Mon Autobiographie Non-Autorisée !

Carson, dans les belles années. Qu'est-ce qu'il nous a fait rire !

C’est l’humoriste Johnny Carson, du légendaire Tonight Show, qui avait inventé le concept. Une Autobiographie non-autorisée, c’est lorsqu’on écrit sa propre histoire mais en n’interviewant que des gens qui ont entendu parler de vous, en excluant ceux qui vous connaissent vraiment.

Puisque mon nom est dans les gazettes ces jours-ci, j’ai de la matière pour commencer à prendre des notes car j’apprends dans La Presse ce matin que l’Université de Montréal m’a demandé plus tôt cette année de quitter le Cérium. C’est faux.

Mais il est vrai que la réalité est souvent complexe. Alors, partisan de la transparence totale, je vous emmène dans la coulisse :

Cérium, la vraie histoire !

Non seulement la direction de l’Université ne m’a pas demandé de partir mais m’a au contraire demandé de rester et d’investir 100% de mes activités professionnelles au CÉRIUM. Elle souhaitait donc que je mette un terme à mes activités, disons, para-scolaires, pour me consacrer totalement aux succès du CÉRIUM. Je vais peut-être vous surprendre, mais mes patrons avaient raison. Je suis assez lucide pour savoir que ma notoriété a été mise au service du CÉRIUM pendant toutes ses premières années – c’était l’idée –, puis que ma présence dans les débats politiques au cours de la dernière année a atteint une intensité telle que le rendement, pour le CÉRIUM, était décroissant.

Je tiens évidemment au CÉRIUM et notamment à ses écoles d’été (en cours, les inscriptions sont toujours ouvertes), et je suis très fier de ce que j’ai pu y accomplir, parfois dans le consensus, parfois dans la controverse, car innover est toujours un combat. Le Centre n’existerait pas sans la formidable équipe qui m’a soutenu. (Je m’en suis expliqué plus longuement ici.)

Cela dit, comme je tiens aussi fermement à mon engagement social et politique, quitter mes activités para-scolaires me posait problème. De plus, je savais depuis au moins un an que je voulais m’adonner à d’autres tâches, ayant accompli au CÉRIUM tout ce que je pensais pouvoir y contribuer. J’avisais d’ailleurs la direction de l’Université en février de ma volonté de prendre l’équivalent d’une année sabbatique à compter de septembre 2012.

Simultanément, une entreprise de communication m’a approché pour m’offrir un emploi qui répondait exactement à mes vœux, pour une prise de fonction en septembre 2012.

J’ai donc avisé mes patrons que je quittais mes fonctions au CÉRIUM avec le sentiment du devoir accompli, avec beaucoup de reconnaissance pour l’Université de Montréal qui m’a accueilli pour cette aventure, et je souhaite de tout cœur que le CÉRIUM soit encore plus actif dans les années qui viennent.

Bref, il arrive que la vie soit bien faite.

Laisser un commentaire

Le Québec est quand même un endroit fabuleux pour les membres d’une certaine élite autoproclamée. On peut en effet y cumuler les fonctions de journaliste, chercheur, philosophe, analyste a la télé d’État et candidat potentiel pour un parti national. On peut aussi y cumuler les fonctions de ministre et lobbyiste (Nathalie Normandeau ou la majorité du caucus libéral), et sauter de journalistes ‘neutres’ a membre d’un gouvernement (bonjour Raymond Archambault, Christine St-Pierre, Pierre Duschene et Bernard Drainville).

Ce qui est encore plus fascinant, c’est que ces mêmes gens crient aux conflits d’intérêts et a la proximité incestueuse lorsqu’on parle de l’industrie de la construction et des municipalités.

Une telle proximité a une telle échelle n’existe simplement pas ailleurs, que ce soit en France ou aux États-Unis.

L’entreprise de communication en question s’appellerait telle le Parti Québécois?

Comme plusieurs messagers ici en jouant sur le mot message, J.F.Lisée, il serait intéressant que vous confirmiez clairement les rumeurs qui feraient de vous un candidat du PQ que ce soit à Rosemont ou ailleurs!

Vos qualités d’homme engagé et réflexif sont parmi les meilleures au Québec et nul doute ici que plusieurs souhaitent que monsieur Lisée s’engage en politique québécoise dans le PQ afin que la notion incarnée d’équipe Marois se révèle dans ses meilleurs atouts.

