Nathalie Normandeau reçoit un coup de Bape

Rien d’étonnant à ce que le Bape propose de retirer au ministère des richesses naturelles la supervision des impacts environnementaux de l’industrie des Gaz de schiste pour la remettre au ministre de l’environnement.

Ce qui est dur, cependant, est que le gouvernement ait acquiescé avec empressement. La réaction de Mme Normadeau a été captée par l’équipe de photographes du blogue:Heureusement, pour l'instant, elle est calme...

Laisser un commentaire

En confiant la surveillance de l’exploration des gaz de shale au Ministère de l’environnement, c’est comme confié une chèvre à un lion édenté et dégriffé.

Ce Ministère est l’enfant pauvre du Gouvernement Charest. Un budget minable pour des responsabilités toujours plus importantes.

M. Charest a accepté la recommandation du BAPE de confier la surveillance au MDDEP, mais a-t-il annoncé une augmentation de son budget pour lui permettre d’assumer cette nouvelle responsabilité?

Il faudra surveiller de près le dépôt du prochain budget.

Surprenant ce volte-face…vraiment surprenant. Lucien Bouchard avait-il lunché avec Jean Charest ? Donne-moi du temps, mon frisé…

Comment une personne manifestement intelligente comme l’est Madame Normandeau peut-elle faire preuve d’un tel aveuglement et d’un tel manque de vision stratégique ? Cela me dépasse.

Pour gagner au jeu des échecs… on doit voir au moins deux coups à l’avance non ?

Elle serait soumise à la pression du PM qui exige d’elle qu’elle casse la baraque ?

Avec des amis comme ça…

Beau revirement dans ce dossier qui ne fait qu’ajouter un clou dans le cercueil libéral.

Et c’est bien fait pour ces petits affairistes et du porte étendart de l’industrie du gaz qui doit penser qu’il aurait bien dû, donc dû !

Manque de productivité qui disait !

L’étoile de la ministre na pas finie de palire. j’espère qu’elle ne sera pas la aux prochaines élections.

Mais attention le ministère de l’environnement sera sous la surveillance du PEUPLE.

J’ai vu Mme Normandeau se dire satisfaite du rapport du BAPE. Je ne comprends pas : avec le quasi moratoire sur l’exploration et l’exploitation des gaz de shiste, comment pourront financer nos programmes sociaux et les garderies à 7 $ ? Ça, Mme Normandeau ne nous le dit pas…

Effectivement un vrai coup de matraque..Pas très élégant mais bon..M.Arcand ne veut pas laisser l’image d’un ministre qui ne protège pas les citoyens.Faut quand même dire que Mme Normandeau a exécuté les sales besognes certainement dictées par l’équipe du chef.
Au delà de ça, c’est l’institution qui en prend un coup.Quand même quelque chose qu’un organisme non élu vienne dicter les règles de base de la consultation.Un vrai monde à l’envers.
C’est d’un ridicule consommé de voir les manoeuvres de récupération de la bonne nouvelle.

La suite pourrait ressembler à quoi? À l’adoption d’un code d’éthique par l’équipe libérale? À une nouvelle morale qu’on a trouvé dans une grotte où l’on n’a permis le forage?

Nathalie Normandeau a gagné haut la main la médaille de la « meilleure péteuse » de l’équipe de John James Charest…

En tous cas, il y avait seulement deux partis qui étaient d’accord pour un moratoire et c’est le Parti Québécois et Québec Solidaire. Les autres(Libéraux, ADQ et le parti de Legault) voulaient continuer sans se soucier réellement de la santé car ils prévilégient les $$$$$$$$$.

Des reculs le gouvernement Charest connait ça.

Lui qui voulait avoir les deux mains sur le volant ne nous avait pas dit qu’il conduirait de reculons.

Ses gestes politiques les plus significatifs furent essentiellement les résultats de retours sur ses pas, c’est à dire quand il recule. Le Suroît, le port methanier, les écoles juives et maintenant le gaz de schiste.

Pouvons-nous avoir confiance en un gouvernement plus habile à reculer qu’à aller de l’avant ?

«Pour les aveugles, on dit non-voyant, pour les sourds, non-entendant, et pour les cons, non-comprenant.»
[Guy Bedos]

Reportage-vidéo sur les conséquences fort graves, inévitables et durables de l’exploration et de l’exploitation du gaz de schiste.

Après avoir visionné ce clip-vidéo montrant de nombreuses et fort malheureuses expériences vécues et exposant les résultats probants de plusieurs études récentes dans divers états américains suite au creusage de plusieurs milliers de puits nécessitant la fracturation de roches en profondeur dans le but d’extraire du gaz de schiste,

vous déciderez si vous désirez vraiment que cette ressource soit explorée et exploitée au Québec au péril, NON SEULEMENT DE LA QUALITÉ DE VIE MAIS, DE LA VIE MÊME DES QUÉBÉCOIS VIVANT À DES KILOMÈTRES de chaque puit creusé dans les nombreuses régions visées.

