Message d’intérêt public: Nouvelles règles libérales encadrant la liberté d’expression au Québec

Dans un effort d’information publique, ce blogue tient à aviser les citoyens de nouvelles dispositions, applicables immédiatement (même, rétroactivement), encadrant l’usage de la liberté d’expression au Québec.  Les nouvelles règles sont les suivantes:

Le PM dénonce votre affichage en Chambre? Ce n'est pas de la censure. C'est de l'intimidation.
Le PM dénonce votre affichage en Chambre? Ce n'est pas de la censure. C'est de l'intimidation.

Nouvelle règle #1: Si vous avez purgé une peine de prison pour un crime commis il y a plus de 40 ans, avez payé votre dette à la société et usez aujourd’hui de votre droit à la liberté l’expression en plaçant dans l’espace public des affiches, sachez que le Premier ministre du Québec pourra vous dénoncer à l’Assemblée nationale.

Le cas en jeu: Rhéal Mathieu, ex-felquiste ayant plaidé coupable à une accusation d’homicide involontaire en 1967 puis condamné en 2000 à un mois de prison de complicité après le fait lors de tentatives d’incendies à Second Cup, coordonne la pose d’affichettes réclamant la démission des députés libéraux pour leur refus de réclamer une commission d’enquête sur des crimes présumément commis en ce moment, dans l’industrie de la construction.

Détail amusant: Le Premier ministre, gardien ultime des droits des Québécois, vous dénoncera au cours d’un débat sur une autre question — la langue — où il affirme ne pas vouloir « brimer les droits fondamentaux« .

Nouvelle règle #2: Si vous opérez un site internet pacifique, à but non-lucratif, représentant une grande diversité de points du vue du mouvement souverainiste, et incluant parfois quelques excès de langage de la part de plumes… fédéralistes et souverainistes, et que vous avez le malheur de relayer un mouvement de liberté d’expression lancé par un citoyen ayant purgé une peine de prison il y a quarante ans, sachez que le Premier ministre pourra affirmer à l’Assemblée nationale que vous êtes « des gens qui proposent la violence au Québec« .

Le cas en jeu: M. Charest a dénoncé le site Vigile.net qui a relayé la campagne d’affichage du citoyen Mathieu, affirmant: « c’est inacceptable ce qui se fait là« . Oups ! Maintenant que j’ai mis ces deux liens, j’ai enfreint ces deux règles et m’expose à une dénonciation du PM. (Transparence totale: je connais les artisans de Vigile.net et soutiens leur valeureux bénévolat souverainiste depuis des années. Vigile.net est un vivant reflet des débats qui ont cours dans le mouvement souverainiste et les fédéralistes paieraient cher pour avoir l’équivalent.)

Détail amusant: La dernière infolettre d’un organisme appelé le « Parti libéral du Québec », datée du 12 octobre 2010, cite le site Vigile.net d’une manière clairement positive. Espérons que, demain, le PM dénoncera cet organisme en chambre pour avoir encouragé les citoyens à aller sur ce site qui « incite à la violence ».

Nouvelle règle #3: Si vous êtes un député élu à l’Assemblée nationale et que vous avez, à même les fonds discrétionnaires que vous distribuez à des organismes divers et de votre choix, versé quelques centaines de dollars à un site internet qui a relayé la campagne d’affichage d’un citoyen qui a purgé une peine de prison il y a 40 ans, sachez que le Premier ministre du Québec pourra vous accuser en chambre de vous « rapprocher de groupes radicaux qui, dans certains cas, ont prôné la violence« .

Le cas en jeu: Au moins trois députés péquistes ont versé de petites sommes à Vigile.net, ce qui a permis à ce site de relayer l’appel à l’affichage du citoyen Mathieu.

Détail amusant: Ces sommes ont aussi servi à Vigile.net de relayer des propos très controversés tenus par des radicaux comme… André Pratte, Lysiane Gagnon, Maclean’s, Nicolas Sarkozy, Jean Charest, etc, etc, etc…

Nouvelle règle #4: Si vous dirigez un parti politique dont certains des élus ont contribué au financement d’un site internet pacifique qui s’est fait le relais d’une campagne d’affichage lancée par quelqu’un qui a purgé une peine de prison il y a 40 ans, sachez que le Premier ministre pourra vous accuser d’accepter de « tenir compte de l’avis d’anciens membres du FLQ condamnés pour des meurtres » et d’accepter « que son propre caucus donne des fonds publics à des gens qui proposent la violence au Québec« .

Le cas en jeu: Pauline Marois a des députés qui ont contribué financièrement au site Vigile.net.

