retirer complètement de la vie publique, et médiatique, pour plusieurs mois.

Les amateurs de putsch vont être déçus…

Laisser un commentaire

si le beau duceppe veut revenire dans la vie politique; il ne pourras le afire sans fracas… aussi ne aller vers QS et changer la facon dont on voit la souveraineté…et enfin la faire… progres et suveraineté..sinon rien!!

Good,
Duceppe va finir la job et lancer le PQ dans le mur à 100 milles à l’heure comme il a fait avec le Bloc. C’est un fossoyeur.

Il est temps de passer à autre chose. Ça fait 40 que l’on vote, plus ou moins pour la souveraineté avant la question sociale. Il est temps que la question sociale revienne en tête de nos préoccupations.

Voilà qui répond à la moitié de la question directe que je vous ai posée lors de la décision des 3 premiers député(e)s démissionnaires. Dès que vous aurez l’autre – cf Legault- svp écrivez-nous un p’tit article semblable. Merci à l’avance M.Lisée.

J’espère ne pas voir Duceppe à la tête du PQ même s’il a eut mon vote. Je comprends l’émotivité des québécois à cause de la dernière élection ça passera. Le message à été très clair de la population. Tant que le parti ne répond pas aux aspirations de la population et que cesseront les messes bases avec des Larose et compagnie ou des groupes de lobbys autant de droite que de gauche l’avenir du parti est en danger.
Voilà une contradiction que j’ai entendu hier d’après un sondage M. Legault avait l’appui de 9% comme chef du PQ mais le même homme avec un nouveau parti est de 38% cherchez l’erreur.

Monsieur Duceppe a pris une décision très sage s’il veut se retirer de la vie publique et de la politique. Il a donné beaucoup pour ses concitoyens par le biais de la politique et il y d’autres choses dans la vie après celle-ci. Pour lui personnellement, il mérite de vivre de bons moments auprès de sa famille et en politique, il pourra toujours agir comme un grand conseiller pour aider la relève. Dans la vie, il y a un temps pour chaque chose et lorsqu’une personne comme monsieur Duceppe a donné le meilleur de lui-même, je crois qu’il peut se retirer avec la conscience en paix tout en contribuant quand même d’une autre façon à ses désirs et ses passions. Je crois que monsieur Duceppe n’aurait rien à gagner personnellement à remplacer madame Marois. Celle-ci a été confirmé comme chef du PQ par une forte majorité lors du dernier congrès et les membres du PQ doivent lui faire confiance et vivre avec leur décision de l’avoir appuyé. Le Québec ira toujours vers rien tant qu’on voudra tout changer à tout moment, soit pour un oui ou un non.

Mon choix aussi est Mme Marois. Celles et ceux qui veulent M.Duceppe à la place de Mme Marois sont probablement celles et ceux qui ont votés pour Jack Lyton, où peut être celles et ceux qui ne souffrent pas de voir une femme être à la tête du gouvernement.
Pour navigue dans la tempête, le capitaine doit avoir des nerfs à tout épreuve et savoir prendre des décisions rapide quitte à faire quelques égarement.
MMe. Marois a cette capacité de renouvellement.

« Il (Duceppe) s’est donné une ligne de conduite de discrétion et veut se retirer complètement de la vie publique, et médiatique, pour plusieurs mois. »

C’est la meilleure attitude possible. De toute façon, le problème principal n’est pas tellement Pauline Marois elle-même mais le Plan de « gouvernance souverainiste » du Claude Morin avec de nouveaux mots.

Bonjour,
Bien sûr que cet opportuniste de première doit se cacher à tout jamais car l’Histoire écrira un jour que Monsieur Gilles Duceppe et le Bloc Québécois ont été les plus grands fossoyeurs de la Cause des nationalistes québécois en faisant la démonstration sans équivoques que la Fédération Canadienne fonctionne et même très bien en étant une des Fédérations les plus démocratiques au monde. Monsieur Gilles Duceppe et le Bloc Québécois ont voulu pousser la comédie au gros maximum et la Cause en paiera le prix. Jusqu’à littéralement et le mot est faible se tourner au ridicule en se lamentant contre le reste du Canada les goussets bien garnis et la bouche pleine.
En conclusion, il est bien évident que Monsieur Gilles Duceppe restera caché pour un bout de temps même si celui ci souhaite la meilleure des chances pour Madame Pauline Marois. Avec cette défaite fulgurante, le Morceau de Bloc a ouvert une large brèche et le Parti Québécois est bien obligé de se dépatouiller dans une Terre désormais brûlée pour des lustres car le Bloc Québécois a réussi par son impertinence de créer un raz le bol jusqu’à plus soif…….. Bien à vous, John Bull.