Il y a le groupe de députés existants au PQ disponibles pour l’expérience gouvernementale et que nous y retrouvions les noms des messieurs Lisée, Duchesne, Breton, Hébert et d’autres voilà qui permettra au Québec de retrouver des couleurs et une santé politique pour trouver la voie éventuelle d’un pays contre tous les profiteurs multiples et machiavéliques arrangeurs d’élections.

J’encourage comme citoyen, Jean François Lisée à l’aventure de la politique active!

Monsieur Lisée je me permets de vous écrire ce que je dis souvent à mes petits-enfants: Quand le train passe il faut le prendre parce que l’on ne sait jamais quand il reviendra. Et dans le cas qui nous occupe ce train s’appelle Québec.

Bonne route.

Merci de confirmer l’article de la Presse. On vous a mis à la porte du CERIUM parce que vous n’étiez pas prêt à faire les heures de travail exigées. Vous aurez beau essayer de redécorer les choses, ça ne passera pas.

Nombreux sont les employés que les employeurs aimeraient garder si seulement ils travaillaient plus fort. On les met alors à la porte, mais pour épargner les sensibilités, on dit que l’éconduit a « quitté l’entreprise pour poursuivre d’autres intérêts ».

Si vous vouliez clarifier que vous n’avez pas été éconduit pour cause d’incompétence ou de fraude, je pense que peu des lecteurs de la presse auraient fait cette faute de jugement…

J’apprécie votre mise au point. J’aimais beaucoup vos conférences au CÉRIUM.

J’espère que vous continuerez vos activités à L’Actualité. Sinon la blogosphère québécoise aura considérablement et même dangereusement rapetissé surtout si on tient compte de la disparition de de Mme Legault du site Voir.

Ben cou donc ! Bravo pour votre beau travail comme on dit … Et bonne chances dans vos autres carrières. Je note en terminant que vous vous n’êtes pas trop étendu sur votre avenir d’ici septembre selon bien des rumeurs. 😉

«Deviens ce que tu es. Fais ce que toi seul peut faire.»
[Friedrich Nietzsche»

Enfin vous voilà dans le « ring » pour de vrai. J’ai bien hâte de voir comment votre discours va passer dans la population . Je crois que vous êtes le dauphin de Pauline pour 2016. Premier ministre Lisée …intéressant !

Votre nom a été mentionné ses derniers temps, on apprécie votre intervention. Après lecture de votre billet, j’ai deux questions auxquelles vous pourriez apporter une réponse dans un prochain billet ou commentaire.

#1 Avez-vous accepter cette proposition d’emploi pour septembre 2012?

#2 Excluez-vous toute candidature pour des possibles élections générales québécoises en 2012?

Je ne sais pas qui doute de votre sincérité, de votre indépendance, de votre intégrité par contre ce que je sais c’est que des personnes auraient aimées que vous restiez chez CERIUM. Quelle déception pour ceux qui craignent les meilleurs d’entre nous les Québécois et vous êtes M. Lisée un des meilleurs avec les R. Lévesque, J. Parizeau, Lesage etc. Nous sommes beaucoup à applaudir votre prochaine candidature au parti Québécois le plus vite sera le mieux pour nous.

Non seulement la direction de l’Université ne m’a pas demandé de partir mais m’a au contraire demandé de rester et d’investir 100% de mes activités professionnelles au CÉRIUM.

LOL!!!!!!

C’est le spin le plus rigolo que j’ai pu lire depuis longtemps.

Dans la réalité le CÉRIUM ne voulait plus être embarrassé par les prises de position de Lisée. Ils ont dont dit « si tu veux rester, tu ne vas que t’occuper uniquement du CÉRIUM et tu arrêtes de nous mettre dans le trouble avec tes prises de poitions ».

En passant, j’espère que Lisée va accepter la proposi8tion du PQ ! La campagne électorale ne sera que plus divertissante !

Transparence totale dites-vous…. Sur l’histoire du Cérium je suis persuadé que vous dites la vérité.

Et que voulez-vous que La Presse dise, vu qu’ils ont peur de votre entrée en politique active. Et qu’est-ce qu’ils savent faire de mieux que de brasser de la merde cette bande de tordus.

J’aurais espéré que vous caressiez plutôt l’idée de participer aux prochaines élections mais bien entendu cela vous regarde.

Quoique, avec l’arrivée de Pierre duchesne ça donne des grands coups dans les stratégies de Jhonny. Ça me rappelle la vielle chanson «tu trembles carcasse…». Quant à moi il ne tremblera jamais assé.

