Vos cinq questions à Jean Charest

Cinq questions, s'il vous plaît.

Je demandais hier aux internautes de proposer leurs propres questions de rentrée au Premier ministre. Voici les cinq que j’ai choisies parmi les candidates:

D’abord les quatre finalistes:

Éric G:

M. le Président, le Premier Ministre exige-t-il encore de ses ministres, dont ceux des transports et de la sécurité publique, de récolter 100 000$ de dons par année pour le Parti Libéral?

François Ricard:

M. Le président, parce que nous avons répondu à sa demande d’avoir les deux mains sur le volant, pourquoi les a-t-il maintenant dans nos poches?

Méphisto:

M. Le Président, une commission d’enquête aurait pour but de démontrer s’il existe un système d’échange de services entre l’État et le privé et aider le gouvernement à changer les lois et les méthodes existantes. Le Premier ministre peut-il nous expliquer comment la police pourrait faire ce travail?

Sébastien:

Monsieur le Président, le Premier ministre a mandaté M.Duchesneau afin de faire enquête sur la corruption et la collusion dans l’industrie de la construction. Le rapport étant maintenant déposé, pourquoi le Premier ministre considère les faits rapportés comme des allégations?

En supplémentaire:

Monsieur le Président, si le Premier ministre considère que les faits rapportés dans le rapport sont faux, entend-il congédier M.Duchesneau puisque celui-ci n’a pas rempli correctement son mandat?

Puis le gagnant, Clément:

Monsieur le président;
Monsieur Charest, qui affirme avoir les deux mains sur le volant, a-t-il conduit récemment sa propre automobile sur les autoroutes du Québec et celles de l’État de New-York ou du Vermont, et si oui,compte-t-il tenir une commission d’enquête afin de comprendre comment il se fait que nos routes soient en si mauvais état malgré qu’elles nous coûtent plus chères à construire?

En complémentaire:

Est-il vrai que Monsieur Charest veut décrèter que les vacances de la constructions dureront dorénavant 11 mois et [sait-il] qu’il ne peut plus prononcer le mot “réingénierie” sans provoquer un immense fou rire dans son caucus?

Les commentaires sont fermés.

Bravo pour les finalistes. Mes questions sont arrivées trop tard mais je les soummet quand même:
Monsieur le Président,
Vu le nombre énorme non seulement d’allégations de corruption, et de preuves dans bien des cas, dans tous les appareils gouvernementaux et les partis politiques, comme il est partout documenté que la corruption origine de la tête de l’organisation, dans le but de dissiper tout soupçon, je demande au Premier Ministre de déposer à l’Assemblée , comme il se fait d’ailleurs dans de nombreux pays , ses rapports d’impôt depuis qu’il est en politique provinciale.
Est-ce que le Premier Ministre s’engage à déposer ses rapports d’impôt pour confirmer, oui ou non, son adhésion aux principes d’éthique et de probité!
En supplémentaire :
Monsieur le Président,
L’éthique et l’honnêteté ne sont pas des notions arbitraires et élastiques. Le Premier Ministre se doit de montrer « patte blanche » et de dissiper tout soupçon sur l’intégrité de son gouvernement et de son parti politique. Je demande donc au Premier Ministre de déposer les rapports financiers, non seulement les siens, mais de tous les Ministres et Attachés des ministres.
Est-ce que le Premier Ministre s’engage à déposer tous ces rapports d’impôt dans le but d’épurer et de clarifier le climat de déontologie malsain qui affecte toutes les sphères de l’organisation gouvernementale ainsi que toute la classe politique!

Celle de Sébastien est selon moi la meilleure. Elle est claire, concise et pousse le PM dans ses derniers retranchements d’argumentation.

Elle tire sa force du fait qu’elle prend appui d’une part sur les actions de M. Charest contre le système de collusion et d’autre part sur l’incapacité de M. Charest de poursuivre ces actions alors qu’il possède un rapport solide et étoffé. Bref, ces questions notent tout simplement l’incohérence des actions du gouvernement Charest en matière d’éthique et forcent le PM a justifier l’injustifiable.