Détail amusant: Grâce à Jean Charest, le site Vigile.net a reçu depuis ce lundi davantage de dons en ligne que n’importe quel autre jour de son existence. J’ai vu sur la liste le nom d’une députée péquiste et d’un ancien-felquiste. Devrait apparaître également le don d’un blogueur de L’actualité, fervent défenseur de la liberté d’expression.

Finalement, la publicité faite par le Premier ministre à Vigile.net, visible entre autres — ai-je déjà donné ce lien ? — sur le site Vigile.net :

Les commentaires sont fermés.

Pourtant, les véritables «radicaux», se trouvent avachis sur les banquettes ministérielles à Québec à bêler des âneries.

Oui, le Parti libéral est radical dans sa perversion de la démocratie, dans sa turpitude morale. Il est prêt à toutes les bassesses (moyennant fiannces, comme on vient de l’apprendre au sujet des écoles passerelle) pour vendre des droits constitutionnels à ceux qui sauront faire tinter la caisse noire libérale.

Exemple de radicalisme: Alain Paquet, député de Laval-des-Rapides, qui a dit aujourd’hui qu’il n’hésiterait pas à voter contre la Charte de la langue française, une charte qui a même été défendue par l’ultra Stéphane Dion. Assez radical merci, n’est-ce pas?

vigile.net ne connaissent très rarement les sujets qu’ils traitent surtout en matière autochtone, c’est navrant de voir que cette saloperie existe. Ils ne réfléchissent pas et sont noyés par leur idéologie. En plus, ils tiennent des propos qui sont très souvent faux, bon peut-être qu’ils ne savent pas. Je suis souverainiste, mais je les détestent, ils sont comme le Bloc, une nuisance pour le Québec.

Charest fait désormais parti de la même lignée que Trudeau.Chrétien,Lalonde ,Ouellet.C’est à dire un traître à la nation. Il vient d’ouvrir la porte à l’assimilation du peuple Québécois.

Jamais je n’ai vu un homme politique aussi petit et mesquin.Et ceux qui s’en rapprochent le plus sont tous dans la même famille :les fédéralistes!…

Longue vie à vigile et à tout ses collaborateurs.

Je fais des aveux complets, talonné que je suis par le remord qu’a suscité en moi le premier ministre en sursis du Québec. Il m’est déjà arrivé, en effet, de verser une fois mon petit écot à Vigile.net.
Je dois être probablement un adepte de la violence sans le savoir.
Je promets de faire à genoux tout l’escalier de l’Oratoire Saint Joseph en expiation de ma faute.

Il ne faudrait pas oublier qu’en 2001, Rhéal Mathieu a été reconnu coupable de complicité après le fait dans 3 tentatives d’incendie de « Second Cup » de même que la possession d’armes à feu non enregistrées (pourtant le PQ aime le registre).

M’enfin, sur le fond je suis 100% d’accord avec JF Lisée.

Peu importe le passé d’une personne ou ses prises de positions, l’appareil étatique ne devrait JAMAIS être utilisé pour intimider un simple citoyens qui ne fait que s’exprimer sur la place publique.

C’était inadmissible dans le cas du Maclean’s, d’Yves Michaud (même si je n’approuve pas ses propos) et maintenant de vigile.net

Voilà ce qui arrive avec des gouvernements tout puissant: il se croit tout permis.

Je suis de plus en plus convaincu que cet homme(Jean Charest)prend les Québécois francophones pour des imbéciles.Son irrespect pour le pleuple, la démocratie et l’intelligence n’a plus de bornes. Il serait grand temps qu’il lâche le volant avant qu’il ne nous entraîne tous dans son dérapage!

Derrière la sainte liberté d’expression se cache des pollutions dont la nuisance est plus grande que les fruits de l’état des droits. Je nexagere rien. Lisez vos blogs et jugez-en l’utilité ! Appréciez ensuite les valeurs ajoutées des Medias, un à un et tous ensemble. Notre société régresse en tout, sauf dans la médiocratie. La liberté d’expression y est pour quelque chose
Il revient aux gents de la profession de dépolluer l’expression. A défaut d’y voir, le politique s’en mêlera ou alors la population s’en occupera. Vous aurez mérite votre retraite et serez au chaud dans les îles caïman, raison que CA ne vous concerne pas. Gens libres de vous exprimer, pensez et soyez moins égoïstes.

Sachez qu’au Québec vous pouvez être accusé de corruption pour le simple fait de faire un don légal au Parti libéral. Pourquoi se surprendre qu’un don à un organisation qui collabore avec d’anciens terroristes soit décriée comme étant favorable au terrorisme? Dans un cas comme dans l’autre, c’est pure folie. Mais c’est bien le climat qui existe actuellement au Québec.