Cet hiver au plus creux de la descente aux enfers de Pauline, Daniel Breton est arrivé. comme un cheveu sur la soupe. Et j’ai eu le pressentiment que la crèpe venait de tourner. Transparene totale, demandez à ma femme. Et le béton a pris.

L’arrivée de Duchesne ébranle le temple de la turpitude. Duchesne peut-être en sait assé pour faire pendre Charest. Et je le souhaites ardamment.

Si jamais vous débarquiez dans Rosemont, je pense que quelques briques de plus sauteraient dans l’édifice pourri qui nous tient lieu de gouvernement.

Je souhaites bonne chance à votre prochain employeur. Peut-être que ce sera le peuple. pourquoi pas?

Ça peut pas toujours aller mal.

Entreprise de communication… septembre 2012…
C’est les électeurs de Rosemont qui vont être chanceux ! En attendant plus pour, cette fois, l’ensemble des Québécois; même les rouges.

Au fait, quelles seraient les priorités du PLQ dans un Québec souverain ?

Tant mieux pour vous, et j’entends que la politique vous courre après?? Moi je vous préfère libre de paroles.

Vous avez fait un travail remarquable au CERIUM et je vous souhaites bon courage pour la suite des choses

J’espere que j’aurai l’immense plaisir de faire parti de votre « nouvel employeur » en ma qualite de citoyenne de Rosement. J’adore votre humour si fin, vous faites l’incredient qui nous manquait pour batir notre futur maison, en vulgarisant et chiffrant les vrais stat, les quebecois n’auront plus peur.

Je ne suis pas surprise que l’on ait tente de vous restreindre, car tous les meilleurs elements qui ont ete pres et/ou au sein de PQ se font offrir des supers postes ailleurs…ils se font ensorseler par la droite, dont certains qui vont passer des heures a travailler au seil de multiples conseil d’adminstration, comme ca ils sont surement plus productifs, mais c’est du passe, vive le Quebec et ses forces vives puissantes, portons notre carre bleu avec des fleurs de lys, dans votre nom, il y le « Lys-lis- » c’est un signe. Je suis si fiere de vous. Merci!

Un intellectuel ne peut pas, quel qu’il soit, faire abstraction de la réalité politique. A moins d’étudier des natures mortes ou de faire preuve d’une formidable hypocrisie.

En fait, je suis plutôt d’accord avec Gilbert Lavoie (http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/201207/05/01-4541152-journalistes-et-politique.php).

Sa réflexion pourrait bien s’étendre aux autres sphères académiques: comme il le signale si bien, mieux vaut s’afficher et faire le saut en politique que d’en faire quand même, sous le couvert d’une fausse neutralité.

Quant à votre article de blog, il en dit plus long sur le traitement de la nouvelle que sur ceux qui font la nouvelle.

Petite proposition pour Lisée: s’il accepte la proposition du parti québécois de se présenter pour eux (quelqu’un croit vraiment à ce « suspense »???), pourquoi ne pas faire preuve de courage politique comme Thomas Mulcair ou Justin Trudeau et vous présenter dans un comté non-converti plutôt que de paresseusement prendre les électeurs pour acquis et se faire élire dans Rosemont?

Tiens…une idée comme ça: vous faire élire dans Ville Mont-Royal ou dans Ville Saint-Laurent aurait infiniment plus de mérite non? Et en plus, vous auriez « converti » un comté à votre idéologie comme Mulcair et Trudeau l’ont héroïquement fait, EUX!

Ne nous dites pas que vous leur êtes inférieur hein Jean-François?

Je connais un bon argument pour vouz inciter à faire le saut en politique.
Imaginez le Québec avec un autre mandat de quatre ans avec Charest ? Je n’ose à peine y penser.

C’est pourquoi le PQ a besoin de bons communicateurs comme vous.

« Simultanément, une entreprise de communication m’a approché pour m’offrir un emploi qui répondait exactement à mes vœux, pour une prise de fonction en septembre 2012. » – Dilemme, il faudra choisir, la politique ou la liberté? . Quelle est la réponse?

Ha! La maudite Presse.Pas capable de faire les bonnes vérifications avant d’annoncer votre départ du Cérium.
Toujours diminuer l’autre pour favoriser leur poulin(Jean Charest).
M.Lisée,en lisant également Chantal Hébert,je me disait,à voix base,comment peut-on assayer d’influencer l’opinion d’un pauple?
Vraiement au Québec,les médias(lire certains journalistes)en mène pas mal large.
Les différents scénarios de Mme Hébert sont de trop pour les possibles résultats des prochaines élections.
Maudit que le peuple Québécois est influencé et influencable!

