Mitt Romney: Monsieur 1%

Le jeune Romney, au centre.

Les manifestants d’Occupy Wall Street n’auront jamais pu faire autant, pour illustrer la goinfrerie des richissimes plutocrates américains, que le candidat républicain Mitt Romney.

Poussé à rendre public ses rapports d’impôts, il a fait ce mardi une démonstration d’une grande clarté: lui, le multimillionnaire, bénéficie d’un taux d’imposition inférieur à celui des américains ordinaires. Avec un taux de 13% sur les 20 millions qu’il a empoché pour chacune des deux dernières années, il est moins imposé que sa secrétaire.

La raison ? L’essentiel de son revenu consiste en gain de capital (du rendement sur l’investissement) dont le taux d’imposition est fixe, à 15%, donc  n’est pas progressif, contrairement à l’impôt sur le revenu qui peut grimper, aux États-Unis, jusqu’à 30%. Voilà pourquoi les élites américaines structurent leurs emplois pour être payés en gain de capital, plutôt qu’en salaire.

Romney profite du taux d’imposition le plus faible des candidats : Obama est imposé à 28% et Newt Gingrich à 32%.

Intéressant: si le programme économique de Newt Gingrich était adopté, le taux d’imposition de Romney chuterait à: 0%.  En effet, comme beaucoup de conservateurs, Gingrich veut abolir l’impôt sur les gains de capital. Dans son discours sur l’État de l’Union, au contraire, le président Obama a proposé une taxe minimale de 30% sur l’ensemble des revenus des millionnaires.

Mitt Romney devient donc une publicité ambulante pour davantage d’équité dans la contribution de chaque américain aux défis du pays.

Merci Mitt !

 

Laisser un commentaire

Autre fait intéressant…

On a découvert grâce à ces rapports d’impôt que Romney a donné entre 13% et 15% de ses revenus en dons de charité.

Les Obamas… 1%…

Le 1% ce sont les Obamas.

Il est aussi faux de dire que Romney a un taux d’imposition inférieur aux reste de la population. Le taux d’imposition sur les gains en capitaux (la source actuelle de revenu de Romney) est le même pour tout le monde.

En plus, les sommes qui qui génèrent des gain en capitaux ont un jour été des gains d’emplois qui ont été taxés de la même manière que les autres. L’impôt sur les gains en capitaux représente une double forme de taxation.

En fait on devrait abolir l’impôt sur le capital à cause de ses effets néfastes sur l’économie.

Bon, le taux sur le gain en capital est de 15%. Romney a un taux de 13%. Comment fait-il pour payer moins que ce que la loi exige?

Ah, et quel est le taux d’imposition de sa secrétaire?

Un millionnaire va nu-pieds.
Une expression dit : un vrai homme
Moi je dis : un faux homme

Espèront que les américains n’iront pas auusi bas
que d’élire un aussi triste personnage.

Selon le dogme néolibéral, toute cette richesse accumulée devrait retomber sur les masses laborieuses, comme la vapeur qui se transforme en nuages pour retomber, comme pluie bienfaisante abreuvant les troupeaux innombrables du Serengeti.

Métamorphose du désert rugueux en plaine verdoyante, ondulante, caressée par le vent. L’eau stagnante devient torrents impétueux qui irriguent une abondante végétation au milieu de laquelle foisonne toutes formes de vie.

Mais au lieu de cela, qu’avons-nous?…Notre planète et une multitude d’êtres qui souffrent, peinent et meurent, emportés dans un flot de beaux discours…

Greed is Good…aussi bon que le système néolibéral ou la loi de la jungle!

Citation : ‘Voilà pourquoi les élites américaines structurent leurs emplois pour être payés en gain de capital, plutôt qu’en salaire.’

On ne choisit pas d’être payé en ‘gains de capitaux’, là mais primo, on est riche, cela nous permettant de spéculer à la bourse et de faire des gains sur les fluctuations de la valeur des actions et secundo, on est riche, et suivant le système américain du Sénat penchant toujours à Droite, on maintien le taux d’imposition sur les gains de capital le plus bas possible, éventuellement un gros 0%, communément appelé un »newt ».

Nos Sociétés modernes sont sous l’emprise des multinationales, des banques, des spéculateurs et enfin de la ‘mégalomanie’, conséquemment de grands troublent se pointent à l’horizon pour l’humanité entière.

15% constant est excellent, cela stimule l’investissement et la productivité. Il faut que ça reste comme ça et même qu’on généralise pour les autres impôts.

J’ai écouté le discours d’Obama hier ainsi que l’analyse qui en a été faite sur RDI. C’est sûr que Obama ne se fera pas d’ami parmi les plus riches des États-Unis. Son discours visait les 99%. Il a bien saisi où se trouvait son électorat, surtout après le mouvement Occupons Wall Street.

Souhaitons-lui bonne chance pour les prochaines élections et espérons qu’il soit réélu!

Combine voulez-vous parier que certains diront que s’il est si bien payé c’est parce qu’il est tellement travailleur et qu’il mérite ses revenus. Et que s’il paie aussi peu d’impôt, c’est parce qu’il faut encourager les « créateurs » d’emplois comme lui (quand on sait combien d’emplois il a « déconstruits »…) ?

Soupir.

Bonjour,

Serait ce que Monsieur Mitt Romney par démagogie manifeste essaie de se mesurer à Monsieur Warren Buffett qui s’époumonait l’an dernier sur le fait de payer en pourcentage d’imposition beaucoup moins d’impôt que sa secrétaire ? Quelle différence y a t’il entre un candidat d’extrême droite aux États Unis et un multimilliardaire comme Monsieur Warren Buffet qui fit trembler il y a de cela quelques années la puissante Bourse de Londres pendant 24 heures ?