Jean Charest est tout aussi libre de dire ce qu’il a dit à l’Assemblée nationale que l’est Rhéal Mathieu d’écrire ce qu’il a écrit, et à Vigile de le publier. Jean Charest n’est pas le roi. Le premier ministre ne censure pas Vigile ou Mathieu, il donne son opinion. Ce sont les Québécois qui jugeront.

En fait, après tout ce que je viens de lire sur de nombreuses tribunes au sujet de Pierre Laporte et ses prétendus liens avec la mafia, je suis d’accord pour une rare fois avec Jean Charest.

Bravo.
Là nous atteignons des sommets de bassesse. À 98,5 Bombardier s’est mise à parler de violence verbale relativement à ces pancartes de Réal Mathieu. Or ces pancartes ne font que demander de ne pas voter pour des députés corrompus, sans abus de langage. L’abus de langage vient du premier ministre et de ses commentateurs attitrés, pour ne pas dire plus, pour ne pas entrer dans le jeu de la violence verbale. À la même chaine de radio, l’inéffable Jean Pagé (que fait-il là), interrogeant le président de la société St-Jean-Baptiste, a demandé à deux reprises si l’on avait peur qu’il y ait de la violence puis si l’escouade anti-émeute serait sur place. Les policiers, très sérieux et écoutant les conseils de Jean Pagé avaient délégués trois policiers en bicyclette à la manifestation. À son tour, Jean Lapierre s’est fait le propagandiste de la thèse de la perte des droits et libertés dcéoulant de l’application de la clause dérogatoire, ce qui n’est peut-être pas un mensonge, mais une construction verbale mensongère, de la part d’une personne sensé connaître le droit. À l’émission de l’après-midi à la première chaine de Radio-canada on a curieusement parlé des écoles Visions, dont la ministre St-Pierre avait mentionné subreptiscement à l’émission Maisonneuve en direct qu’ils disparaîtraient si la loi était appliquée – ce serait une grande perte pour 2000 élèves bilinguisés, un des grands dommage collatéraux de l’application de la claude non-obstant. Isabelle Maréchal, le matin avait parlé de sa Vision de l’éducation justement qui devait être bilingue, et je parie que ce sont ces écoles Vision qu’elle défendait en donnant son aval à la nouvelle loi 115. Désautels lui, a eu le cynisme de décrire avec l’analyste de Radio-Canada le débat parlementaire comme une sorte de joute comique où le premier ministre a tiré une bonne shot et l’outrecuidance d’inviter Brent Tyler le jour même du baillon. Dans tout ce fatras médiatique, où le mot collusion ne peut-être employé, parlons de coïncidences, parlons d’accointances, de collages, de racolage, de petits et grand silences, d’omissions volontaires et feutré, ou de désinformation seule l’émission du midi à Radio-Canada a sauvé la mise. Il faut tout de même donner une fleur à 98,5 pour avoir mentionné plusieurs fois la manisfestation, sujet qu’à a peine abordé un Désautels, si affable, si urbain, mais si frileux. N’occupe-t-il pas une niche nationale à Radio-Canada? Je crois que Radio-Canada aime bien le bilinguisme et que sa nouvelle doctrine linguistique, à l’instar de sa ministre (St-Pierre) est d’en faire la promotion surtout au Québec et en insistant évidemment comme tous les Bombardier de ce monde sur le bien parler comme moyen premier de sauver la langue. Pour ce qui est de la liberté d’expression et de la liberté de vivre en français, pour Radio-Canada ce n’est pas grand chose. Que des milliers de Québécois s’assimilent à l’anglais, les animateurs de Radio-Canada s’en foutent. Lorsque ces enfants devenus adultes synthoniseront d’autres canaux que le leur, étant à leur retraite dorée, leurs sièges seront vides, peut-être définitivement, ils auront eu la gloriole, comme Madame St-Pierre d’avoir travaillé dans cette boîte prestiqieuse, qui comme la cour suprème penche toujours du même bord, mais dans le confort d’un environnement français subventionné et artificiel. Pour ce qui est de notre liberté d’expression, les ténors de la parole commandée et payée semble la tenir en otage. Ils ne représentent rien d’autre que le conformisme et une approximation très vague de liberté d’expression, une liberté d’expression conditionnée, modelée, une liberté d’expression qui sert à désinformer et à jouer ses cartes pour garder sa place de haut-parleur du vide ambiant qu’il croient dénoncer mais dont ils sont les principaux porte-parole, celle de l’insignifiance d’un pouvoir sans gouvernance et sans vision, et en ce sens, qui ne cherche qu’à garder sa place, un pouvoir corrompu par son propre exercice.