Le gouvernement Charest aurait consenti à mettre en péril une importante partie de la population du Québec qu’il n’aurait pas choisi meilleur moyen.

Voici le vidéo-clip en anglais avec sous-titres en français d’environ 5 minutes.

Je vous en prie, prenez quelques minutes de votre temps pour visionner attentivement ce reportage exceptionnel, vous serez estomaqué par ce que vous verrez et entendrez.

http://www.youtube.com/watch?v=IOIxesWknk0

Autre reportage vidéo, en français celui-là, sur le merveilleux gaz de schiste, selon André Caillé et bientôt PEUT-ÊTRE, Lucien Bouchard.

Prenez 3 ou 4 minutes de votre temps pour visionner ce reportage de Radio-Canada, qui montre à l’évidence les conséquences incroyablement néfastes de l’exploration et de l’exploitation toute récente du gaz de schiste aux États-Unis.

On oublie trop facilement que le Parti québécois a également « mangé un coup de BAPE »…

On se souvient tous bien sûr que ma tante Pauline a vertement critiqué le mandat de ce même BAPE (qui a pourtant réussi à sortir un rapport enscencé par tous!) et en plus, qu’elle défendait mordicus un MORATOIRE pur et dur sur ce développement.

Le grand gagnant? Pierre Arcand!!!

Monsieur Lisée,

Ne louangeons pas trop vite ce monsieur Arcand. Il faut se rappeler ses premières positions avant que la colère des citoyens se manifeste.

Au prochain dossier, le naturel reviendra et cet homme nous en passera une autre: déjà il ne veut même pas légiférer plus énergiquement dans le dossier de la protection des milieux humides

Par ailleurs on mériterait d’avoir un « BAPE » pour examiner tous les passe-droits que ce gouvernement refile au privé dans notre système de santé.

Nous avons gagné cette manche contre l’ignorance et la mauvaise foi, mais la bataille pour la protection de notre système publique de la santé est tout aussi important.

Ce qu’on demande au ministère de l’environnement c’est de faire des recherches sur les impacts environnementaux et trouver des modes d,exploitations qui soient impliquent le moins de risques.
Si les investisseurs pour être intressés ont besoin de carte blanche, ils doivent s’adapter aux changement. Du développement durable c’est possible. Le capitalisme sauvage ça ne mène nulle part.
Le pouvoir décisionnel restera au parlement. On ne doit pas avancer dans un champs de mines les yeux fermés en faisant des prières.
J’espère que le gouvernment ne demandera pas juste des redevances mais une participation claire de l’état^, de la coopérative des travailleurs(qui ont a la fois des préoccupation sur leurs conditons de travail, l’environnement et économique) et du privé. Toujours en contribuant a un fond de génération et un fond de développement régional.
Il y a des richesses en région et il doit y avoir un retour sur leur exploitation dans la région. Pas juste sur des sièges sociaux au centre ville.
Madame Normand est la personne qui arrivent le mieux dans ce parti a faire baisser la pression dans l’opinion public. Une sorte de médiateur. Ce sont ses valeurs féminines (des hommes peuvent les partager) de mettre son ego, sa position personnelle, de côté au service de la médiation pour trouver rendre possible la poursuite des dossiers au lieu qu’ils se cantonnent dans des positions trop rigides qui cause des cults de sac.
Madame Normandeau fera surement un excellent chef de parti. J’espère qu’on remettra a césar ce qui revient a césar et qu’elle aura le poste qu’elle mérite.
Elle a été dans tout les dossiers chauds et connais très bien tout les enjeux auquel on fait fasse actuellement.
Il serait bien temps qu’on lui donne le salaire et le titre qui vont avec le travail qu’elle fait réellement parce que qu’on parle de corruption, de développement économique, d’éducation, d’environnement,etc j’en oublie c,est elle qui a ramner les gens a s’ouvrir a la discussion pour poursuivre la discossion vers des solutions acceptable.
Est-ce que nos foyers sont mieux géré quand c’est la femme qui tient les cordons de la bourse. Moi je pense que oui. Elle pense a l’avenir, s’assure de répondre aux besoins de tous siens avant de se servir et même si elle en a les moyens c’est avec toujours avec conscience, prévoyance et culpabilité que les femmes dépenses. Je parle ici de l’attitude que développent les femmes quand elles ont des responsabilités familiales. Bien sur elles peuvent des petites folies mais en général elles étaient déjà sur une liste secondaire et n’affecteront pas l’équilibre du budget familial. Tandis que l’attitude masculin (et sa concerne tout autant des femmes), l’égo prenant plus de place les folies peuvent avoir des effets sur l’quilibre finacier de la famille pour des années quand ça n’est pas carrément dans l’extrême bien sur la ruine. Malenfant aurait du écouter sa femme plus souvent. Il était visionnaire, et avait le gout du risque mais s’il avait écouté la voie de la raison un peu plus il aurait construit quelque chose de plus durable.
Les banquiers et les investisseurs devraient se fier davantage aux conseils des femmes oui elles envisagerons tout les sénarios possible mais soyez patient car en bout de ligne les décisions seront moins risquée et les profits plus prifitable a long terme.