Cette comédie de Mitt Romney est toute cousue de fil blanc. C’est cela la politique. Maintenant que dans ce pays de merde, Monsieur Barack Obama a fait la démonstration sans équivoque que malheureusement un Noir ne put faire mieux qu’un Blanc, voilà que Monsieur Mitt Romney entre dans la danse en manipulant l’électorat ultra nationaliste aux États Unis en le bourrant de balivernes, en prenant bien soin d’agiter à tous vents le Star Spangled Banner.

En terminant, un mauvais présage plane sur la politique politique québécoise avec cet intermédiaire de Monsieur François Rebello qui prit la peine au nom de la CAQ d’aller lécher les bottes de Monsieur Mitt Romney au cas où. Ce qui rappelle drôlement le Parti Québécois dans ses péquisteries, de Monsieur René Lévesque à Monsieur Bernard Yankee Landry qui firent largement étalage de leur soumission de mangeux de hot dog. Et qui ne se souvient pas de la grande proximité affective de Madame Louise Beaudoin qui zonzonnait éperdument devant Monsieur George E Pataki, le gouverneur républicain de New York…Pour avoir le sinistre culot de s’afficher comme étant de gauche. Si nationalistes québécois savaient, nos mangeux de hot dogs nationalistes ne pourraient plus. Au plaisir, John Bull.

J’ai écouté une partie du discours d’Obama hier à la télé. J’ai été impressionné. C’est vrai que je ne connais pas beaucoup toutes les arcanes de la politique américaine mais j’ai beaucoup de difficultés à comprendre qu’un citoyen américain qui n’est pas millionnaire puisse, ces dernières années être républicain.

Parfois je me dis que lorsqu’un américain démocrate vient faire une virée à Montréal ou à Québec, il doit avoir le sentiment d’avoir été moralement et idéologiquement sali et corrompu.

Ils sont fous ces amerloques !

«Acheter est bien plus américain que penser.»»
[ Andy Warhol ]

Au moins les politiciens américains publient leur rapport d’impot!
On aimerait ca nous aussi pouvoir scruter le rapport d’impot de Jean Charest! De Francois Legault!! Et surtout de Pauline Marois et Claude Blanchet!!! Parce que aux States, non seulement Obama publie son rapport, mais sa femme aussi!

Bonjour Mr Liséé,

Qu’en est-il au Québec de l’impôt sur le gain en capital?
Je serais bien curieux de le savoir…

Merci pour votre billet qui éclaire ce qu’on entendait dire un peu partout.

Thomas

C’est l’argent gagné par Lutte Romney et personne d’autre. Depuis quand il est légitime de voler une personne parce qu’elle est plus riche que soi? La gauche à une moralité très douteuse.

En passant j’aimerais que Jean-François Lisée dévoile aussi ses rapports d’impôts. Quand on veut jouer au grand inquisiteur il faut montrer patte blanche.

En complément à mes commentaires précédents à David :

Les emplois créés par le 1%, à part la petite exception des riches, sont des emplois aux salaires les plus bas possible (exemple: salaire minimum et en-dessous).

Les dons caritatifs sont presque toujours des dons qui rapportent à leur donateur.

@Paul Robert

Je ne savais pas que d’imposer les riches au même taux que les autres c’était du vol !

Voilà une conception originale de la fiscalité. La classe moyenne se fait vider les poches, mais l’argent qu’elle verse au fisc, n’est-ce pas aussi de l’argent qu’elle a gagné ? Pourquoi serait-ce du vol que d’exiger que les plus riches paient leur juste part ?

À Paul Robert :
Si comme vous le dites l’impôt est du vol, comment ce fait-il qu’on « vole » proportionnellement moins Mitt Romney que l’Américain ordinaire ?

Je suis en faveur d’un taux d’imposition plus important pour les riches, car ils ont davantage les moyens de contribuer à la société.

Mais si vous n’êtes pas d’accord, vous devez expliquer pourquoi au contraire vous consentez à taxer les riches proportionnellement moins.

En vos mots: Depuis quand est-il légitime de taxer davantage une personne parce qu’elle est moins riche que soi? Je ne commenterai pas sur la moralité de la droite.

P.S. « Lutte » Romney, vraiment ?

@ Thomas Benoit (# 12):

Dépendant de votre échelle d’imposition (bracket), ça peut aller jusqu’à 25% (combiné Québec + Ottawa) environ.

Remarquez ici que l’imposition sur le gain de capital est une double imposition car l’argent qui a servi à gagner ce gain en capital a déjà été imposé. à sa source.

L’impôt c’est du VOL!!!

Ce positionnement idéologique me semble malsain, c’est si facile de jouer avec la jalousie des hommes et des femmes.

Seulement traiter du pourcentage de taxation est réductif à outrance. Combien Romney a-t-il payé de sa poche en taxation? 3 millions. http://www.bloomberg.com/news/2012-01-24/romney-paid-13-9-percent-tax-rate-on-21-6-million-2010-income.html

Combien avez-vous payé en taxation cette année?

Pourquoi n’avez vous pas payé plus d’impôt que ce que la loi stipule? C’est bien ce que plusieurs « analystes » semblent reprocher à Romney, non?

Du n’importe quoi… pour rentrer cette vielle idée de lutte des classes dans l’esprit des gens.