Je consulte Vigile.net depuis un bon moment.
Mais pour la première fois, je vais lui faire un don. Grâce à M. Charest.

Cet homme qui nous sert de premier ministre est d’une bassesse incroyable et ne respecte rien …. Il est une honte nationale …..

En passant, je trouve que les lecteurs de l’Actualité sont bien mal servis par Jean-François Lisée. Alors que celui-ci nous apprend que Rhéal Mathieu avait plaidé coupable à une accusation d’homocide involontaire en 1967, il omet de dire, soit par ignorance our par dessin, que le même Rhéal Mathieu a été trouvé coupable par un jury d’une complicité après le fait, à une tentative d’incendie (Code criminel, article 463 a) et 434 ), commis à trois restaurants Second Cup à Montréal le 5 octobre 2000.

Par la même occasion, Rhéal Mathieu a plaidé coupable à « une accusation de possession d’armes à feu sans certificat d’enregistrement (Code criminel, article 95 (02) a) ).

Deux armes non-enregistrées avaient été trouvées chez lui au moment où des policiers perquisitionnaient pour l’affaire des Second Cup. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rhéal_Mathieu

Vous êtes n’importe quoi, M. Lisée. Prenez-le comme un compliment. Sérieusement, vous avez une capacité étonnante d’être au-dessus de la mêlée. Espérons que le PQ s’inspirera de ce bijou de billet pour donner la réplique au petit Premier ministre du petit peuple qui est peut-être quelque chose comme un grand peuple.

Et pendant ce temps, Facal, Legeault et cie attendent leur chèque de Desmarais pour partir leur groupe qui permettra au Quebec’s liberals party d’être réélu dans 2 ans…misère.

Je participe annuellement au financement de Vigile.net, et je vais continuer de le faire. Honni soit ce que John James Charest puisse y penser. Malheureusement il n’en pensera rien parce que je n’ai pas été accusé ni condamné il y a quarante ans de geste m’ayant conduit en prison, ni participé au activités du FLQ.

Mais je ne me sens pas pour autant en mauvaise compagnie s’il se trouve que je me trouve chez Vigile, en compagnie de gens ayant participé aux activités du FLQ il y a quarante ans.

Je me sentirais mauditement plus plus mal à l’aise si je me trouvais régulièrement en compagnie de la gang filmés par Falardeau dans le temps des bouffons au Beaver Club, et dont je suis convaincu que le Bouffon en chef d’aujourd’hui serait sans conteste John James machin, le roi de la cheap shot.

Ce qui me turlupine un peu, c’est que

M. John James Charest était et continue d’être un « Premier méprisable », très méprisable comme le mépris qu’il démontre envers tous ceux qui divergent d’opinion avec ses édits anglophiles et francophobes. Nous lui retournons son mépris à ce spécialiste, full-fédéraliste, de l’insulte qui aimerait bine censurer ses détracteurs, ce spécialiste de la caisse électorale bien pleine.

Un adage populaire dit qu’il faut se méfier d’un rat pris dans un coin, il vous sautera au visage. Charest l’homme à 75,000$/année payé par les affairistes et les lobbéistes à qui il renvoie l’ascenseur en contrats publics et maintenant en leur passant des lois comme dans le cas des écoles passerelle, est dans la position du rat.
Il fera n’importe quoi pour se sortir du coin . Ici il saute au visage de Drainville au grand plaisir des 20% de la population qui croient encore en lui!
Tiens une bonne idée j’envoie aussi une cotisation à vigile.net !

Présenter Vigile.net comme un site de radicaux, c’est de la pure désinformation. Mais nous savons tous que M. Charest pratique avec adresse l’art de tordre la réalité.

Pour avoir lu assez régulièrement les principaux chroniqueurs de ce site, je peux affirmer que c’est une plateforme tout à fait correcte, dont on devine bien évidemment le message éditorial comme c’est le cas avec n’importe quel autre véhicule informatif d’un projet politique.

En parlant de Vigile, le PM dit ceci: « Un réseau de résistance de Québécois… »

C’est presque un compliment, quand on y pense, non? N’a-t-on pas qualifié les Français combattant pour la liberté, pendant la WWII, comme des « résistants »?

Ô douce ironie!