@F. Brosseau :

« Le Québec est quand même un endroit fabuleux pour les membres d’une certaine élite autoproclamée. »

Sans regarder « le temps des bouffons », qui s’est auto proclamé « élite » récemment?
http://www.youtube.com/watch?v=0STEvvYZtY0

« On peut en effet y cumuler les fonctions de journaliste, chercheur, philosophe, analyste a la télé d’État et candidat potentiel pour un parti national. »

Parlez-vous de Sarah Palin?

« et sauter de journalistes ‘neutres’ a membre d’un gouvernement (bonjour Raymond Archambault, Christine St-Pierre, Pierre Duschene et Bernard Drainville). »
G
érard Deltell, Claude Ryan, Pierre Laporte, René Levesque, Dominique Vien, Gilles Baril, Jean d’Amour …
Pas problème avant aujourd’hui?

« Ce qui est encore plus fascinant, c’est que ces mêmes gens crient aux conflits d’intérêts et a la proximité incestueuse lorsqu’on parle de l’industrie de la construction et des municipalités. »

Parce que ces conflits et cette proximité n’existent pas selon vous?

« Une telle proximité a une telle échelle n’existe simplement pas ailleurs, que ce soit en France ou aux États-Unis. »

M. Brosseau, vous avez écrit ceci sérieusement? Laisser-moi vous rappeler quelques faits au sujet de la fabuleuse démocratie étatsunienne.
Cheney, secrétaire de la défense (90-93) donne d’importants contrats à Halliburton, une énorme multinationale, 2 années plus tard (95) en devient le PDG. 5 ans plus tard (2000) Cheney devient candidat à la vice présidence américaine (il est encore PDG). Il reçoit à son départ d’ Haliburton 62 millions $ en actions et options. En 2001 le gouvernement attribut sans appel d’offre un contrat « ouvert » à Halliburton et des magouille se poursuive pendant plusieurs années… L’action passe de $5.5 au début de 2002 à $56 en 2008.
http://www.google.com/finance?cid=16658

Le cousin de George Bush fils, John Walker, est juge dans un procès ou Cheney, vp de Bush, est en cause. Il n’a pas trouvé sage de se récuser.

Le président Obama, pour se faire élire, accumule des contributions de grandes corporations à raison de 778 millions en 2008. et cela juste pour le poste de président Vive la non proximité envers les grandes corporations.

À titre de comparaison, le parti conservateur canadien a dépensé 18 millions en 2006 pour les élections générales.

Est-ce qu’au Québec on peut nommer deux dirigeants de grosses compagnies pharmaceutiques comme ministre de la santé? Le dirigeant d’une pétrolière comme ministre de l’environnement?

New FDA leadership has strong ties to Big Pharma, Wall Street

http://www.naturalnews.com/020029.html

JF Lisée, un homme libre et libéralisant , candidat non pas libéral mais souverainiste.
Youppi

J’aime bien vous lire mais je préférerais encore plus vous savoir à l’assemble nationale avec le Parti Québécois.

Le Québec a besoin du PQ,
Le PQ a besoin de Marois,
Et Marois a besoin de vous,

L’équipe qui est entrain de se constituer au Parti Québécois commece à ressembler drôlement à celle de 1976. Soit un rassemblement de gens de haut calibre et non des carriéristes populistes et opportunistes. Une équipe qui veut travailler pour l’avenir du Québec et de sa population. J’espère que la population va vous mériter.

Quand on maitrise plusieurs talents, il arrive que nous sommes appelé à porter plusieurs chapeau.

La croisé des chemins venu, vous avez pris une décision difficile, probablement déchirante, économiquement et émotionnellement.

M.Lisée il ne s’en fait plus beaucoup des comme vous. J’admire votre sens du devoir et votre goût de l’aventure.

Alea jacta est

Sincèrement.

Antoine Cosentino
Montréal

Le peuple québécois seul possède la légitimité de proclamer son indépendance…ou sa dépendance. De rumeurs et candidatures souverainistes de prestige déjà annoncées pour le prochain scrutin, je sens tout le désarroi dans les propos des tanguy, des dépendants chroniques, d’irresponsables, foisonnant sur les réseaux sociaux, les psy ont beaucoup de boulot par les temps qui courent.

françois 1,
et Charest pourrait se présenter dans Borduas et Bachand dans le comté de Khadir…

Encore ce matin, sur la SRC, une journaliste (ou chroniqueuse) laissait entendre que c’est l’université de Montréal qui avait demandé votre démission du CERIUM…

René Lévesque avait raison de dire que trop souvent les journalistes ne font pas toute la recherche nécessiare pour leurs articles. Malheureusement trop vrai.