Comme M Charest a l’habitude de s’écouter parler plutôt que de répondre véritablement aux questions, il faut lui poser 5 fois la même question….

Monsieur Charest,
Puisque notre réseau routier coûte une fortune à entretenir, puisque seuls les inconscients ne savent pas que le transport lourd est responsable en majeure partie de ces dommages, pourquoi le gouvernement du Québec ne met-il pas une priorité à revitaliser les réseaux de chemin de fer et à stimuler l’utilisation en le rendant fiable et économique ?
Vous êtes originaire de Sherbrooke, vous connaissez certainement le chemin de fer du Québec-Central, le MTQ en est le propriétaire, pourquoi plusieurs traverses à niveau ont été détruites et qu’aucun argent n’a été investit pour le rendre compétitifs et utilisable ?

Considérant que le Premier ministre, depuis qu’il est chef de son parti, a joui d’une prime de 75,000$, lui ayant été versée annuellement, de 1998 à 2011, à même les dons faits par les supporteurs du parti libéral; comment ne pas croire que depuis qu’il est à la tête de l’État québécois, John James Charest n’est pas en conflit d’intérêts en tout dossier ayant, de près ou de loin, trait à l’industrie de la corruption au Québec alors qu’il se fait en même temps juge et partie ?

Je n’aurais qu’une seule question :

Ne trouvez-vous pas méprisant envers la population de constamment vous auto-congratuler alors que la population vous désapprouve à hauteur de 70%???

Celle de Sébastien est la plus pertinente parce qu’elle aurait pu être posée en chambre et qu’elle met notre grand bâtisseur en face de ses propres contradictions.
Ce qui, évidemment, ne serait pas la première fois…

C’est la question de Sébastien qui est la plus intéressante pour moi. Une vraie question, très simple; pourquoi commander un rapport pour ensuite le discréditer?

Je n’ai pas lu la bible, alors je ne savais pas que c’était péché d’aimer le pouvoir et l’argent davantage que ses électeurs. Mais je vais la lire en fin de semaine.

Notre premier ministre, malgré le dépôt du rapport Duchesnault, continue de refuser de tenir une Enquête Publique exigée par près de 80% de la population du Québec.

À part de nous répéter ad nauseam qu’il en fait plus que n’importe qui pour mettre les fraudeurs en prison, peut-il nous dire pourquoi il refuse de tenir une Enquête Publique ?

a) Est-ce que c’est parce qu’il doit se montrer redevable pour les 75 000$ reçu chaque année depuis son arrivée à la tête du P.L.Q. en 1998 ?

b) Ou, est-ce parce qu’il a peur que son parti soit éclaboussé par des scandales, comme son Grand frère Libéral à Ottawa, qui ne s’est toujours pas remis de la Commission Gomery sur les commandites ?

c) Est-ce que l’U.P.A.C. et Marteau mettront en prison quelques indésirables maillons faibles tout en maintenant le système de corruption si profitable au financement de son Parti ?

d) Sinon, comment expliquer la forte croissance des contributions au financement du P.L.Q. après la prise du pouvoir en 2003 ? (Ce qui ne se produit pas avec l’arrivée au pouvoir du P.Q.)

e) Est-ce que c’est parce qu’il veut garder le contrôle sur le Système de collusion en menaçant de poursuivre et de brûler ceux qui oseraient dire quelque chose, comme pour Bellemare victime de la Commission Bastarache ?

f) Ou serait-ce parce que lui-même est menacé de mort par la Mafia ou les Gros Bras dans la construction, si jamais il ose lancer une Enquête Publique ?

g) Espère-t-il que, d’ici les prochaines élections dans 2 ans, les québécois oublieront tous ces scandales et voteront pour le P.L.Q., son Plan Nord, et une baisse d’impôts grâce aux 2 milliards d’harmonisation ?

h) Ou pour toues les raisons énoncées ci-haut ?