Bonjour,
Si tel est le cas de retirer au Ministère des Ressources Naturelles ce dossier afin de le faire suivre par le Ministère de l’Environnement, cela me semble la décision appropriée. Cela donnera tout le temps requis pour actualiser différentes lois concernant les mines qui datent de l’époque de l’Union Nationale alors que le nationalisme québécois était dans sa phase d’aveuglement volontaire et débonnaire en donnant le fer à ½ cent la tonne à leurs amis les Yankees. Et dire que l’Union Nationale de l’époque mettait de pleines pages de publicité dans les journaux américains les invitant à venir investir icitte car il n’y a pas de syndicats ICITTE ! Il est quand même ironique et sidérant de constater que tant de nationalistes québécois se lamentent encore ! Les lois sur les mines étaient truffées de failles dans lesquelles les multinationales s’engouffrent et le temps de s’en apercevoir, il est déjà trop tard. Nous amis les péquistes au lieu de se lamenter devraient ouvrir la voie à une refonte complète des lois concernant les mines afin que plus jamais, des situations vécues comme celles que nous vivons présentement ne se reproduisent. Est-ce que le Québec est si pauvre que ça ? Est-ce que le Québec est aussi si pauvre que cela de vouloir encore inonder le Nord du Québec avec le Plan Nord, cette Paix des Braves de ce Monsieur Bernard Landry ? En voyant tout ça, Sir Wilfrid Laurier doit sûrement se retourner dans sa tome et regretter profondément en tant que fier libéral d’avoir donné AU NOM DU CANADA afin de sortir le Québec de sa misère noire le 13 Juin 1898 tout le Nord du Québec ainsi que l’Abitibi et le Temiscamingue, soit 170,000 kilomètres carrés de territoire pour en avoir fait un tel saccage !
Finalement, le Québec avec ses porteurs d’eau a toujours été sujet au développement sauvage en voulant exploiter ses richesses naturelles. Afin d’éviter l’exode des pures laines qui tiraient le diable par la queue tout en rêvassant de la république allaient se faire exploiter dans les usines de coton de leurs amis Yankees, afin de freiner cet exode, avec les demandes répétées du Curé Labelle qui voulait retenir les francophones ici, Sir Wilfrid Laurier donna un territoire de 170,000 kilomètres carrés en l’annexant au Québec en ce 13 de Juin 1898 jusqu’à la Rivière Eastmain, ce qui comprend tout le territoire de la Baie James, ce qui appartenait aux Territoires du Nord Ouest et avant à la Compagnie de la Baie d’Hudson. Pas étonnant que nos nationalistes ne fêtent pas cette date du 13 de Juin car ils ne s’en souviennent même pas car avec la Constitution de 1867, le Québec était formé de la populace habitant le long des rives du Saint Laurent, ce qu’on nommait alors la Laurentie ! Quel beau saccage fait au nom du développement hydro électrique et minier de ce beau cadeau du gouvernement Canadien qui eux, s’en souviennent comparativement à nos petites boules d’émotions nationales avec leur pseudo devise dont ils se servent seulement pour se victimiser et s’auto flageller pour justifier la Cause. Au plaisir, John Bull.

Un pet de vache. Avez-vous dit un pet de vache?
Candidate au poste de première ministre.
J’ai toujours aussi honte de mon peuple capable de ré-élire cette merveilleuse équipe.

Le problème de Mme Normandeau n’est pas de péter en soi mais de PÉTER PLUS HAUT QUE LE TROU!
Bye

Après la célèbre « Les pets de vaches émettent plus de CO2 que les gaz de schiste », la prochaine perle de Nat Normandeau sera :« Mais voyons ! La fracturation hydraulique, c’est pas pire qu’un lavement ! »

Allez, Nat, montre-nous, pour voir !

Et vous, M. Lisée, qui cherchez des citations célèbres, en voici deux :

1- Après avoir reçu des voeux en français de je ne sais plus trop qui, John Diefenbaker, dont la qualité du français était légendaire, déclara :«Vos voeux sont appréciés». Mais ce qu’on entendit, ce fut plutôt:«Vos veaux sont après chier !»

2- Un ancien maire de Québec s’adressant, lors de l’inauguration du bassin Louise, au mari de la princesse Louise, fille de la reine Victoria, qui donnait son nom à ce lieu, parla « du bassin de votre femme ».