Je m’en voudrais de ne pas nuancer rapidement ce que vous énoncez monsieur Lisée. En fait comme vous l’avez constaté sur le site de Vigile.net plusieurs donateurs sont des députés, actif ou non, du PQ. Grand bien leur fasse, dans la mesure ou ils financent un média politiquement engagé avec leur propre denier. Là ou le bat blesse c’est que monsieur Drainville utilise son fond de soutien à l’action bénévole. Vous n’êtes pas sans savoir que ces sommes sont destinés à venir en aide aux citoyens les moins bien nantis. Je ne mets pas en doute le fait que Vigile.net est un organisme a but non-lucratif et qu’a ce titre le don doit être légal mais, honnetement, n’est ce pas moralement discutable ? Ne dit t’on pas qu’en politique la perception c’est la réalité ? Ce qui est bon pour pitou c’est bon pour minou comme dirait ma vieille mère…

Je contribue à Vigile par un modeste don depuis deux ans. J’apprécie ce lieu d’échanges d’idées. Certains textes que j’ai publiés dans les journaux ou sur Cyberpresse ont été repris par Vigile, ce qui permet d’atteindre plus de lecteurs. C’est une tribune libre et démocratique. On retrouve même les textes de Dubuc.
Hier, Denis Lessard a fait un relai à Jean Charest dans le but de distraire du vrai débat. Le journaliste à gages de Gesca, pour reprendre une expression de Falardeau, a choisi une journée sombre dans l’histoire du Québec pour sortir son lapin du sac.
La bonne nouvelle dans cet acte de propagande grossier de la part de La Presse, c’est de savoir que Vigile compte désormais plus de visiteurs et de donateurs. Les réseaux sociaux finiront par devenir plus influents que les grands journaux.

Ce qui est inacceptable, c’est ce qui se passe dans les coulisses du gouvernement de Jean Charest. Et si jamais il y avait de la violence, Jean Charest et ses libéraux en seraient la principale cause, pas vigile.net…

Serge Grenier

Ce qui me fascine c’est de voir Charest avancer ces mensonges énormes… sans rire. Fascinant!
Et aussi de voir les croque-morts qui l’entourent garder un visage crispé, comme s’ils étaient en train d’écouter Winston Churchill faisant un discours en 1940. Oui, fascinant!

Maintenant après le bâillon, ils vont nous passer le voile… fascisant (comme en 1940, justement).

J’avoue que les propos de Monsieur Charest m’ont surpris pour ne pas dire choqué lorsque je les ai entendu à la radio hier. Je suis contre la violence mais Monsieur Mathieu a payé sa dette à la société et nous n’avons pas à revenir la-dessus surtout que son action présente n’encourage nullement à la violence. Je suis profondément déçue.

Monsieur Lisée,

Je suis abonné à votre blog depuis quelques mois.

Souvent, comme aujourd’hui, je vous trouve très drôle. Vous pourriez avoir du succès dans l’humour, comme Stephan Bureau.

Ceci dit, soyez sur vos gardes car vous êtes coupable par association et pourriez être le prochain sur la liste d’assasinat de réputation de Charest.

J’en profite pour vous faire connaître un intéressant bouquin qui parle justement d’assassinat de réputation : La politique mensonge Par Roger-Gérard Schwartzenberg. http://www.odilejacob.fr/0207/1115/Politique-mensonge.html

Il y a de nombreux extraits sur http://www.google.ca/search?tbs=bks%3A1&tbo=1&hl=fr&q=la+politique+mensonge.

Bonne journée.

Je ne suis pas toujours un grand partisan des propos tenus sur ce site, mais c’est un endroit où s’exprime divers points de vue sur la question national et c’est, de ce fait, un bel exemple de la liberté d’expression. Alors Vigile.net

Je prend un risque considérable en violant une autre règle de l’assemblé nationale: « le peuple juif n’a pas le monopole de la souffrance ». Vais-je maintenant me valoir une motion de censure unanime de l’assemblé nationale?

Scoop : Par respect pour la symétrie et la justice sociale, le gouvernement du Québec décrète la réciprocité légale autorisant les écoles passerelles pour les Anglophones québécois ou migrant(e)s riches désirant suivre leurs études en français.

Si y a quelqu un de radical en politique en ce moment c est bien CHAREST qui BAFOU tous les lois et n écoute jamais les gens car ce «ROI A LES DEUX SUR LE VOLAN »volan qu il a eu en mentent a tous«sur le caisse sur le déficit etc» lors de la dernère élection

Ce n’est qu’une tentative de détourner l’attention de la part du gouvernement Charest. Celui-ci cherche souvent le responsable des problèmes qu’il a lui-même créé dans l’opposition.

Un parti au pouvoir qui blâme à outrance l’opposition est à mon avis suspect.