Que pouvait-il répondre d’autre? Il a pris un bouillon dans la première vague, va-t-il alimenter la deuxième qui s’en vient? Soit, il préfère voir Pauline aux commandes à ce moment et elle lui ouvrira le poste, soit il prévoit une si grosse vague que l’édifice au complet sera emporté.

Avec ses frasques lors de la dernière course à la chefferie: Y va t’y? Y va t’y pas? Pose ma candidature! Retire ma candidature! Trois pas en avant, deux pas en arrière…

Je crois que M. Duceppe en a tiré des leçons. La prochaine fois, je crois qu’il attendra que le cadavre du chef soit bien refroidi avant de sauter dans l’arène.

Pour le moment, les carottes ne sont pas encore cuites…

Le temps fera bien son oeuvre.

Je comprends Duceppe:

1- Sa crédibilité est à zéro. Il vient tout juste de subir la raclée de sa vie. Ce fut une dégelée historique pour les séparatistes.

2- Il est maintenant devenu un confortable et prospère (pour ne pas dire pépère…) rentier dont les généreux fonds sont payés par le pays qu’il voulait détruire.

3- Qui veut vraiment de ce leader despotique au P.Q.?

4- Veut-il vraiment devenir le prochain chef jetable de cette formation moribonde?

Voilà!!!

Il y a une différence fondamentale entre souhaiter le départ d’un chef de parti et vouloir le remplacer. Ce n’est pas la même chose.

Beaucoup de militants, à l’intérieur comme à l’extérieur du Parti Québécois (et j’en suis) souhaitent le départ de Mme Marois, mais ils auront tout de même l’élégance et l’intelligence de ne participer à aucun coup de force pour la remplacer.

D’autre part, même si Duceppe avait de telles visées, pensez-vous qu’il serait assez malhabile pour le dire publiquement sans que cela se retourne contre lui? Réfléchissez que Diable.

Personnellement je souhaite le départ de Mme Marois, non pas pour des motifs reliés à sa personne, mais pour des motifs reliés au Plan Marois, qui est une copie conforme de la doctrine de l’affirmation nationale de Pierre-Marc Johnson.

En ce qui me concerne, comme des milliers d’anciens militants, je ne suis plus membre du Parti Québécois et je n’ai pas l’intention de le redevenir dans les circonstances présentes à cause du Plan Marois, mais comme beaucoup d’autres je ne perdrai pas mon temps à grenouiller dans les coulisses du PQ pour faire des coups de force.

C’est idiot, ça ne m’intéresse pas et j’ai d’autres choses à faire, ce qui ne m’empêche pas comme citoyen libre de souhaiter son départ, de le dire et de l’écrire, sur Vigile et ailleurs.

Si Mme Marois renonçait au Plan Marois et mettait le Cap sur l’indépendance et le « projet de pays » comme le Congrès de 2005 l’a voulu, beaucoup de gens reviendraient au parti.

Mais ce n’est pas le cas. Il faut donc attendre qu’elle se tire dans le pied elle-même et il y a de fortes chances que cela se produise.

Je suis indépendentiste (SÉPARATISTE)depuis toujours. Je dis bravo et merci à Monsieur Duceppe pour tout ce qu’il a fait pour le Québec et lui souhaite une bonne retraite, qui est vraiment méritée. Et comme lui je dis: « je souhaite que Pauline Marois soit dans la position la plus solide possible pour mener le Parti Québécois aux prochaines élections ».

Marois ne passe pas. Mais Duceppe a ce même sens de l’éthique que les Curzi et autres compères honnêtes qui font qu’il saura attendre les appels de phares des souverainistes qui constatent que le Québec n’est pas encore assez mature pour élire une femme au poste de PM.

Actuellement, la politique est absolument excitante. Il se passe des choses qui feront blêmir nos amis François et John qui n’ont pas fini d’aligner leurs angoisses ici sous les formes les plus paradoxales que le cerveau humain puisse concevoir : je vous déteste et vous trouve minables, pensent-ils, mais je colle à vous comme le faisait le père Ovide : collé hier, collé aujourd’hui, collé demain…

Les plus populaires