Bonne chance !

M.Lisée, nous sommes informés par un court texte de Radio Canada sur le web que vous évaluez le nombre d’avis favorables pour prendre un décision finale sur la politique active. Ne doutez pas de vos capacités, J.F.Lisée, votre départ du Cérium indique déjà que vous avez un pied comme candidat.

Le Québec a besoin de vous monsieur Lisée, le peuple a besoin par instinct de voir des candidats connus donner de la chair à un programme politique d’un parti comme par exemple le PQ. Les opposants qui se présentent sur ce site en plus grand nombre ne sont que des libéraux masqués en service commandé ce qui est plausible de par l’effet électoral nouveau des réseaux sociaux comme Twitter.

Le départ de J.F.Lisée de ce blogue n’est rien en rapport avec l’apport politique et ministériel d’un Lisée dans un gouvernement du Parti Québécois afin de rendre profondément publique une démarche de retour pédagogique vers la souveraineté dans l’optique entre autres d’une rédaction d’une première constitution québécoise embryonnaire.

Allez! J.F.Lisée, d’ici septembre selon les probabilités fortes, devenez l’un des membres de l’équipe Marois pour le changement et pour un gouvernement du Québec normal!

Tout comme F.Hollande a appelé à une présidence normale contre Sarkozy. Pour en finir avec les libéraux.

Sans trop faire dans le pathos. Disons que la non candidature de votre personne intelligente et dialectique au PQ, Jean François Lisée serait ressenti dans la déception et la déprime politique par des centaines de milliers de citoyens électeurs québécois.

Rosemont vous connais déjà et vous élirait avec une bonne majorité autant pour votre personnalité que par sa tradition péquiste depuis 1970.

Nous vous voyons ministre de l’éducation ou davantage encore ministre des affaires inter gouvernementales canadiennes ou ministre du développement économique ou de l’industrie.

Le Québec engagé et progressiste doit faire mentir le petit billet du genre d’un journaliste populiste du Journal de Montréal qui prétend aujourd’hui samedi le 7 juillet que l’offre électorale des partis n’est pas alléchante.

Ras le bol de ces chroniqueurs du cynisme que je ne nommerais pas!

@François 1

Et voilà qu’on vous y reprend à déblatérer des sornettes infantiles.

Le jeune Trudeau s’est présenté dans une circonscription où il était certain de gagner. Papineau était en effet une circonscription libérale depuis presque la nuit des temps (celle d’André Ouellet, entre autres) et Barbot avait battu Pettigrew en 2006 par à peine 1 000 voix. Avec le patronyme Trudeau, il était évident qu’il n’y avait rien d’héroïque à se présenter dans Papineau pour le PLC.

Mulcair s’est présenté dans Outremont, une circonscription qui avait donné 17,20 % du vote au NPD avec LP Lauzon comme candidat en 2006. Les libéraux y étaient en chute libre depuis 2004, les votes bloquistes y étant plutôt volatils, avec la démission de Lapierre et le score de Lauzon en 2006, Mulcair prenait un risque calculé dans Outremont et s’agissant d’une élection partielle, il avait de bonnes chances de battre Coulon qui n’avait ni sa prestance, ni sa notoriété, ni son expérience politique.

Alors le courage politique concernant Mulcair et Trudeau, on repassera.

Quant à demander à Duchesne ou à Lisée de se présenter dans Mont-Royal ou dans St-Laurent qui donne toujours des majorités écrasantes au PLQ et où on vote Vert presque autant que PQ, pourquoi ne demandez-vous pas à ceux qui se présentent dans ces châteaux forts libéraux de faire preuve de courage politique et de se présenter dans un comté non-converti plutôt que de paresseusement prendre les électeurs pour acquis en se présentant dans D’Arcy-McGee, St-Laurent, Mont-Royal etc …

En d’autres mots, expliquez-nous donc pourquoi ce qui vous semble parfaitement normal pour St-Pierre, Bergman, Fournier, Arcand et autres, devient de la paresse en ce qui concerne Lisée et Duchesne.