La liberté d’expression n’a jamais véritable et pleinement existé. Cette liberté est sans cesse instrmentalisée au gré des tendances politiques ou autre.

Les citoyens québécois vont, j’en suis persuadé, reporter les libéraux au pouvoir aux prochaines élection. Et c’est ce qui compte.

@David qui écrit – « Peu importe le passé d’une personne ou ses prises de positions, l’appareil étatique ne devrait JAMAIS être utilisé pour intimider un simple citoyens qui ne fait que s’exprimer sur la place publique. »

De quoi parlez-vous? Quel appareil étatique? Le parlement ce n’est pas l’état. Le gouvernement ce n’est pas l’état. Un juge parle au nom de l’état. Le lieutenant gouverneur parle au nom de l’état. Mais Charest parle au nom de son gouvernement, et en chambre il est un député, un pair de Madame Marois, aussi libre d’exprimer ses opinions que l’est Madame Marois ou Rhéal Mathieu.

Assez intéressant de voir comment cette affaire prend une tournure en faveur de Vigile.net, mais aussi, je l’espère, en faveur d’une démocratie davantage participative. Les Québécois doivent être fiers de voir que des gens sortent dans la rue pour afficher. Il me semble qu’il n’y a rien de plus sain que cela pour une démocratie.

Autres points positifs, cette affaire pourrait ramener des gens dans les bureaux de votes, rassembler tous les souverainistes et nationalistes du Québec, sortir la population du cynisme, du sentiment que l’on ne peut rien faire pour changer les chose.

Et sincèrement, c’était mon but lorsque j’ai créé la page Facebook.

Ce que je trouve dommage, c’est que La Presse ait accusé M. Mathieu d’être la seule personne qui tire toutes les ficelles. L’idée vient de peut-être de lui, je ne sais pas, mais par la suite, n’importe qui peut créer une page Facebook et en faire la promotion. Ce mouvement c’est celui de tous les Québécois dans mon esprit.

N’oubliez pas d' »Affichez votre écœurement » (ça, c’est moi qui a breveté l’expression 😉 http://www.facebook.com/album.php?aid=31827&id=157683274253375#!/pages/Affichez-votre-ecoeurement/157683274253375

Ce matin, je vous avoue que je fais dans la grande déprime.

Hier soir, nous n’étions qu’une poignée de manifestants devant les bureaux de John James (environ 2000). Quand on songe aux 50 000 pour le Colisée, comment ne pas sombrer dans le plus grand pessimisme pour notre avenir ?

Et que dire de la couverture médiatique: rien à Radio-Can ni hier soir ni ce matin. Seul le Devoir semble y avoir accordé un peu d’importance.

Pendant ce temps-là, au Parlement, John James tourne en ridicule tous les arguments en faveur de la protection du français langue commune d’enseignement pour les francophones et allophones et nous met le baîllon sur la tronche. Et Mme marois qui ne semble pas être en mesure de contrer ses sarcasmes boomerangs. Quelle pitié !!!

Enfin, quand je pense à tous ces Québécois pure laine (pas aux allophones ni aux anglophones) qui se fichent du sort de leur langue et ne pensent qu’à leur confort et avancement individuels, je me dis que nous nous acheminons lentement mais sûrement vers notre assimilation. La loi du nombre et notre lâcheté jouent contre nous.

« Oh mommy, it’s too late, much too late !»

Et dire que Jean Charest avait, comme président du PLQ, un député qui s’est fait arrêter sou au volant (point 22! M. le juge) et qui l’a caché pendant toute la campagne électorale!

Qui est prêt à sortir le Canada et le PLQ du Québec ?
André Lacombe – Gosselin, traducteur
Le joyeux retraité de Mazatlán, Sinaloa

« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » (Emiliano Zapata)
« Mieux vaut mourir debout que de passer toute sa vie à genoux »
« Better die straight up than pass all your life kneeled down »
Info. complémentaire: http://fr.wikipedia.org/wiki/Emiliano_Zapata

Ce genre de sortie à l’assemblée national venant d’un premier ministre qui passe la grande majorité des projets de lois au baillon et qui est corrompu comme aucun gouvernement de notre histoire…..moi je commencerais par me regarder dans le miroir et aussi arrêter de nous mentir c’est un gourvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple je crois qu’ils ont oubliés…..

Dénoncer une personne qui s’exprime pour ce qu’elle dit ou fait est aussi de la liberté d’expression.

Vous êtes contre la liberté d’expression monsieur Lisée?