Luc Lemoine

Monsieur le Président,ma question s’adresse au Premier ministre:

Depuis que le rapport Duchesneau a échappé à la censure du gouvernement et a été coulé dans les médias; le publique a maintenant une meilleur idée de ce que pouvait signifier la réingénérie de l’État.

Le Premier ministre pourrait il nous confirmer que l’idée était tout simplement de donner les clés du Trésor publique aux sociétés d’ingénieries, amies du parti libéral ?

Bravo pour les questions et félicitations au gagnant!

Néanmoins,quoiqu’on en pense, M.Charest a les deux mains sur le volant. Il contrôle le discours (comme M. Harper au fédéral) Toutes ses réponses aux questions intelligentes habituelles et prévisibles sont prêtes, formatées stratégiquement. Il doit répondre inlassablement les même choses, avec une concrétude qui ne laisse aucune place aux aspects fonctionnels et abstraits des états de question.

Cette stratégie lui a bien profité quand il a demandé aussitôt élu chef du parti libéral du Québec à ses troupes de faire comme lui et planter toujours le même clou en répétant inlassablement que « la séparation n’intéresse plus personne », que « l’indépendance est un sujet dépassé, obsolète », ou plus tard en ridiculisant jour après jour, réplique après réplique, Mme Marois, quoiqu’elle dise ou fasse, sur des aspects bien secondaires à son engagement politique. Comme aussi il l’a fait en se disant le spécialiste de l’économie pour se faire élire majoritaire, tout en niant, en flagrant délit d’initié, connaître l’ampleur des pertes de la Caisse de Dépôt en 2008.

Je proposerais donc la question suivante :

» Monsieur le Président, je voudrais savoir de M.Charest en quoi sa motivation à répondre par la négative à la demande générale d’une commission d’enquête sur le crime organisé ne serait pas une démotivation à répondre de façon positive à toute question autre qui pourrait émerger du rapport Duchesneau, comme entre autres les dépassements de coûts? ».

Toute réponse qu’il pourrait tenter de donner à cette question, même s’il demandait de la préciser, le rendrait ridicule ou pour le moins lui laisserait un sentiment confus de déstabilisation, ce qui revient au même.

Nos questions intelligentes et trop claires font son affaire, lui permettent de planter le même clou sans avoir l’air trop ridicule, et finissent par faire répéter ses fausses vérités à plein de gens qui n’ont pas le loisir de s’informer davantage que par les 3 secondes livrées au télé- ou radio-journal à chaque jour.

Questions sondage

Si vous savez que les décisions sont prisent au siège social, allez-vous ignorer ce fait et continuer de vous adresser à votre succursale ?

Si vous voyez que votre toit coule, allez-vous considérer que ce serait une bonne chose et que c’est bénéfique si votre succursale vous le dit ?

Si vous êtes tellement perdu que vous ne trouvez plus ni votre succursale ni votre siège social, allez-vous chercher à savoir ce qui vous rend aussi perdu ?

Si la réponse NON n’existe pas dans le sondage, comment allez-vous répondre ?

Monsieur le Président,

Le Premier Ministre pourrait-il nous dire s’il croit sincèrement que le peuple assez stupide pour exiger une enquête publique est le-même qui l’a porté majoritairement au pouvoir?

Monsieur le Président,

J’aimerais que M. Charest nous explique ce qu’il connaît à l’économie?

Monsieur le Président,

J’aimerais que M. Charest nous dise pourquoi l’espace fiscal dégagé par le fédéral (TPS) n’a pas été récupéré par Québec, pour servir ses intérêt supérieurs du Québec et être géré directement par le bureau du PLQ?

Réponse à Méphisto:

Quand un ministre ou premier ministre apprend qu’il pourrait y avoir des gestes illégaux commis à l’intérieur du gouvernement, la première chose à faire c’est d’appeler la police afin qu’elle se procure des preuves qui pourront servir dans des poursuites criminelles. Une commission d’enquête ne peut faire ceci.