Bonjour monsieur Lisée, vous allez nous manquer comme pamphlétaire ,penseur , blogueur,quand j’ai lu votre »autobiographie » , je me disais , il s’en va faire la »piastre » à la radio »populacière »Comme 98,5 (comme disait un certain Lulu »assurer son avenir » en quittant le PQ , hi, hi ), mais en lisant les réponses de vos lecteurs, je crois que votre place est à l’assemblée nationale . Ça va prendre tout notre petit change pour combattre les démons libertariens et les démons de gauche. si vous faites le saut , vous contribuez à l’élévation de la connaissance , comme monsieur Pariseau à une autre époque

Il me semble, à lire les commentaires répétitifs de certains dépendants abonnés à ce blogue, que les arguments commencent à sentir le souffre et que la victoire des Duchesnes, Breton, et autres Lisée n’est qu’une question de semaines.

Quand votre patron vous dit, en vous présentant votre rapport d’appréciation pour l’année écoulée, « ma (votre) présence dans les débats politiques au cours de la dernière année a atteint une intensité telle que le rendement, (pour l’entreprise) pour le CÉRIUM, était décroissant. » Vous vous doutez bien que l’évaluation sera bien dessous de « rendement satisfaisant ».

Monsieur Lisée, j’habite un comté voisin de Rosemont. Aucun des candidats potentiels ne suscite mon enthousiasme. Ce ne serait pas le cas si vous vous présentiez chez nous. Les gens de Rosemont seraient chanceux de vous avoir comme député. Bon courage!

@ François 1 #17

Vous avez une drôle de conception de la démocratie Monsieur. Tant qu’à être dans l’absurde, pourquoi ne pas proposer que les 125 candidats du PQ se présentent tous dans St-Laurent?

Mais ne vous en faites pas, aux prochaines élections, ces comtés vont quand même élire les membres d’un des partis politiques les plus corrompus de l’histoire du Québec. Continuez à faire cabale pour votre favori, il aura grandement besoin de vous.

La nouvelle du renouvellement de votre allégeance dans le parti politique québécois me déçoit beaucoup car vous retrouvez pris à nouveau dans un carcan semblable à celui dont vous étiez déjà détaché précédemment
Tôt ou tard vous trouverez contraint à un moment donné de souscrire et promouvoir un thème à l’encontre de vos convictions.
Dommage et bonne chance quand même.

Georges Paquet nous propose un scénario sorti tout droit de sa pensée de fédéraleux. A-t-elle une quelconque crédibilité? J’en doute. Qui est cette triste personne ? Elle n’a pas plus de notoriété que j’en ai. Sauf que ses arguments ne s’appuient sur rien d’autre que ce qu’il pense, comme moi-même d’ailleurs. Donc, à tout prendre je préfère privilégier la parole de celui de qui on peut s’assurer de sa réalité et de son intégrité.

Francois 1 veut que m. Lisée se présente dans St-Laurent pare « héroïsme » mais il n’exige rien pour les candidats libéraux. Ce qui est bien naturel: avec ce qu’on a vu dans les dernières partielles, ils sont tous héroïques puisque aucun comté n’est sûr pour eux!

À lire les commentaires on réalise qu’au fond, ce blogue, c’est vraiment une tribune pour le fan club Lisée…

@ lange (# 36):

En quoi est-il idiot de proposer à Lisée de se présenter dans un comté où un défi, un VRAI existe?

Mulcait l’a fait, LUI!

Trudeau l’a fait, LUI!

Pourquoi pas Lisée?

S’il est aussi bon communicateur que vous le prétendez, il n’aura absolument aucune difficulté à convaincre ses électeurs que sa vision du Québec est la bonne non? D’autant plus qu’il se trouvera du même coup à convertir des fédéralistes, donc un gain net pour les séparatistes.

Ce serait win-win!

Alles hop Jean-François…du nerf que diable…

Francois 1, David, lemoutongris et tous leurs amis libertariens blâment Lisée de manquer de courage, mais eux-mêmes n’osent pas mouiller leurs chemises en faisant l’effort de se lancer en politique active et de présenter leur programme pour convaincre la population.

Au contraire, ils préfèrent rester dans le confort de leur foyer pour faire du marketing de propagande par paresse. Ils osent dire qu’ils respectent pacifiquement les institutions, mais s’en moquent en réalité éperdument par leur ergotage continuel sur la blogosphère contre l’État.

Est-ce que tous ces libertariens auraient le courage de présenter des candidats à Ville St-Laurent, Westmount, D’Arcy-McGee ou Outremont? Il est permis d’en douter.

@Francois 1:

Tu sais… une fois élu avec une majorité écrasante, Jean-Francois Lisée sera ministre.

Les plus populaires