A ce que je vois,Lorraine doit se trouver bien seule.Défendre ce premier minus J.J.Charest n’est pas chose facile,cela prend des aptitudes assez spéciales,je me demande s’il ne faut pas avoir subit une lobotomie.
P/S Grace à ce traitre de P.M.j’ai pour la première fois fait un don à Vigil et je vais surement récidiver.

Je vais faire un don a vigile.net immédiatement!

Merci M. Lisée de m’avoir inspirée pour cette action. Je vais maintenant ajouter vigile.net à mes lectures quotidiennes.

Sans vouloir faire un pied de nez, mais…

Si J. (John, James ou Jean, au choix) Charest a été puni pour avoir interféré comme ministre dans un procès:

Tiré de RC: Moins de deux ans plus tard, Jean Charest doit démissionner de son poste après avoir commis l’indélicatesse de téléphoner à un juge chargé de trancher un litige entre un entraîneur et l’équipe canadienne d’athlétisme.

Je le vois mal venir parler d’intégrité et de liberté d’expression.

Mais bon, c’est la théorie Kalachnikov, Charest tire partout, il devrait toucher quelque chose par hasard. Ça va faire mal et il ne peut plus descendre plus bas, il a tout à gagner…

Vigile est excellent sauf dans ses articles unilingues anglais
Et Charest et sa gang méritent l’exclusion hors de tous nos médias, qu’ils polluent

Dégueulasse cette façon qu’a Charest de tourner les phrases à son avantage et en cognant sur la tête des « méchants souverainistes ». Dehors Charest et ça presse. Les québécois commencent à se réveiller et c’est tant mieux. Il est plus que temps que nous cessions d’être à genoux pour plaire au fédéraux. Je suis souverainiste depuis 40 ans et je continuerai jusqu’à ce qu’on ait enfin notre pays !

@Dominique Dumas

La liberté d’expression ne permet pas à un premier ministre d’utiliser sa tribune et son poste pour lancer des accusations non fondées et diffamatoires. Ça s’appelle de l’abus de pouvoir (et une tentative de d’intimidation?).
De plus, le premier ministre, étant censé représenté tous les Québécois, est tenu à une certaine réserve (une fois qu’il quitte son poste, il pourra dire ce qu’il veut).

Charest et sa bande de naufragés se préparent à des lendemains très difficiles. Le fait de bousculer un peuple comme ils le font sans honte et sans scrupules est digne de républiques de bananes
gouvernés par des dictateurs corrompus. Comme j’ai honte d’être gouverné par ces personnes insipides et glauques. Mon seul espoir avant de lâcher le combat: les élections à venir dans 2-3 ans et se débarasser de ces vauriens.

Bonjour,

Mon nom est Jean Charest.

Je suis un gros clown frisé et je dirige le Parti Libéral du Québec.

Mes amis m’appelle Patapouf.

Dans mes temps libres je m’amuses à nommer des juges et à visiter mon ami Tony Accurso sur son yacht en Floride.

Question de joindre l’utile à l’agréable j’en profite pour lui faire signer des contrats de construction que je réserve spécialement pour lui. Comme ils disent, un service en attire un autre. À part ça, il est ben fin mon pot Tony. Il donne généreusement à la caisse du parti.

Quand je suis au travail à l’Assemblée Nationale ce que je déteste plus que tout c’est quand l’opposition nous pose des questions.

C’est quoi l’idée de poser des questions. Pourtant tout le monde le sait que je suis parfait et que je n’ai pas besoin qu’on me dise quoi faire. Et puis à part ça si vous êtes pas content peut-être que je vais me fâcher et que je vais m’en aller.

Vous allez avoir l’air fin après ça. Qui va s’occuper de construire le nouveau CHUM ? Qui va régler les problèmes dans les garderies ? Bon, c’est correct, si vous insistez je veux bien rester encore un peu …juste le temps d’angliciser et de ruiner le Québec. Après ça, ben il faudra que vous appreniez à vous débrouiller seuls.

signé : Johnny James Patapouf

Vigile nous aide à être vigilant, et peut-être à rechercher ce qui se cache dans le placard de ce premier sinistre J J C.

John James est un PETIT premier ministre. Le Québec est un GRAND pays.

@Dominique Dumas: C’est très différent de mettre en lumière des conneries et de demander de se taire. C’est vrai que suite à ce que M. Lisée a dit, on aurait envi de conclure que M. Charest devrait se taire. Cependant, au final, c’est le choix du PM que de continuer ou non à faire le clown.

@Dominique Dumas

Je crois que M. Lisée tentait surtout de relever les contradictions et l’incohérence du propos. M. Charest est libre de ce qu’il dit, c’est bien son problème. Sauf qu’on ne peut passer sous silence les quelques accrocs qu’il fait à notre intelligence.