Voici un exemple d’écoute électronique.

http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2011/09/20/006-exekut-harel-enquete.shtml

Je suggère M Gomery comme président de la Commission d’enquête sur l’industrie de la corruption au Québec.

Monsieur le président, comment se fait-il qu’un donateur ne soit pas obligé de déclarer tout lien existant entre lui ou sa famille et tout fournisseur de biens ou services au gouvernement? … par exemple un lien d’emploi?

Monsieur le président,

À l’approche de la date de paiement de mes impôts
2010, pouvez-vous me rassurer M.Charest…en m’affirmant qu’une partie de mon argent payé au ministère du revenu, ne servira pas aux entrepreneurs qui fournissent démesurément, sous plusieurs astuces, dans la caisse du parti libéral.

J.Claude

Encore faudrait-il que la Police ne soit pas corrompu…

Croyez-vous réellement qu’il est fiable de confier ce que vous savez à la Police???

J’opterais plus vite pour Claude Poirier qui lui pourrait leurs poser des questions publiquement.

Alors là, devant nous à l’écran(nous qui le payons), ils ne pourraient plus étouffer les fuites qui dénoncent la corruption qui existe au sein du gouvernement et non seulement au sein de la Construction.

Le crime organisé n’aurait-il pas infiltré le système gouvernemental au grand complet???

Posez-vous des questions…

Monsieur Charest , vous dormez bien? pourriez-vous faire un baroud d’honneur , avant de partir , pour démontrer que les partis fédéralistes , ce ne sont pas tous du pareil au même,vous , cyniquement, qui a été acheté , pour devenir le commandant en chef de cette merde ,appelée parti libéral du Québec , rappelez-vous de vos origines, conservatrices, si , il y a une différence entre ces 2 partis , après votre carrière »libérale » ,(comme un délateur) pensez à votre contribution que vous pourriez laisser , en contribuant à l’éclatement de votre parti adoptif, comme ce qui c’est passé au fédéral , ce serait une grande contribution pour le futur , de laisser crouler un parti libéral »provincial » ,le parti de »la loi naturelle », le Québec n’a plus besoin de ce parti , S.V.P. ayez un moment de lucidité , et sortez-vous même de ce merdier

Bonjour,
Si Commission d’Enquête il y a, Monsieur Jean Charest, allez vous exiger que comparaissent tous les artisans du fameux déficit zéro et de toutes les coupures dans l’appareil gouvernemental ? Un de mes vieux potes de Vancouver est ici en visite depuis quelques jours, lui qui fut victime des fameuses coupures en 1998 comme ingénieur, aimerait bien savoir car celui vit en Colombie Britannique depuis 1998 et revient ici pour la première fois en vacance. Et dire qu’a Vancouver, les horribles drames frappant le malheureux Québec sont comme un fait divers. In the Kouébec, you knows ? Bien à vous, John Bull.

Monsieur le Président,

La population est en droit de savoir si le Premier Ministre attend la tenue du Salon du Livre pour officiellement rendre public le rapport de l’UAC.

Quand on refuse ce que 80 % de la population réclame, c est évident que Charest a peur de voir son entourage corrompu s écrouler et dénoncer les pratiques Libérale pour l obtention de contrats…..Je suis dans le domaine de la construction depuis 23 ans ,et j aimerais bien témoigner….!!J ai plein de choses a raconter… Charest devrait démissionné au plus vite, il s enlise…..

La plus récente découverte de Jean Charest et de son gouvernement: ils ont convaincu Duchesneau qu’une enquête à huis clos c’est beaucoup mieux qu’une enquête publique. Alors, entre vous et moi, croyez-vous sérieusement qu’on ne nous cachera pas quelque chose. Une vraie farce, un désastre ou un affront? De plus, il semble que le rapport – dans sa version finale qui a tout à coup été rendue publique- est en train de nous faire comprendre que la corruption et la collusion c’est surtout dans le monde municipal plutôt qu’au ministère des Transports. Une chance que la SQ enquête là où le lui suggère le gouvernement! Pauvres Québécois!