La réponse qui a est donner sur les élu du gouvernement
sa résemble a quelqun qui est assis dans siège arrière
sant roncunne ………..

Le commentaire le plus cinglant est venu du critique du PQ en matière d’environnement qui a dit à Desautels que la ministre Normandeau littéralement « était dans le champ ».

Vachement approprié son commentaire!

Et le Québec aurait pu obtenir 5 MILLIARD$ au lieu de un million de dollar$, s’il avait procédé comme dans l’Ouest.

Et ce, même s’il n’y avait aucune exploitation !

Un premier ministre piochon et sa vice-première ministre piochonne.

Et un parti de députés libéraleux piochonnets !

« Nous sommes prêts » à vous ruiner, vous empoisonner, durablement!…

C’est un moratoire, un véritable et authentique moratoire qui est nécessaire, rien de moins.

Les ressources naturelles du Québec sont la propriété exclusive du peuple du Québec, elles nous appartiennent de jure et de facto. Ainsi en a décidé, démocratiquement, le peuple en 1962, je me souviens, « Maîtres chez nous ».

Ce gouvernement de poltrons est une abomination.

Nous ne pouvons même pas les destituer.

Nous assistons, impuissants, à la plus grande braderie de notre histoire, le vol historique de nos ressources naturelles. Des milliards volés à la collectivité par une bande de faussaires et leurs complices.

Le Québec est parmi les endroits les plus riches de la planète, à tous points de vue!

Et ils essaient de nous faire croire que le Québec est une « province » pauvre, dépendante, sans ressources, qui vit au-dessus de ses moyens…FOUTAISE!

Depuis notre reddition, passée et présente, face à l’envahisseur, nous n’avons jamais cessé de nous faire escroquer, piller, voler, flouer.

Mon nom est Daniel Charette et je suis témoin d’un crime d’État.

Aux voleurs! Allo! allo!, l’escouade marteau…

Je tiens à ajouter que les premières Nations ont également des droits inaliénables dont nous devons, de toute évidence, tenir compte.

Nous sommes toutes et tous, les habitants d’un immense territoire extrêmement riche, sur lequel nous voulons vivre en paix.

@ François # 18

Non, le grand gagnant c’est le Québec, c’est aussi la démocratie et c’est le sentiment qu’il y a encore des gens sérieux dans nos institutions publiques

Nous devons exiger la mise-à-jour de la loi sur les mines, laquelle remonte à l’époque victorienne. Présentement, nous payons les exploiteurs de nos ressources et en plus, nous ramassons ensuite leurs dégâts. C’est absurde et ruineux pour la collectivité. Après, certains se demandent pourquoi nous croûlons sous les dettes…

Nous devons mettre sur pied une commission parlementaire portant sur la politique énergétique du Québec. Nous sommes les propriétaires de nos ressources, nous avons notre mot à dire.

La limite est dépassée.

J’accuse le parti libéral de crime contre l’État. Ce qu’ils ont fait est très grave, toutes les ressources naturelles appartiennent au peuple, seul le peuple peut décider d’en céder une partie, sous certaines conditions contractuelles très précises. Ainsi, c’est tout le système des redevances est à revoir. Nouds avons droit à notre juste part.

Une enquête publique doit être mise sur pied afin de mettre en lumière les agissements de ce gouvernement, ainsi que ceux de notre société d’État, Hydro-Québec, dans ce dossier majeur en termes de retombées économiques dilapidées au profit de quelques compagnies privées. Des milliards en cadeau aux ti’zamis.

À mon avis, il s’agit ni plus ni moins, d’une fuite massive de capitaux, au moment où les coffres de l’État sont à sec. Nous n’avons pas de marge de manoeuvre et pour cause…

Nul ne peut aller à l’encontre de la volonté souveraine du peuple. Ce que le peuple a décidé démocratiquement, seul le peuple peut en décider autrement. Il s’agit ici de l’essence même de la démocratie.

La cession de la filière gaz-pétrole par les libéraux constitue une fraude à sa face même puisque nul ne peut céder un bien public à des intérêts privés, sans en avoir préalablement reçu le mandat ou l’autorisation, après consultation.

Il s’agit donc d’un vol, le vol du sciècle! Une commission d’enquête s’impose, sans plus tarder.

Que justice soit faite!

Pour la 2e fois en quelques semaines, Mme Normandeau a quitté le Québec pour aller demander au soleil de la Floride de l’aider à se détendre le gros nerf.

Je crois que notre ministre des pets de vaches vient de prendre un méchant coup sur le coco. Elle devrait rester en Floride sous un palmier peut être un autre coco lui ferait du bien, d’une autre façon elle devrait rester la bas jusqu’au temps des ouragans peut être qu’un gros pet de vent l’enporterait dans le trou noir.