Monsieur Lisée,

Je ne vois pas en quoi la liberté d’expression de Monsieur Mathieu diffère de celle de Monsieur Charest.

Dans la même foulée je ne vois pas en quoi votre dénonciation serait plus légitime que celle de Monsieur Charest.

L’immunité parlementaire n’est elle justement pour protéger la liberté d’expression au parlemement?

Donc sur ce qui importe : Si ces pancartes ébranlent la bonne conscience de députés et bien la démocratie n’en sera que mieux servie.

Il y a quelques temps, peut-être trois ans ou quatre, j’ai fait parvenir, à Vigile, quelques petits dessins accompagnées de réflexions .
Ils les ont publiés dans leurs pages…
Est-ce que ça fait de moi un collaborateur de criminels ( dixit John Charest) ?
Est-ce que lors de la prochaine loi des mesures de guerre je serai emprisonné avec vous?
Est-ce que je devrai porté un signe m’indentifiant comme collabo de criminels, soit une étoile jaune, un fleur de l’Isée bleu ciel, une médaille de Saint-Christophee… un cache nez à grelot, des bottines en feutre, une ceinture fléchée, une pipe en plâtre, etc ?
john Charest sera conju et reconnu comm faciste au même titre que P.E.T.
Mais alors les Québécpois, vous dormez depuis trop longtemps.

Daniel en Asie

@Dominique Dumas

Louanger une personne qui veut supprimer la liberté d’expression d’autrui pour cause de vengeance personnelle en mentant et en calomniant est ANTI-Liberté d’expression.

De ce que je vois M. Dumas, vous êtes contre la liberté d’expression et M. Lisée passe pour la personne la plus pro-liberté d’expression ici.

La liberté d’expression est valable seulement pour les libéraux et les amis du parti.
Fava pouvait se permettre en pleine cour de dire « j’en ai rien a foutre » et de lancer un « ostie » devant le clown bstarache et c’est ca la liberté de parole des libéraux.
Le jour ou nous nous tiendrons debout, le jour ou nous n’aurons plus besoin de combattre les décisions de monsieur canada (la cour suprème) nous serons un peuple.
Nous sommes dirigés par des clowns suiveux , ils ne sont pas incompétents vu leur état ils sont des simplement des clowns, ils sont juste égaux a eux-même.
Québecois peureux réveillons nous sinon il sera trop tard et nous laisserons cet héritage de laisser aller à nos génération futures.
Nous avons le devoir d’agir.
Lucien bouchard ou etes vous?
Vous n,avez pas le droit de laisser tomber le Québec et de vous laisser bafouer par john charest.
JLTremblay

Vigile.net : site fort biaisé. Il a déjà publié un texte antisémite de Victor Lévy-Beaulieu. Preuve additionnelle : la visite récente de Philippe Karsenty à Montréal :

« Le portail d’information Vigile.net a même dédié une pleine section de sa page d’accueil à ce sujet, intitulée l’affaire Mohamed al-Dura. À l’heure de la publication de ce texte, le portail Vigile.net a publié des textes favorisant uniquement la version de Charles Enderlin et n’a pas encore donné la chance à la partie adverse, celle de Philippe Karsenty, de présenter ses arguments. »

http://www.pointdebasculecanada.ca/article/1419-philippe-karsenty-a-montreal-la-supercherie-derriere-laffaire-al-dura.php

En parlant de liberté d’expression et de transparence, notre cher premier ministre JC devrait en toute transparence, comme dans http://www.Vigile.net, publier la liste des donateurs du parti Libéral en incluant la date des donations et les VRAIS montants (incluant les montants des enveloppes brunes).

Nous serions en mesure de voir si le parti libéral compte dans ses rangs eux aussi “des gens qui proposent la violence au Québec“. Cette liste pourrait aussi nous aider à comprendre pourquoi ce parti s’oppose mordicus à une enquête sur la corruption et pourquoi ils adoptent sous le bâillon l’infâme Loi 115.

Mais, on rêve, on rêve, le parti libérale peux-t-il être transparent ! (que ce soit celui du Québec ou du Canada)

@Dominique Dumas et Montréalais

Où lisez-vous que M. Lisée « brime » la liberté d’expression de M. Charest ?

Tout ce qu’affirme M. Lisée c’est que les propos de M. Charest sont fallacieux et qu’il est mal placé pour porter des jugements par association.

La liberté d’expression implique une responsabilité que l’on doit assumer, autant M. Lisée que M. Charest. Faut vivre avec…